Jump to content

Méthode apprentissage lecture pour enfant 3 ans hpi


lilie2fr

Recommended Posts

Bonjour

Je cherche des réponses pour une amie qui a un enfant de 3 ans hpi eip c'est à dire testé précoce et très demandeur, vraiment beaucoup de la lecture... Elle recherche une méthode, autre que bocher pour apprendre à lire ne douceur et intelligemment à son enfant. Donc je me tourne vers vous pour avoir des idées...

Merci d'avance

Link to comment
Share on other sites

Aucune.

Acheter des imagiers avec un mot par page. S'il est prêt, il mémorisera les mots, puis il les découpera lui même en syllabes par comparaison entre les mots.

Une méthode syllabique marchera à coup sûr, les alphas, c'est certain, mais, s'il est si précoce que ça, il n'a pas besoin d'une méthode pour apprendre. Voire, une méthode syllabique lui semblera bien lente et répétitive, et ne lui donnera pas les réponses qu'il attend, et pourrait même le frustrer (je pense aux sons complexes qui peuvent vite être analysés pour un hpi et qui arrivent dort tard dans ds méthodes syllabiques). Si par contre il n'est pas capable de procéder à ces opérations (un peu assimilables à une méthode globale, certes), c'est qu'il n'est pas encore prêt. Et à 3 ans, ce n'est pas grave.

Ensuite, oui, quand il aura fait ces premières opérations de découpage et d'analyse, il aura besoin de se rassurer en demandant confirmation de ses hypothèses. Alors, ton amie pourra généraliser ce principe.

Autant je suis une fan des Alphas et je ne me verrais pas faire autre chose que de la syllabique en classe, autant je pense qu'un si jeune enfant hpi n'a pas besoin de ce style de méthode s'il est prêt.

Link to comment
Share on other sites

Je dirais: aucune. Elle apprendra toute seule. on lui dit tel mot écrit c'est ça, elle fera les rapprochements et pigera le truc toute seule!

Mon fils a appris à lire tt seul à 5 ans, sans que je l'aide, mais parfois il nous demandait quel mot était écrit là ou là, et il a pigé tout seul. Et lecture fluide rapidement, même les mots aux sons complexes.

Link to comment
Share on other sites

Selon moi,un enfant demandeur (même très jeune) peut se régaler avec les alphas, après, il apprendra à son rythme et en fonction de son envie: je pense qu'il ne faut pas le forcer mais si ça l'amuse il apprendra très vite à mon avis!

Mon fils a 3 ans et demi, je ne fais pas de lecture déchiffrage avec lui, je lui raconte des histoires chaque soir et à sa demande dans la journée ( et je ne l'ai jamais fait tester car aucun signe ne m'y incite! Je pense qu'il est simplement intéressé par les histoires.)

Par contre il adore les livre et me pique mes affaires d'école (j'ai des cp) . Il me pose plein de questions sur les alphas et retient toutes les petites histoires... Du coup, il déchiffre plein de mot! Et je crois qu'ils doivent faire plein de jeux en phono à l'école ( il est en petite section) car il me dit les sons qu'il entend dans chaque mot. Ça l'amuse je crois et le passionné peut-être...

Link to comment
Share on other sites

Les alphas et / ou Borel-Maisonny.

J'ai appris à lire à l'âge de 4 ans avec Borel-Maisonny, en quelques mois, sans efforts particuliers. Et je n'étais pas du tout précoce.

Link to comment
Share on other sites

Ce petit est très jeune, donc, il faut privilégier un apprentissage ludique ...

Mais il a aussi besoin de quelque chose qui soit logique pour répondre à son esprit logique donc, les Alphas sont vraiment tout indiqués.

Link to comment
Share on other sites

Je précise ma pensée: la difficulté d'un hpi, c'est de comprendre qu'apprendre peut être un effort. Avec les Alphas ou tout autre méthode syllabique, il apprendra, c'est certain, mais sans effort, et sera dans une position d'attente. Au contraire, en développant son esprit d'analyse, il comprendra que l'observation lui permettra d'apprendre, et il y a plus de chances qu'il s'ennuie ensuite moins en classe, car il n'attendra pas tout de son enseignant. Il saura s'occuper à autre chose.

