Aller au contenu
André Jorge

Fréquenter les "bons élèves" n'est pas un gage de bonnes notes

Messages recommandés

André Jorge

Bonjour. :)

Un article du site Sciences et vie : "Pas la peine de pousser ses enfants dans les bras des premiers de classe."

Citation

Une étude vient éclairer les parents qui s'inquiètent de la réussite scolaire de leurs enfants : fréquenter les "bons élèves" n'est pas un gage de bonnes notes. 

Rien ne sert de pousser son enfant à fréquenter les meilleurs élèves de leur classe : cela n'améliorera pas particulièrement ses notes.

https://www.science-et-vie.com/article/pas-la-peine-de-pousser-ses-enfants-dans-les-bras-des-premiers-de-classe-9184#utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&xtor=CS1-1&utm_source=Facebook&link_time=1501598638

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Torque

Je trouve cette étude bien étrange. En effet, il me semble que l'éducation, le comportement et la mentalité des petits copains de ses enfants passent chez les parents avant les performances scolaires de telle ou telle fréquentation.

Il existe des enfants très bons à l'école car poussés en cela à la maison, qui ont une mentalité exécrable et inversement de pauvres gosses bien en peine avec les apprentissages, qui ont un cœur en or et sont de merveilleux amis.

Bon, il y a aussi d'excellents élèves à la mentalité irréprochable et de très mauvais élèves absolument infréquentables voire dangereux, mais ce n'est pas la question.

En clair c'est la question même de l'étude qui me semble inappropriée.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
Il y a 8 heures, Torque a dit :

Je trouve cette étude bien étrange. En effet, il me semble que l'éducation, le comportement et la mentalité des petits copains de ses enfants passent chez les parents avant les performances scolaires de telle ou telle fréquentation.

ah oui ? Et pourquoi plein de parents veulent que leurs enfants fassent du latin pour être dans une bonne classe ? et la section euro ? Si si je t'assure l'argument des parents est bien là.....

Mais j'ai malheureusement vu plusieurs enfants en sortir persuadés d’être nuls :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge

Dans les dernières écoles où j'ai travaillé, les parents, soucieux des bons résultats scolaires de leurs enfants, faisaient attention a leurs "fréquentations" à l'école.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Torque
Il y a 6 heures, clerissalak a dit :

ah oui ? Et pourquoi plein de parents veulent que leurs enfants fassent du latin pour être dans une bonne classe ? et la section euro ? Si si je t'assure l'argument des parents est bien là.....

Mais j'ai malheureusement vu plusieurs enfants en sortir persuadés d’être nuls :(

Le souci de ces parents de donner une bonne éducation (bases, culture générale et classique..) à leurs enfants, ne va pas forcément dans le sens de l'étude qui traite de l'importance accordée aux résultats scolaires des petits copains. Mais bon, il est fort probable que dans l'esprit ce ces parents, l'excellence scolaire va de paire avec les qualités morales.

Il y a 2 heures, André Jorge a dit :

Dans les dernières écoles où j'ai travaillé, les parents, soucieux des bons résultats scolaires de leurs enfants, faisaient attention a leurs "fréquentations" à l'école.

Tout à fait d'accord. Encore une fois la question est de savoir ce que les parents entendent par "bonne fréquentation". ;)

(HS: je ne reçois plus les notifications concernant les sujets auxquels je participe, ce qui n'est pas très pratique et oblige à les parcourir les uns après les autres pour découvrir les nouvelles interventions. Bon, il y a plus grave dans la vie hein. ;))

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
Il y a 5 heures, Torque a dit :

Le souci de ces parents de donner une bonne éducation (bases, culture générale et classique..) à leurs enfants, ne va pas forcément dans le sens de l'étude qui traite de l'importance accordée aux résultats scolaires des petits copains. Mais bon, il est fort probable que dans l'esprit ce ces parents, l'excellence scolaire va de paire avec les qualités morales.

Non non, pour l'avoir subi, c'est bien pour que je sois avec des camarades ayant de bonnes notes que j'ai du faire du latin . Honnêtement je ne pense pas que grand monde le fasse pour une pseudo culture !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Torque

Bah, si on parle d'expérience personnelle, pour ma part je crois que mes parents étaient davantage préoccupés de la bonne éducation moralité mentalité de mes copains que par leurs performances scolaires mais bon, je ne généralise pas.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
il y a 26 minutes, Torque a dit :

Bah, si on parle d'expérience personnelle, pour ma part je crois que mes parents étaient davantage préoccupés de la bonne éducation moralité mentalité de mes copains que par leurs performances scolaires mais bon, je ne généralise pas.

