Aller au contenu
seablue

Ecriture cursive sans lever le crayon

Messages recommandés

seablue

Bonjour !

Mon fils aujourd'hui âgé de 13 ans a appris à écrire sans lever du tout le crayon même pour les lettres rondes. Il a une écriture très fluide et jolie. (En fait mes deux grands écrivaient également comme ça seul n°3 ne le faisait pas : ils ont eu des maîtresses parties à la retraite depuis 12 ans pour les aînés et 7 ans pour le dernier)

En tant qu'enseignante de GS/CP je me pose la question d'essayer d'enseigner cette écriture. Au début je trouvais ça ridicule mais à présent je me pose la question du bien fondé et je m'entraîne à écrire ainsi. Du coup je constate que toutes les lettres rondes ont une attaque lorsqu'elles sont en début de mot ou seules.

Qui enseigne de cette façon ? Et si vous le savez, pouvez-vous me dire quelle est l'origine de cette écriture complètement liée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1

Je ne mets jamais l'attaque au début des lettres rondes.

Après enseigner l'écriture sans lever le crayon même pour les lettres rondes c'est aussi une question que je me pose de plus en plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fluffy

Ah je ne savais pas qu'il existait une méthode.

Je le fais naturellement et je me force à lever le crayon pour faire de jolis modèles justement. :D

Est-ce qu'on n'y vient pas à force de pratiquer, pour aller plus vite?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
seablue

Je ne mets jamais l'attaque au début des lettres rondes.

Après enseigner l'écriture sans lever le crayon même pour les lettres rondes c'est aussi une question que je me pose de plus en plus.

En fait ce n'est pas vraiment une attaque au sens où la plupart (dont moi) l'entend mais plutôt que la lettre commence toujours de la ligne d'écriture et qu'on revient légèrement sur ce tracé pour faire le rond sans lever le crayon. Suis-je claire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
seablue

Ah je ne savais pas qu'il existait une méthode.

Je le fais naturellement et je me force à lever le crayon pour faire de jolis modèles justement. :D

Est-ce qu'on n'y vient pas à force de pratiquer, pour aller plus vite?

Oui moi aussi je le fais mais pas comme mes enfants. Par exemple si je veux écrire 'lasso', je fais le l puis j'allonge le lien vers la droite et je tourne mon rond du bas vers le haut et de droite vers la gauche et je repasse sur mon lien. Oh là là difficile d'expliquer !

Alors que mes enfants font le l puis repartent vers le haut du 'tunnel' en faisant une petite 'vague' et redescendent vers la gauche pour faire le rond du a.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
seablue

175 × 175 - declickids.fr




Pour illustrer : ils partent du 1 et vont jusqu'au 2 sans lever le crayon et ensuite ils suivent le tracé à partir du 2 toujours sans lever le crayon.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juliette25

Ma collègue enseigne comme ça à ses élèves. Il me semble qu'elle se sert de "graphilettres". Par contre, après discussion avec les maîtresses de CE1, elle ne fait plus d'attaque pour les lettres rondes en début de mot car les a se transformaient souvent en c et le retour sur le rond n'était pas assez collé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
seablue

Ma collègue enseigne comme ça à ses élèves. Il me semble qu'elle se sert de "graphilettres". Par contre, après discussion avec les maîtresses de CE1, elle ne fait plus d'attaque pour les lettres rondes en début de mot car les a se transformaient souvent en c et le retour sur le rond n'était pas assez collé.

Non ce n'est pas graphilettre car il fait les a en deux étapes : attaque et rond alors que mes enfants ont appris en une étape sans lever le crayon avec "l'attaque ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
enviedespoir

Pour répondre à ta question Seablue ''on dit que'' ce serait l'épouse d'un commandant de l'armée qui aurait créé cette façon de faire pour faire écrire les jeunes analphabètes ou illettrés du contingent. (Information donnée sous réserve).

Pour moi cette méthode est inadaptée : elle crée une complication inutile en obligeant à repasser sur un tracé arrondi déjà fait

Si on analyse correctement l'écriture on constate que le rond s'attaque dans la trajectoire de la fin de la lettre qui précède : il suffit donc de poursuivre son geste au-dessus du papier pour reposer le stylo au bon endroit.

Certaines personnes ne lèvent pas le stylo pour écrire une lettre ronde sans pour autant faire cette torsion compliquée. Instinctivement, ces scripteurs aplatissent le coté gauche du rond et adoptent ainsi une écriture ovoïde (c'est à dire dont les ronds ont plus ou moins une forme d’œuf). On trouve ces caractéristiques parfois même à partir du CE1 sans qu'elles aient été enseignées chez des enfants qui ont une bonne habileté graphique (et intellectuelle).

