Jump to content
Filounet

Sécurité classe isolée dans bâtiment annexe

Recommended Posts

Filounet

Bonjour,

Un collègue a été nommé sur une ouverture de classe et a appris que celle-ci serait installée dans un bâtiment situé à l'extérieur de l'enceinte de l'école et dans lequel il y a des locataires. Ce sera la seule classe, qui est construite dans un ancien appartement, à l'étage, accessible par un escalier de bâtiment d'habitation, avec une belle plongée dans le vide depuis l'étage.

Il devra donc, chaque jour, faire plusieurs fois le trajet de la cour de l'école jusqu'au bâtiment, en traversant un parking ouvert sur la route, et sera seul avec ses élèves.

Je m'adresse aux directeurs, habitués des problèmes de sécurité, pour savoir si la situation est compatible avec les consignes élémentaires de sécurité.

Comment se passeront les exercices d'évacuation incendie ? PPMS ? ...

Pour assurer la sécurité des élèves, va-t-on obliger les résidents à faire ces exercices ?

Va-t-on les obliger à ne plus rien disposer devant leur porte, qui pourrait tenter les enfants ?

Que se passera-t-il si des élèves dégradent des biens des résidents ?

Merci de m'éclairer que je puisse rassurer mon collègue … et les résidents du bâtiment, dont certains sont également des collègues et qui, à mon avis, méritent également le respect !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
blacknader

Bonjour, 

Pour le PPMS, il va falloir que tu rédiges exactement selon les différentes "options" où pourra se trouver cette classe : Quelle consigne pour l'évacuation attentat ? quelle consigne pour point de regroupement pour incendie ? La classe n'est pas obligée de rejoindre votre point de rassemblement si un autre point de rassemblement est défini pour sa classe. Par contre l'enseignant de la classe devra faire un bilan de l'exercice. (comme cela se passe dans les RPI en fait où chaque site d'école fait ses propres exercices de sécurité).

Je te conseille de te rapprocher de l'assistant de prévention afin qu'il t'éclaire sur les trajets des exercices. Il y a aussi les référents sûretés qui sont de très bon conseil. 

Pour les locataires qui devraient faire les exercices ??? la question est très bonne, existe-t-il une alarme incendie dans ce bâtiment que tout le monde entendrait pour évacuer ? ou alors l'enseignant déclenchera lui-même son exercice (sifflet ? voix humaine ?) qui ne s'appliquerait qu'à sa classe car seule les élèves entendraient le signal.

Tu parles d'une classe en étage. Il doit normalement y avoir 2 issue de secours. Est-ce bien le cas ? Est-ce que durant le temps scolaire, ne serait-il pas possible de faire distinguer les 2 entrées : une entrée pour les locataires et une entrée pour les élèves ? Tu as eu une ouverture de classe, cette classe n'était semble-t-il plus utilisée à vocation scolaire dernièrement, ne faut-il pas le passage de la commission sécurité afin d'établir si les locaux proposés par la mairie sont conformes à une vocation scolaire ?

Pour la traversée du parking ouvert, il va falloir établir des "règles" voir demander à la mairie de peindre ou délimiter une zone de passage des élèves à moins qu'il y ait un trottoir qui permettent d'aller de l'école à la classe sans mettre un pied sur les places de parking. Je détesterai devoir plusieurs par jour traverser un parking près d'une école où tous les parents seront en train de manoeuvrer ou attendre ou déposer leur enfant.

As-tu déjà connu l'école avec cette classe annexe en fonctionnement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Je ne suis plus directrice et les mesures de sécurité étaient moins draconiennes "à mon époque" mais je trouve inadmissible, sur le principe, de transformer un logement de fonction en salle de classe, et a fortiori s'il se situe dans un bâtiment annexe.

Il y a tant de jeunes collègues qui ont du mal à se loger ! J'espère que l'idée ne vient pas de collègues !

Dans ma REP+, il en a été question dans une école, dans laquelle le directeur a tellement peur de retrouver une responsabilité de classe qu'il essaie de "rattraper" toutes les ouvertures du secteur, sans s'occuper des conditions dans lesquelles les élèves seront accueillis et celles dans lesquelles les collègues travailleront ! Il s'en fiche, il reste dans son bureau le plus clair de son temps !

Là, il s'agit d'un collègue qui se retrouvera tout seul à enseigner dans le bâtiment ! Bbbrrr !!!

Quid des décloisonnements ? Et des inclusions ?

J'espère qu'on lui épargnera les services de récréation, vu tout le temps qu'il perdra en transfert !

Et j'espère qu'on épargnera aux locataires les allers et venues des parents et la porte d'entrée ouverte en permanence !

