Jump to content
choucaillou

Problème de dictée : passage du mot à la phrase

Recommended Posts

choucaillou

Bonjour,

Une de mes élèves de ce1 a beaucoup de mal à passer de la dictée de mots à la dictée de phrases. Elle orthographie sans encombre les mots de manière séparée en revanche dès que nous passons aux phrases, les mots sont mal orthographiés. Est-ce courant ?  Avez-vous des astuces ? Merci beaucoup ! J'utilise la méthode "je vois, j'entends, et j'écris " et les dictées de phrases de lutin bazar.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
diddle21000

L'année dernière j'avais deux élèves comme ça. Je leur faisais la phrase sous forme de dictée à trous. 

Pour la première, elle ne parvenait pas à encoder correctement, que ce soit en dictée ou en écriture, donc dans la phrase, elle se perdait alors que dans la dictée de mots elle utilisait sa mémoire (très bonne mémoire). J'ai conseillé l'orthophoniste. 

Pour la deuxième, c'était un problème de surcharge de travail, ça lui faisait tout oublier. Pour elle, au dernier trimestre, elle n'avait plus que la moitié de la dictée sous forme de dictée à trous, elle écrivait la première des 2 (ou 3 courtes) phrases entier. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
choucaillou

Top, merci pour ta réponse !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mayane***

Comme @diddle21000 je propose une dictée à trous, ou au début un mix avec dictée à choix/à trou, l'élève entoure le mot correct (je propose 2 mots) ou complète selon la difficulté du mot. Petit à petit, ils progressent et ce sont eux qui me disent s'ils souhaitent la dictée "d''aide" ou si ensuite ils veulent essayer sans aide, dictée comme les autres.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
diddle21000
Il y a 2 heures, Mayane*** a dit :

ce sont eux qui me disent s'ils souhaitent la dictée "d''aide" ou si ensuite ils veulent essayer sans aide, dictée comme les autres.

Tout à fait : on a notre idée de l'adaptation, après, ce sont les élèves qui me disent aussi ce qui leur convient ou pas. 

Par exemple, pour les dictées à trous l'année dernière, sur les 6 ou 7 qui en avaient (pour différentes raisons), 2 de mes élèves préféraient tout récrire ; je les ai laissés faire.

A part pour certains élèves qui n'en sont pas capables, je discute toujours des adaptations avec les élèves, cela les rend aussi acteurs je trouve.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mayane***

+1.

Parfois ils n'osent pas, on guide un peu, on essaye sans l'aide, on reprend "l'aide" quelques temps..... mais quelle fierté dans leurs yeux quand ils y arrivent, même si c'est en juin !

Share this post


Link to post
Share on other sites
ZeBoss
Le 01/11/2019 à 22:03, diddle21000 a dit :

 

J'ai conseillé l'orthophoniste. 

Pardon mais... tu es médecin ?

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
diddle21000
Il y a 8 heures, ZeBoss a dit :

Pardon mais... tu es médecin ?

Je ne sais pas trop comment répondre … 

Donc, puisqu'apparemment il faut tout détailler et se justifier : j'ai exposé les difficultés aux parents en les orientant vers leur pédiatre ou leur médecin traitant pour qu'ils prennent conseil afin de savoir s'il convenait de l'orienter vers un orthophoniste ou un autre spécialiste ou s'il pensait que ce n'était pas nécessaire. 

Et pour la petite histoire, j'ai envoyé des parents vers leur médecin traitant parce que je pensais que leur enfant aurait pu être aidé en suivant des séances d'ergothérapie. Ils sont revenus vers moi en me disant que leur médecin ne comprenait pas pourquoi je les avais orientés vers lui ! 

____________________________________________________

Maintenant, je ne vois pas en quoi ton "attaque" aide notre collègue dans la résolution de son problème. Quelles solutions lui proposes-tu ? Il aurait sûrement été plus intéressant pour elle que tu rappelles qu'en cas de doute, on n'a pas à envoyer directement chez l'orthophoniste mais qu'il est conseillé d'orienter vers le médecin qui suit l'enfant. Bref, corriger mes dires si tu les considérais erronés ou imprécis comme cela peut être le cas ici. 

Nous sommes sur un forum d'entraide, je ne vois pas en quoi balancer de telles remarques est utile.

Fin du H.S. et je n'en débattrai plus. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
ZeBoss
Le 01/11/2019 à 21:54, choucaillou a dit :

Bonjour,

Une de mes élèves de ce1 a beaucoup de mal à passer de la dictée de mots à la dictée de phrases. Elle orthographie sans encombre les mots de manière séparée en revanche dès que nous passons aux phrases, les mots sont mal orthographiés. Est-ce courant ?  Avez-vous des astuces ? Merci beaucoup ! J'utilise la méthode "je vois, j'entends, et j'écris " et les dictées de phrases de lutin bazar.

Il faudrait savoir ce qui est réellement mal orthographié. Est-ce que c'est l'encodage même des sons qui est défaillant ? Il peut s'agir d'un problème de mémoire de travail, suffisante pour tenir quelques syllabes (2 ou 3 dans le cadre de mot comme maman ou vendredi) mais pas plus. Du coup si tu donnes deux mots consécutifs (ou plus) à écrire, il se peut qu'elle perde le fil sur le deuxième mot. A mon sens, on ne peut se lancer dans l'écriture d'une phrase que lorsqu'on la tient bien en mémoire. 

