Jump to content
mayore

gérer la violence en petite section

Recommended Posts

mayore

Bonjour à tous!

Alors voilà, je viens vers vous pour m'aider à gérer un petite section violent et très "prenant", car je commence déjà à être à bout.

Contrairement à ces camarades, il a déjà été scolarisé, en tps ps dans une autre ville l'année dernière. C'est un petit garçon assez joueur, attachant, assez vif, qui aime être avec l'adulte. Ses parents ont voulu le mettre de suite à la cantine et à la sieste, (après l'adaptation de la première semaine). Sauf que... le petit n'est pas d'accord, et les temps de "transition" sont un calvaire:

quand c'est l'heure des parents en fin de matinée, il va aller taper pousser griffer et mordre ses camarades, quand l'adulte intervient c'est ce dernier (atsem ou moi, surtout moi d'ailleurs) qui devient la cible de la violence: morsure, griffure tape, de manière obsessive et agressive (je vous laisse imaginer comment se passe l'accueil des parents dans ses conditions, tout le monde pleure, je n'arrive pas à parler avec les parents, super). Nous avons essayer l'écoute, l'explication (tu es en colère, tu aimerais que maman vienne aussi te chercher, elle viendra après la cantine et la sieste), la réparation (dire pardon, ramasser... il refuse), l'isolement (que l'atsem ou moi même l'amenions dans un coin calme de la classe pendant l'accueil des parents, pour lui parler doucement et faire retomber la pression... il refuse, il faut le sortir de force du groupe car il agresse de manière compulsive en nous regardant droit dans les yeux)... rien ne marche pour l'instant, j'ai même l'impression des fois que cela entretient la situation de s'occuper de lui, mais je ne peux pas ne pas agir car il met en danger les autres et moi même.

quand il part à la cantine il est apaisé, pareil pour le périscolaire, mais les instants d'avant sont une épreuve de force. Et que dire du temps de sieste ...(sort de son lit pour se jeter sur moi ou sur un autre enfant pour faire mal, hurle, jette les objets) et idem pour le temps de 16h20. Il s'est quand même endormi deux fois dans la semaine, vrai soulagement, car je sens qu'il est vraiment fatigué ce petit.

Je n'arrive pas à le cerner complétement, car contrairement à d'autres enfants (je ne suis que t2, relativisons) il n'est pas en crise: il semble prendre plaisir à tout çà, il regarde assez froidement l'adulte en le provocant (c'est une sensation), et c'est très déstabilisant. J'en ai discuter avec sa mère qui refuse de réduire son temps d'école et admet qu'il est difficile, on a reparler avec lui des temps de la classe, des règles, que ses parents viendraient toujours le chercher mais rien, aucun changement. J'ai l'impression que ses parents essaient aussi de ne pas trop nous rencontrer, c'est à dire que après notre discussion (je précise que je n'ai en aucun cas été désagréable avec la maman, je ne l'ai pas accusé, je lui ai juste fait part de la situation et de ma volonté de trouver avec elle rapidement des solutions pour que son petit aille mieux) elle le laisse encore plus longtemps (le laisse à la première le matin, le laisse un peu plus au périscolaire le soir).

Je sais que ce n'est qu'un enfant, mais je me sens agressée, en danger physique (c'est qu'il est costaud) et désemparée. J'ai demandé conseil au rased, j'essaie comme on me dit d'accueillir sa colère, de lui répéter les limites, de transformer ses gestes brusques  en douceur, de rester ferme en même temps, mais pour tout vous dire, il commence à me faire peur... Et puis tout le monde me dit ce n'est pas acceptable, oui c'est bien mais qu'est ce que je fais??

Pour moi, cet enfant n'est pas prêt à faire autant d'heures à l'école, et autant vous dire que tout çà gâche aussi l'entrée à l'école et la première collectivité des autres enfants. Je ne sais pas ce que je dois faire. Quels conseils me donneriez vous d'abord pour mes actions dans la classe, et ensuite ai-je le droit d'insister auprès de ses parents pour qu'il ne vienne que les matins?? je vous remercie grandement d'avoir lu mon message et de m'apporte votre aide et expérience...

Share this post


Link to post
Share on other sites
33milou

Bonjour

déjà profite du WE pour souffler.

Si la famille te semble ne pas entendre, il me semble important de faire intervenir un tiers, par exemple le directeur, pour se réunir dans l'idée d'une équipe éducative, sans que le RV n'en ai le nom (je pense que ça fera trop peur à la maman), et pour qu'un compte rendu succinct soit rédigé (l'écrit pose et fige les choses).

Et le papa dans cette histoire ? Tu parles de la maman mais pas du papa. Est-il présent ? Comment réagit-il ?

Sinon tu as des interlocuteurs extérieurs à l'école qui peuvent (doivent) te conseiller : en premier lieu l'IEN, qui peut t'envoyer un conseiller péda (de bons conseils avec un oeil extérieur et généralement de l'expérience de ce type de situation), ou même la PMI : soit le Médecin, soit l'infirmière, soit la puéricultrice. Quand un médecin suggère à une famille que le temps de scolarisation est trop long, ça aide parfois.

En tout cas, vois avec tes collègues pour que chacun apporte son regard et que vous puissiez trouver une solution.

Il est clair que cet enfant à de la colère en lui, qu'il faut accueillir sa colère, mais qu'il faut préserver les autres.

Profite de ton aprem. Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
koumkouma

Et ce que tu dis est quand même alarmant...Tu décris une violence calculée,dirigéé. A 3 ans c'est particulier quand même.

