Aller au contenu
whatthefuss69

Apprentissage de la lecture avec élève ayant des TSA

Messages recommandés

whatthefuss69

Bonjour,

Je suis actuellement en formation CAPPEI, j'ai pour la première fois à temps plein une ULIS TFC. Il y a un élève scolarisé en CM2 qui ne déchiffre absolument pas.

Il a des troubles du spectre autistique. La communication est très compliquée, souvent il répète les questions que je lui pose.

Il connait toutes les lettres de l'alphabet mais impossible de lire des syllabes simples, même en capitalers. En revanche il est capable de me lire des mots comme pirate en voie directe (et en cursive).

C'est assez déstabilisant. D'après la maman il a une excellente mémoire et a photographié beaucoup de mots. Mais comment travailler la combinatoire avec ce type d'élèves, qu'est-ce qui marche?

Je pense qu'il faut reprendre un travail sur le son des lettres (Borel maisonny?) mais j'ai besoin de vos avis...

Je rencontre la maman lundi prochain et je pense prendre aussi contact avec son orthophoniste pour avoir plus d'infos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Débo Larousse

Bonjour,

J'ai enseigné pendant 4 ans dans une ULIS école qui n'accueillait que des enfants avec autisme, aussi tes questions me font echo.

Tout d'abord, si tu dis qu'il a une grande capacité à mémoriser visuellement, pourquoi veux-tu absolument partir de la combinatoire ? Appuie toi sur ses facilités et propose lui du global pour commencer, tu verras que ça sera plus facile pour lui, ça lui permettra d'être en réussite et d'être motivé pour entrer dans la combinatoire.

Attention à ta manière de lui présenter l'activité : tu mentionnes de l'écholalie ; pars du principe que s'il répète ce que tu dis,  c'est qu'il n'a pas compris ce que tu demandes ou ce que tu attends de lui. Les personnes avec autisme apprennent plus facilement par mimétisme, comme tous les (jeunes) enfants. Au lieu de lui faire faire quelque chose, montre-lui toi-même comment procéder, fais-lui d'abord juste répéter la bonne réponse (MA = "ma", à toi : MA = "ma"), puis donne le début de la réponse (MA = "mmmmmmm...") et laisse-le terminer, et enfin quand il est à l'aise avec ça essaie de lui faire trouver la réponse tout seul (MA = ?).

Personnellement j'utilisais la méthode Borel Maisonny avec mes élèves TSA ; c'est la seule qui ait marché avec tous ceux qui savaient communiquer par la parole. En parallèle j'étiquetais tous les mots possibles pour les afficher dans la classe ou travailler avec, afin que les enfants se fabriquent une banque de mots enregistrés visuellement. Ils ont une mémoire visuelle souvent impressionnante, et il faut absolument s'appuyer dessus.

Enfin, je ne sais pas si tu as l'habitude de travailler à la manière de la méthode ABA mais le système de renforçateurs marche très bien avec les enfants TSA : pour chaque bonne réponse il gagne une image (s'il aime les voitures, une image de voiture, ou un smiley content, ou un pouce en l'air ou un "bravo" écrit) ; au bout de 10 images gagnées il a le droit à son renforçateur (livre à lire, dessin, tablette, kaplas...) pendant un temps déterminé à l'avance : 5, 10, 15 minutes selon ses besoins.

 

Voilà, je pense avoir tout dit; si tu as des questions n'hésite pas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
whatthefuss69

Merci beaucoup pour ton aide !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kemen

D'accord avec Débo Larousse, de plus j'utilisais La méthode d'imprégnation syllabique (méthode d'orthophoniste utilisée jadis pour les dyslexiques): les syllabes sont classées par types (simples, CCV (pl, pr...) et complexes) avec des textes de niveaux différents où les syllabes sont colorées (bleu/rouge - gris pour les lettres finales muettes) au début puis de moins en moins. 

Demande à la maman s'il n'a pas un classeur de mot (image + mot écrit) sur lequel tu pourrais t'appuyer et surtout rencontre l'équipe de soins.

Voilà pour ma simple contribution...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
petitelaura

j'ai un élève autiste qui a appris à lire sans passé par le syllabique car ayant une grande mémoire on a travailler sur la reconnaissance global

et ensuite ben pour les nouveaux mots il pouvait me dire ca commence comme tel mot et se termine comme tel mot

en toute honnêteté, 4 ans après, après 10 ans dans le spécialisé je n'ai toujours pas compris vraiment comme il a fait car après cela il a réussi a lire de manière fluide mais aussi a mettre de manière impressionnante le ton à ses lectures alors qu'il était incapable de répondre à des questions de compréhension

 

un vrais mystère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×