Aller au contenu
gazelle

Enseignant pensant à la reconversion

Messages recommandés

galictia
il y a 9 minutes, zoééé a dit :

En complément d'infos, pour celles que ça intéresserait de démissionner et de demander l'IDV,  j'ai le syndicat qui m'a déconseillé de demander parallèllement une dispo, car si je suis en dispo et qu'ensuite je demande l'indemnite de départ volontaire et la démission je serais perdante pour le montant. Ils se fixent sur l'année précédente pour déterminer le montant. Si l'année précédent ta demande d'IDV , tu es en dispo, tu as droit à rien!

Non, c'est totalement faux!

cf le texte du BO. L'IDV est toujours calculée d'après les revenus de l'année précédant la demande et donc la dernière année en exercice pour ceux qui ont été en dispo.

"

Les agents en congé parental ou de présence parentale, les fonctionnaires en position de disponibilité et les agents non titulaires bénéficiant d'un congé non rémunéré peuvent n'avoir perçu aucune rémunération durant la totalité de l'année civile précédant celle du dépôt de leur demande de démission.
Pour les intéressés, à titre dérogatoire, le plafond de l'I.D.V. est alors calculé sur la base de la rémunération brute perçue au cours de la dernière année civile au titre de laquelle ils ont été rémunérés par l'administration, même si cette rémunération ne porte que sur une partie de l'année civile considérée.
Exemple de mise en oeuvre de l'exception:
Un agent placé en disponibilité à compter du 1er juillet 2006 démissionne en juin 2008. Le plafond de l'I.D.V. qui lui est applicable correspond à 24/12ème de la rémunération brute effectivement perçue en 2006, soit pendant six mois.
Un agent placé en disponibilité le 1erfévrier 2007 qui démissionne en septembre 2008 se voit appliquer un plafond d'indemnité de départ volontaire fixé à 24/12ème de la rémunération brute effectivement perçue en 2007, soit pendant un mois."
 
Pour le reste, si tu fais un abandon de poste, théoriquement ils peuvent te licencier. Mais le plus probable, si ta démission était refusée, ce serait qu'après recours de ta part, ils finissent par céder... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zoééé
il y a 16 minutes, galictia a dit :

Non, c'est totalement faux!

cf le texte du BO. L'IDV est toujours calculée d'après les revenus de l'année précédant la demande et donc la dernière année en exercice pour ceux qui ont été en dispo.

"

Les agents en congé parental ou de présence parentale, les fonctionnaires en position de disponibilité et les agents non titulaires bénéficiant d'un congé non rémunéré peuvent n'avoir perçu aucune rémunération durant la totalité de l'année civile précédant celle du dépôt de leur demande de démission.
Pour les intéressés, à titre dérogatoire, le plafond de l'I.D.V. est alors calculé sur la base de la rémunération brute perçue au cours de la dernière année civile au titre de laquelle ils ont été rémunérés par l'administration, même si cette rémunération ne porte que sur une partie de l'année civile considérée.
Exemple de mise en oeuvre de l'exception:
Un agent placé en disponibilité à compter du 1er juillet 2006 démissionne en juin 2008. Le plafond de l'I.D.V. qui lui est applicable correspond à 24/12ème de la rémunération brute effectivement perçue en 2006, soit pendant six mois.
Un agent placé en disponibilité le 1erfévrier 2007 qui démissionne en septembre 2008 se voit appliquer un plafond d'indemnité de départ volontaire fixé à 24/12ème de la rémunération brute effectivement perçue en 2007, soit pendant un mois."
 
Pour le reste, si tu fais un abandon de poste, théoriquement ils peuvent te licencier. Mais le plus probable, si ta démission était refusée, ce serait qu'après recours de ta part, ils finissent par céder... 

Oui je l'ai lu et le syndicat m'a justement parlé de ça.. il m'a dit que je serai perdante si pendant 6 mois, je perçois rien dûe à ma dispo.

 

Par exemple, si je demande ma démission en juin 2018 et qu'on me l'accorde en septembre, je vais toucher les 24/12ième  de la rémunération brute effectivement perçue en 2018 SOIT de janvier à aout, c'est ça?

