Jump to content

Grande difficulté scolaire


 Share

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai cette année un CM2 pour la première fois. 

Deux de mes élèves ont un niveau CP/CE1 (profil SEGPA) et j'ai du mal à savoir comment m'occuper d'eux cette année. Ils sont plutôt socialement bien intégrés dans le groupe classe, mais tout à fait incapables de suivre les apprentissages du CM2 en français et en mathématiques, même en différenciant. 

D'un point de vue pédagogique, il faudrait les mettre à part tous les deux et leur donner du travail à leur niveau. Mais cela n'a pas été fait auparavant. J'ai donc peur que cela leur semble très cruel, surtout qu'ils font tout pour cacher leurs difficultés (élèves sages, qui demandent rarement de l'aide mais échouent presque tout, se font oublier). 

Avez-vous des cas similaires? Comment faites-vous?

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Effectivement, ils ont besoin d'aide mais sans qu'ils se sentent faire du travail de "bébé". Mais ils ont besoin d'aide. Savent-ils un minimum lire pour être en autonomie sur des consignes simples déjà?

Link to comment
Share on other sites

Oui. Ils décodent tous les deux correctement, maîtrisent les nombres jusqu'à 100 et sont capables d'effectuer une addition posée avec retenue. Par contre, pas moyen de repérer un verbe ou de choisir l'opération pour résoudre un problème.

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, javanaise a dit :

Bonjour,

J'ai cette année un CM2 pour la première fois. 

Deux de mes élèves ont un niveau CP/CE1 (profil SEGPA) et j'ai du mal à savoir comment m'occuper d'eux cette année. Ils sont plutôt socialement bien intégrés dans le groupe classe, mais tout à fait incapables de suivre les apprentissages du CM2 en français et en mathématiques, même en différenciant. 

D'un point de vue pédagogique, il faudrait les mettre à part tous les deux et leur donner du travail à leur niveau. Mais cela n'a pas été fait auparavant. J'ai donc peur que cela leur semble très cruel, surtout qu'ils font tout pour cacher leurs difficultés (élèves sages, qui demandent rarement de l'aide mais échouent presque tout, se font oublier). 

Avez-vous des cas similaires? Comment faites-vous?

CM2 avec niveau CP/CE1 ce n'est pas du tout un profil Segpa mais plutôt Ulis.

élève maintenu ? reconnu par la mdph ? AVS ? bilanté par psy scolaire ? diagnostic (dys ?) ? refus des familles de faire des bilans ? suivi extérieur ?

Dans un 1er temps, je ferai vite appel au RASED, ils ont des tests afin d'évaluer le niveau scolaire. Tu ne peux pas naviguer à l'aveugle avec eux, tu dois savoir concrètement où ils en sont.

S'il y a effectivement un écart de niveau si important en français et mathématiques, un PPRE pourrait être mis en place rapidement pour qu'ils soient accueillis en français/maths en CP ou CE1. Il faudra forcément passer par un accord des familles (et des collègues qui peuvent voir d'un mauvais œil de s'occuper des élèves des autres). Ou alors tu es ok pour t'en occuper toi-même et utiliser des manuels de CP/CE1 avec eux. Si tu es en simple niveau; ça parait jouable.

Sinon à partir de la semaine prochaine - évaluation nationale, faire leur passer en CE1 pour avoir une idée rapide de leur niveau.

Bon courage, pas fun la situation.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, javanaise a dit :

Oui. Ils décodent tous les deux correctement, maîtrisent les nombres jusqu'à 100 et sont capables d'effectuer une addition posée avec retenue. Par contre, pas moyen de repérer un verbe ou de choisir l'opération pour résoudre un problème.

Bon c'est plus rassurant quand même, ce ne sont pas des niveaux CP !

Au niveau de la lecture, ils décodent : est-ce que c'est plutôt fluide, tous les sons sont bien acquis ? Qu'en est-il au niveau de l'écriture ?

Link to comment
Share on other sites

Idem, c'est plutôt des niveaux CE1.

 

il y a 57 minutes, javanaise a dit :

D'un point de vue pédagogique, il faudrait les mettre à part tous les deux et leur donner du travail à leur niveau. Mais cela n'a pas été fait auparavant.

Comment ça se passait du coup les années précédentes, il y avait quand même un peu de différenciation ou pas du tout?

