Jump to content

Balancée dans une classe sans expérience "pour de vrai". Help.


AliceCarroll

Recommended Posts

Saaaaluuuut !

Amis profs, à l'aide :sort:

Pour voir j'ai postulé comme prof contractuel. Et bam après un entretien avec des questions comme "quel est le texte de référence auquel vous devez vous référer absolument en tant qu'enseignante ?" ou "pouvez-vous m'expliquer comment est organisée une école ?" (ah et "Vous devez super bien parler anglais..."), bingo, je suis prise.

J'ai 2 masters 2 dont un spécialisé en ethnologie de l'éducation. 6 ans de doctorat (spécialiste des apprentissages informels, de l'apprentissage hors école et toussa). J'ai animé des ateliers philos et sciences (pas ensemble hein) pour enfants, j'ai fait du soutien scolaire, et j'ai une bonne expérience comme AVS, j'ai même déjà fait classe de temps en temps (ouais c'est pas légal mais bref).
J'envisage de passer le concours en 2018.
Je ne suis donc pas totalement là par hasard et j'ai probablement plus de connaissances théoriques que bien des PES de 22 ans qui débarquent (je dis ça sans animosité ni mépris aucun, simple constatation, faut bien qu'être vieille ait ses avantages :p ).

Je constate en revanche que :
- je suis vachement sévère (enfin je me comprends mais je ne supporte pas le bruit, l'agitation gratuite etc.)
- je suis vachement exigeante (j'aime quand on écoute le prof qui parle, quand on écoute ses camarades qui prennent la parole, quand on ne couine pas en permanence "j'y arrive paaaaas" alors qu'on ne s'est pas bougé le popotin pour comprendre etc.)
- je suis HYPER pénible sur le niveau de langage oral (ça fait rigoler les profs XD), la politesse certes mais aussi les "et beeeeennnnnn", "heuuuuuuu", "en fait", "par exemple" et j'en passe.

Mais le pire...

- je suis super naïve, et je pense évidemment que mes élèves vont beaucoup écrire, progresser pour de vrai en orthographe (je suis sidérée du niveau de plein de gamins, ce matin, on a eu plein de "il ces/ses" à la place de "il sait", en CM1 *GROS soupirs* ), être sympas (ben quoi ?), se passionner pour l'histoire de France (j'adoooore cette matière), l'histoire des arts (j'adoooore bis) et toussa et toussa.

Mais...

... si vous n'aviez que 2 ou 3 conseils / livres / remarques à transmettre à un béotien de l'enseignement en primaire, ce serait... ?



 

Link to comment
Share on other sites

Je suis affligée qu'on en soit venu à engager des contractuels et, n'y vois pas une question de personne, mais je me refuse à faire le boulot de formateur alors que je n'en ai pas le titre et que j'aimerais tant que mes collègues soient tous des personnes formées et titulaires.

Je suis très triste à chaque fois que je constate à quel point ma profession est méprisée, ce qui fait que tout le monde pense qu'il peut l'exercer sans formation et la révolutionner.

Le seul conseil que je peux te donner est de circuler sur ces forums plein d'idées et de témoignages de ce que sont réellement les élèves, les parents, les collègues et le métier.

 

Bon courage !

Link to comment
Share on other sites

Des conseils....difficile d'en donner comme ça....

Le plus important? Arriver à te mettre au niveau de tes élèves, pour voir où ils en sont. Ce n'est que comme ça que tu les feras progresser....Ca a l'air simple....mais ça ne l'est pas. Comprendre ce qu'ils ne comprennent pas, ce qu'ils ne savent pas......

Vaste programme....bon courage à toi...

Link to comment
Share on other sites

Goëllette : je ne me sens pas attaquée XD
Je conçois que cela puisse heurter.
Après, je ne me sens pas illégitime, j'ai un très bon bagage culturel et théorique, ça ne fait évidemment pas tout, loin de là, mais je ne vois pas bien en quoi un concours transforme un étudiant avec une licence de  droit ( ou de biologie ou de ce que tu veux) en prof compétent (et bon, la formation des PES... mais c'est un autre débat).