Je capte rien!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime

Un article intéressant sur les reconversions vers les travaux manuels ici
Ce genre de bilan de compétence fait rêver! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tess19340
Le ‎30‎/‎12‎/‎2017 à 12:21, Malakime a dit :

Un article intéressant sur les reconversions vers les travaux manuels ici
Ce genre de bilan de compétence fait rêver! 

Je me retrouve tout à fait dans les personnes dont il est question dans cet article. Par contre, je me pose toujours la question du bilan de compétence. Pensez-vous que ce soit une étape obligée pour se reconvertir ? Je sais ce que je veux faire et comment y arriver donc à quoi cela me servirait-il ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime

Je pense que rien n'est obligatoire et qu'il n'y a aucune règle. Selon moi il faut partir de son besoin et s'affranchir de ce qu'il convient de faire pour faire ce qui te convient (wahou c'était beau cette phrase non? 😂)

Quand j'ai annoncé ma reconversion quelques personnes m'ont demandé si j'allais faire une formation en photo. Pour quoi au juste? Pour me donner une légitimité ? Je me suis vraiment demandé si je le devais car on a été éduqués comme ça... À rentrer dans le moule, faire ce qui est attendu .. 

Au final ça casse un peu notre confiance en nous je trouve. Je suis convaincue que de s'en affranchir est une source de liberté et permet d'être plus pragmatique, plus efficace, de faire les choses à sa façon et donc faire corps avec son projet et de le maîtriser. :happy:

Anecdote: J'ai fait une petite aquarelle pour la naissance de la fille d'amis. Ils ont beaucoup aimé et lui a dit à sa femme 'elle a fait une école d'art après le bac".
J'ai effectivement fait une prépa en arts appliqués mais ce n'est pas là que j'ai appris à peindre. J'y suis allée pour faire rentrer ma créativité dans une case et j'en suis sortie car elle n'y était pas nourrie. Mais c'est notre façon de voir les choses en France je trouve. Le sacro saint cursus. Un enfer pour autodidactes!

Donc pour te répondre je dirais non, pas de bilan de compétences si tu n'en éprouves pas le besoin!
C'est ton projet, prends les conseils, chemine grâce à eux, mais ne laisse personne te laisser croire qu'il le maîtrise mieux que toi qui lui a donné vie, fais toi confiance :wub: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galictia

Je rejoins totalement @Malakime, parce que j'ai eu la même démarche et la même réflexion. C'est purement subjectif bien sûr, mais je vais dans le même sens.

Une chose est sûre: il ne faut pas faire une démarche, choisir une voie, parce qu'on pense que c'est ça qu'il faut faire, parce que ça va pouvoir marcher, parce que c'est sécure etc. 

Effectivement en France on a aussi la malchance de ne pas être valorisé en tant qu'autodidacte.

Pour ma part, en ce qui concerne mon activité liée à l'expression créatrice et vocale, j'ai commencé à donner des cours de chant sans avoir de diplômes, mais en m'étant formée régulièrement en parallèle de l'enseignement en tant qu'amatrice et semi-pro. Autant dire que si j'avais écouté la voix de la raison, j'aurais renoncé d'avance à exercer comme enseignante dans ce domaine: pas de diplôme de conservatoire ou d'une école de chant reconnue, pas de réseau dans le domaine, pas de recommandation particulière...

Et puis on fait un pas vers ce qui nous plaît, nous anime. On fait rentrer dans notre vie, avec les moyens du bord, un petit bout de ce qu'on a envie d'expérimenter et de pratiquer au quotidien.

J'ai saisi les opportunités, j'ai commencé tout petit.... De fil en aiguille, j'ai osé me lancer davantage avec une pratique très personnelle que j'avais envie de partager et transmettre. Et curieusement, c'est ça qui plaît le plus, bien loin des cours assez conventionnels que je donnais au début! 

Pour en revenir à la question, il n' y a pas de réponse toute faite: tout dépend de ce que tu attends d'un bilan de compétences... Et cela mis à part, tout dépend aussi de la personne qui s'en occupera car cela peut influencer la satisfaction post-bilan d'après les retours que j'en ai.

