Jump to content

En CP, difficultés en écriture


sophsoph
 Share

Recommended Posts

Bonjour!

J'ai retrouvé un de mes vieux posts où je demandais des conseils pour ma fille qui tenait mal son crayon à 3 ans 1/2.

Elle a désormais 6 ans, est en CP et... c'est l'horreur question écriture!

Pour résumer:

- elle tient mal son crayon (plutôt avec les derniers doigts)

- elle a le poignet plié comme les gauchers

- elle est crispée sur le crayon et tremblotte presque

- elle forme ses ronds à l'envers

- elle écrit souvent en miroir

- elle commence souvent ses mots de la droite pour aller à gauche

-elle commence par le bas les S en bâton

Bref, le tableau n'est pas chouette! Elle va aller en APC, mais 20 min/semaine ne suffiront pas à mon avis...

Et, cerise sur le gâteau, elle ne veut rien faire avec moi, ça finit en larmes à chaque fois....

Auriez-vous des idées de génie? :)

Merci d'avance!

Link to comment
Share on other sites

Pour la tenue du crayon fais lui tenir un mouchoir en même temps que son crayon. Je suis sur téléphone je te mettrai un lien tout à l'heure.

Pour les gestes, peut être lui imprimer et plastifier les carnets de gestes de Classeur d'école? Ça peut rester ludique.

Je te conseille les vidéos de Celia Chesnel.

Link to comment
Share on other sites

Oui suis assez d'accord tape carrément vers un ergothérapeur graphologue spécialisé daniele Dumont . Il y a une edpienne qui a eu le même souci avec son jeune fils, specialiste et depuis...elle applique Dumont dans a classe:)

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas de rééducateur ayant suivi la méthode de Danielle Dumont vers chez moi, malheureusement....

Garba, merci pour la gym des doigts & cie, c'est ludique, si la petite soeur entre dans le jeu, la grande suivra, j'en suis sûre!

Link to comment
Share on other sites

J'utilise en APC "j'apprends à bien tenir mon crayon" de D Dumont, il est basé sur le coloriage et le dessin. J'ai vu des progrès sur mes petits CP et ils n'ont pas l'impression de travailler.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Je sais que ce poste date un peu mais je souhaiterais partager mon expérience.

Mon fils aîné qui a maintenant 12 ans écrivait très mal fin GS et du CP au CE2, c'était la catastrophe.

Toutes les maîtresses qui l'ont eu nous disait qu'il était feignant, qu'il ne voulais pas faire d’effort, ni travailler.

Ses cahiers étaient illisibles, il faisait les a et les o à l'envers, confondait les d et b...

Après des années d'errance, il s'avère que mon fils est dysgraphique. Le diagnostic a été posé il y a seulement 2 ans.

Il suit une rééduc avec une graphotherapeute depuis septembre. Son écriture s'améliore et il n'a plus de douleur quand il écrit.

Tout ça pour vous dire qu'il faut absolument que votre fille soit prise en charge pour ça.

Courage, je sais que ce n'est pas de tout repos ;-)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour!

 

J'ai retrouvé un de mes vieux posts où je demandais des conseils pour ma fille qui tenait mal son crayon à 3 ans 1/2.

Elle a désormais 6 ans, est en CP et... c'est l'horreur question écriture!

 

Pour résumer:

- elle tient mal son crayon (plutôt avec les derniers doigts)

- elle a le poignet plié comme les gauchers

- elle est crispée sur le crayon et tremblotte presque

- elle forme ses ronds à l'envers

- elle écrit souvent en miroir

- elle commence souvent ses mots de la droite pour aller à gauche

-elle commence par le bas les S en bâton 

 

Bref, le tableau n'est pas chouette! Elle va aller en APC, mais 20 min/semaine ne suffiront pas à mon avis...

Et, cerise sur le gâteau, elle ne veut rien faire avec moi, ça finit en larmes à chaque fois....

 

Auriez-vous des idées de génie?  :)

 

Merci d'avance! 

 

Je vois bien que la question est ancienne mais cette réponse, même tardive, peut être utile. Je ne zappe pas les autres réponses mais c'est plus simple de répondre avec la question sous les yeux et cela facilite ensuite la lecture.

 

Avec ce profil, c'est bien un rééducateur / une rééducatrice qu'il faut voir. Si tu es réellement à Beaune tu en as une non loin Vois ici  je ne sais pas où tu en es actuellement.  En tout état de cause, pour son cas et pour d'autres,

- l'une des 1ères difficultés est d'arriver à lui faire poser le poignet. Il est donc évident qu'il faut éviter les exercices coude en l'air ; ils favorisent l'effet inverse.