Clerissalak : dès qu'une question est posée par l'enseignant sur la définition d'un mot ou l'explication d'une règle, les élèves répondent par "c'est par exeeeemple quand tuuuuu...".
Ca me rend dingue.
- Quelqu'un peut-il me rappeler ce qu'est une phrase injonctive ?
- En faiiiit... c'est par exeeeeemmmmmple quand tu veux que quelqu'un... par exemple, tu lui dis de ranger sa chambre.
Gnyyyyyiiiihhhhh ! (mais je jure que je n'ai jamais maltraité un élève).

CPette : je trouve que le plus difficile c'est le niveau très hétérogène de certaines classes (et pas forcément le niveau scolaire, je pense aussi capacité de travail, capacité de concentration, appétence pour les apprentissages etc.)

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, AliceCarroll a dit :

Après, je ne me sens pas illégitime, j'ai un très bon bagage culturel et théorique, ça ne fait évidemment pas tout, loin de là, mais je ne vois pas bien en quoi un concours transforme un étudiant avec une licence de  droit ( ou de biologie ou de ce que tu veux) en prof compétent (et bon, la formation des PES... mais c'est un autre débat).

Ce n'est pas le concours qui devrait le transformer mais la formation qui lui fait suite.

Enseigner est un métier, comme cuisinier maçon, peintre ou menuisier.

Ce n'est pas parce que j'ai suivi "Top Chef", que j'adore repeindre mes radiateurs ou scier des bûches dans mon jardin et que j'ai lu l'encyclopédie Castorama que je pourrai prétendre demain à occuper un de ces postes dans une entreprise.

Je tiens particulièrement à ce que les enseignants restent des fonctionnaires recrutés sur concours et gérés nationalement.

En acceptant un poste de vacataire, tu scies la branche sur laquelle tu pourrais être assise si tu passais le concours.

D'ailleurs, ton titre de sujet est erroné, tu n'es pas balancée dans une classe sans expérience, c'est ton choix. C'est différent.

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, AliceCarroll a dit :

Je constate en revanche que :
- je suis vachement sévère (enfin je me comprends mais je ne supporte pas le bruit, l'agitation gratuite etc.)
- je suis vachement exigeante (j'aime quand on écoute le prof qui parle, quand on écoute ses camarades qui prennent la parole, quand on ne couine pas en permanence "j'y arrive paaaaas" alors qu'on ne s'est pas bougé le popotin pour comprendre etc.)
- je suis HYPER pénible sur le niveau de langage oral (ça fait rigoler les profs XD), la politesse certes mais aussi les "et beeeeennnnnn", "heuuuuuuu", "en fait", "par exemple" et j'en passe. 

Mais le pire...

- je suis super naïve, et je pense évidemment que mes élèves vont beaucoup écrire, progresser pour de vrai en orthographe (je suis sidérée du niveau de plein de gamins, ce matin, on a eu plein de "il ces/ses" à la place de "il sait", en CM1 *GROS soupirs* ), être sympas (ben quoi ?), se passionner pour l'histoire de France (j'adoooore cette matière), l'histoire des arts (j'adoooore bis) et toussa et toussa.

Mais...

... si vous n'aviez que 2 ou 3 conseils / livres / remarques à transmettre à un béotien de l'enseignement en primaire, ce serait... ?

Il faut accepter et s'adapter à son public. Non les élèves ne vont pas forcément écrire beaucoup d'ailleurs rien que sur cette tâche le travail rendu par les élèves est hétérogène ( temps, erreurs de copie, soin....). Quand tu connaîtras mieux tes élèves prévoir de proposer des travaux différents suivant leurs capacités et compétences. Ex  repérer le verbe savoir / compléter des phrases avec ces ses sait / produire un texte libre avec ses ces sait ...L'exemple est un peu bateau. Pas de livres à conseiller si ce n'est les guides du maître du manuel...

il y a 18 minutes, AliceCarroll a dit :

Goëllette : je ne me sens pas attaquée XD
Je conçois que cela puisse heurter.
Après, je ne me sens pas illégitime, j'ai un très bon bagage culturel et théorique, ça ne fait évidemment pas tout, loin de là, mais je ne vois pas bien en quoi un concours transforme un étudiant avec une licence de  droit ( ou de biologie ou de ce que tu veux) en prof compétent (et bon, la formation des PES... mais c'est un autre débat). En théorie en M1 MEEF  on est normalement pas uniquement sur l'aspect concours, les étudiants font également  des stages qui leur permettent de se rendre compte de certaines réalités... Réalités que tu sembles découvrir...

