Jump to content
nathalie29

Mots de la même famille que lessivage

Recommended Posts

nathalie29

Bonsoir

Question peut être un peu bête mais bon, j'aimerai en avoir le cœur net

Un élève m a mis le doute sur un travail

Il a mis lavage est de la même famille que lessivage

On sait qu'il faut un radical commun et une idée commune

comme résoudre et solution sont de la même famille malgré qu'il n y ait pas de radical commun

lavage et lessivage j'ai un doute car l'idée est bien de laver

Qu'en pensez vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

Les deux mots n'ont pas la même étymologie, mais je pense qu'en primaire je l’accepterais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Picasso59

J'aurais dit pareil. Solution et résoudre ont une même étymologie. Pas lessiver et laver.

Ce serait plutôt dans le même champs lexical...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

Lavage et lessivage ne sont pas de la même famille.Tu le dis toi-même, ils n'ont pas le même radical. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande
Il y a 3 heures, borneo a dit :

Les deux mots n'ont pas la même étymologie, mais je pense qu'en primaire je l’accepterais.

Tu veux l'induire en erreur sur la notion de famille de mots? C'est conforme à la leçon ou pas. Si c'est faux, on explique pourquoi.

Sinon, lessiver, lessive, lavage, lessivier sont aussi de la même famille.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
éowin

Même champs lexical, même thème, mais pas même famille de mot. Primaire ou pas.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond

essuyage et séchage .... même champ lexical pas même famille

 

lessive étymologie lixiva  (lessivage, lessiver, lessive, lessiveuse, lessivable;....

lavage étymologie lavare (laver, lavement,lavable, délavé; relavé,...

Share this post


Link to post
Share on other sites
chris74

je confirme ;)
" Une famille de mots regroupe tous les mots qui ont le même radical (racine). On les appelle des mots dérivés. "
Par contre, champ lexical " Les champs lexicaux sont des groupes de mots se rapportant à une même idée ", oui, pas "famille"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond

étymologie

resoudre ---- re solvere

solution -----solvere

 

radical   sol

 

pour resoudre

Résoudre
 
 Le participe est cette fois résolu(e). Le sens de résous, résoute (rare) est spécialisé pour les choses changées en d'autres, par exemple de la vapeur changée en eau ou de l'eau en glace, la pierre résoute en sable. Le sens d'avoir résolu pour trouver la solution (déverbal de soudre) d'un problème, avoir décidé quelque chose ou avoir rompu un contrat est homonyme de l'adjectif verbal qui signifie décidé, mais il n'existe pas d'ambiguïté pour ce cas. On peut noter que le passé simple de ce verbe est attesté par les grammaires à la différence des verbes précédents. Toutefois, Grevisse note comme régionalisme le terme résous au sens de hardi chez Genevoix.

Soudre

Ce verbe a disparu, il existait en ancien français. Le verbe latin solvere, « délier, libérer » a donné en ancien français : soldre, solre, sorre. Le d est
épenthétique, il est placé entre deux consonnes afin d'assurer la transition, le l n'est pas encore passé à une voyelle u qui se joindra à o. Ce verbe
signifiait : payer, acquitter ; absoudre ; résoudre, expliquer ; convaincre, décider ; dissoudre. Il existait une forme refaite et plus régulière : solder (sans aucun point commun avec le verbe moderne ou avec souder), dissoudre. Les participes étaient : solt, solu, solé. Ce verbe a été progressivement remplacé par résoudre, ce qui n'est pas sans entraîner des problèmes pour la construction des dérivés.
 
Résoluble (1390) est plus récent que soluble (XIIe s.). Tous les deux sont directement calqués du latin et on aurait pu reprendre irresolubilis (Apulée) au lieu de forger insoluble, qui ne peut être dénoué. Les dérivés se limitent au seul résolubililité (1840). L'ajout du préfixe ré- est un simple intensif  sans aucune valeur itérative, comme dans les verbes commençant par voyelle : radoucir, raccourcir, ralentir, remplir. Pourquoi ce préfixe ? Sans doute à cause des homonymes en latin comme en français. On voit le problème de confusion avec solvable qui n'est pas de la même famille ou avec souder, joindre. La racine solidare était une puissante rivale, très prolifique et proche. Le préfixe évite en partie la confusion parce que les domaines peuvent être proches (comptes ou chimie).

La famille est déséquilibrée puisqu'il existe irrésolu et irrésolution qui ne concernent pas seulement le domaine moral, mais aussi le sens didactique. La disparition du verbe soudre (qui voulait dire résoudre, trouver une solution) a laissé les dérivés (solution, soluble) sans autre verbe correspondant que  résoudre. Le contraire dans la même famille de soluble ou de résoluble est seulement... insoluble selon le Petit Robert. Mais irrésoluble a
parfaitement pu être utilisé et il serait légitime. On a aussi dissoudre et donc dissoluble, mais on a aussi indissoluble et aucun indissoudre, tout comme il n'y a pas de insoudre. On a absoudre, mais pas de absoluble.

L'élève irrésolu laissa le problème irrésolu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...