Jump to content

enseigner en prison


Bethsabée
 Share

Recommended Posts

Comme le titre l'indique, je serais très intéressée pour passer par la case" prison " l'an prochain. En Seine Saint Denis, le recrutement se fait par entretien et ces postes dit "à profil" sont en général très convoités.

Quelqu'un aurait-il une expérience à décrire à ce sujet ?

Merci d'avance !

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas l'intention d'enseigner en prison mais je suis curieuse de savoir comment ça se passe. Tu as combien d'élèves en même temps, tu leur enseignes quelles matières, à quels niveaux, combien de temps par jour?

Link to comment
Share on other sites

J'enseigne en prison as-tu l'option F??? Que veux tu savoir exactement ?

J'ai le capa-sh F, je voulais savoir quel était ton emploi du temps, le public concerné, s'il était vrai que l'on travaille sur 40 semaines pour assurer, j'imagine une continuité des enseignements.

Comment organises-tu les groupes de besoins, le suivi des élèves, la constitution des dossiers de suivi ?

Comment s'organisent les synthèses, le personnel de la prison participe-t-il ou pas à vos réunion ?

Enfin, as-tu du matériel (livres, cahiers ..) ? fais-tu passer le CFG ?

Ta rémunération ?

C'est un peu en vrac, désolée !

Link to comment
Share on other sites

Tout d'abord, chaque UPR (unité pédagogique régionale) est différente, à se tâte un proviseur que te donne les lignes pédas, mais tu as aussi des attentes de la pénitentiaire. Du coup, je me souviens qu'en stage à l'ENAP à Agen, mes collègues de Paris ne bossaient pas comme moi.

pour la rémunération, c'est comme en SEGPA avec une prime 50 euros supérieure. Pour toutes tes autres questions, elles concernent l'organisation, propre à chaque UPR puis prison!!! par exemple je travaille sur 36 semaines......

Link to comment
Share on other sites

Tout d'abord, chaque UPR (unité pédagogique régionale) est différente, à se tâte un proviseur que te donne les lignes pédas, mais tu as aussi des attentes de la pénitentiaire. Du coup, je me souviens qu'en stage à l'ENAP à Agen, mes collègues de Paris ne bossaient pas comme moi.

pour la rémunération, c'est comme en SEGPA avec une prime 50 euros supérieure. Pour toutes tes autres questions, elles concernent l'organisation, propre à chaque UPR puis prison!!! par exemple je travaille sur 36 semaines......

Et tu as des groupes de combien d'élèves ? La fourchette d'âge ? Comment gères-tu leur suivi pédagogique (évaluations, CFG ...) Comment organises-tu ton travail quotidien ? Vous êtes combien de PE ? as-tu eu des difficultés pour obtenir ce poste ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a beaucoup de réponses dans la circulaire 2012 sur l'enseignement en milieu pénitentiaire:

Il existe différents types d'établissements ( j'en oublie peut-être) MA (maison d'arrêt) CD (centre de détention) MC ( Maison centrale) EPM (Établissement pénitentiaire pour mineurs) et je mettrai en plus les QM (quartiers mineurs) qui sont inclus dans des maisons d'arrêt le plus souvent.

Tu ne feras pas le même travail dans une maison centrale avec des longues peines que dans une maison d'arrêt où les élèves restent rarement plus d'un an.

Chaque établissement a une responsable local de l'enseignement, souvent un enseignant spécialisé premier ou second degré qui va mettre en place les groupes, emplois du temps. A noté qu'en EPM c'est un proviseur qui effectue ces tâches. Le responsable local fait remonter les emplois du temps au proviseur de l'UPR et à son inspecteur ASH. Je pense que tu devrais contacter dans un premier temps ce responsable local de l'enseignement si tu souhaites postuler sur un poste.

Effectivement le recrutement se fait devant une commission composé au minimum du responsable de l'unité pédagogique régionale (UPR), de l'IEN-ASH chargé d'inspection en milieu pénitentiaire, du directeur d'établissement pénitentiaire, et du responsable local de l'enseignement, sachant que les directeurs des UPR et des établissements pénitentiaires ont souvent des adjoints cela peut faire beaucoup de monde en face de toi, dans mon cas ils étaient six.

Link to comment
Share on other sites

Il y a beaucoup de réponses dans la circulaire 2012 sur l'enseignement en milieu pénitentiaire:

Il existe différents types d'établissements ( j'en oublie peut-être) MA (maison d'arrêt) CD (centre de détention) MC ( Maison centrale) EPM (Établissement pénitentiaire pour mineurs) et je mettrai en plus les QM (quartiers mineurs) qui sont inclus dans des maisons d'arrêt le plus souvent.

