Jump to content

Enfant difficile : besoin d'aide


Recommended Posts

Bonjour

J'ai dans ma classe de MS cette année un élève difficile. Tout se passe très bien par moment mais la plupart du temps il ne souhaite faire que ce qu'il désire, il ne supporte aucune frustration et si je le reprends il pique des colères (il balance sa chaussure et tape des pieds en criant, etc). Il est aussi très provocateur car dès qu'il fait quelque chose d'interdit il me regarde dans les yeux. La psy scolaire est venue le voir et m'a dit que cela relève d'un problème d'éducation. Effectivement les parents rencontrent les mêmes problèmes à la maison (désobéissance et provocation) du coup il ne le frustre pas et le laisse faire: il mange ce qu'il veut, quand il veut, où il veut (canapé) et tout le reste est comme ça. Du coup forcément moi quand je lui demande de s’asseoir avec les autres et de se taire c'est compliqué...

Le problème c'est que je n'en peux déjà plus, je le mets sur le côté quand il pique ces crises mais il crie tellement fort que tous les autres enfants le regardent et ne m'écoutent plus... Et puis je suis obligée de crier (quand il monte sur la chaise, joue avec les perles sous la table au lieu de faire un collier, etc) car je n'ai pas que lui dans la classe il y a les autres dont certains aussi avec des problèmes de comportement mais je n'aime pas l'image que je renvoie notamment aux enfants qui sont très sages et qui du coup sont confrontés à ça tous les jours.

En même temps je n'ai pas envie de céder car il me provoque délibérément (les parents me le confirment) et la psy scolaire me dit de rester ferme pour bien lui montrer qu'il y a des règles à suivre mais je suis déjà épuisée et par moment presque déprimée. Parce qu'évidemment les parents sont confrontés en tout point à la même situation à la maison et ils crient aussi et le punissent mais en même temps la maman me reproche d'être sévère et de crier....

Si vous avez des conseils ou si vous avez vécu la même situation merci de me donner quelques billes pour pouvoir sortir la tête de l'eau!

Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Enfant difficile : besoin d'aide

Ce n'est pas à toi d'éduquer tes élèves mais à leurs parents.

Tu dois rester ferme mais reconvoquer ceux-ci pour les mettre face à leurs responsabilités.

Et si ça ne va pas, demande à ton directeur d'organiser une réunion d'équipe éducative.

La psysco les a rencontrés ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, ds59 a dit :

Le problème c'est que je n'en peux déjà plus, je le mets sur le côté quand il pique ces crises mais il crie tellement fort que tous les autres enfants le regardent et ne m'écoutent plus... Et puis je suis obligée de crier (quand il monte sur la chaise, joue avec les perles sous la table au lieu de faire un collier, etc) car je n'ai pas que lui dans la classe il y a les autres dont certains aussi avec des problèmes de comportement mais je n'aime pas l'image que je renvoie notamment aux enfants qui sont très sages et qui du coup sont confrontés à ça tous les jours.

Ca me rappelle des choses:heat:  on s'était mis d'accord avec la directrice et l'ATSEM quand mon élève de PS grimpait sur la table, s'amusait à courir dans la classe en hurlant, se cachait en criant bref avait un comportement inadapté je la sortais de la classe. L'ATSEM restait avec les autres enfants et je la grondais bien comme il fallait dans le couloir. Donc les autres enfants n'avaient pas l'impression qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait, n'assistaient pas à la"gronderie" , n'étaient pas tentés de l'imiter ou d'en profiter pour faire le souk... 

En plus,il  n'y avait plus le regard des copains ce qui enlevait de l'intérêt à faire le clown et du coup amenait trublion numéro 1 à pleurer. Puis ou elle était assez calme pour être assise 5 min sur une chaise qui fait grandir ou direction la directrice... Ca a duré bien 3-4 mois où on sortait dans le couloir quasi tous les jours. Parallèlement à ça demande d'AVS ( impossibilité pour elle de faire du boulot sans adulte à côté) accordée en MS et beaucoup beaucoup d'ateliers de patouille...Ca a permis de tenir et la faire quand même progresser. Bon courage, 

 

Link to comment
Share on other sites

J'ai le même profil d'élève dans ma classe de PS sauf que ça concerne 2 enfants. Gros problèmes de comportement dans la classe, n'acceptent aucune frustration : ce qui donne colères à répétition, pleurs, cris, s'attaquent aux autres... bref que du bonheur. Moi aussi je me sens déjà épuisée par ces deux enfants, heureusement, tous les autres sont adorables. 

