Jump to content

aide pour une collègue dirlette


Sophie Elle

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai une amie qui est également dirlette, elle a une grosse école et il y a des soucis de comm entre elle et ses collègues, une mauvaise ambiance des non dits...bref...

De l'extérieur, je trouve que les torts sont partagés.

Comment l'aider?

Les collègues réclament un conseil d'école pour mettre à plat cette mauvaise ambiance et moi je pense, et cela se confirme quand je lis un autre post ici, que cela risque de tourner au tribunal, contre telle ou telle collègue ou contre elle (la dirlette)

Votre avis?

Link to comment
Share on other sites

Conseil d'école? Ca ne regarde pas les parents.

Mais un conseil des maîtres en mettant à plat tous les problèmes, pourquoi pas?

En demandant l'intervention d'un médiateur? En risquant la mise en place d'un tribunal?

Link to comment
Share on other sites

Un médiateur pourrait s'avérer utile, tout dépend du niveau de détérioration des relations. Quoi qu'il en soit, il faut bien crever l'abcès avec peut-être le risque du tribunal. Mais si on ne prend jamais de risque, on n'avance pas.

Link to comment
Share on other sites

un conseil des maîtres en mettant à plat tous les problèmes, pourquoi pas?

En demandant l'intervention d'un médiateur?

Plutôt de l'IEN, à mon sens (ou de l'IEN comme médiateur...). De toute façon, si ça dérive, c'est vers lui que ça reviendra en premier ; et, là où un simple médiateur ne peut pas grand chose dans une situation de blocage, l'IEN peut donner immédiatement l'interprétation de la hiérarchie pour régler des points de détail conflictuels.

En risquant la mise en place d'un tribunal?

Une médiation n'accroit pas ce risque. Au mieux, elle résout le problème. Au pire, elle accélère le constat du blocage, et le recours inévitable si c'est le choix de l'une des parties.

Link to comment
Share on other sites

Entièrement d'accord avec ce qui précède : un CM avec médiateur qui devrait être l'IEN, voire le CPC. Surtout pas de CE, ça n'a aucun sens.

Link to comment
Share on other sites

Surtout pas le conseil d'école et comme les collègues , un médiateur. Je préfère très nettement l'IEN qu'un CPC si c'est très conflictuel. Ton amie peut s'entretenir avec l'IEN en amont pour expliciter sa demande, déjà elle, elle y verra plus clair et lors de la réunion ce sera moins un tribunal. Tout ceci dans la mesure où l'IEN laisse la parole aux équipes qu'il ne la bloque pas sinon il vaut mieux un CPC.

Attention , si l'IEN demande à la voir en RdV avant conseil lui d'être accompagnée pour justement qu'elle ne soit pas au tribunal en tête à tête...

Link to comment
Share on other sites

100% d'accord avec les collègues : un CM, et un "médiateur".

Je rajouterais aussi : un objectif.

Ça peut être directement la résolution du conflit ou des tensions au sein de l'équipe.

Ça peut être aussi bien un objectif plus pédagogique ou organisationnel : travailler ensemble sur les parcours des élèves en EPS, comment venir en aide aux élèves en grande difficulté (les différentes instances, EE, MDPH, critères pour les dossiers RASED ou SEGPA......), la refonte du règlement intérieur (qui fera émerger des questions d'horaires, de surveillances, de liens avec les familles, etc) : il y a des tas de sujets possibles.

Il faut faire en fonction de ce qui peut à la fois être utile pour tous, et en même temps du coup, solliciter un "expert" du type psy Sco ou CPC pour apporter des éclairages, selon le sujet, et donc faire adopter à tous la bonne attitude de travail en équipe.

On peut trouver d'abord l'expert, avec qui les relations sont neutres et professionnelles, puis déterminer le sujet.

D'expérience, travailler ensemble dans un but commun et clair pour tous permet parfois de ré-enclencher une dynamique.

Pas sûr que ça fonctionne dans le cas que tu nous décris...

Link to comment
Share on other sites

Conseil d'école? Ca ne regarde pas les parents.

Mais un conseil des maîtres en mettant à plat tous les problèmes, pourquoi pas?

En demandant l'intervention d'un médiateur? En risquant la mise en place d'un tribunal?

C'est dommage d'en arriver à faire un CM pour se comprendre dans une équipe, mais ça me paraît également préférable à un CE.

Cependant, pour que ça ne tourne pas au tribunal (et certains collègues sont très forts pour ça), il est indispensable que la directrice demande à une personne de confiance (psy scolaire, conseiller péda, collègue dirlo d'une autre école, délégué syndical, ...) d'être présent pour tempérer et repositionner le débat.

Il est nécessaire aussi qu'un ordre du jour précis soit écrit pour que chacun s'y prépare et que les discussions n'aillent pas au-delà.

La directrice pourra ainsi mener les débats en se tenant strictement à l'OJ et s'attachera à interroger chacun (car dans les tentatives de tribunal, en général, il y a 1 ou 2 collègues qui en ont contaminé 2-3 autres et le reste moutonne, donc c'est ces moutons qu'il convient d'interpeller et d'obliger à s'exprimer sur les sujets de (parfois) désaccord.

Je trouve ces histoires de CM tribunal très dangereux. J'ai un collègue directeur qui a failli se suicider à cause de cela.

Pourtant, en regardant bien les faits reprochés, c'était juste que, arrivant dans l'école, il avait constaté un nombre impressionnant de dysfonctionnements mettant en jeu la sécurité des élèves et le respect des lois, les avait dénoncés et avait refusé de rentrer dans des pratiques de droit coutumier, ce qui avait irrité les bénéficiaires de ces pratiques, qui avaient peu à peu monté les autres collègues contre le directeur.

J'ignore l'origine des désaccords dans l'école de ta collègue, peut-être n'est-ce pas aussi extrême, mais il est très important de les lister très précisément afin que chacun soit au clair et que les discussion puissent se dérouler autour de ces seuls problèmes.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve aussi assez dommage d'en arriver là mais c le cas.

Je lui transmets les propositions d'action, merci pour elle!

Link to comment
Share on other sites

Je trouve aussi assez dommage d'en arriver là mais c le cas.

Je lui transmets les propositions d'action, merci pour elle!

De rien.

C'est dommage, mais ce qu'elle vit est hélas très courant.

Et toi, tu ne pourrais pas l'assister pour cette réunion ?

Link to comment
Share on other sites

Ah ben j'ai l'impression qu'on parle de mon école où la directrice a de gros gros gros soucis de communication et que c'est la guerre à l'école. Nous sommes 10 et un CM est prévu avec l'inspectrice sauf qu'on attend gros comme une maison la soufflante qui va arriver parce que l'IEN est à 100% avec elle. Tous les tords viennent des 9 autres collègues. Cherchez l'erreur ...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...