Aller au contenu
chableu

La discipline en classe comme élément de réussite

Messages recommandés

Filounet
Il y a 17 heures, clerissalak a dit :

Mais oui ça m'insupporte ça ! Et quand en cours d'année je souhaite l'arrêter et que je mets un mot aux parents stipulant qu'ils sont priés de fournir un paquet de mouchoirs à leurs enfants enrhumés j'ai des mots dans les cahiers "les autres maitresses font acheter des boites collectives, vous pourriez peut être faire ça"
non non et non et re-non !

Du coup quand j'ai ma classe dès le début de l'année, je fais ranger le fameux gros paquet de mouchoirs dans le casier, comme ça pas de déplacement et bizarrement ils en utilisent bien moins !

Je pense que tu peux l'imposer dès ton arrivée pour un remplacement long, même si ce n'est pas à l'année.

Comment faisions-nous autrefois ? On a l'impression que nous étions tous brimés à l'école !

Je n'ai personnellement vu aucune violence verbale ou physique de la part d'enseignants quand j'étais élève ... dans les années 70, et pourtant j'étais dans un quartier populaire et les classes étaient calmes et studieuses.

Vive les bons points, les images, les bonbons, les cadeaux, ... le fromage (euh ... j'adore mais en classe ... :D) ! Et ça redevient à la mode !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Filounet
Il y a 1 heure, Bountygong a dit :

J'ai beaucoup plus de résultats, et beaucoup plus rapides, dans mes nombreux remplacements, où donc je ne suis pas forcément ressentie comme légitime par les élèves, en félicitant à haute voix les élèves qui ont le comportement attendu, qu'en sabrant ceux qui ne l'ont pas. Je pense sincèrement que Goëlette a raison : nos "nouveaux" élèves ne savent pas forcément ceux qu'on attend d'eux (ou s'en f**tent), mais heureusement ils restent des enfants et une grande majorité recherchent l'approbation de l'adulte. Y compris dans les grandes classes. Je ne parle pas des cas pathologiques, bien sûr. Mais c'est un constat que je fais tous les jours. Une fois un calme relatif obtenu en félicitant les élèves qui se comportent bien, il ne reste à  s'occuper "que" des plus difficiles, et là, je peux être super sèche et sévir fortement D'ailleurs j'ai eu droit à "ha, c'est toi aujourd'hui, il va falloir que je sois sage"... Comme quoi les enfants savent à qui ils ont affaire...

Je suis TR aussi et remarque la même chose ! Et suis également le "remplaçant sévère (voire méchant dans le langage enfantin)" parce que je cadre et mets au travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PommeD'Api

Ici, je donne des gomettes mais je suis en maternelle. Tel que j'ai commencé le système, ça ne me convient qu'à moitié. Au retour des vacances, je pense garder l'idée mais en l'améliorant pour plus de visibilité pour tout le monde et être vraiment au plus juste. Ça m'en motive malgré tout quelques uns, même parmi les plus terribles des terribles (la motivation versus le comportement est bien relative cela dit). 

Je pense faire un affichage couleur type fleur du comportement même si j'en raffole pas en mater.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Après, il est vrai que nous n avons pas tous la même autorité.Il y en a qui arrivent sans crier à faire régner le calme et les débordements sont vite gérés, et il y en a,et j en fais partie,qui ont peut être moins d autorité naturelle,mais on compense avec d autres choses,enfin pour ma part.Je m investis énormément auprès des élèves, essaie d aider au mieux les enfants en difficultés tout en "nourrissant"aussi les très bons élèves afin qu ils continuent à progresser et ne s ennuient pas.

J essaie de les faire travailler au maximum.Et je les encourage beaucoup,les félicite et je pense qu ils sentent que je suis bienveillante tout en étant rigoureuse. 

Alors oui,je n ai pas l autorité que d autres ont,mais ce n est pas le bazar dans la classe,je trouve qu  on travaille bien.☺

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
Il y a 4 heures, Filounet a dit :

Et ça redevient à la mode !

Alors là, cet argument...

Je ne vous suis pas sur les récompenses. Je comprends mais je n'adhère pas.

