Jump to content

Sujet de mémoire


Emilie2011
 Share

Recommended Posts

Bonjour !

Je suis en Master 1 Meef en 2 ans, à distance.

Le travail de recherche à commencé, et nous avons un dossier à rendre pour mi-janvier, qui, en gros, va poser notre sujet de mémoire.

L'an dernier j'ai travaillé en tant qu'auxiliaire de service en école privée. Le matin : cuisine, service à la cantine, et l'après midi j'étais dans la classe de TPS-PS.

Dans la classe tout se passait très bien, je trouvais parfaitement ma place, un vrai travail complémentaire avec l'institutrice. Mais avec les autres instits et membres de la communauté éducative (hormis mes collègues ATSEM et garderie), je ressentais un fort cloisonnement, j'étais transparente, je ne me sentais pas reconnue.

Genre un bruit excessif à la cantine au moment du service, des demandes de retour au calme, un niveau sonore qui revient à la normal pour redoubler qqs instants plus tard, donc une tension palpable... Des enseignants qui traversent la cantine sans dire "bonjour", mais surtout sans prendre une minute pour nous apporter de l'aide en imposant un niveau sonore acceptable.

Une garderie "abandonnée"; C'est-à-dire que c'était ma collègue qui rapportait toute sorte de matériel de chez elle pour que les enfants puissent faire des activités manuelle...

Du coup, je pense à mon mémoire, je me dis pourquoi pas le faire sur ce thème de la communauté éducative. Y-a-t-il vraiment une communauté éducative ?

Mais je me demande si ce sujet me tiendra jusqu'au bout...

J'ai d'autres idées, plus ou moins vagues...

Je pense par exemple à un sujet autour des suppléants. Pour être titulaire, il faut avoir un master (je simplifie), avoir le concours. Mais on peut aussi enseigner avec simplement une licence, en étant suppléant. Du coup, il y a un décalage énorme... Un suppléant n'est absolument pas préparé à enseigner, mais il peut être excellent. Je m'interroge sur la place et la crédibilité d'un suppléant... Je n'arrive pas à formuler mes idées, grrrrrr !

Je pense aussi à un sujet plus disciplinaire, autour des arts visuels (j'adore ce domaine),et de l'interdisciplinarité par exemple. Comment partir des arts visuels pour travailler d'autres matières de manière plus ludique ? Par exemple...

Qu'en pensez-vous ?? Quel sujet serait le plus riche selon vous ?

Merci !!!

Link to comment
Share on other sites

Y-a-t-il vraiment une communauté éducative ?

Mais je me demande si ce sujet me tiendra jusqu'au bout...

Je pense par exemple à un sujet autour des suppléants. Pour être titulaire, il faut avoir un master (je simplifie), avoir le concours. Mais on peut aussi enseigner avec simplement une licence, en étant suppléant. Du coup, il y a un décalage énorme... Un suppléant n'est absolument pas préparé à enseigner, mais il peut être excellent. Je m'interroge sur la place et la crédibilité d'un suppléant... Je n'arrive pas à formuler mes idées, grrrrrr !

Deux sujets extraordinairement vastes et difficiles, polémiques par surcroît, et dans lesquels tu es visiblement passionnellement impliquée. Sauf à avoir un vrai regard d'anthropologue chevronnée, capable de laisser de côté ses opinions pour objectiver une analyse (c'est un métier !) tu vas au casse-pipe.

Je pense aussi à un sujet plus disciplinaire, autour des arts visuels (j'adore ce domaine),et de l'interdisciplinarité par exemple. Comment partir des arts visuels pour travailler d'autres matières de manière plus ludique ? Par exemple...

Une approche disciplinaire autour de l'interdisciplinarité ? Je vois comme une contradiction.

D'autre part, c'est encore un sujet extrêmement ambitieux et difficile, et qui ne peut pas se traiter en se contentant de présenter deux ou trois exemples.

A mon avis, il faut prendre le problème par l'autre bout. Le sujet de ton mémoire est un contrat avec le correcteur : c'est toi qui en fixes les limites ; mais une fois qu'elles sont posées, il faut le traiter sans impasse. Par conséquent, plutôt que de choisir un sujet très vaste pour t'apercevoir très vite que tu ne peux pas le traiter complètement et devoir rester superficielle, il vaut beaucoup mieux partir d'un sujet beaucoup plus précis et limité, que tu peux véritablement creuser, quitte à l'élargir en conclusion sur une réflexion plus vaste.

Link to comment
Share on other sites

Merci Argon !

La nuit m'a porté conseils comme on dit...

Je pense en effet que mes 2 premières idées ne sont pas bonnes. Je suis trop impliquée et je n'arriverais pas à prendre du recul pour être objective.

Mais à te lire, mon troisième sujet n'est pas bon non plus, ou en tous cas, pas assez précis, c'est ça ? Il faudrait alors que je centralise, par exemple "comment se servir des arts visuels pour entrer dans l'apprentissage de l'histoire des arts ?"

