Jump to content
nabl

Dictées et expression écrite avec la méthode "Taoki" en CP

Recommended Posts

nabl

Bonjour,

A la rentrée, je dois utiliser, en CP pure,  la méthode de lecture "Taoki" et faire une étude du code avec une entrée par le graphème. Jusqu'à maintenant,  je travaillais la lecture à partir d'albums avec un démarrage sur les Alphas.J'étais assez satisfaite de mon travail...

Il existe beaucoup de sites proposant des documents de travail sur cette méthode mais j'éprouve pourtant des difficultés à m'en imprégner. Je trouve le rythme des deux phonèmes par semaine compliqué à suivre. Je ne sais pas comment organiser mes dictées (basées sur les sons étudiés dans la semaine): j'ai pensé travailler l'encodage de syllabes et petits mots sur l'ardoise tous les jours  puis faire une dictée sur le cahier du jour le lundi suivant. D'habitude, je donnais la série de mots à préparer en début de semaine pour la dictée du vendredi. Avec deux phonèmes, la durée de travail sur le deuxième phonème est assez réduite!!  La quantité et la nature des mots à proposer me questionnent aussi.. Je suis un peu perdue!

L'expression écrite me pose aussi des soucis car je  dispose de peu de mots "connus globalement"en  début d'"année et la part du déchiffrable reste faible les premières semaines. Est-ce possible de "détacher" l'expression écrite de la méthode de lecture?

Pourriez-vous de donner des idées sur l'organisation de ces deux domaines disciplinaires? ( dictée et expression écrite)?

Peut-on suivre facilement le livre du maître accompagnant la méthode?

Merci par avance!

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tinsel

Pour l'expression écrite CP je te conseille la progression de Zaubette (sur son blog). Elle est adaptée à la méthode Bulle, qui ressemble beaucoup à Taoki.

Sinon Taoki dans le 2ème fichier propose de beaux projets d'expression écrite. C'est très guidé, très structuré. J'aime beaucoup, c'est un point fort de la méthode.

Sinon personnellement je ne fait pas apprendre de mots aux CP. De temps en temps les mots chefs quand c'est utile (parent/volant pour les aider en disant "c'est le an de volant"), ou les mots outils. Mais rtien de très systématique comme au CE1.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maolecha

Je ne fais pas apprendre les mots outils tout de suite. Je les reprends à partir de janvier et les associe aux graphèmes vus ( par exemple au /aussi/ autre ou après / très . J'en sélectionne finalement peu. J'ajoute les nombres de la même manière et assez tardivement. 

Je ne les fais écrire que lorsqu'ilsi ont vu le geste. En attendant on fait des textes communs, des dictées à l'adulte les deux premières périodes. On se rattrape ensuite mais come ils ont vu comment améliorer un texte choisir un résumé. ..cela va finalement asez vite. J'utilisais écrire avec ludo mais maintenant sur le même principe je pars d'images d'événements qui collent plus à la classe. Pour les dictées je commence tout de suite avec des dictées de syllabes puis de mots. Je commence les dictées de phrases à la troisième période que je fais évoluer sur une semaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
flore49
Le 11/07/2019 à 14:44, nabl a dit :

je dois utiliser, en CP pure,  la méthode de lecture "Taoki" et faire une étude du code avec une entrée par le graphème.

Pourquoi," tu dois" ? Perso, je suis Taoki, mais je trouverais assez casse-gueule de partir sur une méthode avec laquelle j'ai du mal.

Le 11/07/2019 à 14:44, nabl a dit :

Je trouve le rythme des deux phonèmes par semaine compliqué à suivre.

C'est pourtant ce qui est préconisé par Goigoux, notamment (et accessoirement le guide orange). Et je t'assure que ça se fait très bien. Taoki depuis 3 ans et tous les élèves savent lire (avec plus ou moins d'aisance), même ceux en difficulté, et le rythme n'est pas si soutenu que cela. Je m'autorise à passer 3 jours s'il le faut, mais jamais besoin de plus. Si certains ont encore du mal avec un son complexe, pas d'inquiétude, il est vu et revu par la suite, permettant à chacun d'y aller à son rythme.
 

Le 11/07/2019 à 14:44, nabl a dit :

Avec deux phonèmes, la durée de travail sur le deuxième phonème est assez réduite!! 

 Plus ça va, plus je réduis cette partie du travail, en m'éloignant du guide du maître. Lorsque le travail sur les sons a été fait correctement en maternelle, les enfants arrivent au CP avec une relative aisance à ce niveau et ça passe très vite... La tendance est donc à insister davantage sur le graphème, puis sur la production d'écrit.

 

Je ne donne pas de mots à apprendre avant février/ mars (cette année ça a même été en mai !). Je me sers des mots outils, j'en donne jusqu'à 5 par semaine. C'est histoire de commencer le processus de dictée,  en les mettant en réussite. Ça n'a rien d'essentiel à ce stade de l'apprentissage, à mon avis.

La production d'écrit, c'est pour moi essentiel, MAIS je suis à la ramasse à ce sujet, car avec un double-niveau CP-CE1 (et des CE1 en difficultés), j'ai eu beaucoup de mal à en faire., malgré mes bonnes résolutions. Cette année, je vais tâcher de m'y mettre plus tôt.... je vais tâcher....

Share this post


Link to post
Share on other sites
nabl

Merci flore pour ta réponse

Je dis "je dois" car c'est la méthode choisie à l'école pour la rentrée prochaine.