Les parents se sentent impuissants, puisque c'est pareil à la maison (ils l'avouent spontanément). La psychologue scolaire, qui est rapidement venue à ma demande parle également de problèmes éducatifs. Donc, qui dit problèmes éducatifs dit équipe éducative. Je ne vais pas attendre 107 ans que les parents fassent leur boulot de parents. Je convoque une équipe éducative dans les jours qui viennent pour chacun d'entre eux pour mettre les parents face à leurs responsabilités. 

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses!

Mais l'équipe éducative a déjà eu lieu...la semaine dernière. On a donc dit aux parents d'être plus fermes à la maison de faire des choses avec lui (jeux, sorties, etc) mais j'ai peur que rien ne change vraiment... (Il y avait aussi la psy scolaire)

 

En fait je me demande si je dois continuer comme ça avec lui, je veux dire dans le "frontal" = il me provoque je réponds!

Sincèrement ça m'épuise et je déteste mes journées. Y a t -il une autre réaction possible? En même temps comme je dis et comme vous me le suggérez, je n'ai pas envie de lâcher car son comportement n'est pas dû à un trouble mais à de la provocation seulement.

 

Merci en tout cas de vos messages ça fait du bien de voir qu'on n'est pas seule!

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, ds59 a dit :

Merci pour vos réponses!

Mais l'équipe éducative a déjà eu lieu...la semaine dernière. On a donc dit aux parents d'être plus fermes à la maison de faire des choses avec lui (jeux, sorties, etc) mais j'ai peur que rien ne change vraiment... (Il y avait aussi la psy scolaire) 

Je ne sais pas si ça existe vers chez toi au cas où proposer aux parents un programme de réussite éducative  PRE . Ca leur permet de recevoir la visite d'une personne à la maison pour apprendre à faire des activités avec l'enfant ... Et si ça ne bouge pas d'ici quelques semaines leur suggérer de voir "quelqu'un"...

En fait je me demande si je dois continuer comme ça avec lui, je veux dire dans le "frontal" = il me provoque je réponds!

Sincèrement ça m'épuise et je déteste mes journées. Y a t -il une autre réaction possible? En même temps comme je dis et comme vous me le suggérez, je n'ai pas envie de lâcher car son comportement n'est pas dû à un trouble mais à de la provocation seulement.

Merci en tout cas de vos messages ça fait du bien de voir qu'on n'est pas seule!

 

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, ds59 said:

En fait je me demande si je dois continuer comme ça avec lui, je veux dire dans le "frontal" = il me provoque je réponds!

Comme il a tout ce qu'il veut de ses parents et se rend compte qu'il détient les "pleins pouvoirs", il essaye, je pense, d'être dans le même état d'esprit avec toi.

Le soucis est qu'il aura gagné si tu baisses de ton et de méthode, car il doit se rendre compte qu'il a affaire à un adversaire plus coriace que ses parents. (Qui eux ont laissé tombé)

Pour moi, c'est un travail de longue haleine et tu dois garder une poigne ferme. L'idée de le prendre à part et de lui expliquer que son comportement n'est pas adapté et qu'il n'est pas là "à la maison" de façon ferme peut être une idée. Cela enléve le côté "distraction et clownesque" de la classe comme l'a fait remarqué @caille67

Concernant les parents, c'est un sujet sensible,une idée couramment utilisé dans les pays anglo-saxons serait d'aller leur faire voir un psy. Car ils en sont la cause par leur laxisme mais aussi cela peut être lié à un contexte familiale (Crise entre les parents, ils ne s'occupent pas de leur enfant, ne lui accordent pas d'importance,...). C'est aussi bien pour l'enfant qui peut piquer des crises aussi pour dire qu'il est "présent" à ses parents et copie ce comportement en classe...