- une autre difficulté est de lui faire décrisper la main. Il est donc évident qu'il faut éviter les exercices qui confortent cette crispation : tenir quelque chose dans la main oblige à plier les doigts, c'est d'ailleurs pour les faire plier que je préconise cette pratique, là il s'agit au contraire d'une enfant qui les plie trop fort. Tout est donc dans la consigne.

- enfin, en règle générale, ce que tu décris est courant. La plupart du temps c'est dû à des ratés dans l'apprentissage : pas d'apprentissage du maniement du crayon, apprentissage du dessin de la forme des lettres consolidée par la notion d'écriture en attaché (on trace des lettres qu'on attache ensemble) au lieu d'un apprentissage rationnel du geste d'écriture (et non des gestes de l'écriture cf. explications ici ) étayé par la notion d'écriture cursive (le mot est un tout).

Ces rééducations se traitent très bien (à la condition qu'en même temps, à l'école, l'enseignant ne fasse pas arrêter le geste à chaque tracé, ce n'est pas fréquent mais ça arrive et que l'enfant fasse ses exercices quotidiennement). On compte parfois 3 séances, plus généralement 4 à 6, plus rarement 7 à 8. Au-delà il faut se poser des questions

 

Pour conforter ce que dit Damathe, voici un bilan dressé par la maman d'un jeune garçon dyspraxique que j'ai eu en rééducation sur 7 séances il y a quelques années (sept 2007 / mars 2008),

 

Juin 2007 FIN CE1   échec scolaire total

Écriture illisible

Blocage de tous les apprentissages

Proposition de l’école : sortie du circuit normal pour rejoindre un CLIS

CONSTAT : « Victor ne pourra jamais écrire »

 

Septembre 2007 – mars 2008 –  CE2  Apprentissage de lécriture selon la Méthode Danièle Dumont

Acquisition de l’écriture cursive et ouverture aux apprentissages (Français/Maths)

 

 

CM1 –CM2  Consolidation de lécriture

et rattrapage du retard scolaire.

 

Tout a commencé avec une petite tête de chat, le premier exercice que vous nous avez conseillé pour démarrer l’apprentissage de l’écriture cursive.

Que de chemin parcouru depuis, que d’efforts mais vos conseils, votre livre et vos cahiers nous ont permis de franchir le 1er pas.

Un immense MERCI

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour votre réponse, qui m'est bien utile: pour moi, Saint-Nicolas-lès-Cîteaux était très loin et après vérification, ce n'est pas le cas!  :)  Pour l'heure, il y a du mieux dans l'écriture : les lettres sont mieux formées et liées. L'écriture n'est plus celle d'une mamie qui a la tremblotte. par contre, la tenue du crayon est toujours la même qu'un gaucher, avec une grosse crispation des doigts. 

Voilà ce qu'elle réussit à produire:

">http://360426IMG2068.jpg

 

 

Qu'en pensez-vous? Je trouve que ce n'est pas mal au vu de la position des doigts.

Link to comment
Share on other sites

Sophsoph,l'écriture de ta fille est esthétiquement "belle", soignée, appliquée on sent la petite fille qui fait des efforts, ça c'est positif 

Mais, et je suis attristée de te dire que c'est une très mauvaise écriture. Elle posera des problèmes à terme.

- Les lettres sont tracées une à une sans anticipation, sans continuité du tracé.

- Il y a donc de nombreuses soudures (les tracés s'accrochent les uns aux autres en faisant une surépaisseur.

- Les m et n sont une suite de ponts sans le recodage en finale qui permettrait une continuité fluide

- Comme elle n'arrive pas à avancer sa main certaines lettres se télescopent.

- Les lettres rondes sont enroulées (on voit la surépaisseur)

- On voit que la tenue de ligne la fait forcer.

- Le geste n'a aucune fluidité.

- La position de la main que tu décris crée des tensions dans le dos et dans le bras. Elle risque d'en souffrir physiquement.

 

Vraiment je t'assure ne la laisse pas comme ça. C'est mauvais techniquement. C'est lourd psychologiquement pour elle et plus elle avancera dans le temps, plus elle souffrira du décalage entre ses intentions, ses efforts et les résultats qui empireront. "Au mieux" elle ralentira le tracé et tombera dans la dysgraphie de ceux qu'on qualifie de "lents et précis". "Au mieux", car elle aura la chance que ce soit beau mais ce ne sera pas du tout fonctionnel car beaucoup trop lent. Au pire toutes les anomalies ressortiront car elle voudra écrire vite, ce qui est bien normal.

