Jump to content
Sign in to follow this  
bettyb00p

analyse des constituants en fonction sujet

Recommended Posts

bettyb00p

Bonjour à tout le monde et tout d'abord bonne année ;)

J'avais besoin de vous pour deux petites phrases extraites d'une poésie. Je dois faire l'analyse des constituants en fonction de sujet de l'extrait de la poésie et je bloque sur deux cas particuliers :

1) "une femme chantait : C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait"

2) "il semble que ce soit un sergent de bataille allant en chaque endroit faire avancer ses gens et hâter la victoire"

Je voulais les mettre dans une partie "cas problématiques" . Pour la première phrase je pensais qu'il s'agissait d'une forme pronominale impersonnelle ? Mais je me demandais si elle n'avait pas un référent finalement ? Et alors s'agirait-il de la forme élidée du pronom personnel "ce" ??

et pour la deuxième phrase même problème ! s'agit-il d'une forme pronominale impersonnel ou d'un pronom démonstratif (de type présentatif, sans référent) ?? je suis un peu (voire beaucoup!) perdue !!

je ne sais pas si c'est très clair !

Merci d'avance et bonne fin de journée ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab

"une femme chantait : C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait"

Bon.

Je pense que la forme "il s'agit" est toujours impersonnelle.

Dans ta phrase, ce qui la tarabiscote, c'est la forme à présentatif : "C'est....que....", qui peut avoir (au moins) 2 visées :

1) Emphatique, elle sert à mettre en relief un élément de la phrase : "C'est le lion qui rugit.", pour marquer en général une contradiction avec un "discours" (ou énoncé) qui précède.

2) Elle peut être aussi utilisée pour changer l'ordre usuel des mots, afin de placer l'information nouvelle (ou "prédicat"), avant ce qui appartenait déjà à la conversation (le "thème"), afin de créer par exemple un effet de surprise.

CF : "Moi, c'est surtout frimer que j'aime."

Un peu comme quand on rejette à la fin d'une phrase le vrai thème, et que le pronom devient "cataphorique" :

"Elle revient à la mode, en ce moment, la censure."

"I'll marry him in my third life, my hamster."

On peut remarquer que ces structures sont assez usitées en politique, quand il s'agit de polémiquer, ou dans des phrases un peu dramatiques :

"C'est Camille Desmoulins que la Révolution a regretté et regrette encore."

Ou alors, for english people :

"But that's him, and nobody else, I'll married in my fourth."

Pour en revenir à la phrase :

"une femme chantait : C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait", au lieu de : "Il s'agissait bien de chansons ("de chanter" aurait été mieux), je l'interpréterais comme une insistance sur le mot "chansons" , parce que déplacées sans doute dans le contexte plus large.

Pour la deuxième phrase, c'est aussi un présentatif (au subjonctif) et s'il y a un référent, il est très vague (Ce = "ce dont on parle", "ce que l'on voit"...).

Vaut mieux attendre d'autres réponses.

(Et c'est une bonne année que je te souhaite aussi, bettyboop.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...