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Maethina a dit :

Les parents se sentent impuissants, puisque c'est pareil à la maison (ils l'avouent spontanément). La psychologue scolaire, qui est rapidement venue à ma demande parle également de problèmes éducatifs. Donc, qui dit problèmes éducatifs dit équipe éducative. Je ne vais pas attendre 107 ans que les parents fassent leur boulot de parents. Je convoque une équipe éducative dans les jours qui viennent pour chacun d'entre eux pour mettre les parents face à leurs responsabilités. 

Et tu as bien raison !

il y a 18 minutes, ds59 a dit :

Mais l'équipe éducative a déjà eu lieu...la semaine dernière. On a donc dit aux parents d'être plus fermes à la maison de faire des choses avec lui (jeux, sorties, etc) mais j'ai peur que rien ne change vraiment... (Il y avait aussi la psy scolaire)

La peur n'évite pas le danger, et au moins, les responsabilités ont été établies et tu peux (tu dois) constamment rappeler aux parents que la balle est dans leur camp et que c'est maintenant qu'ils doivent agir ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, ds59 a dit :

Merci pour vos réponses!

Mais l'équipe éducative a déjà eu lieu...la semaine dernière. On a donc dit aux parents d'être plus fermes à la maison de faire des choses avec lui (jeux, sorties, etc) mais j'ai peur que rien ne change vraiment... (Il y avait aussi la psy scolaire)

 

En fait je me demande si je dois continuer comme ça avec lui, je veux dire dans le "frontal" = il me provoque je réponds!

Sincèrement ça m'épuise et je déteste mes journées. Y a t -il une autre réaction possible? En même temps comme je dis et comme vous me le suggérez, je n'ai pas envie de lâcher car son comportement n'est pas dû à un trouble mais à de la provocation seulement.

 

Merci en tout cas de vos messages ça fait du bien de voir qu'on n'est pas seule!

Je comprends ton épuisement, certains soirs je suis aussi crevée de passer beaucoup de temps et d'énergie à canaliser mes deux "trublions". 

Essaye de ne pas être dans le frontal (facile à dire), à mon avis c'est contre-productif. Quand il te provoque, tu lui dis calmement que tu sais qu'il est dans la provocation, mais qu'il n'arrivera pas à t'énerver, car tu sais garder ton calme. Tu lui dis que tu ne le laisseras pas faire ce qu'il veut et en quoi son comportement est inacceptable et ce qu'il risque s'il continue ainsi (sortir de la classe, isolé dans la classe un petit temps). Offre-lui une alternative : Si tu arrives à changer ce comportement que je ne peux pas accepter ou qui est dangereux etc.. , tu auras le droit d'aller au coin jeu bidule avec tes camarades après ton travail. Ainsi, en donnant une alternative, il n'aura pas l'impression de perdre "la face" et devrait retrouver un peu de sérénité. 

Pour ce qui est des deux miens, j'ai du mal à mettre cette technique en place car leur niveau de langage et de compréhension est très pauvre, il faut que j'explore d'autres pistes. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, caille67 a dit :

Je ne sais pas si ça existe vers chez toi au cas où proposer aux parents un programme de réussite éducative  PRE . Ca leur permet de recevoir la visite d'une personne à la maison pour apprendre à faire des activités avec l'enfant ... Et si ça ne bouge pas d'ici quelques semaines leur suggérer de voir "quelqu'un"...

Chez nous, cela ne s'appelle pas comme ça (mais j'ai oublié le nom... AMO ? CMS ?) mais effectivement, il y a des structures qui proposent ce genre d'aide aux parents rencontrant des difficultés.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, ds59 a dit :

Merci beaucoup pour vos conseils je vais essayer de mettre ça en pratique. ... merci! 

proposer aux parents un suivi avec psy libéral ou au CMP pour les aider à gérer leur enfant 

LE PRE ça peut être une piste aussi

EN attendant s'ils ne font pas les démarches (et si tu les sens à reculons) tu peux les appeler à chaque fois qu'il fait une crise et demander à ce qu'ils viennent le chercher? ça n'est pas une solution à long terme (car il faut une aide extérieure) mais peut-être que ça les énervera et qu'ils bougeront.

bon courage 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...