Quelques conseils :

- Lire la phrase plusieurs fois avant de proposer de l'écrire. Cette lecture doit aider les élèves à lever les obstacles de compréhension mais aussi à focaliser leur attention sur les mots difficiles et les rassurer sur les mots qu'ils savent normalement écrire ou ne posent pas de problème. Un exemple, issu des travaux de Sylvie Cèbe : "le petit chaperon rouge", ou 3 mots ne posent a priori pas de problèmes d'encodage et 1 mot auquel il faut être attentif en raison du "t" muet final.

- Ne proposer dans la phrase qu'un mot "difficile" ou nouveau pour limiter la surcharge. 

- Ce qui peut aider les élèves à développer leur mémoire de travail, c'est de proposer très régulièrement des activités de copie différée où l'on va noter le nombre de fois où l'élève va revenir au modèle et en enseignant les stratégies utiles de copie (aider l'élève à trouver que qu'il faut mettre en mémoire ? des unités de sons, des syllabes des mots, des unités de sens, des blocs de mots...?). 

Il y a 14 heures, diddle21000 a dit :

Maintenant, je ne vois pas en quoi ton "attaque" aide notre collègue dans la résolution de son problème. Quelles solutions lui proposes-tu ? Il aurait sûrement été plus intéressant pour elle que tu rappelles qu'en cas de doute, on n'a pas à envoyer directement chez l'orthophoniste mais qu'il est conseillé d'orienter vers le médecin qui suit l'enfant. Bref, corriger mes dires si tu les considérais erronés ou imprécis comme cela peut être le cas ici. 

Nous sommes sur un forum d'entraide, je ne vois pas en quoi balancer de telles remarques est utile.

Fin du H.S. et je n'en débattrai plus. 

Ce n'était pas une attaque. Mais comme tu le dis toi même "on n'a pas à envoyer directement chez l'orthophoniste mais qu'il est conseillé d'orienter vers le médecin qui suit l'enfant". Certains collègues ont parfois tendance à externaliser rapidement la prise en charge de la difficulté, d'autres à carrément poser un diagnostic sur la difficulté elle-même. Ce n'est pas notre travail. C'est différent de dire "j'ai conseillé l'orthophoniste" et " j'ai exposé les difficultés aux parents en les orientant vers leur pédiatre ou leur médecin traitant pour qu'ils prennent conseil". Désolé de t'avoir blessé, ce n'était pas le but. Comme tu peux le voir, j'ai suivi tes conseils et essayé d'apporter ci-dessus mon aide au collègue la sollicitant (ce que je comptais faire de toutes les façons). En te souhaitant une bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
diddle21000
Il y a 10 heures, ZeBoss a dit :

Désolé de t'avoir blessé, ce n'était pas le but. Comme tu peux le voir, j'ai suivi tes conseils et essayé d'apporter ci-dessus mon aide au collègue la sollicitant (ce que je comptais faire de toutes les façons). En te souhaitant une bonne journée.

Tu ne m'as pas blessée, j'ai surtout été profondément agacée. Car comme dit plus haut, j'ai pris cette remarque, telle que tournée, comme une intervention faite juste pour le "plaisir" de lancer une "attaque gratuite" (les mots sont un peu forts, d'où les guillemets) et je trouve que malheureusement il y en a de plus en plus souvent sur ce forum (tout comme des gens qui ouvrent un sujet pour poser une question et ne reviennent jamais ne serait-ce que pour dire merci). C'est la forme, que j'ai trouvée agressive, qui m'a fait réagir. Car j'accepte sans souci qu'on ne soit pas d'accord avec moi ou même qu'on me dise que je me trompe. 

Le malentendu est levé. 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
imaison

C'est vraiment le type d'élève pour lequel il faut faire du "sur-mesure". Il m'est également arrivé d'avoir ce type de profil : mémorisation de l'écriture des mots (au moins à court terme) entre correcte et passable et catastrophe en passant aux phrases (les sons erronés, mal scindés, etc.)

Si l'élève ne stresse pas face à ses erreurs, cela peut être intéressant de rester sur une vraie dictée de phrases sur le début de la dictée (puis il se relis en se concentrant sur 1 ou 2 points  pendant que les autres poursuivent) : parfois, cela permet d'avoir quelques réussites à lui pointer et sur lesquelles prendre appui.

Par contre, si cela le décourage, effectivement une dictée à trous c'est mieux.

Concernant "orthophoniste ou pas", j'avoue que le plus souvent, j'ai conseillé un bilan orthophonique aux parents si la situation ne s'améliorait pas après mon aide en classe ou celle du RASED (quand il y en avait un...)

Quant à la manière de le présenter... je ne me torture pas l'esprit avec.

Je dis simplement que je pense que l'avis d'un orthophoniste serait intéressant à connaitre. De toute manière les orthophonistes sont surchargés alors s'ils estiment que leur aide est inutile, ils ne prendront pas en charge.

Après, j'explique aux parents qu'il faut au préalable aller voir le médecin généraliste, lui expliquer les difficultés et lui demander qu'il prescrive une demande de bilan.

Pour l'instant, aucun médecin a refusé d'établir la demande de bilan. Il m'est arrivé d'avoir des échanges très intéressants avec les orthophonistes (en demandant avant l'autorisation aux parents). Vraiment dans les 2 sens : leurs observations en cabinet qui m'aident à adapter, et les miennes en classes sur lesquelles ils s'appuient pour ajuster/faire évoluer l'aide. J'en ai déjà vu d'ailleurs (en libéral) qui acceptent de venir en équipes éducatives.

Le principal, c'est d'aller dans le sens de l'aide à l'enfant, même si parfois tout le monde tâtonne.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
choucaillou

Super ! Merci à tous les collègues pour leur aide !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...