Jump to content

lettre anonyme


poup83

Recommended Posts

Une lettre anonyme a été glissée dans la boite aux lettres de l'école lundi matin. Des parents d'élèves (on ne sait combien) d'une classe se plaignent de ma collègue qui emploie de temps en temps des gros mots en classe ce qui choque les enfants. Ils lui reprochent également d'humilier les parents devant tous en toute impunité et ne comprennent pas que je la laisse faire en tant que directrice que je suis. Ma collègue reconnait son langage mais jamais il n'a été adressé contre un élève! De plus, quand elle a été un peu virulente au portail, elle s'est toujours excusée mais ne s'est jamais donnée en spectacle, c'est complétement diffamatoire.

Ils justifient la lettre anonyme par crainte de représailles sur leur enfant.

Je ne sais comment réagir, ne sachant pas à qui adresser une quelconque réponse. Je suis attaquée en tant que directrice sur le fait de ne rien faire alors que je n'ai jamais été témoin d'une telle situation, et s'il est vrai que ma collègue peut être assez vive et franche ce qui ne plait pas forcément aux parents, elle entretient également de très bonnes relations avec d'autres parents. C'est quelqu'un de très investie au sein de l'école, passionnée par son métier. Je ne suis pas son supérieur hiérarchique, ce que les parents ne semblent pas savoir.

J'ai appelé l'autonome, qui me conseille de prévenir l'inspecteur et ne pas donner suite ni d'importance.

J'ai du mal à comprendre pourquoi les parents ne sont pas venus me rencontrer directement pour trouver une solution au problème. C'est lache, et ne rien faire est laisser la porte ouverte à toute autre lettre.

Que feriez vous?

Link to comment
Share on other sites

La dénonciation calomnieuse - Code pénal - Art. 226-10 -
La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.
La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu déclarant que la réalité du fait n'est pas établie ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.
En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci.

La diffamation -
Art. 29 de la loi du 29 juillet 1881 Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l'identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés.
Les personnes poursuivies sont sanctionnables, du seul fait de la publication d'une imputation diffamatoire à moins qu'elles ne démontrent très exactement la vérité des imputations ( exceptio veritatis) ou n'établissent leur bonne foi. La preuve de la bonne foi est distincte de l'exception de vérité (Cass. crim. 17 juin 2008)
alinéa 2 - Toute expression outrageante, méprisante ou invective qui ne contient l'imputation d'aucun fait est une injure - En ce cas la preuve de la vérité est bien entendu impossible.

Art. 32 - modifié par la loi du 30 décembre 2004 -
La diffamation commise envers les particuliers par l'un des moyens énoncés en l'article 23 sera punie d'une amende de 12000 euros.

La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement.

Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent la diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.

A afficher sur la porte de l'école

Saisir l'autonome de toute urgence

Appeler l'IEN

ET en principe une lettre anonyme c'est plainte en police ou gendarmerie.

Link to comment
Share on other sites

La dénonciation calomnieuse - Code pénal - Art. 226-10 -

La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu déclarant que la réalité du fait n'est pas établie ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.

En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci.

La diffamation -

Art. 29 de la loi du 29 juillet 1881 Toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation . La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l'identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés.

Les personnes poursuivies sont sanctionnables, du seul fait de la publication d'une imputation diffamatoire à moins qu'elles ne démontrent très exactement la vérité des imputations ( exceptio veritatis) ou n'établissent leur bonne foi. La preuve de la bonne foi est distincte de l'exception de vérité (Cass. crim. 17 juin 2008)

alinéa 2 - Toute expression outrageante, méprisante ou invective qui ne contient l'imputation d'aucun fait est une injure - En ce cas la preuve de la vérité est bien entendu impossible.

Art. 32 - modifié par la loi du 30 décembre 2004 -

La diffamation commise envers les particuliers par l'un des moyens énoncés en l'article 23 sera punie d'une amende de 12000 euros.

La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement.

Sera punie des peines prévues à l'alinéa précédent la diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.

A afficher sur la porte de l'école

Saisir l'autonome de toute urgence

Appeler l'IEN

ET en principe une lettre anonyme c'est plainte en police ou gendarmerie.

PARFAIT

Link to comment
Share on other sites

merci;

En effet, j'ai dit à ma collègue d'aller déposer une main courante mais me demandais qui devait la déposer en fait...la lettre m'est adressée.

J'ai contacté l'autonome dès lundi qui m'a dit de ne pas donner d'importance puisque anonyme :(

Link to comment
Share on other sites

pas de main courante c'est une plainte

l'autonome tu as donné la lettre?

Et que dit l'IEN?

Un affichage sans explication de la loi peut doucher les intentions malveillantes ....

Link to comment
Share on other sites

Ah mais j'irai déposer non pas une main courante (qui n'est pas comptabilisée et non enregistrée mais une plainte) ET je demanderai à l'IEN la protection fonctionnelle vu que je suis attaquée nommément dans cette lettre et qu'il y a donc diffamation dans l'exercice de mes fonctions. Et si la police refuse, j'écrirai au procureur pour qu'il la prenne. Je le signalerai aussi en dessous de l'affichage des textes ci-dessus. Faut arreter à un moment aussi.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai envoyé un mail à l'inspecteur ce midi, pas de réponse encore. J'ai hésité car je ne voulais pas faire de tort à ma collègue, c'était assez ambigu!

c'est délicat comme situation, mais comme tu dis, il faut arrêter à un moment!

Link to comment
Share on other sites

J'ai envoyé un mail à l'inspecteur ce midi, pas de réponse encore. J'ai hésité car je ne voulais pas faire de tort à ma collègue, c'était assez ambigu!

c'est délicat comme situation, mais comme tu dis, il faut arrêter à un moment!

l'inspecteur a surement reçu un courrier ou ne tardera pas à en recevoir , parce que les lettres anonymes ça pue ....

Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas laisser passer ce genre de choses ; il faut porter PLAINTE !

J'ai laissé passer une lettre anonyme il y a un an pour des faits mineurs mais calomnieux et en juin dernier, c'est à des accusations de maltraitance dont mes collègues et moi avons dû faire face (autonome, avocat, plainte en diffamation et dénonciations calomnieuses et c'est toujours en cours...)

Attendre c'est autoriser certains parents à croire qu'ils peuvent tout se permettre : c'est une leçon douloureuse que j'ai bien retenue.

Alors protège-toi.

Link to comment
Share on other sites

Comme les collègues, plainte et prévenir l' IEN , de toute façon l'IEN est toujours au courant.

Link to comment
Share on other sites

aucune nouvelle de l'IEN :(

nous irons déposer plainte demain soir, on verra s'ils veulent bien nous l'enregistrer.

Ils n'ont pas le choix, s'ils refusent demander leur le nom du procureur....

Rappeler l'autonome dans la journée pour savoir ce qu'il faut mettre sur la plainte, et n'oubliez pas de faire suivre tous ces courriers aux représentants du personnel.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...