 

Garba, je crois que tu as dû regarder très rapidement cette écriture et j'espère que très peu de tes Cp ont une telle écriture.

Cela fait des décennies que je vois ce genre de choses et que j'écoute les souffrances psychologiques qu'elles provoquent. 

Je ne fais pas de catastrophisme, je tire juste la sonnette d'alarme.

 

Pour des exemples de rééducation graphique, c'est ici Voir notamment le cas de Victor

Link to comment
Share on other sites

Coucou soph,

Je peux pas t'aider mais par contre je n'ai pas pu m'empêcher de comparer avec ce que fait Emile en cp.

Avec quoi est-ce qu'elle écrit,on dirait de l'encre de stylo plume? C'est quel millimétrage en seyes?

Ici dans la classe d'Emile, ils écrivent encore au crayon à papier, le seyes est plus gros je pense. Et je ne pense pas qu'ils écrivent déjà autant de phrases. La plupart ont commencé à écrire en GS avec le repérage ciel/herbe/terre/feu pour les lignes (que la maîtresse de CP continue d'utiliser avec un guide dabs la marge.)

Link to comment
Share on other sites

Le message de Chocolatine m'invite à revoir l'écriture. Donc je confirme ce n'est pas un problème de calibrage, ce n'est pas non plus un problème de nature de stylo. En revanche, et c'est surtout pourquoi j'écris ce message, il est possible que ce soit l'enseignant-e qui soit à l'origine des nombreux arrêts car je soir un changement de couleur pour passer de la majuscule à la minuscule.

 

L'écriture c'est la trace du langage écrit. Comme la parole est la trace du langage oral. C'est un continuum. Donc les arrêts entre les lettres "pour bien en marquer le début et la fin" sont de même nature que des arrêts entre p et a pour prononcer /pa/ ; c'est une pure vue de l'esprit et c'est très fâcheux car ça empêche la fluidité du geste et la fluidité de la relation graphophonologique et comme on ne pense pas au ralenti, ça gêne aussi la compréhension. 

Link to comment
Share on other sites

On doit écrire les majuscules tant qu'elles ne sont pas vues, non ?. 

 

J'ai des GS-CP et l'écriture est vraiment difficile pour certains.

La majorité écrit lettre par lettre, sans respecter les enchainements que nous travaillons pourtant en amont. J'en ai une en particulier qui écrit la majeure partie des lettres à l'envers, enroule les lettres rondes... C'est très difficile. C'est une classe qui, semble t-il, a travaillé l'écriture en dessinant les lettres (la collègue précédente n'a jamais dit comment elle travaillait), ils ont même vu les majuscules cursives en GS... Il y a un élève gaucher qui ne termine pas ses lettres, donc l'accroche est mauvaise (imaginez marron écrit sans la fin du m, du r...). Je me bats mais ils ont des mauvaises habitudes difficiles à faire partir (positionnement sur la chaise, sur le bureau, tenue du stylo ou du crayon)... Pour le a, entre celle qui l'enroule à l'endroit, celle qui l'enroule à l'envers, celle qui fait les deux, celui qui écrit un u et fait un pont par dessus, la plupart qui s'arrête entre deux lettres (pas de continuité du tracé)... Pas facile !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Grenadine,

 

Je ne sais quel esprit obscur a inventé qu'on écrivait en faisant des lettres et en les attachant. Cette idée stupide croit et embellit. Est-ce qu'on parle en prononçant les lettres une à une ? Non. On n'écrit pas en traçant les lettres une à une : il suffit d'écrire e puis n puis les mots en et on pour comprendre que en ce n'est pas e + n  et que on ce n'est pas o + n

 

La trace écrite est constituée de mots définis par le tracé formé entre deux blancs. La réalisation de ce tracé nécessite un triple apprentissage : tenue et maniement du crayon, gestion des contingences spatiales (ce que je nomme la gestion statique de l'espace graphique), mise en place du geste de 1ère unité (celui qui sert à former la boucle). Cf le système d'écriture.

 

Donc sans oublier tout ce qui est nécessaire aux bonnes conditions de réalisation de l'écriture (adaptation du mobilier, posture, position de la feuille) l'apprentissage de l'écriture nécessite une véritable préparation.