Je pense aussi qu'il faut qu'il y ait deux issues vers l'extérieur. Est-ce le cas ?

Il doit sans doute y avoir d'autres exigences de sécurité ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filounet
Il y a 8 heures, blacknader a dit :

Bonjour, 

Pour le PPMS, il va falloir que tu rédiges exactement selon les différentes "options" où pourra se trouver cette classe : Quelle consigne pour l'évacuation attentat ? quelle consigne pour point de regroupement pour incendie ? La classe n'est pas obligée de rejoindre votre point de rassemblement si un autre point de rassemblement est défini pour sa classe. Par contre l'enseignant de la classe devra faire un bilan de l'exercice. (comme cela se passe dans les RPI en fait où chaque site d'école fait ses propres exercices de sécurité).

Je ne suis ni le directeur ni le collègue concerné. J'essaie juste d'aider celui-ci et je connais un des locataires du bâtiment.

 

Citation

Pour les locataires qui devraient faire les exercices ??? la question est très bonne, existe-t-il une alarme incendie dans ce bâtiment que tout le monde entendrait pour évacuer ? ou alors l'enseignant déclenchera lui-même son exercice (sifflet ? voix humaine ?) qui ne s'appliquerait qu'à sa classe car seule les élèves entendraient le signal.

Ils craignent en effet, outre les désagréments d'avoir des élèves en-dessous de chez eux et des parents qui vont et viennent dans les parties communes, d'être contraints à certaines choses, comme par exemple des exercices d'évacuation.

 

Citation

Tu parles d'une classe en étage. Il doit normalement y avoir 2 issue de secours. Est-ce bien le cas ? Est-ce que durant le temps scolaire, ne serait-il pas possible de faire distinguer les 2 entrées : une entrée pour les locataires et une entrée pour les élèves ? Tu as eu une ouverture de classe, cette classe n'était semble-t-il plus utilisée à vocation scolaire dernièrement, ne faut-il pas le passage de la commission sécurité afin d'établir si les locaux proposés par la mairie sont conformes à une vocation scolaire ?

Non, le bâtiment n'a qu'une entrée, qui sera donc commune aux élèves et aux habitants.

Jusqu'à l'année dernière, il y avait des locataires dans l'appartement transformé en salle de classe.

Je suppose qu'il y a eu des demandes d'autorisation, qui ont été acceptées, pour que les travaux débutent.

Le DASEN a sans doute également été consulté.

 

Citation

Pour la traversée du parking ouvert, il va falloir établir des "règles" voir demander à la mairie de peindre ou délimiter une zone de passage des élèves à moins qu'il y ait un trottoir qui permettent d'aller de l'école à la classe sans mettre un pied sur les places de parking. Je détesterai devoir plusieurs par jour traverser un parking près d'une école où tous les parents seront en train de manoeuvrer ou attendre ou déposer leur enfant.

As-tu déjà connu l'école avec cette classe annexe en fonctionnement ?

Je détesterais également ça, et je suppose que les enseignants de cette école aussi, puisqu'ils y collent le nouveau !

En plus, il s'agit d'un CE1 dédoublé, donc il aurait pu y avoir deux enseignants dans la même salle, comme ça se fait dans d'autres écoles. Les salles sont grandes. Au moins deux fois la taille de la création de classe dans le bâtiment.

Il n'y a jamais eu de classe dans ce bâtiment.

 

il y a une heure, Goëllette a dit :

Je ne suis plus directrice et les mesures de sécurité étaient moins draconiennes "à mon époque" mais je trouve inadmissible, sur le principe, de transformer un logement de fonction en salle de classe, et a fortiori s'il se situe dans un bâtiment annexe.

Il y a tant de jeunes collègues qui ont du mal à se loger ! J'espère que l'idée ne vient pas de collègues !

Je suis entièrement d'accord avec toi ! J'ai longtemps vécu en logement de fonction et je regrette qu'il y en ait de moins en moins.

 

Citation

Dans ma REP+, il en a été question dans une école, dans laquelle le directeur a tellement peur de retrouver une responsabilité de classe qu'il essaie de "rattraper" toutes les ouvertures du secteur, sans s'occuper des conditions dans lesquelles les élèves seront accueillis et celles dans lesquelles les collègues travailleront ! Il s'en fiche, il reste dans son bureau le plus clair de son temps !

C'est exactement le même type de situation !

 

Citation

Là, il s'agit d'un collègue qui se retrouvera tout seul à enseigner dans le bâtiment ! Bbbrrr !!!

Quid des décloisonnements ? Et des inclusions ?