Il y a ce qui est attendu de normal comme comportement, ce que les élèves ont le droit de faire quand ils ont ce comportement. Et quand ils ne l'ont pas, ils perdent les libertés normales. En revanche, j'utilise le renforcement positif verbal.

Et je suis d'accord avec la personne qui dit que nous n'avons pas tous la même autorité naturelle. Je redis la question du contexte de classe et je rajoute le contexte personnel : il m'est arrivé en vivant des choses compliquées dans ma vie de ne pas être tout à fait la même en classe et que cela s'en ressente en classe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Chez moi non plus, pas de récompense mais le renforcement verbal positif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bountygong

@chableu et @clar103 ont raison. On le constate tous les jours. Une personne peut tenter d'être sévère et autoritaire et faire doucement rigoler les élèves. Une autre se contente de les regarder quand ils font une bêtise pour qu'ils se sentent dans leurs petits souliers... Et cela peut être la même personne au cours de l'année scolaire en fonction de son degré de forme. Je l'ai constaté c'est fonction du moral, de la qualité du sommeil, d'être en dépression ou pas (là, j'avoue, ça devient vraiment compliqué, voire épuisant de tenter de rester le/la "même"))

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Alors moi qui suis épuisée et pas trop en forme niveau moral, c est vrai que c est difficile parfois.

Mais j arrive à peu près à compartimenter ma vie.

A l ecole,je ne suis pas comme à la maison,je mets mon costume de maîtresse et je m y sens assez ben. ☺

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella
Il y a 13 heures, nellou a dit :

Sérieusement tu donnes des bonbons et des cadeaux ? :blink: 

Pour moi, un comportement normal d'élève normal n'a pas à être particulièrement récompensé puisque l'élève se conduit comme il est normal de se conduire à l'école.  Ça fait beaucoup de normal :lol: 

On va à l'école pour apprendre et travailler. Je vais pas particulièrement récompensé un élève qui à la fin de la semaine a tout simplement rempli son devoir d'élèves :idontno: 

Je sais féliciter et encourager évidemment je suis pas un monstre :clown: 

J'ai une tolérance au bruit assez réduite et je me rends compte que d'année en année c'est de plus difficile d'avoir une classe calme. Cela nous demande de plus en plus d'énergie.... Et les cas de plus en plus présents dans nos classes ainsi que des effectifs lourds n'aident pas.... 

Au début de ma carrière y a une vingtaine d'années j'étais en zep... Et ben je peux dire que ma classe de cette année dans un petit village "tranquille" est autrement plus difficile que les classes de mes premières années en milieu difficile...

Je suis assez d'accord avec toi

Mais dans certaines classes, ça marche .... pas dans toutes 

Renforcer les bons comportements.... les comportements "normaux" c'est sûr que c'est pas forcément logique mais bon ...

Pas toujours simple de savoir quoi faire 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PommeD'Api

On fait ce qu'on peut, on cherche des solutions quand la classe devient un enfer du fait de la multiplicité des cas compliqués. Ca marche parfois, mais pas toujours. Alors oui, je rejoins le commentaire sur l'autorité naturelle ou pas. Mais quand personne ne voudrait prendre ta classe, c'est que ça ne relève pas de toi (d'ailleurs, j'ai eu des échos positifs de la part de parents concernant mon travail).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

En fait, quand on cherche des solution parce que la classe devient un enfer, c'est déjà trop tard. Il faut anticiper les problèmes, démarrer en mode dragon, quitte à s'adoucir quand un froncement de sourcil est devenu suffisant.

 

Ne jamais croire qu'en étant "gentil" avec eux, ils le seront avec nous. C'est l'inverse qui se passe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Oui c est vrai qu'il y a des classes vraiment plus difficiles que d autres.

Et tant pis,moi je suis gentille,je ne peux pas être ce que je ne suis pas.

Il y a quand même du travail dans la classe,de la rigueur aussi.J ai eu des classes difficiles,des sepga,ça a été dur parfois mais j étais quand même gentille tout en essayant d avoir de l autorité. Finalement j ai tenu.