Je sais bien que les deux phonèmes sont préconisés par le guide "orange", mais en utilisant les alphas dès le début de l'année, on possède aussi beaucoup de sons qui permettent  de beaucoup décoder  . J'aimais bien l'étude d'un seul son par semaine car cela me permettait d'avoir du temps, notamment, pour travailler la compréhension. Avec deux phonèmes, j'ai l'impression de ne faire que de l'étude de code.

De plus, on nous demande une étude du code avec une entrée par le graphème! Donc, je ne pourrai pas suivre le guide du maître de la méthode. Je vais devoir adapter. C'est plutôt compliqué...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
flore49

Bien avant le guide orange, les 2 sons par semaine sont surtout préconisés par Goigoux (autrement plus pertinent en matière d'apprentissage de la lecture) depuis de très nombreuses années. Cela respecte le rythme d'apprentissage des élèves (vraiment, tu verras et j'espère qu'après 1 année tu en seras convaincue). Cela permet d'aller plus vite et d'accéder donc plus rapidement à la compréhension, à la production d'écrit etc. L'important est que les enfants travaillent sur des mots, des phrases, des textes majoritairement déchiffrables. 1 son par semaine limite nettement cette possibilité.

Je commence aussi avec les Alpha. Taoki a une entrée par le phonème, pas par le graphème. Perso, comme dit, j'adapte le GM qui fait découvrir et travailler le phonème sur le jour 1, le graphème et la compréhension le jour 2. Au tout début, je passe plus de temps sur le phonème,  puis rapidement,  je fais phonème et graphème en même temps le jour 1, texte et compréhension + autre le jour 2.

Tu ne feras pas plus d'étude du code comme tu sembles le redouter, au contraire, avec 2 sons/ semaine, tu vas réduire la part consacrée au code pour chaque son, au profit d'autres apprentissages tout aussi bénéfiques. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
nabl

Merci Flore. Tes commentaires sont très encourageants et rassurants.

Voici comment je vais procéder:

 jour 1 découverte du graphème, utilisation des scènes du livre pour le passage au phonème, manipulation orale ( matin)

            écriture du graphème, travail sur l'ardoise: syllabes, petits mots, ( après- midi)

jour 2: renforcement du code vu la veille (rapide), découverte de l'histoire de taoki, travail sur la compréhension ( matin)

           écriture du graphème, travail sur l'ardoise: encodage, ( après-midi)

J'espère que cela fonctionnera... Je ferai un travail spécifique sur la production d'écrit le mercredi matin en m'inspirant du travail de "zaubette".

Je pense aussi proposer une dictée sur le cahier du jour "petit bilan" du travail de la semaine précédente: syllabes et petits mots très simples puis ( plus tard dans l'année) proposer des mots outils...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stephanie25

L'entrée par le graphème en utilisant Taoki me questionne... 

Je ne comprends pas fondamentalement la différence... Concrètement, comment vous faites? 

Moi en faisant une entrée par le phonème, je prends mon "sac à sons" et je leur montre des objets, des images etc... contenant le phonème. Comment on fait quand on fait une entrée par le graphème? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
nabl

Il faut commencer par ce qu'on voit et plus par ce qu'on entend car beaucoup d'élèves ne distinguent pas les sons en arrivant au CP.

C'est une révolution pour moi aussi...! On explique aux enfants qu'on va travailler sur la lettre "a"... On la fait rechercher et reconnaître à l'écrit sur différents supports en fonction du moment de l'année: liste de lettres , alphabet, mot... Mais très vite, on arrive au travail de phono habituel...Plus concrètement, par exemple, pour le son [o], on voit d'abord la lettre "o" qui se prononce ainsi puis plus tard dans l'année, le graphème "au" et "eau" qui se prononce aussi ainsi..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stephanie25

@nablSi je comprends bien, on fait comme avant mais sans la phono? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
flore49

Entrée par le phonème : on entend un son, on voit comment il s'écrit. Clairement le Taoki.
Entrée par le graphème : on voit une lettre ou un groupe de lettres et on écoute comment elle/il se prononce.

Franchement, pour moi, ça ne change pas grand chose en matière d'apprentissage. Comme si tu arrives à un carrefour avec deux routes semblables et une destination commune, une route à droite et une route à gauche ; peu importe celle que tu prends, tu arriveras au même endroit en même temps ! :idontno:.  Mais je ne suis pas une neuro-pédo-psy-chercheuse....

Je suis Taoki en m'éloignant un peu du GdM, avec entrée par le phonème et découverte du graphème dans la foulée, donc quasi simultanée :
- je dis la comptine ou la devinette, on cherche le son et des exemples, on fait un jeu oral, puis je montre le mot référent et donc comment s'écrit le son. 
- lecture du manuel : en général page du son, lecture des syllabes, des mots, des phrases si on a le temps
- fiche dans ma trousse (phonème et graphème) ; fiche qui permet l'autonomie et mon passage vers les CE1

- Jour 2 : rappels oraux, dictée sur ardoise, lecture et compréhension phrases et histoire de Taoki ; fiche compréhension et encodage bidouillée à partir des exercices de dans ma trousse  (bidouillage en fonction d la période de l'année et des besoins de la classe)

Je ne fais pas l'écriture de la lettre en même temps, puisque je suis la progression de Dumont.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...