Jump to content
Nao

Papa malade et GEVASCO

Recommended Posts

Nao

Bonjour à tous,

Un de mes élèves de CP est en extrême difficulté :

  • langage oral quasi incompréhensible (malgré suivi ortho) => grande violence physique dès que quelque chose ne lui convient pas
  • aucune discri auditive ou visuelle malgré vue excellente et audition excellente
  • Lettres de son prénom non reconnues
  • Lexique maîtrisé réduit (ne dissocie pas "crayon", "feutre", "ciseaux", "colle", "cahier"), ne dissocie pas "poule" "miaou" "ouaf ouaf" et j'en passe....
  • aucune couleur reconnue, nombres reconnus jusque 2, comptine maîtrisée jusque 6.
  • n'apparie pas d 'objets identiques en tous points
  • refuse toute frustration (ex : reprendre un travail, avec aide, guidance orale ou physique, provoque des colères noires et il met alors ses voisins en danger)
  • a déjà frappé des adultes en maternelle

Ce qui a été fait :

  • Suivi ortho sur conseil de l'enseignante de GS.
  • Demande RASED en janvier dernier

Situation familiale :

  • papa gravement malade (potentiellement inguérissable et létale)
  • illettrisme des parents
  • fratrie en situation chaotique (prison, grossesses trèèès précoces, pauvreté, addiction aux jeux vidéo et aux stupéfiants)
  • un suivi AEMO qui a cessé rapidement car tout va bien, madame la marquise
  • enfants aimés, beaucoup d'affection entre les membres de la famille

Suite à une EE, la famille devait venir en RDV remplir la demande MDPH avec aide du dirlo mais celui-ci ayant été malade, il a fallu reporter le rdv. Finalement les parents sont venus sans rdv ce lundi matin, alors que le dirlo ne pouvait les recevoir puisque devant sa classe. Le papa était très en colère (il a du mal à comprendre nos explications) et comme il rentre en chambre stérile sur un centre hospitalier très éloigné de la région, il ne pourra revenir avant plusieurs mois.

Et les parents refusent de venir l'un sans l'autre pour faire les formalités administratives.

Le papa a donc dit que la demande ne serait pas faite cette année.

C'est dramatique, selon moi.

Faire une IP ? mais c'est accabler une famille déjà dans la détresse. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle aucune plainte n'a été déposée quand il a frappé et blessé deux enseignantes l'année dernière. Ne pas faire l'IP ? mais c'est abandonner l'élève dans une situation terrible en classe.

Je fais quoi, là ? gros dilemne....

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
edithw
il y a 6 minutes, Nao a dit :

 

Faire une IP ? mais c'est accabler une famille déjà dans la détresse. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle aucune plainte n'a été déposée quand il a frappé et blessé deux enseignantes l'année dernière. Ne pas faire l'IP ? mais c'est abandonner l'élève dans une situation terrible en classe.

Je fais quoi, là ? gros dilemne....

 

Les bras m'en tombent.... Je pense que votre passivité les encourage à continuer. Un moment, il faut dire stop. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
2caille

Zéro hésitation Information préoccupante sur les bases suivantes

- comportement inadéquat et met ses voisins en danger ( pourquoi fait il cela il doit y avoir des soucis à la maison) 

- refus des parents de faire une demande mdph malgré des difficultés scolaires très importantes = carence éducative

Cet enfant et cette famille ont besoin d'aide et ça te préoccupe... point barre...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

Il est possible que lorsque la maman sera hors de portée de son conjoint violent (il sera en chambre stérile), elle signera les papiers.

J'ai un gros doute sur l'amour supposé régner dans cette famille

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo
il y a 9 minutes, 2caille a dit :

 

Cet enfant et cette famille ont besoin d'aide et ça te préoccupe... point barre...

 

Sans oublier les enseignants, qu'il ne faut pas laisser gérer cet enfant comme ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lady Oscar

Bonjour, Une IP ça n'est pas accabler une famille: c'est offrir la possibilité à un enfant d'être vu par les services de l'enfance qui eux, jugeront d'une aide à apporter ou pas. L'auteur d'un IP n'est pas un délateur, c'est un maillon de la chaîne de protection de l'enfance. Si les parents bloquent pour le dossier MDPH, il faut aller plus loin.

Ici, on parle d'un enfant de CP qui démarre vraiment très mal dans la vie au niveau des savoirs de base et au niveau sociabilisation (violence) pour être autonome et intégré dans la société à l'âge adulte. Il a un handicap (aux professionnels de déterminer lequel et comment l'aider) et il ne peut pas progresser avec seulement un suivi orthophonique. Ca n’est pas simple mais vous devez agir, c'est votre devoir envers cet enfant en souffrance.

  • Like 4
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
GdM
il y a 25 minutes, Lady Oscar a dit :

Bonjour, Une IP ça n'est pas accabler une famille: c'est offrir la possibilité à un enfant d'être vu par les services de l'enfance qui eux, jugeront d'une aide à apporter ou pas. L'auteur d'un IP n'est pas un délateur, c'est un maillon de la chaîne de protection de l'enfance. Si les parents bloquent pour le dossier MDPH, il faut aller plus loin.

Exactement... et une IP peut aussi se faire de concert avec une famille !