Tu ne feras pas le même travail dans une maison centrale avec des longues peines que dans une maison d'arrêt où les élèves restent rarement plus d'un an.

Chaque établissement a une responsable local de l'enseignement, souvent un enseignant spécialisé premier ou second degré qui va mettre en place les groupes, emplois du temps. A noté qu'en EPM c'est un proviseur qui effectue ces tâches. Le responsable local fait remonter les emplois du temps au proviseur de l'UPR et à son inspecteur ASH. Je pense que tu devrais contacter dans un premier temps ce responsable local de l'enseignement si tu souhaites postuler sur un poste.

Effectivement le recrutement se fait devant une commission composé au minimum du responsable de l'unité pédagogique régionale (UPR), de l'IEN-ASH chargé d'inspection en milieu pénitentiaire, du directeur d'établissement pénitentiaire, et du responsable local de l'enseignement, sachant que les directeurs des UPR et des établissements pénitentiaires ont souvent des adjoints cela peut faire beaucoup de monde en face de toi, dans mon cas ils étaient six.

Merci pour ces précieuses infos, quelles sortes de relations peut-on nouer avec ce public ? J'imagine que cela est bien plus complexe qu'en segpa et autre milieu banal

Link to comment
Share on other sites

Pour répondre en vrac, j'ai au maximum 15 à 16 élèves de 18 à 80 ans, sachant que notre public cible est les moins de 21 ans .

le niveau va de l'alphabétisation aux études supérieures, cette année j'ai 3 élèves qui ont passé le BAC.

Je suis en CD (centre de détention) j'ai donc les longues peines, du coup je suis certains gars depuis 3 ans.

Nous préparons la plupart des diplômes, nous avons des classes uniques surtout en CD mais en maison d'arrêt on arrive à faire des groupes de niveau.

nous rendons des comptes à la JAP (juge d'application des peines), pour les remises de peine. Sinon pas de dossiers particuliers car on a un grand "turn over", on voit en moyenne 100 à 150 détenus différents par mois!!!!! avec un noyau dur d'une trentaine.

voilou

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...
Le 21/07/2014 à 10:02, pascale34 a dit :

Pour répondre en vrac, j'ai au maximum 15 à 16 élèves de 18 à 80 ans, sachant que notre public cible est les moins de 21 ans .

le niveau va de l'alphabétisation aux études supérieures, cette année j'ai 3 élèves qui ont passé le BAC.

Je suis en CD (centre de détention) j'ai donc les longues peines, du coup je suis certains gars depuis 3 ans.

Nous préparons la plupart des diplômes, nous avons des classes uniques surtout en CD mais en maison d'arrêt on arrive à faire des groupes de niveau.

nous rendons des comptes à la JAP (juge d'application des peines), pour les remises de peine. Sinon pas de dossiers particuliers car on a un grand "turn over", on voit en moyenne 100 à 150 détenus différents par mois!!!!! avec un noyau dur d'une trentaine.

voilou

Bonjour,

Je souhaiterai avoir plus de renseignements quant à votre poste d'enseignant en établissement pénitentiaire. En effet, j'ai postulé pour un poste à profil avec entretien mais j'avoue ne pas savoir ce qu'ils peuvent vouloir savoir de moi, quelles questions ils pourraient poser. Je suis théoriquement au courant de la hiérarchie, des circulaires parues, des différents établissements existants... mais je n'ai jamais mis les pieds en établissements pénitentiaires (impossibilité par les temps qui courent) et n'y connaît pas énormément de choses... Comment cela fonctionne-t-il concrètement ? Quels sont les partenaires (outre les SPIP, les juges des peines, les collègues, le proviseur, l'IEN-ASH...) ? 

Je crains aussi les questions du genre : "que feriez-vous si...?"

Merci beaucoup !

PS : désolée d'être allée déterrer un aaaancien sujet :) 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

7 ans déjà ... 😅 Je pense qu'il est important d'aller au moins visiter un établissement  pénitentiaire. Il te faudra échanger avec un responsable local

d'enseignement (RLE). Certains établissements accueillent des personnels extérieurs, tu peux passer par le provieur de l'UPR pour te renseigner.

En général, les questions vont chercher à voir si tu as la bonne posture pour ce type de poste. Tu peux avoir ce type de question:  Des élèves

commencent à se disputer avec véhémence, que faites-vous ? Il y a une circulaire d'orientation qui est sortie en 2020 qui pourra t'aider.

Tu seras interrogée sur le CAPPEI aussi si tu n'es pas spécialisée. Bon courage pour la suite.

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...