Il n'y a pas d'étapes obligatoires car il n'y a pas de modèle de parcours: à chacun le sien. Bien se connaître me paraît fondamental et ce n'est pas un bilan de compétences qui va forcément t'aider en ce sens. 

Je rajoute qu'il y a pas mal de choses qu'on peut faire soi-même sans passer par un bilan de compétences : on peut déblayer le terrain et commencer à avancer.

(au passage, j'ai rédigé un ebook pour commencer sa reconversion, si cela peut te donner des pistes, j'en serais ravie :happy:   Se reconvertir, par où commencer? )

 

Voilà, au final @Tess19340 j'ai envie de te demander: qu'est-ce que tu attends, espères, imagines d'un bilan de compétences? :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tess19340
il y a 2 minutes, galictia a dit :

 

Voilà, au final @Tess19340 j'ai envie de te demander: qu'est-ce que tu attends, espères, imagines d'un bilan de compétences? :) 

Merci pour vos réponses @Malakime et @galictia Elles me confortent dans l'idée de ne pas faire de bilan de compétences. D'abord parce que je n'en attends rien (je n'en ressens pas le besoin et ensuite parce que je n'ai pas envie de payer de ma poche quelque chose qui ne me servirait pas (je préfère consacrer cette somme à l'équipement de mon futur atelier). J'ai aussi envie de rester libre, de ne rentrer dans aucune case, de mener mon projet comme je l'entends ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
letapisrevant

Je viens de commencer un livre qui permet de faire un semblant de bilan de compétences par soi-même.
C'est plutôt bien fait et ça permet de tenir compte de nos diverses tendances, sans que ça soit juste blanc ou noir.
Je me dis que ça m'aidera pour constituer mon CV, ma lettre de motivation, et préparer un futur entretien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galictia
il y a 15 minutes, Tess19340 a dit :

Merci pour vos réponses @Malakime et @galictia Elles me confortent dans l'idée de ne pas faire de bilan de compétences. D'abord parce que je n'en attends rien (je n'en ressens pas le besoin et ensuite parce que je n'ai pas envie de payer de ma poche quelque chose qui ne me servirait pas (je préfère consacrer cette somme à l'équipement de mon futur atelier). J'ai aussi envie de rester libre, de ne rentrer dans aucune case, de mener mon projet comme je l'entends ;)

Le bilan de compétences n'est ni bon ni mauvais en soi, mais en effet si tu n'en ressens pas le besoin, pourquoi perdre temps et argent? :)

Le principal inconvénient selon moi est que ce n'est pas vraiment adapté au profil si particulier des enseignants. 

Quel est ton projet d'atelier si ce n'est pas indiscret?

il y a 10 minutes, letapisrevant a dit :

Je viens de commencer un livre qui permet de faire un semblant de bilan de compétences par soi-même.
C'est plutôt bien fait et ça permet de tenir compte de nos diverses tendances, sans que ça soit juste blanc ou noir.
Je me dis que ça m'aidera pour constituer mon CV, ma lettre de motivation, et préparer un futur entretien.

Tu partagerais la référence? :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
letapisrevant

C'est ce livre-là aux Editions Eyrolles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
K-ro13

Bonjour !

En grand questionnement depuis le début de ma carrière, je me suis laissée l'année pour trouver quoi faire. Seulement, l'année avance, je suis toujours dans mon école, bouffée par ma classe, et je n'avance pas dans mon parcours de reconversion.

@Malakime ça me parle beaucoup ce que tu dis. J'ai fait des arts plastiques jusqu'en terminale. J'ai tout arrêté en entrant à la fac parce que ça ne rentrait pas dans les "cases" qu'on me demandait d'occuper. J'ai grandi avec l'idée qu'on devait absolument entrer dans un cadre très précis et je pense que c'est ça qui me bloque le plus dans mes recherches.

Certainement que je me pose la question dans le mauvais sens, ou bien pas de la bonne façon, puisque je cherche à entrer dans un nouveau cadre en changeant de métier.