On est comme on est...Et tant mieux.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
il y a une heure, clar103 a dit :

A l ecole,je ne suis pas comme à la maison,je mets mon costume de maîtresse et je m y sens assez ben. ☺

C'est ce que je pensais faire en septembre...ils m'ont vite fait comprendre que non... Ils sont des éponges à émotions et nos masques ne sont toujours étanches !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao

Mon petit mari est un enseignant genre nounours. Tous les élèves l'adorent. Il a beau faire, il est trop brave. Jusque là il était fractionné (il m'a remplacée plusieurs fois sur des décharges de direction). J'ai pu l'observer et constater que :

  • quand on a un tempérament cool Raoul, on ne ne peut que se faire violence pour changer.
  • ça marche un certain temps et ensuite les élèves lui montent dessus.

Donc depuis deux ans, étant donné qu'il enseigne dans un milieu terrible, il a du changer son fusil d'épaule. Ca le déprime, il le vit mal, mais il n'a pas le choix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ninkilim
Il y a 1 heure, PommeD'Api a dit :

On fait ce qu'on peut, on cherche des solutions quand la classe devient un enfer du fait de la multiplicité des cas compliqués. Ca marche parfois, mais pas toujours. Alors oui, je rejoins le commentaire sur l'autorité naturelle ou pas. Mais quand personne ne voudrait prendre ta classe, c'est que ça ne relève pas de toi (d'ailleurs, j'ai eu des échos positifs de la part de parents concernant mon travail).

+1, j'ai cru que tu parlais de ma classe un peu plus haut @PommeD'Api :clown:
Première année, où je vis MAL le fait d'être en classe, où c'est l'enfer, vraiment.... où je tire toutes les sonnettes d'alarme depuis.... des mois ! Je suis enseignant ET directrice ;)
Et ce n'est pas juste un problème d'autorité, j'ai deux élèves avec de gros soucis psy, qui n'avaient pas de suivi jusqu'à présent (malgré les demandes des collègues précédentes) et qui m'ont littéralement pété dans les doigts cette année, ce qui se traduit par de la violence verbale et physique quasi toute la journée, l'horreur... ils explosent la classe au sens propre comme au sens figuré, entrainent tout le monde vers le bas, on ne peut pas bosser. Je ne vais pas énumérer le nombre d'aménagements et de rdvs et de dispositifs mis en place depuis le début (parce que de toute manière, faut se le dire : on est très limités !!!) .... mais le fait est que c'est ATROCE cette année, et que j'ai hâte d'arriver en juin pour ne plus les voir.... et que cette année douloureuse va laisser des traces : on se remet VACHEMENT en question :sleep: alors que j'adore mon métier à la base ;)

Bref, le silence est possible, le climat propice au travail aussi... avec des élèves "normaux" (j'aime pas le terme) : quand tu as, sur 25 élèves, 5 élèves avec des troubles du comportement (pas juste des problèmes de comportement ;) ) c'est TRES compliqué.... :cry:  et ça, c'est indépendant de notre volonté, notre autorité, naturelle ou pas : on m'a bien dit "de toute façon ils sont là, il faut faire avec" :sleep:  :bye2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Courage à vous tous qui avaient des élèves très perturbateurs...:clover:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PommeD'Api
il y a une heure, Ninkilim a dit :

+1, j'ai cru que tu parlais de ma classe un peu plus haut @PommeD'Api :clown:
Première année, où je vis MAL le fait d'être en classe, où c'est l'enfer, vraiment.... où je tire toutes les sonnettes d'alarme depuis.... des mois ! Je suis enseignant ET directrice ;)
Et ce n'est pas juste un problème d'autorité, j'ai deux élèves avec de gros soucis psy, qui n'avaient pas de suivi jusqu'à présent (malgré les demandes des collègues précédentes) et qui m'ont littéralement pété dans les doigts cette année, ce qui se traduit par de la violence verbale et physique quasi toute la journée, l'horreur... ils explosent la classe au sens propre comme au sens figuré, entrainent tout le monde vers le bas, on ne peut pas bosser. Je ne vais pas énumérer le nombre d'aménagements et de rdvs et de dispositifs mis en place depuis le début (parce que de toute manière, faut se le dire : on est très limités !!!) .... mais le fait est que c'est ATROCE cette année, et que j'ai hâte d'arriver en juin pour ne plus les voir.... et que cette année douloureuse va laisser des traces : on se remet VACHEMENT en question :sleep: alors que j'adore mon métier à la base ;)