 

C'est faisable en accéléré (cf les articles sur "le pari" - qui n'en était pas un vraiment car l'objectif était de mener les enfants le plus loin possible sans pour autant les forcer) mais je ne peux pas me permettre de prendre le temps pour te guider.  De la même façon je n'ai pas pu prendre le temps de mettre la suite de l'histoire sur mon site : voilà où en est la classe ces derniers temps : un tiers de la classe écrit correctement en cursive. Entre autres, depuis plusieurs jours les enfants travaillent avec l'enseignant, sous diverses formes à la recherche de mots qu'ils peuvent écrire : l'enseignant avait introduit la lettre b, lettre complexe qui contient trois formes, il a montré qu'on peut écrire "bleu" avec les lettres connues, et un enfant a trouvé qu'ils pouvaient écrire "le ciel bleu". Personnellement j'ai trouvé cela super (surtout pour un démarrage au retour des vacances de Toussaint)

 

Ce que je te suggère : travailler la tenue du crayon et son maniement. Deux choses vont t'être difficiles : faire poser le poignet sur la feuille, faire bouger les doigts.

- Utilise la fonction "recherche" du site pour trouver l'histoire de Lucky Luke pour la tenue du crayon  (ou vois sur mon site, je ne sais plus si je l'ai mise)

- Fais les yeux de chats pour insister sur la position du poignet : s'ils ont le poignet en l'air ils vont appuyer sur le crayon.

- Fais les frises de bas de page de mon cahier 1 de CP (les cahiers d'écriture Hatier) pour la tenue de ligne et la normalisation des dimensions

et présente leur les formes de 1ère unité à partir du poster du processus de formation des lettres Cf ici

 

Si vraiment tu n'y arrives pas mets-moi un MP je te donnerai mon numéro de téléphone (mais je n'ai pas bcp de tps)

Link to comment
Share on other sites

En effet, c'est la maîtresse qui écrit les majuscules pour faciliter le repérage dans l'espace de la page et ne pas perdre de temps (nous avons des triples niveaux, la question du temps est LA variable importante dans nos préparations). Quant au stylo, il s'agit d'un stylo avec de l'encre effaçable. Depuis ce changement, c'est mieux qu'avec le stylo bille.

 

Je me répète, mais l'inconvénient quand on a 3 niveaux, c'est qu'on ne peut pas faire tout ce qu'on voudrait, que notre temps de présence est compté auprès des élèves. Ma fille est celle qui écrit le moins bien de sa classe, donc je pense que le problème vient vraiment d'elle... 

 

Envidespoir, tu préconises en fait de ne pas faire faire de lignes de chaque lettre pour apprendre leur tracé si je comprends bien?

Link to comment
Share on other sites

Oui, je sais bien que le problème du temps est crucial.

On peut parfois aménager des séances qui conviennent à tous, ça doit pouvoir se faire dans beaucoup de domaines. Par exemple, puisque tu as CE2-CM1-CM2 pour améliorer l'écriture tu peux utiliser mon livre Une bonne écriture - Choix ou nécessité chez Nathan les exercices sont prévus pour ces trois niveaux, avec des aménagements selon le niveau.

 

Au sujet des lettres. Vois les trois articles mentionnés sur ma page d'accueil (suis le lien) et celui-ci sur le métalangage.  Oui, je préconise de ne pas faire faire de lignes de chaque lettre pour apprendre leur tracé. On peut en faire faire un peu pour s'entraîner, une ligne ou 1/2 ligne sont suffisants.

Surtout on ne mettra pas de point d'attaque. Une lettre tracée sur le papier a un point d'attaque. La lettre n'a pas de point d'attaque. On la commence "quelque part par là" et surtout on n'en cherche pas le début dans un mot (sauf pour o, a, d, q, g) : ça n'existe pas. (Je développe cela dans la nouvelle édition du geste d'écriture car de plus en plus d'enfants ont des problèmes de continuité du tracé.).

 

Faire chercher où commence une lettre dans un mot est une abomination. Fais l'essai. Sur une feuille de papier, écris en gros le mot meme. Fais en cinq photocopies. Demande à 5 adultes de mettre un trait pour séparer m et e puis e et m. Examine et compare les réponses, compare aussi sur chaque feuille le trait entre e et m avec l'attaque du m.

 

Le problème de ta fille, me semble-t-il, c'est qu'elle veut s'appliquer et surtout bien faire, comme on le lui a sans doute appris, de belles lettres bien attachées ensemble. Plus elle s'applique et plus c'est raté (en ce sens que c'est lent, pas ferme, avec de grosses soudures), c'est normal. Que te dire de plus ? Surtout ne la gronde pas ! :)  Vois Christine.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je n'avais pas vu ta nouvelle réponse. Merci, je me déplacerai quand j'aurai terminé l'orthophoniste pour la petite :wink:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...