Aller au contenu
montagny

107€ net par mois c’est à l’euro près ce que Maîtresse gagnait en plus l’année dernière grâce à son (absence de???) statut de directrice d’école à deux classes.

Messages recommandés

montagny

https://lmdlm16.wordpress.com/2019/01/08/107e-par-mois/?fbclid=IwAR04mRLOlIloAZYe_G0rpRd8FV_D-k9e3JIRBaVUdND_74d5sLsLW8Nl3U0

107€ net par mois c’est à l’euro près ce que Maîtresse gagnait en plus l’année dernière grâce à son statut de directrice d’école à deux classes.

Pour ce prix-là, et sans formation solide, Maîtresse avait la responsabilité de l’école du village, je cite pour être précis le Décret n°89-122 du 24 février 1989 relatif aux directeurs d’école, mis à jour en 2009 :

  • Le directeur d’école veille à la bonne marche de l’école et au respect de la réglementation qui lui est applicable.
    • Respect de la règlementation, c’est à dire que nul n’est censé ignorer la loi qui est hyper compliquée et que si quelque chose de non conforme à la loi se passe, Maîtresse sera responsable, point.
    • Citons pêle-mêle la responsabilité des entrées-sorties de l’école, du respect de la RGPD, de la non utilisation de systèmes électriques non conformes à la NFC-15-100, de la survie du lapin scolaire.
  • Il procède à l’admission des élèves sur production du certificat d’inscription délivré par le maire.
    • Avec un outil qui s’appelle Onde, qui est super relou et sur lequel elle n’est pas formée et les conseillers péda n’y ont pas accès.
  • Il répartit les élèves entre les classes et les groupes, après avis du conseil des maîtres.
    • … du monde.
  • Il répartit les moyens d’enseignement.
    • Il (elle) répartit le vidéo projecteur unique et antique, 5kg sur la balance et prise VGA bleue, entre les deux classes de l’école. A part ça, je ne vois pas bien.
    • Ah, si, les craies. 10 chacune pour l’année.
    • Et le papier recyclé pour la photocopieuse.
  • Après avis du conseil des maîtres, il arrête le service des instituteurs et professeurs des écoles, fixe les modalités d’utilisation des locaux scolaires pendant les heures et périodes au cours desquelles ils sont utilisés pour les besoins de l’enseignement et de la formation.
  • Il organise le travail des personnels communaux en service à l’école qui, pendant leur service dans les locaux scolaires, sont placés sous son autorité.
    • En gros, DRH-patron de PME pendant les heures d’école.
  • Il organise les élections des délégués des parents d’élèves au conseil d’école ; il réunit et préside le conseil des maîtres et le conseil d’école ainsi qu’il est prévu aux article 14 et 17 du décret n° 90-788 du 6 septembre 1990 relatif à l’organisation et au fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires.
    • Le soir, après la classe, pendant que LMDLM finit un troisième épisode des « visiteurs du temps » sur Netflix.
  • Il prend toute disposition utile pour que l’école assure sa fonction de service public. A cette fin, il organise l’accueil et la surveillance des élèves et le dialogue avec leurs familles.
    • … qui parfois sont quand même une belle brochette de Bidochons.
  • Il représente l’institution auprès de la commune et des autres collectivités territoriales.
    • Par exemple pour faire dépanner la %$#@ connexion internet qui ne fonctionne encore pas.
  • Le directeur d’école assure la coordination nécessaire entre les maîtres et anime l’équipe pédagogique.
  • Il réunit en tant que de besoin l’équipe éducative prévue à l’article D. 321-16 du code de l’éducation. Il veille à la diffusion auprès des maîtres de l’école des instructions et programmes officiels.
    • « Bon, les copines, vous avez toutes lu le B.O. de la rentrée, hein ? Vous avez tout compris j’espère ? Petite interro lundi après la classe. »
  • Il aide au bon déroulement des enseignements en suscitant au sein de l’équipe pédagogique toutes initiatives destinées à améliorer l’efficacité de l’enseignement dans le cadre de la réglementation et en favorisant la bonne intégration dans cette équipe des maîtres nouvellement nommés dans l’école, des autres maîtres qui y interviennent, ainsi que la collaboration de tout autre intervenant extérieur.
    • Sans perdre ses élèves du regard une seule seconde (voir le chapitre « responsabilités en cas de bras cassé d’un élève qui faisait le con en classe »)
  • Il peut participer à la formation des futurs directeurs d’école.
    • Pour les dissuader de continuer.
  • Il prend part aux actions destinées à assurer la continuité de la formation des élèves entre l’école maternelle et l’école élémentaire et entre l’école et le collège.
    • Le soir après la classe.
  • Le directeur d’école est l’interlocuteur des autorités locales. Il veille à la qualité des relations de l’école avec les parents d’élèves, le monde économique et les associations culturelles et sportives.
  • Il contribue à la protection des enfants en liaison avec les services compétents.
    • Signalements à la gendarmerie ou aux services sociaux
    • Exercices incendie et intrusion obligatoires !
    • Plan de Prévention des Risques, tout ça…
  • Il s’assure de la fréquentation régulière de l’école par les élèves en intervenant auprès des familles et en rendant compte, si nécessaire, à l’inspecteur d’académie, directeur des services départementaux de l’éducation, des absences irrégulières.
    • « Votre fils n’est pas venu à l’école, hier »
    • « Il avait la chia**e, madame ».