En ce qui concerne l'attaque : ce qu'on voit devant une lettre ronde, c'est la fin de la lettre qui précède. Commencer une lettre ronde par un ''trait d'attaque'' équivaut à la faire précéder de la fin d'une lettre qui pourrait être avant mais qui, justement, n'y est pas...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
seablue

Pour répondre à ta question Seablue ''on dit que'' ce serait l'épouse d'un commandant de l'armée qui aurait créé cette façon de faire pour faire écrire les jeunes analphabètes ou illettrés du contingent. (Information donnée sous réserve).

Merci :)

Pour moi cette méthode est inadaptée : elle crée une complication inutile en obligeant à repasser sur un tracé arrondi déjà fait

Si on analyse correctement l'écriture on constate que le rond s'attaque dans la trajectoire de la fin de la lettre qui précède : il suffit donc de poursuivre son geste au-dessus du papier pour reposer le stylo au bon endroit.

--> donc ça revient au même sauf que le trait est sur la feuille au lieu d'être en l'air, n'est ce pas. Mais dans ton cas l'écriture n'est pas liée.

Certaines personnes ne lèvent pas le stylo pour écrire une lettre ronde sans pour autant faire cette torsion compliquée. Instinctivement, ces scripteurs aplatissent le coté gauche du rond et adoptent ainsi une écriture ovoïde (c'est à dire dont les ronds ont plus ou moins une forme duf). On trouve ces caractéristiques parfois même à partir du CE1 sans qu'elles aient été enseignées chez des enfants qui ont une bonne habileté graphique (et intellectuelle).

--> c'est ce que je fais, je fais mon rond par le bas du coup je repasse sur le même trait mais cette fois-ci en bas. Et mes lettres ne sont pas pour autant ovoïdes.

En ce qui concerne l'attaque : ce qu'on voit devant une lettre ronde, c'est la fin de la lettre qui précède. Commencer une lettre ronde par un ''trait d'attaque'' équivaut à la faire précéder de la fin d'une lettre qui pourrait être avant mais qui, justement, n'y est pas...

--> mes enfants ne font pas d'attaque quand les lettres rondes sont au début des mots mais ils prolongent la fin du trait sur la feuille et non dans l'air comme tu l'expliques plus haut.

Merci beaucoup pour ta réponse. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
enviedespoir

Pour répondre à ta question Seablue ''on dit que'' ce serait l'épouse d'un commandant de l'armée qui aurait créé cette façon de faire pour faire écrire les jeunes analphabètes ou illettrés du contingent. (Information donnée sous réserve).

Merci :)

Pour moi cette méthode est inadaptée : elle crée une complication inutile en obligeant à repasser sur un tracé arrondi déjà fait

Si on analyse correctement l'écriture on constate que le rond s'attaque dans la trajectoire de la fin de la lettre qui précède : il suffit donc de poursuivre son geste au-dessus du papier pour reposer le stylo au bon endroit.

--> donc ça revient au même pas du tout

sauf que le trait est sur la feuille au lieu d'être en l'air, n'est ce pas. Ce n'est la même chose ni dans sa configuration (arc de cercle pour toi, trajectoire rectiligne pour ce que j'explique) ni dans son esprit (reproduction d'une forme pour toi, processus formateur pour ce que j'explique)

En effet, le rond est la deuxième dérivée de la boucle (forme de base de 1ère unité). En tant que tel il dérive de la boucle en changeant de lieu d'attaque. le processus formateur du rond transporte donc le geste d'en bas à gauche (où vient éventuellement de se finir la lettre qui précède) à en haut à droite en prenant le chemin le plus court, c'est la dire une trajectoire rectiligne.

Mais dans ton cas l'écriture n'est pas liée. Ce qu'on appelle une écriture liée est une écriture dont les lettres non rondes sont liées à la lettre qui précède (sauf, dans notre écriture française, lorsque la 1ère est un q. L'écriture dont tu parles est une écriture hyperliée, c'est à dire comportant en plus des liaisons là où il n'en faut pas.

Certaines personnes ne lèvent pas le stylo pour écrire une lettre ronde sans pour autant faire cette torsion compliquée. Instinctivement, ces scripteurs aplatissent le coté gauche du rond et adoptent ainsi une écriture ovoïde (c'est à dire dont les ronds ont plus ou moins une forme d'oeuf. On trouve ces caractéristiques parfois même à partir du CE1 sans qu'elles aient été enseignées chez des enfants qui ont une bonne habileté graphique (et intellectuelle).

