Jump to content

Dossier médical/aménagement des tâches de l'enseignant


manolmeh

Recommended Posts

Est-ce que pour les collègues qui ont un dossier médical à l'IA car elles ont un problème de santé reconnu, il peut être stipulé dans leur dossier qu'elles ne doivent pas accomplir certaines tâches/certains enseignements ?

Si c'est le cas, vu que le dossier médical est protégé par le secret médical, comment les collègues de cet enseignant peuvent savoir du coup si certaines demandes d'aménagement du poste et des fonctions, effectuées directement par l'intéressé auprès du directeur (comme ne pas pouvoir faire EPS à sa classe ou ne pas surveiller les récréations) sont justifiées ?

En espérant que ma question est claire !

Link to comment
Share on other sites

Euh ... Je n'ai jamais entendu parler de ça !

Quel handicap caché peut permettre d'être enseignant mais empêcher de faire les services de récréation et de conduire des séances d'eps ? :noelblush:

J'ai connu une collègue en fauteuil roulant. Elle avait une classe au rez-de-chaussée et faisait ses services de récréation et l'eps avec ses élèves.

Les services de récréation et l'eps font partie du métier d'enseignant.

Et il fera quoi, en échange, pour les collègues qui l'ont remplacé ?

Pour répondre à ce que je crois avoir compris de ta question, si un collègue n'effectue pas de service de récréation et ne conduit pas de séances d'eps, ça ne passera pas inaperçu et forcément, comme un autre à sa place devra s'y coller, ça impliquera au minimum des questions à l'intéressé.

Link to comment
Share on other sites

Si, c'est tout à fait possible!! On a eu le cas en début d'année, une collègue opérée au ventre pendant les vacances et qui devait éviter la position debout trop longtemps et les chocs (les récrés peuvent être violentes chez nous: ballons, bagarres à séparer).

Du coup, elle n'a pas eu de service pendant un moment et ça ne nous a pas plus dérangés que ça, on est une équipe plutôt soudée et ça ne serait pas dans l'intérêt ni de notre équipe ni dans le sien, ni dans celui des enfants, qu'elle se retrouve dans la cour et se fasse mal.

Mais il est vrai qu'elle nous a dit sans trop s'étaler, pourquoi elle souhaitait cet aménagement.

Si elle en a parlé au directeur et pas à tout le monde, c'est sans doute que la situation est compliquée et qu'elle ne souhaite pas s'étendre là-dessus.

Honnêtement, je doute qu'elle ait un dossier médical sans raison...

Link to comment
Share on other sites

Un peu d'humanité ? Certes... N'a-t-on pas le droit de s'interroger ?

Pour l'EPS, je ne dis rien, j'arrive à voir des raisons qui pourraient expliquer le fait de ne pouvoir la faire.

Mais pour les récréations, je précise : cela concerne en fait juste les accueils du matin et de l'après-midi, pas les récréations à demi-journée. Et là, j'ai du mal à comprendre pour quelles raisons quelqu'un ne pourrait effectuer ces services-là tous les jours et effectuer toutes les récréations (oui, la personne peut faire toutes les récrés de 15 minutes mais pas les 10 minutes d'accueil du matin et de l'aprem).

Je veux bien entendre que cela puisse être justifié, mais je suis pour le moment dubitative.

Libre à vous de penser que je manque d'humanité, cela ne m'empêchera pas de me questionner et cela ne signifie pas que je vais pour autant faire des pieds et des mains pour qu'on n'accorde pas faveur à la personne concernée...

Link to comment
Share on other sites

Elle peut très bien avoir des traitements à prendre à ces heures-là.

Perso, je ne fais jamais les services d'accueil du matin, j'habite loin de mon école, j'ai régulièrement des problèmes de transport, en contrepartie, je fais un peu plus de services de récrés et ça convient à tout le monde... Il se trouve qu'une collègue adore faire le service du matin...

Bref, elle fait les services de récrés, c'est quand plus lourd physiquement que l'accueil du matin. Honnêtement, je ne vois pas de quoi se mettre martel en tête... Si ça te tracasse tant que ça, tu devrais t'adresser à ta collègue ou à ton directeur ...

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas que ça me tracasse, c'est que pour des raisons familiales, je serai embêtée de manière assez régulière mais je ne vais aller pleurer auprès de personne.

On a quand même le droit de s'interroger lorsque ça peut perturber fortement son organisation sans pour autant avoir l'intention de mettre la pagaille, non ?

Je précise quand même que j'effectue déjà 6 services d'accueil sur 8, et que quand j'ai besoin, on fait des échanges de service entre collègues, et que là, ce ne sera plus possible par rapport au nombre de collègues concernés et avec l'arrivée de ce nouvel enseignant.

Link to comment
Share on other sites

Elle est susceptible de mordre les parents d'élèves ... mais pas les enfants ? :tongue:

Midje, tu parles d'une situation passagère, pas d'un dossier médical EN.

Il est évident que lorsque j'ai eu des collègues en difficulté passagère, ça n'a posé de problème à personne de les aider.

Link to comment
Share on other sites

Elle peut très bien avoir des traitements à prendre à ces heures-là.

Perso, je ne fais jamais les services d'accueil du matin, j'habite loin de mon école, j'ai régulièrement des problèmes de transport, en contrepartie, je fais un peu plus de services de récrés et ça convient à tout le monde... Il se trouve qu'une collègue adore faire le service du matin...

Bref, elle fait les services de récrés, c'est quand plus lourd physiquement que l'accueil du matin. Honnêtement, je ne vois pas de quoi se mettre martel en tête... Si ça te tracasse tant que ça, tu devrais t'adresser à ta collègue ou à ton directeur ...

Actuellement, l'autre collègue ne fait pas non plus les ervices d'accueil pour les mêmes raisons que toi, mais là, elle sera obligée de les faire.

Link to comment
Share on other sites

Je n'accuse personne de manquer d'humanité...En revanche,il me semble que lorsqu'il y a un dossier médical avec des aménagements accordés par l'EN il me parait logique de faire confiance à cette décision.Toute maladie ou handicap ne se voient pas forcement et en avoir connaissance pour pouvoir juger si tel ou tel aménagement est pertinent ne me parait pas opportun.

Link to comment
Share on other sites

Ma question n'était pas : "trouvez-vous normal que dans le dossier médical il puisse y avoir des aménagements dans les tâches de l'enseignant ? " pour la simple et bonne raison que je ne sais pas si ça existe. Et si ça existe, c'est normal de l'appliquer.

Mon questionnement se situait plutôt à ce niveau-là :

"est-il possible qu'un dossier médical instaure des aménagements de ce type ?" Car on ne sait pas si la personne a demandé ces aménagements à la direction sur "prescription" du dossier médical ou bien si cette demande a été faite comme ça, sans justification, juste pour le confort (je sais, je suis méchante de penser ça, car tout le monde est honnête et droit, les profiteurs n'existent pas !) (je me sens obligée de préciser que je ne pense pas ça du collègue car je ne connais pas le fin mot de l'histoire mais que je me questionne).

J'édite pour rajouter/préciser que je ne cherche pas à juger de la validité de telles mentions dans un dossier médical, ce que je cherche à savoir, c'est justement si de telles mentions peuvent figurer dans un dossier médical.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...