J’ajouterai à tout ceci :

  • Maîtresse Directrice est responsable du mail de l’école :
    • De lire les mails et d’y répondre,
    • y compris les convocations pour sa collègue qu’elle doit faire suivre.

La partie informatique et bureautique, pourtant extrêmement envahissante, n’est pas abordée dans le texte cité précédemment. En même temps, l’informatique à l’école en 1989…

Ce n’est pas tout. Maîtresse Directrice s’occupe :

  • des demandes de voyages scolaires (autorisations, budget…),
  • de distribuer les feuilles de paie chaque mois
    • y compris pendant les grandes vacances à sa collègue mutée ailleurs.
  • de la coopérative sur le site de l’OCCE : pointer les chèques envoyés ou reçus, relancer le « Château Machin » qui n’a toujours pas encaissé le chèque de la visite d’il y a trois mois. Le pognon, ça rigole pas.

     

    • D’assurer la transition vers la nouvelle banque choisie. Beau bazar, ça aussi.

107€ de plus par mois soit 5€/jour sans compter les WE (et pourtant, je devrais !) c’était le « salaire de la peur » de l’année scolaire 2017-2018, le prix du stress, des pleurs et de l’angoisse permanente d’avoir oublié ou mal fait quelque chose, une arnaque monumentale au vu des responsabilités et de la somme de travail que ça représente.

Le tout avec une décharge de direction aussi sporadique et aléatoire que faire 3 lancers successifs de deux dés dont la somme soit un nombre premier (je vous laisse réfléchir).

Plus jamais ça.

  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
orime

C'est à peu près pour tout ça que je suis parti.

J'ai perdu bien plus financièrement, près de 250 euros malgré pas mal de crédits sur le dos. J'avais accepté un poste de direction (enfin plutôt, je me suis prostitué) pour avoir un poste fixe.

Mais depuis que j'ai quitté tout ce merdier pas possible, j'ai gagné une qualité de vie mille fois supérieure et ma femme et mes enfants ont retrouvé leur mari/papa. Et mon médecin ne me voit presque plus alors qu'avant j'étais malade en permanence : le corps réagissait à l'esprit.  

Avec le recul, je me dis que j'ai fait une dépression sans le savoir.

Plus jamais. 