Bref, le silence est possible, le climat propice au travail aussi... avec des élèves "normaux" (j'aime pas le terme) : quand tu as, sur 25 élèves, 5 élèves avec des troubles du comportement (pas juste des problèmes de comportement ;) ) c'est TRES compliqué.... :cry:  et ça, c'est indépendant de notre volonté, notre autorité, naturelle ou pas : on m'a bien dit "de toute façon ils sont là, il faut faire avec" :sleep:  :bye2:

J'en ai compté au moins 10 sur 28 dans ma classe entre troubles psy, autistiques, du comportement (divers et variés) ... 

Il y a 2 heures, borneo a dit :

En fait, quand on cherche des solution parce que la classe devient un enfer, c'est déjà trop tard. Il faut anticiper les problèmes, démarrer en mode dragon, quitte à s'adoucir quand un froncement de sourcil est devenu suffisant.

 

Ne jamais croire qu'en étant "gentil" avec eux, ils le seront avec nous. C'est l'inverse qui se passe.

Je suis dragon depuis le début. Ca ne change rien. Les parents sentent apparemment une différence (positive ;) ) d'avec la collègue d'avant. Il n'empêche que la classe reste éreintante... dit celle qui profite de chaque mercredi pour faire deux heures de sieste :closedeyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella
Il y a 2 heures, borneo a dit :

En fait, quand on cherche des solution parce que la classe devient un enfer, c'est déjà trop tard. Il faut anticiper les problèmes, démarrer en mode dragon, quitte à s'adoucir quand un froncement de sourcil est devenu suffisant.

 

Ne jamais croire qu'en étant "gentil" avec eux, ils le seront avec nous. C'est l'inverse qui se passe.

 

Il y a 1 heure, Ninkilim a dit :

+1, j'ai cru que tu parlais de ma classe un peu plus haut @PommeD'Api :clown:
Première année, où je vis MAL le fait d'être en classe, où c'est l'enfer, vraiment.... où je tire toutes les sonnettes d'alarme depuis.... des mois ! Je suis enseignant ET directrice ;)
Et ce n'est pas juste un problème d'autorité, j'ai deux élèves avec de gros soucis psy, qui n'avaient pas de suivi jusqu'à présent (malgré les demandes des collègues précédentes) et qui m'ont littéralement pété dans les doigts cette année, ce qui se traduit par de la violence verbale et physique quasi toute la journée, l'horreur... ils explosent la classe au sens propre comme au sens figuré, entrainent tout le monde vers le bas, on ne peut pas bosser. Je ne vais pas énumérer le nombre d'aménagements et de rdvs et de dispositifs mis en place depuis le début (parce que de toute manière, faut se le dire : on est très limités !!!) .... mais le fait est que c'est ATROCE cette année, et que j'ai hâte d'arriver en juin pour ne plus les voir.... et que cette année douloureuse va laisser des traces : on se remet VACHEMENT en question :sleep: alors que j'adore mon métier à la base ;)

Bref, le silence est possible, le climat propice au travail aussi... avec des élèves "normaux" (j'aime pas le terme) : quand tu as, sur 25 élèves, 5 élèves avec des troubles du comportement (pas juste des problèmes de comportement ;) ) c'est TRES compliqué.... :cry:  et ça, c'est indépendant de notre volonté, notre autorité, naturelle ou pas : on m'a bien dit "de toute façon ils sont là, il faut faire avec" :sleep:  :bye2:

Je suis aussi en mode "dragon" ... enfin, j'aime pas ce terme, mais sévère quoi ... je ne laisse rien passer ... je dis souvent qu'en début d'année, quelque soit la classe, j'agis pareil, je montre que c'est moi le chef .... 

Mais, pour la première fois, ça ne marche pas ....

J'ai 23 élèves .... CE2 CM1 ... les CM1 n'ont pas du tout le niveau (ça leur permet de réviser un peu les bases), j'ai un élève de ce2 qui a un niveau extra, qui est adorable, sage, bien élevé qui respecte parfaitement les règles .... + 6 élèves qui bossent et qui respectent les règles ... ça fait 7 élèves sur 23 .... 7 ..... 1/3 de la classe !! yen a bien un autre qui bosse, mais non lectrice, ça prend un temps de malade, une énergie folle ... mais bon, elle a envie et elle est volontaire alors ça va ... 