C'est ce que mon collègue se demande.

Et les locataires craignent qu'on leur impose les allers-venues des parents, et que la porte palière soit laissée ouverte en permanence, malgré Vigipirate.

 

Citation

J'espère qu'on lui épargnera les services de récréation, vu tout le temps qu'il perdra en transfert !

C'est ce qu'il espère, mais vu l'état d'esprit de ses futurs collègues, il en doute.

 

Citation

Et j'espère qu'on épargnera aux locataires les allers et venues des parents et la porte d'entrée ouverte en permanence !

Je pense aussi qu'il faut qu'il y ait deux issues vers l'extérieur. Est-ce le cas ?

Il doit sans doute y avoir d'autres exigences de sécurité ...

C'est une situation en effet très problématique. Mon collègue veut se couvrir pour ne pas qu'un éventuel accident lui soit reproché.

Il ne veut pas non plus importuner les locataires. Mais il va se retrouver seul à devoir gérer et convoyer 12 CE1 et craint d'avoir du mal à les cadrer et les faire taire pour qu'ils ne dérangent pas. L'escalier lui fait également peur. Comment éviter qu'un de ses élèves ne monte plus haut chez les locataires, ne glisse sur la rambarde ? 

Il croyait avoir obtenu un poste sympa, il est dégoûté !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 8 heures, Filounet a dit :

Je détesterais également ça, et je suppose que les enseignants de cette école aussi, puisqu'ils y collent le nouveau !

En plus, il s'agit d'un CE1 dédoublé, donc il aurait pu y avoir deux enseignants dans la même salle, comme ça se fait dans d'autres écoles. Les salles sont grandes. Au moins deux fois la taille de la création de classe dans le bâtiment.

Il n'y a jamais eu de classe dans ce bâtiment.

C'est vraiment n'importe quoi ! Isoler 12 CE1 du reste de l'école pour un local pas plus grand que si deux enseignants se partageaient une classe ....

Je ne comprends pas comment un directeur peut accepter ça, car il va être responsable de tous les incidents.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
blacknader

Tes éléments de réponse aident un peu. Moins de 19 dans la classe : besoin uniquement 1 sortie uniquement - donc niveau sécurité c'est possible

Par contre ce sont des CE1, c'est à dire des jeunes élèves qui vont devoir traverser un parking régulièrement. Ils ne sont que 12 certes mais ils vont faire 8 trajets dans la journée s'ils rejoignent le bâtiment principal pour la récré.

Ce sont des CE1, comment vont se faire les interventions RASED, les échanges de services, les regroupements des CE1 ? 

La municipalité engage visiblement des travaux car cette classe n'a jamais été une classe auparavant. Ce n'est pas parce que la mairie fait des travaux que ce sera réglementaire (d'ailleurs les "travaux" ça sera peut être juste un coup de peinture, l'installation d'un tableau et le déplacement des tables/chaises et d'une armoire) . Quid des sanitaires ? Hauteur des gardes corps dans les escaliers réglementaires ?

A la place de ce collègue, je ferai le neu-neu et demanderai la date du passage de la commission sécurité afin d'être présent. Je ferai l'étonné s'il n'y pas de passage de prévue, et demanderai au directeur d'en faire la demande au maire. D'ailleurs je crois bien que c'est obligatoire puisque cette classe n'a jamais eu de vocation scolaire auparavant.

Ce qui est dommage dans ce que tu dis c'est que visiblement il y a d'autres possibilités dans cette école, des grandes classes qui pourraient accueillir 2 classes dédoublées. Mais si la mairie commence à engager des travaux et que la solution du partage de classe n'a pas été retenu, est-ce parce que les enseignants déjà présents ne veulent pas partager leur classe ? (pas cool si c'est le cas).

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filounet
Il y a 9 heures, Goëllette a dit :

C'est vraiment n'importe quoi ! Isoler 12 CE1 du reste de l'école pour un local pas plus grand que si deux enseignants se partageaient une classe ....

Je ne comprends pas comment un directeur peut accepter ça, car il va être responsable de tous les incidents.

 

Je ne comprends pas non plus ….

 

Il y a 9 heures, blacknader a dit :

Tes éléments de réponse aident un peu. Moins de 19 dans la classe : besoin uniquement 1 sortie uniquement - donc niveau sécurité c'est possible

Par contre ce sont des CE1, c'est à dire des jeunes élèves qui vont devoir traverser un parking régulièrement. Ils ne sont que 12 certes mais ils vont faire 8 trajets dans la journée s'ils rejoignent le bâtiment principal pour la récré.

 

C'est ça ...