  • Sad 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande

Il serait intéressant de rapporter cette prime exorbitante au nombre d'heures consacrées à cette charge. A part ça on est surpayés c'est sûr.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fontaine

ça me rappelle un vieux souvenir avec en plus coordination d'un RPI de 7 classes sur 5 villages différents, la cantine sur place et les problèmes de ramassage scolaire... et deux jours de décharge en septembre après: trop facile !  Plus de décharge pour le reste de l'année!!! Je revis depuis que je suis repassée adjointe, je n'ai plus à gérer autre chose que les problèmes de la classe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
violettine

Quel que soit le montant de la prime de direction, l'institution trouvera toujours qq'un pour le faire….Ne serait-ce que les collègues qui désespèrent d'avoir un poste fixe à proximité raisonnable de leur domicile...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
il y a 12 minutes, violettine a dit :

Quel que soit le montant de la prime de direction, l'institution trouvera toujours qq'un pour le faire….Ne serait-ce que les collègues qui désespèrent d'avoir un poste fixe à proximité raisonnable de leur domicile...

!Et avec la politique 0 création de poste...Ici quand un poste ferme, la collègue reste même en classe unique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sourire d'1 Enfant
Il y a 14 heures, violettine a dit :

Quel que soit le montant de la prime de direction, l'institution trouvera toujours qq'un pour le faire….Ne serait-ce que les collègues qui désespèrent d'avoir un poste fixe à proximité raisonnable de leur domicile...

Et pas seulement...

Pour ma part, je l'ai fait notamment pour avoir la certitude d'obtenir un poste à 100%, puisque beaucoup de postes fractionnés dans le département...mais aussi parce que je pensais qu'en endossant une telle fonction, il y avait plus de respect vis-à-vis des collègues, de la hiérarchie, des familles et ce n'est pas vrai.

Mais je reconnais tout ce que j'ai pu faire jusqu'à mon arrêt maladie dans ces lignes, les semaines de 60 à 70 heures, le fait de ne plus vraiment voir ses proches et notamment ses enfants, la charge de travail considérable pour une reconnaissance frisant le zéro, et le stress et encore le stress...

Plus jamais ça.

C'est c*n, j'aimais être directrice mais pas dans de telles conditions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
isabelle478

oui en partie pour l'ISSD .  Maîtresse a oublié de compter la part variable de l'ISSD , la  BI et la NBI et l'accès préférentiel à la classe exceptionnelle (je ne suis pas favorable à cette division entre collègues).

            Aujourd'hui, entretiens pour être sur la liste d'aptitude. Pas de souci, le vivier va exploser, on était près de 150 dans le département d'après une IEN. Il y avait même des conseillers pédagogiques. Par contre, il doit y avoir d'autres difficultés dans certaines zones très reculées en France.
             
             
             

 

1.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada

Et bien moi, il y a longtemps que je n'exerce plus cette fonction pour la super prime de direction, ni d'ailleurs pour l'accès à la hors classe ou autre parce que sinon il faut que je sorte les mouchoirs..
J'ai pris ce poste T1 pour être près de chez moi ( parait que j'ai qq enfants ;) ) et avoir un post à 100%, autant dire qu'avec les semaines de plus de 60h les premières années j'ai vite compris et pourtant 17 ans plus tard j'y suis toujours...
Petite direction, je suis maintenant ravie d'avoir 10 jours de décharge par an, au début c'était rien de rien, ce qui ne m'empêche pas de râler car je pense qu'avec tout ce que nous avons maintenant à rédiger nous devrions tous avoir une journée par semaine et / ou dispense des APC ( système totalement aberrant qui fait que les directeurs avec le plus de décharge sont ceux qui ont le moins d'APC à faire, faudrait qu'on m'explique...)

 

Bref j'aime ma fonction, les liens avec les partenaires, les échanges avec les adjoints même si certaines années c'est plus galère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clicasos

5 euros en  plus par jour, je n'avais jamais vu cela sous cet angle...

Je me retrouve dans le premier post mais aussi dans celui de dada... Pour le moment  en tout cas.... car je suis dans une petite école relativement protégée mais cela se dégrade néanmoins depuis quelques années et  plus rapidement malheureusement depuis 2 ans ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
girlyzen

Bonjour,

Directrice depuis 3 ans dans une petite école de 2 classes

Même chose que Orime, il s'agissait pour moi d'avoir ,en premier lieu, un poste fixe...  même chose que sourire d'1 enfant ; aucune reconnaissance visible (pour ma part, l'inspecteur ne sait même pas qui je suis, jamais mis les pieds dans mon école et incapable de donner mon lieu d'exercice...). Malheureusement , on ne nous prend pas au sérieux ... (et par là je n'oublie pas la pression exercée sur nous lors des début de carrière en pes et T2...). C'est juste prendre un peu de hauteur pour finalement s'apercevoir du systeme bancal de l'education nationale....