--> c'est ce que je fais, je fais mon rond par le bas du coup je repasse sur le même trait mais cette fois-ci en bas. non. Et mes lettres ne sont pas pour autant ovoïdes.c'est bien ce qui prouve que ce n'est pas ce que tu fais. Ce tracé-là ne peut pas être appris, il se fait d'instinct pour faciliter le geste ; il ne s'agit pas de tracer un arc de cercle mais de déporter son geste d'en bas à gauche à en haut à droite.

En ce qui concerne l'attaque : ce qu'on voit devant une lettre ronde, c'est la fin de la lettre qui précède. Commencer une lettre ronde par un ''trait d'attaque'' équivaut à la faire précéder de la fin d'une lettre qui pourrait être avant mais qui, justement, n'y est pas...

--> mes enfants ne font pas d'attaque quand les lettres rondes sont au début des mots mais ils prolongent la fin du trait sur la feuille et non dans l'air comme tu l'expliques plus haut. Il ne s'agit pas de prolonger la fin du trait mais de poursuivre le geste, ce n'est pas la même chose. Ce que j'explique concerne le processus formateur des formes de base et dérivées qui composent notre écriture. Ce que tu expliques concerne le dessin de la lettre. La différence peut paraître anodine ; elle est pourtant fondamentale.

J'ai bien conscience qu'a priori cela peut paraître un peu compliqué mais c'est pourtant extrêmement simple.

Merci beaucoup pour ta réponse. :) A ta disposition

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kabueno

Je m'aperçois que j'ai dû apprendre à écrire de manière hyperliée. Je demande en effet à mes élèves de CP de faire les lettres rondes depuis la ligne du bas puis, une fois qu'ils ont avancé et touché la ligne du haut, de revenir sur leur trait avant de le laisser pour revenir sur la ligne du haut en arrondissant le geste.

C'est bien de savoir que l'on est pas seul... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45
Le 28/06/2014 à 15:11, seablue a dit :

Bonjour !

Mon fils aujourd'hui âgé de 13 ans a appris à écrire sans lever du tout le crayon même pour les lettres rondes. Il a une écriture très fluide et jolie. (En fait mes deux grands écrivaient également comme ça seul n°3 ne le faisait pas : ils ont eu des maîtresses parties à la retraite depuis 12 ans pour les aînés et 7 ans pour le dernier)

En tant qu'enseignante de GS/CP je me pose la question d'essayer d'enseigner cette écriture. Au début je trouvais ça ridicule mais à présent je me pose la question du bien fondé et je m'entraîne à écrire ainsi. Du coup je constate que toutes les lettres rondes ont une attaque lorsqu'elles sont en début de mot ou seules.

Qui enseigne de cette façon ? Et si vous le savez, pouvez-vous me dire quelle est l'origine de cette écriture complètement liée ?

Ne pas lever le crayon du tout, non. Mais je les invite à la lever le minimum lors des séances d'écriture. Par contre, moi, j'ai des CE2.

Ah ! Et pour ma part, j'écris sans lever le stylo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha
Le 19/11/2018 à 22:33, kabueno a dit :

Je m'aperçois que j'ai dû apprendre à écrire de manière hyperliée. Je demande en effet à mes élèves de CP de faire les lettres rondes depuis la ligne du bas puis, une fois qu'ils ont avancé et touché la ligne du haut, de revenir sur leur trait avant de le laisser pour revenir sur la ligne du haut en arrondissant le geste.

C'est bien de savoir que l'on est pas seul... 

Ouh là là. Mais pour moi ce serait inconcevable d'enseigner de cette manière. Je fais commencer les lettres rondes (sans attaque en début de mot) sur le trait en haut de l'interligne, avec "canne", lever de crayon et tout et tout...A l'ancienne je pense. Pour des CP, je décompose beaucoup, fais compter les levers.

Moi-même adulte je lève le crayon pour le a, de manière imperceptible certes, mais tout de même. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
léontiine
il y a une heure, Frédo45 a dit :

 

Ah ! Et pour ma part, j'écris sans lever le stylo.

Tu veux dire en classe, ou dans la vraie vie ?

 

Je ne me vois pas écrire pour mon usage personnel sans lever le stylo. Je n'ai jamais plus de deux ou trois lettres collées.

Je viens de regarder une note que j'ai écrite sans y penser, ça donne : T a x e  f on ci ère  en 8 morceaux au lieu de 2. C'est bien plus rapide et plus agréable que de tout attacher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45

En classe et dans la vraie vie, je lève peu le stylo. Juste pour quelques lettres comme le c par exemple. Je ne lève pas le stylo pour des lettres comme le a ou le d.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
léontiine

Tu as la même écriture en classe et dans la vie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45

Oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×