 

Citation

Ce sont des CE1, comment vont se faire les interventions RASED, les échanges de services, les regroupements des CE1 ? 

Je pense qu'il n'y aura pas d'échanges de services et que les membres du RASED viendront chercher les élèves en classe.

 

Citation

La municipalité engage visiblement des travaux car cette classe n'a jamais été une classe auparavant. Ce n'est pas parce que la mairie fait des travaux que ce sera réglementaire (d'ailleurs les "travaux" ça sera peut être juste un coup de peinture, l'installation d'un tableau et le déplacement des tables/chaises et d'une armoire) . Quid des sanitaires ? Hauteur des gardes corps dans les escaliers réglementaires ?

Connais-tu les normes pour les sanitaires ? Combien minimum pour 12 élèves ?

Et la hauteur des gardes corps dans les escaliers ? Quelle hauteur ?

Ce sont des escaliers avec des marches ajourées, à l'étage de la classe, le vide est au moins de 3 mètres, donc à l'étage supérieur, si un élève monte et tombe, il fait une chute de 6 mètres dans le vide.

Les travaux sont plus importants que de la peinture car même en cassant des murs, la salle sera moins grande que la moitié d'une salle de classe de cette école, donc si rien n'était cassé, le séjour doit mesurer moins de 20m2 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Solea

Ce texte provient d'un site qui explique comment ouvrir son école (privée) mais à mon avis le texte s'applique à ta situation:

Citation

Si vous installez votre établissement dans des bâtiments qui n’abritaient pas une école auparavant il vous faudra souvent obtenir un permis de construire ou, selon la nature des travaux, demander une autorisation de changement d’affectation.

Même en l’absence de travaux, vous devrez obtenir une autorisation de changement d’affectation dans les grandes villes: “Dans les communes de plus de 200 000 habitants et dans les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, le changement d’usage des locaux destinés à l’habitation est soumis à autorisation préalable du maire” (art L 631-7  du CCH). “Lorsque le changement d’usage fait l’objet de travaux entrant dans le champ d’application du permis de construire, la demande de permis de construire ou la déclaration de travaux vaut demande de changement d’usage. Ces travaux ne peuvent être exécutés qu’après l’obtention de l’autorisation mentionnée à l’article L. 631-7” (art L631-8 du CCH).

Cette demande entraîne consultation de la commission de sécurité et vérification du respect des normes de sécurité, hygiène, incendie. Après obtention du permis, la commission de sécurité passera pour vérifier cette conformité et donner son aval définitif.

Comment cela a-t-il été acté? En conseil d'école? Est-ce que toutes ces craintes ont été remontées auprès du maire?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filounet

Je ne sais pas...

En fait, mon collègue préférerait trouver une place dans le bâtiment principal. Et il arrive sur l'école, il ne pense pas que des craintes aient été remontées par les collègues car eux veulent que la classe ouvre dans l'autre bâtiment. Ils s'en fichent, ils ne sont pas concernés ...

Et le directeur pense sans doute davantage à "agrandir son empire" qu'au bien-être de ses élèves et collègues, surtout ceux qu'il ne connait pas encore !

Ppfff, j'ai croisé une jeune nommée d'office non loin de cette école et qui habite à l'autre bout du département. Elle aurait apprécié de pouvoir être logée dans l'appart transformé en classe. Voilà les conséquences de l'addition d'égoïsmes de collègues ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 7 heures, Filounet a dit :

En fait, mon collègue préférerait trouver une place dans le bâtiment principal. Et il arrive sur l'école, il ne pense pas que des craintes aient été remontées par les collègues car eux veulent que la classe ouvre dans l'autre bâtiment. Ils s'en fichent, ils ne sont pas concernés ...

Belle mentalité !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filounet
Le 22/07/2019 à 22:58, Goëllette a dit :

Belle mentalité !

On est d'accord !

Mon collègue est allé voir sa "classe" : il ne peut pas y avoir accès, tout est en chantier ! Le sol n'est pas placé, le carrelage des sanitaires non plus, les fils pendent des murs, ...

Et les résidents sont dégoûtés car ils ont eu des décibels dans les oreilles tôt le matin tous les jours de l'été sauf le dimanche sans jamais être prévenus, et ça continue !

Ils la sentent mal, tous, cette rentrée !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 8 heures, Filounet a dit :

Et les résidents sont dégoûtés car ils ont eu des décibels dans les oreilles tôt le matin tous les jours de l'été sauf le dimanche sans jamais être prévenus, et ça continue !

☹️ Je n'aimerais pas être à leur place !

Je pense qu'un propriétaire, même une mairie, doit avertir ses locataires des dates de travaux et des nuisances éventuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...