 

Quand je parle d'expérience pro, tu ne me crois pas alors je me dis qu'en perso tu me croiras ;)

En CM2 c'était la guerre pour aller en bilangue et l'argument était "je veux qu"il soit dans une bonne classe" donc pour moi la culture n'a rien à voir.. Mais je ne vais pas généraliser mon expérience professionnelle  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Torque

Mais si, je te crois ! Ah là là ces filles ! :D

Je dis juste qu'on peut aussi se risquer à ne pas prendre la demande des parents au pied de la lettre. Par exemple quand la demande de classes à matières particulières explose elle peut être le fait de parents qui veulent éviter à leur enfant des classes avec trop d'arabes ou d'africains ou de je ne sais quoi encore et du coup ils pensent qu'en demandant du Latin, du Français-Allemand, etc, ils éviteront à leur gamin de se retrouver dans des classes où les enseignants passent plus de temps à faire de la discipline qu'à enseigner. Cette probabilité-là est un phénomène qui n'existait pas exprimé de cette façon dans les décennies antérieures mais elle me parait de plus en plus d'actualité. Les parents ne pouvant évoquer ouvertement les origines et cultures des camarades qu'ils veulent éviter à leur progéniture emballent leur demande dans des arguments plus acceptables et voilà.

Cela dit toutes les raisons existent, de vouloir tel ou tel environnement scolaire pour son petit, hein, et donc ton expérience tant personnelle que professionnelle est parfaitement valable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lena

Sélectionner les options pour mettre notre enfant avec des élèves "propres sur eux" dans une classe est une chose.

Orienter son enfant spécifiquement vers les "élèves à bonnes notes"  en est une autre.

 

Autant, comme vous l'écrivez, la 1ère version est finalement fréquente.

Autant la 2de me laisse dubitative.

(même si je crois bien avoir entendu des réflexions du style "mais ton amie, elle a de bonnes notes au moins?" de ma GM, et qu'une mère a poussé ses filles vers les miennes pour cette raison; avec un succès mitigé d'ailleurs)

 

ps: dans une 6ème poubelle (la seule sans bilangue), la tête de classe était 2 garçons (toutes les autres "têtes de classe" faisaient bilangue); eux et mon fils se faisaient malmener (euphémisme). Lorsque l'on a su que les latinistes seraient dans les classes bilangues, et que ces 2 garçons feraient latin, que croyez-vous que l'on fit? Alors même que Fiston est dys- et que donc l'allemand lui aurait mieux convenu que l'anglais, on avait décliné pour lui le bilangue, car il n'aime pas l'école. Mais là, après un an à se faire maltraiter dès que les adultes étaient absents, non merci (spéciale dédicace à cette khonnerie de pudibonderie et peur de la pédophilie interdisant à la prof de sport de surveiller les vestiaires des garçons!) Ca n'a pas tout arrêté, mais au moins, on (les parents) avait fait ce que l'on pouvait. Il ne connait ni déclinaison ni conjugaison au bout de 3 ans (on choisit ses combats) , mais a adoré le volet culturel. Il a très peu d'amis, et j'ignore totalement comment ils se situent scolairement. Si ils sont capables d'accepter ses bizarreries, c'est que se sont des garçons bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne

Expérience perso :

je suis issue d'un milieu très très modeste. Mes parents sont des gens adorables mais qui ne sont pratiquement pas allés à l'école. J'ai toujours été tête de classe à leur grande fierté et étonnement. Je suis allée au collège de secteur, pourri, violent avec drogues et racket. Mes parents ne sont pas instruits mais ne sont pas idiots non plus. Ils sont allés demander conseils aux profs et cpe de mon quartier. J'ai fait latin dès la cinquième et je suis allée dans la seule classe potable de mon bahut. En 3ème, on a voulu me mettre dans une autre classe pour faire la locomotive. Ben oui, pas normales ces classes où il n'y a que des bons et gentils élèves. Alors on peut bien en sacrifier une sur l'autel de la mixité sociale. J'ai tenu une semaine où les autres élèves m'ont frappé et craché dessus. Le latin m'a sauvé la vie : on n'a pas trouvé de créneau dans mon emploi du temps pour que j'assiste au latin avec mon ancienne classe. Donc retour dans cette ancienne classe après une semaine de pleurs. De toute façon, mes parents étaient à la limite d'intervenir, eux si discrets.

Dans cette classe, il y avait ma meilleure amie issue d'un milieu très aisée (mais pas intello). Elle aussi faisait latin malgré ses mauvais résultats. J'étais acceptée dans sa famille uniquement parce que je travaillais bien des fois que ça déteigne sur mon amie. On est toujours amies aujourd'hui et tout cela nous amuse encore.

Pour ma fille, j'ai été très vigilante mais il n'y a pas eu de soucis, ce n'était pas du tout le même collège. Mais un jour, elle est revenue en rigolant. Elle venait d'être présentée au père de sa meilleure amie. Ma fille a un look plus ou moins gothique qui se remarque. Devant la tête de son père, la copine a dit :"c'est la première de la classe". Et la père lui a alors fait un grand sourire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la discussion

Vous pouvez écrire votre message maintenant et créer votre compte ensuite. Si vous avez déjà un compte sur notre site, connectez-vous pour l'utiliser.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...