Tout ce que je sais, c'est que je ne veux plus laisser mon côté créatif s'endormir !

@galictia je vois que sur ton site, tu fais une grande place à la créativité. Ça m'intéresse, je vais aller regarder tout ça de plus près !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galictia
il y a 35 minutes, K-ro13 a dit :

 

@galictia je vois que sur ton site, tu fais une grande place à la créativité. Ça m'intéresse, je vais aller regarder tout ça de plus près !

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
letapisrevant

Oh punaise, ça y est ! Mon académie n'accorde plus les congés de formation seulement à l'ancienneté de la demande mais aussi en fonction du projet personnel : lettre de motivation et peut-être entretien.
Alors, oui, ça fait rentrer du subjectif dans la balance mais d'un autre côté ceux qui ont vraiment une idée de leur avenir n'auront peut-être plus besoin d'attendre 5 ans en passant après ceux qui veulent souffler pendant 1 an quelle que soit leur formation suivie... Je peux comprendre, mais c'est rageant.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah

Et bien notre département accorde désormais à l'ancienneté alors qu'avant au bout de 5 demandes, quelle que soit l'ancienneté, c'était généralement accepté. Ou comment les règles du jeu changent en cours :(

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prune2007
Il y a 3 heures, letapisrevant a dit :

Oh punaise, ça y est ! Mon académie n'accorde plus les congés de formation seulement à l'ancienneté de la demande mais aussi en fonction du projet personnel : lettre de motivation et peut-être entretien.
Alors, oui, ça fait rentrer du subjectif dans la balance mais d'un autre côté ceux qui ont vraiment une idée de leur avenir n'auront peut-être plus besoin d'attendre 5 ans en passant après ceux qui veulent souffler pendant 1 an quelle que soit leur formation suivie... Je peux comprendre, mais c'est rageant.

 

C'est déjà comme ça dans mon département et pourtant... l'an passé j'étais 1ere sur liste complémentaire avec un projet tres clair, la preuve ecrite de l'université que je serais acceptée en formation... et j'ai appris qu'une collègue ayant obtenu le congé n'avait pas été acceptée dans la formation envisagée car elle n'avait pas le diplôme nécessaire. Elle ne s'était pas renseignée avant auprès de la fac. Ah et... elle est toujours en congé formation... sans formation... 

:dry:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prune2007
il y a 18 minutes, Nadikaah a dit :

Et bien notre département accorde désormais à l'ancienneté alors qu'avant au bout de 5 demandes, quelle que soit l'ancienneté, c'était généralement accepté. Ou comment les règles du jeu changent en cours :(

 

Ah mais c'est la loi, ton employeur  (pas que l'EN) est obligé de t'accorder un congé formation au bout de 5 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah

Tu es sûre ? Ce serait trop bien. Ma collègue était désespérée en lisant la circulaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prune2007
il y a 35 minutes, Nadikaah a dit :

Tu es sûre ? Ce serait trop bien. Ma collègue était désespérée en lisant la circulaire.

Je viens de vérifier. En fait, c'est au bout de 3 ans ! 

Pour les fonctionnaires comme les entreprises de plus de 200 salariés, l'employeur peut refuser des demandes au delà de 2% de ses effectifs. Mais à partir de la 3e demande de CFP,  l'accord de la CAP est obligatoire... Bon donc en gros, si tu es syndiquée, il y a des chances pour que les syndicats défendent ton dossier. Sinon, plainte au TA. Mais comme personne ne le fait, on est encore les dindons de la farce. :closedeyes:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just_Summer

Bonjour à toutes!

J'ai lu les dernières pages et je vous souhaite plein de courage :wub:

Ici c'est un peu différent. Pour l'instant j'adore mon métier. Je suis brigade mais je suis en AFA (affectation à l'année) depuis 3 ans dans le même IME. Je travaille avec des ados de 15-20 ans destinés à travailler en ESAT. Je trouve ça super! Le problème en fait c'est la non mobilité de notre travail...