Link to comment
Share on other sites

Le décodage ne pose vraiment pas de problème (par contre la compréhension, c'est pas gagné). La fluidité n'est pas forcément géniale, mais sur ce point, ils ont un niveau CE1 moyen. Par contre, ils ne savent pas ce qu'est une voyelle, et l'un des deux est incapable de réciter son alphabet . Pour l'encodage, ils n'en sont pas tous les deux au même point.

L'idée des évals de CE1 est géniale, blacknader....mais il faudrait pouvoir encoder les résultats pour avoir des repères et ces élèves ne sont pas répertoriés en CE1. Et je suis d'accord qu'il aurait fallu orienter en Ullis.

J'arrive sur cette école, je n'ai pas beaucoup de recul. Il n'y a eu aucun maintien pour mes deux élèves. Ils sont arrivés plutôt récemment sur l'école (il y a environ deux ans). L'enseignante de l'an dernier est partie à la retraite.

L'un d'eux a été bilanté. QI légèrement inférieur à la moyenne qui n'explique cependant pas le retard. Les parents n'ont entamé aucun des suivis extérieurs demandés. Ils ne s'angoissent pas plus que cela. On a prévu de décloisonner avec le CE2.

La deuxième sera vue pour la première fois par la psychologue. Je découvre son dossier. Elle cumule des difficultés d'encodage, qui pourraient faire penser à un trouble dys. Les parents ne sont pas venus à la réunion de rentrée. Quand je lui parle en classe, elle est en panique. Cela se passe mieux en petit groupe (APC).

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Melle a dit :

Idem, c'est plutôt des niveaux CE1.

 

Comment ça se passait du coup les années précédentes, il y avait quand même un peu de différenciation ou pas du tout?

Ouf, je ne suis pas toute seule !

Franchement, je ne sais pas grand chose de l'année précédente. Je suis en train d'essayer de retracer le parcours......

J'arrive sur l'école, deuxième année pour ma directrice et l'instit de ces deux enfants est partie à la retraite.

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait que tu cibles des priorités à travailler pour chacun d'entre eux, car le chantier a l'air énorme et tu ne pourras pas tout faire d'un coup.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, javanaise a dit :

L'idée des évals de CE1 est géniale, blacknader....mais il faudrait pouvoir encoder les résultats pour avoir des repères et ces élèves ne sont pas répertoriés en CE1. Et je suis d'accord qu'il aurait fallu orienter en Ulis.

Il y a une dizaine de codes différents envoyés au directeur pour rentrer les résultats. Il/elle peut en attribuer un pour tes 2 élèves.
Nous l'avons fait l'an dernier pour une élève qui passait les 2 niveaux (avancée pour le CP, mais pas assez pour du CE1).

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

J'en ai tous les ans ou presque des élèves de ce profil dans mon cm2. Je leur donne du travail adapté à leur niveau (là je donnerai du ce1) voire en dessous au début pour qu'ils soient en réussite. J'en parle avec eux et on choisit ensemble.  La première étape est de les rassurer, de leur permettre de progresser et donc d'améliorer leur estime de soi. 

Ces élèves savent qu'ils n'ont pas le niveau de cm2 et ça les aide en général de savoir que moi aussi je le sais, je l'accepte et vais leur permettre de progresser. Dans ce cas, ils acceptent facilement la différenciation.

De ce que tu décris une segpa est possible. L'idéal serait de les amener à un niveau ce2 pour que la segpa soit profitable.

  • J'aime 2
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour tous vos conseils. Je vais voir si je peux leur faire passer les évals CE1 et voir avec eux pour la différenciation. C'est vrai que pour le moment, je n'en ai pas tellement parlé avec eux. Commençons par le début !

Link to comment
Share on other sites

Le 14/09/2019 à 10:10, javanaise a dit :

 

Deux de mes élèves ont un niveau CP/CE1 (profil SEGPA) et j'ai du mal à savoir comment m'occuper d'eux cette année. Ils sont plutôt socialement bien intégrés dans le groupe classe, mais tout à fait incapables de suivre les apprentissages du CM2 en français et en mathématiques, même en différenciant. 

D'un point de vue pédagogique, il faudrait les mettre à part tous les deux et leur donner du travail à leur niveau.

C'est ce qu'on appelle différencier : donner un autre travail. Ça ne nécessite pas de mettre les élèves à part. 

Link to comment
Share on other sites

Le 14/09/2019 à 10:56, blacknader a dit :

S'il y a effectivement un écart de niveau si important en français et mathématiques, un PPRE pourrait être mis en place rapidement pour qu'ils soient accueillis en français/maths en CP ou CE1.