Mais les autres .... 5 avec des gros soucis de comportement, et plein d'autres qui font n'importe quoi malgré les punitions quotidiennes et remontrances !

un exemple, parmi tant d'autres, mais qui montre mon quotidien ....

Ce matin, un élève à quatre pattes, un autre qui lui saute dessus .... ils ont bousculé la chaise d'une élève, (qui répondait au rallye lecture en autonomie) et qui s'est cogné les côtes à la table ...ça aurait pu être grave .... Pendant ce temps, un élève est allé en insulter un autre et ils se sont battus (oui oui), juste après, un autre s'est déplacé (alors qu'il n'a pas le droit ... je sais... il le sait ... ils le savent tous .... MAITRESSSSSSSE MACHIN IL SE DEPLACE .....(bien évidemment en criant très fort comme en maternelle)  pour aller faire tomber la trousse d'un autre ! 

Et ça, c'est juste 5 minutes de mon quotidien .... au moment d'écrire les devoirs ! Alors qu'après ça, ils ont des choses à faire : c'est écriture des devoirs / correction du cahier  et rallye lecture quand c'est finit ... point ..... et bah non, ça ne marche pas 

 

Ah et ce matin, j'avais 5 absents .... donc 2 ultra méga chiants .... donc c'était calme ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nellou
Il y a 4 heures, clar103 a dit :

Chez moi non plus, pas de récompense mais le renforcement verbal positif.

Voilà c'est exactement ça ! :)  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Filounet

Qu'est-ce que c'est que ça ? 

Il y a 8 heures, chableu a dit :

 

Et je suis d'accord avec la personne qui dit que nous n'avons pas tous la même autorité naturelle. Je redis la question du contexte de classe et je rajoute le contexte personnel : il m'est arrivé en vivant des choses compliquées dans ma vie de ne pas être tout à fait la même en classe et que cela s'en ressente en classe.

Pour ce qui est des TR, l'autorité naturelle ne suffit pas. Même avec (ce qui est mon cas), ça ne fonctionne que si le titulaire a une pédagogie cadrée, sans permissivité excessive. Et dans ma circonscription, il y en a de moins en moins ! 

 

Il y a 6 heures, borneo a dit :

 

Ne jamais croire qu'en étant "gentil" avec eux, ils le seront avec nous. C'est l'inverse qui se passe.

Complètement d'accord.

 

Il y a 6 heures, Nao a dit :

Mon petit mari est un enseignant genre nounours. Tous les élèves l'adorent. Il a beau faire, il est trop brave. Jusque là il était fractionné (il m'a remplacée plusieurs fois sur des décharges de direction). J'ai pu l'observer et constater que :

  • quand on a un tempérament cool Raoul, on ne ne peut que se faire violence pour changer.
  • ça marche un certain temps et ensuite les élèves lui montent dessus.

Donc depuis deux ans, étant donné qu'il enseigne dans un milieu terrible, il a du changer son fusil d'épaule. Ca le déprime, il le vit mal, mais il n'a pas le choix.

Ne vivrait-il pas plus mal de se faire laminer en restant nounours ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
Il y a 10 heures, Filounet a dit :

Ne vivrait-il pas plus mal de se faire laminer en restant nounours ?

 

Bien sûr que si, c'est pour cela qu'il a durci le ton. Mais c'est un gros effort pour lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hildebert
Le 14/02/2018 à 08:11, Filounet a dit :

Je pense que tu peux l'imposer dès ton arrivée pour un remplacement long, même si ce n'est pas à l'année.

Comment faisions-nous autrefois ? On a l'impression que nous étions tous brimés à l'école !

Je n'ai personnellement vu aucune violence verbale ou physique de la part d'enseignants quand j'étais élève ... dans les années 70, et pourtant j'étais dans un quartier populaire et les classes étaient calmes et studieuses.

Vive les bons points, les images, les bonbons, les cadeaux, ... le fromage (euh ... j'adore mais en classe ... :D) ! Et ça redevient à la mode !