Mr JS et moi vivons en RP et il ne supporte plus la grisaille. Son projet pendant ses études était de partir dans le sud-est et suite à différentes choses il ne l'a pas fait. Comme il le dit : "je n'ai pas eu le courage de partir, maintenant je ne peux m'en prendre qu'à moi-même!". Même s'il dit ça je m'en veux de le "retenir" ici... La grisaille je n'aime pas non plus c'est évident, mais vu qu'on ne bouge pas facilement dans notre métier j'en ai pris mon parti.

Alors je ne sais pas trop quoi faire...

- Le laisser trouver un travail là-bas et faire partie de toutes ces familles séparées (nous attendons notre premier enfant pour juin).

- Le laisser trouver un travail là-bas et partir en dispo avec lui.

- Me reconvertir ici (mais dans quoi? Mon bagage : licence Sciences du langage et Master Enseignement...) et partir ensemble après.

Si j'étais dégoutée de mon métier le choix serait vite fait... mais ce n'est pas le cas...

Bref je suis vraiment perdue...

Bonne journée!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah
Il y a 19 heures, prune2007 a dit :

Je viens de vérifier. En fait, c'est au bout de 3 ans ! 

Pour les fonctionnaires comme les entreprises de plus de 200 salariés, l'employeur peut refuser des demandes au delà de 2% de ses effectifs. Mais à partir de la 3e demande de CFP,  l'accord de la CAP est obligatoire... Bon donc en gros, si tu es syndiquée, il y a des chances pour que les syndicats défendent ton dossier. Sinon, plainte au TA. Mais comme personne ne le fait, on est encore les dindons de la farce. :closedeyes:

 

Ma collègue est déléguée syndicale et crois-moi, ça ne marche pas... Elle va tout faire pour mais c'est sa 4ème demande cette année et toujours pas bon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JaneFramboise
Il y a 9 heures, Just_Summer a dit :

Bonjour à toutes!

J'ai lu les dernières pages et je vous souhaite plein de courage :wub:

Ici c'est un peu différent. Pour l'instant j'adore mon métier. Je suis brigade mais je suis en AFA (affectation à l'année) depuis 3 ans dans le même IME. Je travaille avec des ados de 15-20 ans destinés à travailler en ESAT. Je trouve ça super! Le problème en fait c'est la non mobilité de notre travail...

Mr JS et moi vivons en RP et il ne supporte plus la grisaille. Son projet pendant ses études était de partir dans le sud-est et suite à différentes choses il ne l'a pas fait. Comme il le dit : "je n'ai pas eu le courage de partir, maintenant je ne peux m'en prendre qu'à moi-même!". Même s'il dit ça je m'en veux de le "retenir" ici... La grisaille je n'aime pas non plus c'est évident, mais vu qu'on ne bouge pas facilement dans notre métier j'en ai pris mon parti.

Alors je ne sais pas trop quoi faire...

- Le laisser trouver un travail là-bas et faire partie de toutes ces familles séparées (nous attendons notre premier enfant pour juin).

- Le laisser trouver un travail là-bas et partir en dispo avec lui.

- Me reconvertir ici (mais dans quoi? Mon bagage : licence Sciences du langage et Master Enseignement...) et partir ensemble après.

Si j'étais dégoutée de mon métier le choix serait vite fait... mais ce n'est pas le cas...

Bref je suis vraiment perdue...

Bonne journée!

Il est encore possible de faire une demande de permutation tardive, puis selon les résultats d'envisager l'ineat-exeat et selon tout ça de voir la situation de l'année à venir si vous décidez effectivement de partir.

Courage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just_Summer
il y a 5 minutes, JaneFramboise a dit :

Il est encore possible de faire une demande de permutation tardive, puis selon les résultats d'envisager l'ineat-exeat et selon tout ça de voir la situation de l'année à venir si vous décidez effectivement de partir.

Courage !