J'ai su lire seule à 4 ans et demi, et même si j'ai toujours mis 5 min à faire le travail que les autres faisaient en 30 minutes, je ne me suis jamais ennuyée en classe, notamment grâce aux affichages, livres de classe et manuels... et à l'observation de mes camarades, aussi.

Link to comment
Share on other sites

Le tout "découverte par soi-même" c'est l'enseignement de la lecture telle qu'elle était préconisée quand j'étais gamine ...

Ce ne sont pas de bons souvenirs. Mais plutôt un manque de confiance en soi, comme lorsqu'on avance à tâtons, avec crainte ...

Mais je n'étais pas surdouée !

Link to comment
Share on other sites

Etre demandeur en lecture ne signifie pas pour autant qu il souhaite apprendre a lire...Entendre des histoires lues par l adulte est bien enrichissant d un pt de vue lexical et syntaxique.

S il voulait lire il pourrait sans doute le faire seul mais la n est sans doute paS son interet.

Cela n est que mon avis de maman d enfants a ht potentiel qui n ont appris a lire qu au cp

Link to comment
Share on other sites

de même, mon fils qui semble hpi (avis psy mais non testé pour le moment), a demandé à apprendre à lire vers 4 ans et demi. En fait j'avais acheté dans un magasin une méthode de lecture (juste pour voir comment elle était faite.) "apprendre à lire dès 5 ans". je lui ai répondu que c'était pas pour lui mais pour mes élèves et pour apprendre à lire. Il m'a dit, je veux le faire.

On a donc commencé comme ça. méthode syllabique pure. On en faisait 2 pages par jours pendant quelques mois seulement à sa demande. il rentrait de l'école et allait chercher le livre. Puis à un moment donné il s'est intéressé à autre chose et ne m'a plus demandé.

J'ai ensuite acheté les alphas, là aussi pour ma classe, pour découvrir et il a aussitôt accroché, et sa petite sœur de 2 ans de moins était jalouse. Elle était demandeuse dès 3 ans et demi, mais pas prête pour apprendre ce qui la frustrait. (elle n'arrivait pas à combiner 2 sons, par contre assez vite elle a pu écrire des mots avec les alphas.) Pareil, dès qu'elle rentrait de l'école elle allait chercher l'ardoise des alphas (magnétique), et voulait tout de suite se mettre au travail. c'est moi qui l'ai freinée car moi j'avais besoin d'une pause après le boulot.

Elle est maintenant au cp et apprend à lire avec les autres. Je n'ai pas vu avec elle les sons complexes.

Pour un enfant, les alphas peuvent rester un jeu. S'il a envie de lire, ça l'aiguillera, s'il veut juste jouer il s'amusera aussi.

Pour la méthode syllabique, celle trouvée dans le commerce (hachette il me semble. Sami et Julie) peut convenir aussi s'il est en demande, s'il est précoce, il avancera plusieurs pages par jour et la maman pourra peut être sauter la lecture de syllabes assez vite si elle voit que ça l'ennui.

Pour apprendre à faire des efforts, il faut diversifier les activités périscolaire (échecs, sport à stratégies, artistique (dessin, danse, musique,...). Mon fils s’épanouit à l'extérieur, il fait basket, karaté, dessin, et en vacances, grâce à mes parents il fait du ski, de la voile et de la montagne.

En classe il ne s'ennuie pas, car comme il aime dessiner et lire, il s'occupe quand il a fini et ne veut pas spécialement faire travail supplémentaire. il a besoin de moments où rêver.

Link to comment
Share on other sites

Le tout "découverte par soi-même" c'est l'enseignement de la lecture telle qu'elle était préconisée quand j'étais gamine ...

Ce ne sont pas de bons souvenirs. Mais plutôt un manque de confiance en soi, comme lorsqu'on avance à tâtons, avec crainte ...

Mais je n'étais pas surdouée !

Si tu lis bien, ce n'est pas ce que je pratique en classe! ;)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...