J'étais élève dans les années 80 / 90 : j'ai été dans des classes pleine de bruit (je n'étais pas forcément le dernier à en faire), des insultes de la part des profs (imbécile, crétin, abruti, fainéants, tu feras jamais rien de ta vie et j'en passe), des profs qui regrettaient les châtiments corporels (le célèbre coup de règle) et le faisaient savoir aux élèves.

Ma mère m'a raconté que l'institutrice de moyenne section lui a dit que je ne ferais jamais rien de ma vie parce que ma mère avait refusé de faire de moi un gaucher contrarié (Il faut se rappeler que l'on a longtemps forcé les élèves à être droitier). Elle n'avait pas tort, je suis devenu prof de maternelle :D.

Le "c'était mieux avant" me fait toujours autant rire. Cette image d'Epinal de l'école d'avant.

 

Sinon, la discipline est un élément de réussite. Je suis  en petite section. J'ai des remueurs, mais une classe relativement calme, capable de faire le silence en regroupement. Je ne suis pas psychorigide, juste ferme sur certains points, moins sur d'autres et bienveillant (dans le sens où j'adapte mon comportement à chacun). Il y a des règles et quand elles sont dépassées, je sanctionne. Et je suis dans un quartier très populaire avec un élève qui aurait besoin d'un(e) AVS, des sacrés caractères aussi et pourtant, ça fonctionne selon mes critères.

J'en ai même qui font la police dans la classe pour rappeler les règles :D.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne

D'ailleurs, avons-nous le même seuil de tolérance ? Que permettez-vous ou non en classe ? En terme de qualité de travail ?

Pour moi (en ce1) :

- Quand ils arrivent, 5 min pour s'installer dans le brouhaha (pas les cris quand même)

- Se mettre au travail rapidement

- Silence (presque) pendant le travail écrit individuel et les éval

- on lève le doigt et on attend d'avoir la parole

- on peut se lever pour aller chercher un mouchoir, venir au bureau

- Quelques sorties toilettes (2-3 par jour quand même, toujours les mêmes)

- plan de travail dès que temps libre

- exigence dans l'écriture, la présentation, les corrections en vert

- j'arrache les feuilles quand les consignes ne sont pas respectées. Ils ont un sous-main et un mémo de rappel pour les majuscules, les consignes de présentation, ...

- on ne prête pas ses affaires à ses voisins

- sortie, un peu du n'importe quoi, je suis de surveillance de porte alors il y en a qui traine dans le couloir ...

Après , je dirai, je m'y tiens à 90% mais ça peut tomber à 50% pour les irréductibles car les journées ne sont pas à rallonge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne
Il y a 5 heures, Hildebert a dit :

Ma mère m'a raconté que l'institutrice de moyenne section lui a dit que je ne ferais jamais rien de ma vie parce que ma mère avait refusé de faire de moi un gaucher contrarié

Ma mère m'a changé d'école après la MS pour que je puisse apprendre à écrire de la main gauche. Mais c'était dans les années 70-75. Une des seules fois où elle s'est permise d'intervenir à l'école car elle avait vu les dégâts sur certains de mes cousins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Alors que dans les mêmes années j'avais des camarades gauchers et ça ne posait pas de problème...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hildebert
Il y a 4 heures, cchampagne a dit :

D'ailleurs, avons-nous le même seuil de tolérance ? Que permettez-vous ou non en classe ? En terme de qualité de travail ?

Pour moi (en ce1) :

- Quand ils arrivent, 5 min pour s'installer dans le brouhaha (pas les cris quand même)

- Se mettre au travail rapidement

- Silence (presque) pendant le travail écrit individuel et les éval

- on lève le doigt et on attend d'avoir la parole

- on peut se lever pour aller chercher un mouchoir, venir au bureau

- Quelques sorties toilettes (2-3 par jour quand même, toujours les mêmes)

- plan de travail dès que temps libre

- exigence dans l'écriture, la présentation, les corrections en vert

- j'arrache les feuilles quand les consignes ne sont pas respectées. Ils ont un sous-main et un mémo de rappel pour les majuscules, les consignes de présentation, ...

- on ne prête pas ses affaires à ses voisins

- sortie, un peu du n'importe quoi, je suis de surveillance de porte alors il y en a qui traine dans le couloir ...