Merci de l'info :wub: Je vais regarder ça. De toute façon aucune chance que je parte dès ma première demande.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vinclemel
Il y a 20 heures, prune2007 a dit :

C'est déjà comme ça dans mon département et pourtant... l'an passé j'étais 1ere sur liste complémentaire avec un projet tres clair, la preuve ecrite de l'université que je serais acceptée en formation... et j'ai appris qu'une collègue ayant obtenu le congé n'avait pas été acceptée dans la formation envisagée car elle n'avait pas le diplôme nécessaire. Elle ne s'était pas renseignée avant auprès de la fac. Ah et... elle est toujours en congé formation... sans formation... 

:dry:

Je ne comprends pas comment elle peut être en congé de formation sans formation...

On est sensé envoyer une attestation de présence mensuelle?

Ou alors j'ai mal compris ce que tu écris?

J'ai hâte de voir la circulaire sortir; j'ai demandé l'an dernier et j'éias 1ère sur lc comme toi prune. Ils m'ont appelée fin août suite à un désistement mais c'était trop tard pour la formation que je souhaite faire.

Normalement je suis acceptée d'office cette année pour la même demande...le plus diffiile pour moi sera donc de faire valider ma demande de formation auprès de l'IPAG de nantes.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JaneFramboise
il y a 35 minutes, Just_Summer a dit :

Merci de l'info :wub: Je vais regarder ça. De toute façon aucune chance que je parte dès ma première demande.

Mais comme réitérer les demandes est bonifié alors c'est ça de pris ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prune2007

J'ai rencontré hier la co responsable de la formation que je vise via congé formation. Cet échange m'a donné une de ces patates :yahoo:. On a discuté pdt1h30 de mon projet, de ma vision des choses, de la formation. Hyper riche comme discussion. Ca fait du bien de parler avec une personne interessante et qui ne t'infantilise pas, ca change de chez nous. Une personne qui comprend que tu développes plein de compétences en tant que pe et directrice d'école.

Bref, j'ai constitué mon dossier de demande de congé formation. 2eme tentative, réponse en avril. Et si ça marche, il faut encore que je sois sélectionnée pour intégrer le master. 

Mais j'y crois! Cette fois-ci sera la bonne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
scot
On 27/12/2017 at 4:56 PM, zoééé said:

Oui je l'ai lu et le syndicat m'a justement parlé de ça.. il m'a dit que je serai perdante si pendant 6 mois, je perçois rien dûe à ma dispo.

 

Par exemple, si je demande ma démission en juin 2018 et qu'on me l'accorde en septembre, je vais toucher les 24/12ième  de la rémunération brute effectivement perçue en 2018 SOIT de janvier à aout, c'est ça?

Je capte rien!

 

Bonsoir zoééé,

 

Je viens de voir les derniers messages du post dont le tien. Pour te donner un exemple de demande d'idv en étant en dispo une partie de l'année: j'ai demandé une estimation d'idv datant de début 2018, je suis en dispo depuis la rentrée 2017 et ils ont calculé mon idv sur l'année 2016 (donc année complète). Par contre, je ne sais pas si toutes les académies calculent de la même façon... Tu peux demander au conseiller mobilité de ton académie. Pour mon cas, elle m'avait dit que c'était comme ça que ça se calculait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
letapisrevant

Je suis comme toi Prune, j'ai déposé ma 2ème demande avec lettre de motivation et tout. J'ai planché dessus pendant 3 jours. J'ai déposé aussi mon dossier d'inscription à l'école que je vise pendant ce congé formation si jamais. J'attends un RDV pour passer l'entretien.
Et histoire de VRAIMENT mettre les chances de mon côté, je demande aussi un 80% pour l'an prochain. J'ai trouvé une formation diplomante par correspondance si jamais ça m'est accordé ainsi qu'une professionnelle pour me donner des cours au black.
Mon corps hurle stop, je suis sans arrêt malade. J'ai failli mourir d'un oedème dans la gorge la semaine dernière et voilà, j'attendais un signe, je l'ai eu. Maintenant je me bouge vraiment. Life is short !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime
Il y a 17 heures, letapisrevant a dit :

 Life is short !

Tout est dit :wub:

Prune super ce rdv, je comprends exactement ce que tu veux dire...