Ça ne se fait pas du tout. En France, du moins. Même en ulis, on n'envoie pas les CM2 en CP ou en CE1. Fais les travailler à leur niveau, tout simplement. 

Je suis étonnée que tu découvres cette situation. Pour ma part, j'ai tous les ans des élèves en décalage, et ce n'est pas nouveau. 

Link to comment
Share on other sites

Cela arrive parfois, mais du point de vue psychologique .... pas top du tout. (vu dans mon école il y a quelques années).

Différencier, voilà tout! Comme le dit edithw.

J'ai un double niveau et je vais devoir faire du cp-ce1 avec un de mes grands, du ce1 avec une plus jeune et faire avancer plus vite que la musique une autre! Entre faire du travail à son niveau où l'enfant peut réussir et qui lui permette de progresser et des travaux qui lui restent étranger, qu'il ne peut faire et détruisent son estime de soi... y a pas photo. C'est même notre devoir, ce me semble.

Les enfants voudraient certainement faire comme les autres, il le font excepté en EDL, math et lecture (+ fort guidage en production d'écrit), c'est beaucoup mais ce n'est pas tout.

Les parents sont contre: comme dans ce cas tu dois faire un PPRE (sauf s'ils disposent déjà d'un PAP) tu indiques que les parents ont refusé de le signer. Si tu es dans une année de rendez-vous de carrière, il pourrait t'être reproché de ne pas fournir à ces deux élèves du travail à leur niveau. 

S'ils ont un PAP, vous programmez une EE pour chacun , avec le directeur, les autres personnes qui suivent chaque enfant et leur parents: histoire de mettre les points sur les "i".

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Grande difficulté scolaire
Il y a 3 heures, edithw a dit :

Ça ne se fait pas du tout. En France, du moins. Même en ulis, on n'envoie pas les CM2 en CP ou en CE1. Fais les travailler à leur niveau, tout simplement. 

Je suis étonnée que tu découvres cette situation. Pour ma part, j'ai tous les ans des élèves en décalage, et ce n'est pas nouveau. 

J'ai des 12 ans en CE1 et des 10 ans en CP de l'ulis. Donc si ça se fait, surtout qu'ici c'est même à la demande de l'inspection et l'ash que ça a été mis en place.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, blacknader a dit :

J'ai des 12 ans en CE1 et des 10 ans en CP de l'ulis. Donc si ça se fait, surtout qu'ici c'est même à la demande de l'inspection et l'ash que ça a été mis en place.

 

Il a bien compris le principe de l'inclusion, celui-là !

Link to comment
Share on other sites

Citation

Les élèves bénéficiant de l'Ulis sont des élèves à part entière de l'établissement scolaire, leur classe de référence est la classe ou la division correspondant approximativement à leur classe d'âge,  conformément à leur projet personnalisé de scolarisation (PPS).

https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=91826

Link to comment
Share on other sites

Le 15/09/2019 à 17:18, edithw a dit :

C'est ce qu'on appelle différencier : donner un autre travail. Ça ne nécessite pas de mettre les élèves à part. 

C'est ma première année en cycle 3. En cycle 2, différencier, c'est souvent adapter le travail (quantité, modalités, difficultés) mais tout le monde travaille à peu près sur le même sujet.

Là c'est différent car vu l'écart de niveau, il faut que je "trace" un parcours totalement à part de la classe, qui n'a rien à voir avec le programme. C'est nouveau pour moi d'accepter dès le départ que ces enfants ne rattraperont pas le niveau et de "choisir" leurs axes de progrès.

Link to comment
Share on other sites

Ils ne rattraperont pas le niveau mais ils progresseront, ce qui ne sera pas le cas sans différenciation... Et ça il faudra bien leur montrer leurs progrès, que ça devienne ce qu'ils voient en 1er ! 

Mais je comprends, j'ai été longtemps très frustrée, trop, lorsque je ne bouclais pas le programme avec des élèves. Maintenant (vive l'expérience, je me sens vieille d'un coup 😅), j'ai pris du recul, j'accepte que tout ne soit pas de mon fait, et que pour certains on ne peut pas atteindre la lune... 

  • J'aime 3
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 16/09/2019 à 22:05, Melle a dit :

Mais je comprends, j'ai été longtemps très frustrée, trop, lorsque je ne bouclais pas le programme avec des élèves. Maintenant (vive l'expérience, je me sens vieille d'un coup 😅), j'ai pris du recul, j'accepte que tout ne soit pas de mon fait, et que pour certains on ne peut pas atteindre la lune... 