Après , je dirai, je m'y tiens à 90% mais ça peut tomber à 50% pour les irréductibles car les journées ne sont pas à rallonge

En petite section :

- Interdit de courir dans la classe : c'est dangereux et il y a la cour pour le faire.

- Interdit de crier : je ne crie pas, vous non plus.

- Interdit de se pousser, de taper, de lancer.

- Interdit de monter sur les meubles (oui, j'ai un spécialiste de la discipline) : dangereux.

- Je parle, vous écoutez et inversement. Respect de la parole de chacun.

- Toilettes quand ils veulent, même 20 fois par jour. Je n'ai aucun passage collectif. Deux conditions : me demander avant et laisser la porte ouverte.

- Mouchoirs en libre service : une boîte de chaque côté du regroupement pour éviter les passages à droite, à gauche. Une condition : à la poubelle après s'être mouché.

- Possibilité de jouer dans les coins si le travail est terminé et validé par l'enseignant.

- Le matériel est rangé par ceux qui l'ont dérangé sinon le coin concerné n'est plus accessible de la journée par celui ou celle qui ne range pas.

J'en oublie certainement.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouisBarthas
Il y a 12 heures, Hildebert a dit :

Le "c'était mieux avant" me fait toujours autant rire. Cette image d'Epinal de l'école d'avant.

Moi, ce qui ne me fait pas rire c''est l'ignorance massive, la violence ordinaire et la pagaille banalisée, toutes choses qui n'avaient pas cours il y a une cinquantaine d'années.

La question n 'est pas d'opposer mécaniquement, sans autre argument que sa simple expérience personnelle, au détriment des études historiques élargies qui prennent en compte le mouvement général, le monde hier à celui d'aujourd'hui, avec cette supériorité incontestable du monde des vivants sur celui des morts, mais de comprendre que tout pas en avant n'est pas nécessairement un pas dans la bonne direction. Certaines choses étaient mieux avant, d'autres le sont davantage aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
Il y a 10 heures, Hildebert a dit :

 

J'en ai même qui font la police dans la classe pour rappeler les règles :D.

Ce dont je me méfie, parce que les "chut, la maîtresse elle attend le silence" c'est tout à fait contre-productif.Comme les élèves qui répètent ce que je viens de dire, donc ils se sentent autorisés à ne pas m'écouter puisque l'un d'eux va répéter. Dans certaines classes, c'est la brèche ouverte et ils en profitent alors que si j'attends le silence, je ne veux pas NON PLUS de "la maîtresse elle....".

Dans ce cas-là, je dis non tout de suite ou je demande à l'élève de prendre ma place et faire mon travail.

Parce que les règles, ils les connaissent. 

Remplacement dans une école où ils se sont quand même calmés depuis le début de l'année, même si parfois en temps que remplaçante quand je vois comment ils se mettent ou pas en rang ça me dit si je vais en chier ou pas. Toujours les mêmes qui se mettent en rang sans broncher, et les autres derrière qui continuent de jouer dans la cour et attendent le dernier moment pour venir et font n'importe quoi. GS-CP. Quelques pénibles,je suis rentrée et j'ai dormi 20 minutes avant même le dîner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne
Il y a 3 heures, Goëllette a dit :

Alors que dans les mêmes années j'avais des camarades gauchers et ça ne posait pas de problème...

Dans la nouvelle école, cela n'a pas posé de problème. Quand je suis arrivée en cp, la maitresse était l'épouse du directeur qui avait dit à ma mère : "pas de gaucher dans mon école" et elle ne m'a pas embêté avec ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella

J'ai corrigé les évaluations de mes élèves faites vendredi ...

Outre le fait que les résultats soient assez catastrophiques ... pour la plupart (mais ce sont ceux qui s'en foutent)

La plupart n'a pas respecté la consigne pour prendre la feuille dans le bon sens ... sachant que, j'ai distribué la feuille de classeur dans le bon sens, j'ai fait le dessin au tableau pour montrer comment présenter ...

Sur mes 23 élèves ... seuls 6 ont bien présenté ... C'est pas 6 qui se sont planté, non !! 6 qui ont bien présenté ... 

Je suis dépitée !

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×