Je croise les doigts pour  vos demandes :clover:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nat22
Le 01/02/2018 à 22:58, letapisrevant a dit :

Je suis comme toi Prune, j'ai déposé ma 2ème demande avec lettre de motivation et tout. J'ai planché dessus pendant 3 jours. J'ai déposé aussi mon dossier d'inscription à l'école que je vise pendant ce congé formation si jamais. J'attends un RDV pour passer l'entretien.
Et histoire de VRAIMENT mettre les chances de mon côté, je demande aussi un 80% pour l'an prochain. J'ai trouvé une formation diplomante par correspondance si jamais ça m'est accordé ainsi qu'une professionnelle pour me donner des cours au black.
Mon corps hurle stop, je suis sans arrêt malade. J'ai failli mourir d'un oedème dans la gorge la semaine dernière et voilà, j'attendais un signe, je l'ai eu. Maintenant je me bouge vraiment. Life is short !

 

Je crois les doigts pour toi :wub:

J'ai envoyé un mail à mon CMC pour demander un rdv mais 10 jours après, je n'ai toujours aucune réponse. C'est normal, vous croyez? 

Je ne sais pas si cette personne va pouvoir m'aider mais bon... J'ai plein de questions sur la démission et sur la dispo pour élever un enfant de moins de 8 ans. 

 

Et sur après profs, j'ai vu ça : ( alors que je lis partout qu'en cas de démission non légitime, on n'avait pas le droit aux allocations chômage) 

 

Depuis le 1er février des académies ont signé des conventions avec Pôle Emploi sur ces deux bases :

  • diffusion par Pôle emploi d'annonces de recrutement de professeurs contractuels en fonction des demandes formulées par les chefs d'établissement
  • transfert de gestion aux antennes de Pôle emploi des demandes d'Allocation de Retour à l'Emploi (ARE) dont le montant est de 50% du dernier salaire brut, pendant une durée de 2 ans si pas de reprise d'emploi.

Cette ARE se demande actuellement à compter du 5e mois suivant la démission, versée par Pôle Emploi. L'Education nationale se garde bien de vous le dire, ça pourrait vous donner des idées !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
galictia
Le 3/2/2018 à 17:48, nat22 a dit :

Et sur après profs, j'ai vu ça : ( alors que je lis partout qu'en cas de démission non légitime, on n'avait pas le droit aux allocations chômage) 

Depuis le 1er février des académies ont signé des conventions avec Pôle Emploi sur ces deux bases :

  • diffusion par Pôle emploi d'annonces de recrutement de professeurs contractuels en fonction des demandes formulées par les chefs d'établissement
  • transfert de gestion aux antennes de Pôle emploi des demandes d'Allocation de Retour à l'Emploi (ARE) dont le montant est de 50% du dernier salaire brut, pendant une durée de 2 ans si pas de reprise d'emploi.

Cette ARE se demande actuellement à compter du 5e mois suivant la démission, versée par Pôle Emploi. L'Education nationale se garde bien de vous le dire, ça pourrait vous donner des idées !

Rien n'a changé à ce niveau : on peut prétendre aux allocations chômage après avoir travaillé 4 mois, donc le 5ème mois on peut les recevoir si on remplit les conditions.

Donc oui l'ARE peut se demander à cette date, mais à condition d'avoir travaillé après la démission!

Car non, en cas de démission volontaire (donc motif non légitime), le fonctionnaire n'a pas droit à des indemnités chômage. Cela n'a a priori pas encore changé à ce jour, à ma connaissance. Le transfert des demandes d'ARE dont il est question concerne toujours les personnes éligibles.

Seuls les textes font loi, par contre il est toujours possible de leur faire dire un peu ce qu'on veut.... on accède facilement aux textes officiels et ils sont relativement clairs sur ces points.

Si doute il y a, le mieux est encore de se renseigner directement auprès des organismes concernés, à savoir rectorat et Pôle emploi... prendre les infos à la source c'est plus prudent. ;)

Cf l'article ici :https://www.juritravail.com/Actualite/assedic-allocation-chomage/Id/208951

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   2 membres sont en ligne

    • limpopo
    • natoo
×