Jump to content

Comment se passe l'affectation dans le privé ?


floflotte
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

j'ai déjà passé le concours 2 fois, et à chaque fois j'aurai été admissible dans le privé et non dans le public.

Je me pose la question pour les prochains écrits.

Je suis pour l'école laïque et gratuite...Mais j'ai très envie de faire ce métier, je fais beaucoup de sacrifices pour y arriver...Donc, privé ou public, je me dis que peu importe. LE tout est d'avoir une classe, et de faire mon métier le mieux possible, quels que soient les enfants que j'ai face à moi.

Par contre, je ne comprends pas comment se passe l'affectation quand on passe le concours dans le privé ?

On postule, mais que se passe t-il si on n'est pas retenu ? y aura t-il toujours un poste ?

Si c'est à l'autre bou du département, est-ce que la trajet est entièrement à notre charge ?

Merci beaucoup pour votre réponse

Link to comment
Share on other sites

Dans le privé catho sous contrat:

-1ere affectation:

En fonction de la priorité (mère de famille...) d'abord et ensuite ancienneté (suppléance), tu postules sur les postes restant au dernier mouvement, et on te donne un poste (celui que tu as demandé ou alors un autre) à la fin du mouvement en juin. Généralement il s'agit de postes dont on est titulaire mais ça peut être à une heure de chez toi sur plusieurs écoles.

Si tu est dans les derniers au concours: tu risque d'e^tre affecté sur le département d'à côté car quand on passe le concours le CFP forme pour plusieurs départements. (par exemple il y a 15 postes pour le département A et 10 pour le B, si tu es la dernière au concours et que tu voulais le département A alors que 15 autres candidats étaient devant toi alors tu sera nommé poru le département B).

Il faut dire oui à sa première affectation pour valider sa titularisation.

-T2: tu postules au mouvement, c'est l'ancienneté qui compte derriere les directeurs ou ASH quittant leur poste, les fermetures de classe, les concitions familiales étudiées au cas par cas.

Il n'y a pas d'indemnité de déplacement.

Dans le privé, le mouvement vers d'autres départements est plus compliqué (il y a des départements qui ont très peu d'école privées) donc si on doit suivre un conjoint on peut se retrouver sans poste ou alors accepter d'^tre suppléant au smic quelques temps avant qu'un poste se libère.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ta réponse...

En fait, ce n'est pas plus simple que dans le public..

Je cherche les avantages du privé, car il me semble que cela serait plus simple pour moi : d'une part pour avoir le concours, et pouvoir faire des suppléances dès la rentrée si j'échoue...

Mais je ne les vois pas vraiment...Quels sont-ils finalement ?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Il faut aussi voir les inconvénients ;)

Petits avantages que je vois:

-En général moins de personnes se retrouvent dans un autre département que celui par lequel il a été recruté.

-Liberté de répondre à une question sur la religion, de parler de toutes les religions avec la 27 ème heure.

-Et souvent un poste de titulaire sur une classe à temps plein plus rapidement que dans le public.

-J'ai aussi l'impression de plus voir les parents que mes amis PE dans le public.

Link to comment
Share on other sites

Le poste date mais peu importe...

ça me sidère un peu ce genre de propos! Tu es pour une école laïque et gratuite, pourquoi ne pas suivre tes principes? Tout le monde est dans le même bateau...tout le monde fait des sacrifices! ça fait 3 ans que je galère pour avoir le crpe dans le privé, non pas parce qu'il y a plus de postes ou plus de facilités pour y entrer mais parce que j'adhère aux principes et que jamais je n'irai dans le public (même s'il y a plus de postes ou autre chose...) Je suis désolée si ça peut paraître méchant mais ça me bouffe que des gens comme ça "piquent" des places à des personnes qui ont réellement envie d'enseigner dans le privé (et la je ne parle pas forcément pour moi...) Et je réagirai pareil si c'était une personne du privé qui serait tentée par le public... que peut-on enseigner aux enfants si on choisit nous mêmes la facilité et en oubliant nos principes?!

Heureusement que pour être titularisé dans le privé, il faut le pré-accord... j'espère au moins que les gens qui le distribuent se méfient des "profiteurs"...

Voilà, je suis désolée pour toi si c'est dur, j'espère quoi qu'il arrive que tu y arriveras, mais désolée, je ne trouve pas ça très juste pour les personnes qui adhèrent totalement aux valeurs de l'enseignement privé et qui comme toi n'y arrivent pas depuis des années!

Link to comment
Share on other sites

Euh, être "pour l'école gratuite et laïque" ça n'est pas forcément être "contre l'école privée sous contrat", par exemple je suis dans le privé sous contrat (j'ai aussi galéré plusieurs années avec le concours tout en faisant des suppléances) et je suis convaincue qu'il faut absolument préserver l'école publique gratuite avant même l'école sous contrat car si l'école pubique disparaît ça sera surement notre cas aussi au profit des écoles hors contrat! ;)

Je pense que l'école privée sous contrat peut avoir des enseignants respectueux des valeurs catholiques sans forcément être pratiquant tout comme des catholiques sont de très bons enseignants dans le public et respectent le fait de ne pas y parler de leur convictions religieuses.

Le pré-acord a été donné à des personnes que je connais qui pourtant séchaient les 3 messes données au CFP dans l'année... :blink: Il y en a qui s'en sortent très bien en entretien... Sont-ils devenus de mauvais enseignants pour autant?

L'école privée catholique sous contrat à pour vocation de pouvoir accueillir tout les enfants, quelle que soit sa croyance ou non croyance, j'ai travaillé avec des personnes non croyantes qui ont participés à la célébration de Noël et de Paques, et il ne faut pas oublier que les parents d'élève set les enfants ne sont pas tous croyants, ils se reconnaissent simplement dans les valeurs catholiques qui sont étroitement liées à celles de notre société qui s'est lentement construite en lien avec la religion avant de s'en détacher.

Link to comment
Share on other sites

je suis d'accord avec ce que tu dis... l'école catho est ouverte et bien sûr que tous les instits ne sont pas à fond dans la religion... Ce qui me choque c'est le fait de chercher les avantages et les inconvénients et de choisir la facilité. Après c'est sur, ces personnes la feront de bons instits, ce n'est pas un critère de professionalisme, mais voilà, moi ça me dérange un peu cette façon de penser... après je suis peut-être vieux jeu !

mais bon, je le redis, je lui souhaite quand même de réussir, peu importe la voie qu'elle choisira, en espérant que ce soit celle qui lui convienne le mieux ;)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...