Je n'arrive pas à ne pas en vouloir aux parents qui refusent le redoublement de leur fils proposé en CP puis en CE1. Leur enfant fait partie de mes CE2 dans ma classe de CE2 / CM1 et n'est clairement pas à sa place. Il doit rester tranquille pendant 6h par jour sans rien comprendre à ce qui se passe autour de lui: l'horreur! Alors j'ai beau essayer de m'adapter à ses compétences (CP faible), j'éprouve de la colère. Cet enfant est maltraité en étant placé dans un environnement inadéquat et insécurisant par la seule volonté de ses parents.

Link to comment
Share on other sites

Je comprends, certains parents n'arrivent pas à ouvrir les yeux sur la réalité scolaire de leur enfant. Ce n'est pas toujours évident en tant que parent d'accepter que son enfant ne soit pas en réussite, mais effectivement dans ces cas là ils font, sans s'en rendre compte, du mal à leur enfant qui ne s'y retrouve forcément pas. 

Comment justifient-t-ils leur refus ? 

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas encore: je suis nouvelle dans l'école et n'ai pas encore pu les rencontrer. Là je suis en attente de les voir et d'avoir l'orthophoniste au téléphone pour avoir des clés. J'ai même pensé à une orientation ULIS face à cet élève, mais je suis également toute nouvelle dans la profession donc je découvre les rouages les uns après les autres. Si les parents refusent le maintien, je doute qu'ils soient partants pour une notification mdph et le parcours AESH voire ULIS, mais alors j'aurai peut être l'occasion d'alerter le médecin scolaire. Enfin les spéculations ne mènent nulle part, je dois voir les parents cette semaine: j'ai accompagné l'enfant à la grille 2 soirs, sans succès, distribué un mot à remettre aux parents, sans résultat (l'a-t-il seulement remis?), et ils ne sont pas venus à la réunion de rentrée; je crois que je vais les appeler pour ne plus repousser la rencontre.

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, mettre en place un dialogue est la priorité pour le moment, n'hésite pas à nous tenir au courant ce n'est pas simple comme situation ! 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Le 21/09/2019 à 15:02, Melle a dit :

n'hésite pas à nous tenir au courant

Et bien impasse totale, parents en rejet de l'école et agressant tout et tous en réaction. Le dialogue est impossible et des procédures sont lancées entre la famille et l'école. Ca va mal se terminer, mais le dossier est suffisamment documenté pour que l'équipe pédagogique soit tranquille. Je crois que les parents ont perdu contact avec la réalité depuis longtemps mais comme ça fait 3 ans qu'ils font n'importe quoi sans qu'il y ait de sanction, ils sont dans la toute puissance. Ce sont même eux qui ont saisi l'inspection pour se plaindre de l'école! Quel carnage psychologique pour les enfants. Je ne vois pas comment mon élève (CE2) pourrait apprendre à lire cette année encore.

Link to comment
Share on other sites

Décloisonner en CP pour la lecture ?

Tu as l'air de découvrir le phénomène.... on a tous les ans ce profil d'élèves.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, edithw a dit :

Décloisonner en CP pour la lecture ?

Tu as l'air de découvrir le phénomène.... on a tous les ans ce profil d'élèves.

on a surtout des parents qui refusent d'entendre les difficultés de leur enfant et qui se sentent attaquer, qui se retournent contre l'école quand on les met face à ces difficultés, qu'on leur propose des adaptations, des orientations. Mais en France, ce sont les parents qui ont leur dernier mot dans l'orientation de leur enfant même si ça va à l'encontre des vrais besoins de l'enfant. Tant qu'il n'y a pas de graves négligences, on ne peut rien faire, un signalement ne servira à rien si ce n'est à conforter les parents dans leur bon droit, surtout si l'enfant a un suivi extérieur.

Et si par miracle un jour ces parents acceptent enfin les orientations, une demande d'AVS, un autre suivi… vive les délais d'attente ! L'enfant est perdu depuis bien trop longtemps. C'est un vrai échec de notre système !

 

Link to comment
Share on other sites

On a surtout des parents qui connaissent de mieux en mieux leurs droits, et pour qui il est bien plus simple de laisser leur enfant dans l'école près de chez eux. 

Ils savent bien qu'ils ont le dernier mot. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...