Pour ma part, directrice mais avec une grande envie de reprendre un poste simple de pe... egalement avec un crédit sur le dos ... je suis actullement incapable de calculer à combien s'élèverait mon salaire sachant que je suis T4 (ancienneté 4 ans) ; pas d'enfants,  échelon 05. Et donc difficile pour moi d'anticiper le changement de poste ... Un peu d'aide pour ce calcul ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah

Avec la prime ISAE et sans la MGEN ni l'indemnité de résidence (si tu as), je dirais 1850€ si je me fie à ce qu'on peut trouver sur le net.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
girlyzen

merci pour ce calcul ...j'avais commencé à chercher mais j'avais trouvé trop d'estimation différente...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah

Je peux me tromper ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
biscottinne

Girlyzen, le mieux est de demander à ton gestionnaire, ce sera le plus sûr.

1850 euros en T4, je suis à peu près certaine que je gagnais moins quand j'y étais avec un salaire de PE "simple" sans aucune prime (il y a 10 ans, sans ISAE donc).

Juste pour savoir, vous aussi vous avez l'impression que depuis qqs années (je dirais 2-3 ans), il y a de plus en plus de mails "urgents pour avant hier" qui sont soit l'école (genre un truc vraiment important, pas juste une enquête) ou qui concernent les collègues? Genre changement de date/lieu de conférence péda (3 jours avant), proposition de formation sur le temps de classe avec "premiers arrivés premiers servis" (ah bah c'est bête, le jour où est arrivé le mail, j'étais en plein dans mes rdv parents, pas pu en prendre connaissance avant mon jour de décharge 3 jours après ... les collègues sont passés à côté), apprendre que la séance de piscine  est annulée... ça met dans un certain état de tension...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clicasos
Il y a 4 heures, biscottinne a dit :

Juste pour savoir, vous aussi vous avez l'impression que depuis qqs années (je dirais 2-3 ans), il y a de plus en plus de mails "urgents pour avant hier" qui sont soit l'école (genre un truc vraiment important, pas juste une enquête) ou qui concernent les collègues? Genre changement de date/lieu de conférence péda (3 jours avant), proposition de formation sur le temps de classe avec "premiers arrivés premiers servis" (ah bah c'est bête, le jour où est arrivé le mail, j'étais en plein dans mes rdv parents, pas pu en prendre connaissance avant mon jour de décharge 3 jours après ... les collègues sont passés à côté), apprendre que la séance de piscine  est annulée... ça met dans un certain état de tension...

oui, tout à fait... et même des rappels avant la date pour te dire que tu n'as pas encore rendu l'enquête machin bidule...

En ce moment, c'est educonnect qui fait parler , encore tout un tas de paperasse à faire pour les familles, des tas de docs à lire et à "traduire" pour les parents...

Ce qui m'attriste aussi c'est de voir que dès que l'on est directrice ou directeur on est celui à abattre par la hiérarchie, les parents, les collègues... Oui probablement que des directeurs font du zèle ou sont réunionite aigüe mais pas tous... Flûte on essaie de faire le boulot comme on peut, personne ne voit que si il y a du papier à la photocopieuse c'est parce que le directeur en a commandé, si elle est réparée, c'est que le D a téléphoné, enfin bref, vous comprenez... A croire que cela tombe sous le sens... On doit tout voir, tout gérer et si un jour on ne voit pas , hop , on vous tombe dessus, ben alors c'est pas encore fait ?

Directrice 3 classes, pas de décharge, CE2-CM1-CM2, 2 MDPH, 1 redoublant, 8 élèves dys... Imprimante personnelle de 20 ans, pas d'ordi performant, photocopieur de 10 ans.... Et pourtant j'aime ce que je fais.... pour 5 euros par jour....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne

    • samarie
×