Clerissalak : dès qu'une question est posée par l'enseignant sur la définition d'un mot ou l'explication d'une règle, les élèves répondent par "c'est par exeeeemple quand tuuuuu...".
Ca me rend dingue.
- Quelqu'un peut-il me rappeler ce qu'est une phrase injonctive ?
- En faiiiit... c'est par exeeeeemmmmmple quand tu veux que quelqu'un... par exemple, tu lui dis de ranger sa chambre.
Gnyyyyyiiiihhhhh ! (mais je jure que je n'ai jamais maltraité un élève). C'est ça qui t"'agace tant? Sérieusement??? Accepte ou change de boulot. 

CPette : je trouve que le plus difficile c'est le niveau très hétérogène de certaines classes (et pas forcément le niveau scolaire, je pense aussi capacité de travail, capacité de concentration, appétence pour les apprentissages etc.) Bienvenue dans le monde merveilleux de l'enseignement 


...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, caille67 a dit :

 

Je ne peux qu'approuver Caille ...

Les enfants sont jeunes, ils sont aussi là pour qu'on les aide à s'exprimer de la meilleure manière possible ...Alors oui, certaines lèvent la main, trépignent et ensuite, ils butent sur les mots "eeeeuhhhh oui, en fait, ben ouais, c'est que, oui, le truc .... "  en fait, ils ont la bonne réponse, mais ont du mal à la dire. Il suffit de prendre le temps d'écouter, puis de reformuler (ou de demander à un camarade ! C'est un aspect de notre métier

Et en effet aussi, les classes sont hétérogènes ....

dans ma classe (et c'est un exemple parmi tant d'autres, je suis bien loin d'être un cas isolé, rien que dans mon école) : 

CE2 CM1 (13 + 9)  4 non lecteurs (ou quasi) une allophone qui parle français depuis à peine 1 an, donc il faut adapter l'enseignement, une allophone qui ne parlait pas un mot de français à la rentrée (elle est partie pour le moment car plus de logement sur place, reviendra t elle ?? je ne sais pas), un enfant avec des troubles du comportement ++++ il fugue, il s'énerve, il refuse de travailler, balance ses affaires en classe

Donc je prépare mon ce2, mon cm1 plus du cp/ce1 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, coccinutella a dit :

Je ne peux qu'approuver Caille ...

Les enfants sont jeunes, ils sont aussi là pour qu'on les aide à s'exprimer de la meilleure manière possible ...Alors oui, certaines lèvent la main, trépignent et ensuite, ils butent sur les mots "eeeeuhhhh oui, en fait, ben ouais, c'est que, oui, le truc .... "  en fait, ils ont la bonne réponse, mais ont du mal à la dire. Il suffit de prendre le temps d'écouter, puis de reformuler (ou de demander à un camarade ! C'est un aspect de notre métier

Et on peut déjà être content(e) et fier(e) de certains qui osent participer. Cette année en GS j'avais un enfant bègue qui a osé prendre la parole fin décembre. Et pour avoir un meilleur flux quand l'émotion était trop forte il chantonnait... et ça ne me serait pas venue à l'idée de m' en plaindre ou de lui dire c'est pas normal. J'étais contente qu'il ose participer. Idem pour d'autres plus grand qui ne maîtrisait pas bien la langue, avait des problèmes d élocution, de timidité. Donc moi un enfant qui prend la parole en commençant par euh, par exemple, en fait... ben ce n'est pas grave même en CM1... Ca le serait en prépa ... 

 

 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, caille67 a dit :

 

voilà !

J'ai eu un élève en CP, dont j'avais entendu dire qu'il ne parlait pas depuis la PS  ....

Et un jour, j'ai entendu sa voix !!! Je vous raconte pas le plaisir que j'ai eu (et la fierté aussi un peu !!

J'avais juste parlé d'un sujet qui le passionnait, et je le savais un peu, j'avais tendu la perche ... il s'est débloqué juste après ....

Link to comment
Share on other sites

Livre à conseiller, sans aucun doute, ceux de Sylvain Connac, en particulier enseigner avec Les pédagogies coopératives. 

Link to comment
Share on other sites

Les élèves apprennent avec une maîtresse qui croit en eux, et qui est bienveillante.

Quand mes enfants étaient d'âge scolaire, le plus important pour moi étaient qu'ils soient heureux en classe.

Si j'étais toi, c'est dans cette direction que je creuserais. :angel_not:

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...