Ecrire un mémoire de 50 à 80 pages me fait peur...

Link to comment
Share on other sites

Mais à te lire, mon troisième sujet n'est pas bon non plus, ou en tous cas, pas assez précis, c'est ça ? Il faudrait alors que je centralise, par exemple "comment se servir des arts visuels pour entrer dans l'apprentissage de l'histoire des arts ?"

Ecrire un mémoire de 50 à 80 pages me fait peur...

C'est déjà plus précis. "Travailler d'autres matières" t'imposait de faire un comparatif entre l'intérêt des arts visuels pour différentes matières, et de discuter pourquoi ça marche mieux ici que là... "Pour l'histoire de l'art" limite pas mal le champ. Mais pas encore assez : par exemple, tu ne précises pas le niveau : il faudra donc faire un traitement général, et là encore discuter l'évolution de l'outil de la maternelle au cycle 3, alors que rien ne t'empêche de poser d'entrée "en grande section", ou "en maternelle".

Tu peux même focaliser encore beaucoup plus, du genre "Un exemple d'utilisation des arts visuels pour entrer dans...."

Cela dit, l'association arts visuels / histoire de l'art n'est pas forcément la plus facile. Tu vas inévitablement tomber sur des problèmes de définition — qu'est-ce que l'art ? — et de frontière — où finit "l'art visuel" et où commence "l'art" des artistes, et des historiens de l'art ? Qui décide ? Tu ferais l'économie de ces difficultés, et un travail sans doute plus original, en t'intéressant plutôt à l'utilisation des arts visuels pour l'apprentissage des sciences, ou du français, etc.

Ecrire un mémoire de 50 à 80 pages me fait peur...

Pas de quoi. C'est beaucoup de baratin et pas mal de belles images.

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup !

Je peux en effet centrer encore ma réflexion à l'école maternelle... L'année dernière, j'ai travaillé en classe de PS-MS, en tant qu'ATSEM. Les enfants ont travaillé sur la Préhistoire, c'était une belle entrée dans l'histoire de l'art. On est allé visité le musée de la Préhistoire, et, forcément, beaucoup de choses en arts visuels étaient en rapport avec ce thème.

Du coup, ma problématique pourrait être : "Comment les arts visuels permettent-ils une entrée dans l'histoire de l'art en maternelle ?"

Je pourrais alors me servir de mon expérience pour l'étape de départ, c'est-à-dire la contextualisation.

En maternelle, en arts visuels, il y a beaucoup de pratiques "à la manière de", du coup, le lien avec l'histoire de l'art est évident... Certainement moins original comme tu dis. Je vais essayer de penser à l'utilisation des arts visuels pour d'autres apprentissages...

Link to comment
Share on other sites

En maternelle, en arts visuels, il y a beaucoup de pratiques "à la manière de", du coup, le lien avec l'histoire de l'art est évident...

Pas tout à fait si évident que ça. Il y a un assurément un lien entre l'intention du maitre, la conception de l'exercice, et l'histoire de l'art. Mais y a-t-il un lien direct entre la pratique des élèves et l'histoire de l'art ? Peut-on même parler d'une initiation à l'histoire de l'art, avec des petits qui n'ont pas encore la notion d'histoire ?

Les enfants ont travaillé sur la Préhistoire, c'était une belle entrée dans l'histoire de l'art.

Mouais. De toute façon, il me semble bien que l'histoire de l'art n'est pas au programme de maternelle : ce serait un peu chercher les problèmes que de l'y introduire de force...

En revanche, il y a sans doute moyen de te demander en quoi cela permet de "construire de premiers repères temporels", "d'apprendre à adopter un autre point de vue que le sien"...

Link to comment
Share on other sites

Merci Argon, tu me permets de me remettre en question... Je crois que "je suis trop dedans", je dois prendre du recul et prendre le temps de me poser les bonnes questions.

En effet, il n'y a pas d'histoire de l'art en maternelle, pppfffff, j'ai vraiment des œillères...

D'autre part, je crois que j'assimile trop les arts visuels aux arts plastiques. Il faut bien que je me dise que les arts plastiques font parties des arts visuels mais que les arts visuels ne sont pas composés uniquement des arts plastiques.

En me penchant sur les programmes de l'école maternelle, il y a la partie "découvrir le monde", elle-même divisée en sous-parties. Je peux alors réfléchir sur l'usage des arts visuels pour cette découverte du monde, en développant chacune des sous parties. Ou bien choisir un domaine particulier de cette découverte du monde, mais là, j'avoue que le choix me sera difficile, car le repérage dans le temps est l'espace peut être très riche, mais pas moins que la découverte du vivant, de la matière, des formes ou des quantités...

Peu à peu j'avance... Doucement, mais surement (ou pas :unsure: )

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...