La première personne après l'équipe qui pourrait t'aider est la ou le psychologue scolaire,il peut venir observer et te dire ce qu'il pense de cette colère

et notamment si c'est une bonne chose de l'accueillir.(la colère hein pas l'enfant bien sur ;)

Le fait que tu sois T2 n'est pas un problème ,il poserait question à tout enseignant cet enfant!

Bon courage,dis nous comment ça évolue...

Share this post


Link to post
Share on other sites
mayore

merci beaucoup pour vos réponses et pistes. J'ai eu pas mal d'aide des atsems, en particulier pour la sieste, surtout qu'on a aussi un autre petit qui n'écoute rien (aucune violence, juste il ne comprend pas les règles ce petit ci). J'appréhende les moments où je ferai la sieste entière seule avec ce petit qui tape et le petit qui n'écoute rien. La psychologue scolaire est assez difficilement accessible mais j'essaie de la contacter.

Je ne parle pas du papa car on s'est croisé pendant l'adaptation mais il n'est pas resté et je n'ai pas pu vraiment lui parler. Par contre j'ai enfin pu voir la maman aujourd'hui, elle m'a dit qu'elle s'était absentée seule un long moment cet été et qu'elle avait noté des changements de comportement à son retour. Je n'ai pas pu approfondir car elle a dû partir mais je pense que c'est une piste à creuser. J'ai aussi eu vent que sa grande soeur en cp avait des soucis et semblait en décalage par rapport à la classe, je vais voir de ce côté ci aussi.

Pour l'instant je teste différentes choses: lui donner son doudou quand il se met à taper tout le monde compulsivement en le mettant sur une chaise, en lui disant "tu as l'air énervé et fatigué fait un calin à doudou pour te calmer et revient quand tu te sens prêt" çà marche une fois sur 2, pendant un temps court. Quand çà ne marche pas je le sors de la classe et lui réexplique les règles avec des gros yeux, lui disant qu'il est interdit de faire du mal à l'école, que ce soit à lui aux adultes ou aux enfants. Et puis je félicité quand il joue calmement, ou note "tu as bien joué avec untel vous avez réalisé une grande construction dans le calme". Bref, je bidouille, mais ce n'est vraiment pas encore çà, et mes autres petits se prennent encore des coups, et çà pleure çà pleure çà pleure.... Entre le bruit, la tension et la peur qu'il fasse du mal à un élève ou qu'il m'agresse j'ai du mal à me détendre et je me sens vidée à chaque fin de journée...

Share this post


Link to post
Share on other sites
liloo59000

Bonjour, le sujet date un peu mais j'aurai pu écrire exactement le même post. J'ai le même profil d'élève en petite section (première année d'école). Il frappe et pousse les enfants, souvent sans raison (par exemple, en salle de motricité première séance découverte des petites balles et ballons, il s'amuse à courir et à pousser tous les enfants en les faisant tomber par terre. Evidemment, les petits qui se sont fait poussés pleurent.  Ils poussent également les enfants se trouvant à proximité de lui, ou les frappe quand l'atsem ou moi lui demandons d'arrêter de faire une bêtise (lancer les légos sur les autres, jeter les puzzles par terre...)(Il nous regarde dans les yeux et pousse ou fait mal aux autres enfants)  Il a même frappé à plusieurs reprises l'atsem et moi-même quand nous lui demandons d'arrêter de faire mal aux autres ou de jeter les jouets. Il a également essayé de mettre des coups de boule à l'enseignante qui gérait le dortoir car il courrait partout et l'avait pris sur lui doucement  pour essayer de le calmer et tenait ses mains pour ne pas se faire frapper. 

Il s'intéresse aux ateliers, mais ne supporte pas de devoir attendre s'il n'y a plus de place ou qu'on lui dise non car il a déjà fait l'activité.Il tire la chaise des enfants assis aux ateliers, les fait tomber pour pouvoir prendre leur place. Au coin regroupement, il pousse aussi les autres, ou les frappe, tire les lunettes d'une petite fille. 

J'ai essayé la gentillesse en lui expliquant que c'était interdit de faire mal aux autres, qu'après ils avaient mal et étaient tristes, en lui demandant pourquoi il faisait ça (car il s'exprime plutôt bien), mais il ne répond pas. J'ai essayé la fermeté , le gronder plus fermement lui dire de rester se calmer sur la chaise. Mais il ne veut pas rester sur la chaise, se sauve dans la classe et continue de frapper et de pousser en se sauvant.

Cela génère un climat de classe pas très serein pour les autres élèves et cela me dérange beaucoup. Je ne veux pas que les autres aient peur de venir à l'école car ils se font pousser et malmener. 

Alors je poste ici pour voir si vous avez trouvé des solutions pour ce petit que vous aviez, ce que vous aviez mis en place afin d'améliorer la situation. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond

Si vraiment il s'exprime bien (phrases complexes), il a un profil d'enfant précoce .... et son agitation vient du fait qu'il n'a pas la capacité de gérer ses émotions , il ne sait pas encore

 

Sinon  , comme nous l'expliquait un spécialiste des enfants EIP , sinon , il est "mal élevé", personne ne lui a donné les règles il a besoin de zéro tolérance , et de présence 100% jusqu"à ce qu'il comprenne, "A l'école les adultes commandent et les enfants sont en sécurité parce qu'on les aide à grandir AVEC les autres"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...