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

Si les parents sont illéttrés comment de toutes les façons leur faire signer quelque chose qu'ils ne comprennent pas ? Il me semble qu'il faut leur proposer que la maman vienne avec une personne de leur choix qui pourrait l'aider et la rassurer avant de signer des documents. Proposer qu'elle emmenent copie des papiers à l'hopital pour que le père les voit aussi ( un double par exemple )

Apres le gevasco peut être rédigé sans les parents et leur être remis et ils peuvent se diriger vers l'assistante sociale de l'hopital où il sera en chambre sterile pour remplir la partie famille qui est tout de même complexe ( et que personnellement je me refuse de remplir avec les familles si ils ne sont pas en totale confiance avec moi car c'est très intime comme document, je les dirige d'abord en premier lieu vers une AS ou une personne proche d'eux capable ou l'enseignant référent )

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

Et personnellement un parent me frappe, famille en difficulté ou non je porte plainte. A la justice ensuite de décider d'accabler ou non en proportionnant la sanction.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
Il y a 2 heures, barbotinne a dit :

Et personnellement un parent me frappe, famille en difficulté ou non je porte plainte. A la justice ensuite de décider d'accabler ou non en proportionnant la sanction.

Ce n'est pas le parent qui frappe, je me suis mal exprimée. C'est l'élève en question qui est violent. Bien entendu, il ne tient pas ça des camarades qui sont, dans l'ensemble, plutôt cools (plutôt terrorisés, en fait).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
Il y a 2 heures, barbotinne a dit :

Si les parents sont illéttrés comment de toutes les façons leur faire signer quelque chose qu'ils ne comprennent pas ? Il me semble qu'il faut leur proposer que la maman vienne avec une personne de leur choix qui pourrait l'aider et la rassurer avant de signer des documents. Proposer qu'elle emmenent copie des papiers à l'hopital pour que le père les voit aussi ( un double par exemple )

Apres le gevasco peut être rédigé sans les parents et leur être remis et ils peuvent se diriger vers l'assistante sociale de l'hopital où il sera en chambre sterile pour remplir la partie famille qui est tout de même complexe ( et que personnellement je me refuse de remplir avec les familles si ils ne sont pas en totale confiance avec moi car c'est très intime comme document, je les dirige d'abord en premier lieu vers une AS ou une personne proche d'eux capable ou l'enseignant référent )

Ah mais c'est une super idée, ça ! merci beaucoup. je vais cependant devoir attendre mardi 12 pour cette proposition auprès de la famille car ils partent tous ce soir au gros centre hospi pour les soins (ah oui, parce qu'en plus, toute la famille y va et le petit coco est souvent absent, du coup).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
Il y a 4 heures, edithw a dit :

Les bras m'en tombent.... Je pense que votre passivité les encourage à continuer. Un moment, il faut dire stop. 

En ce qui me concerne, je porterais plainte directement. Les collègues victime n'ont pas raconté l'anecdote à l'équipe élémentaire, et ont attendu juin pour le faire. Je ne commente pas ce choix ni la communication ZERO à propos de cet élève, je serais vulgaire....

Share this post


Link to post
Share on other sites
léontiine

Ils vous ont refilé la patate chaude.

Share this post


Link to post
Share on other sites
GdM
il y a 29 minutes, Nao a dit :

En ce qui me concerne, je porterais plainte directement. Les collègues victime n'ont pas raconté l'anecdote à l'équipe élémentaire, et ont attendu juin pour le faire. Je ne commente pas ce choix ni la communication ZERO à propos de cet élève, je serais vulgaire....

Je voulais justement demander ce qui avait été mis en place en maternelle (si il y avait été). Je crois que j'ai la réponse :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne
Il y a 2 heures, Nao a dit :

Ce n'est pas le parent qui frappe, je me suis mal exprimée. C'est l'élève en question qui est violent. Bien entendu, il ne tient pas ça des camarades qui sont, dans l'ensemble, plutôt cools (plutôt terrorisés, en fait).

Ok, j'avais compris que c'était le papa. Désolée de la méprise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

Question sans aucun sous entendu, mais pour comprendre, ce sont des gens du voyage ( sédentarisés peut être ) ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
il y a 3 minutes, barbotinne a dit :

Question sans aucun sous entendu, mais pour comprendre, ce sont des gens du voyage ( sédentarisés peut être ) ? 

Non, pas du tout. Ils sont juste socialement très isolés et ne sortent jamais les uns sans les autres. Ils n'ont pas de voiture, personne ne s'occupe de leurs enfants quand ils s'absentent. C'est tout le monde, ou personne. Le fait même que le petit aille à l'école, c'est une séparation de la famille et il le vit mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
Il y a 6 heures, borneo a dit :

Il est possible que lorsque la maman sera hors de portée de son conjoint violent (il sera en chambre stérile), elle signera les papiers.

J'ai un gros doute sur l'amour supposé régner dans cette famille

Si, il y a de l'amour. Mais ce petit est tellement tyrannique que tout lui est permis. Absolument tout. Y compris jouer avec son grand frère à des jeux violents, toute la nuit (cohabitation dans la même chambre).

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne
il y a 11 minutes, Nao a dit :

Non, pas du tout. Ils sont juste socialement très isolés et ne sortent jamais les uns sans les autres. Ils n'ont pas de voiture, personne ne s'occupe de leurs enfants quand ils s'absentent. C'est tout le monde, ou personne. Le fait même que le petit aille à l'école, c'est une séparation de la famille et il le vit mal.

On a une famille comme ça ici, c'est difficile à gérer.

Les élèves de maternelles avaient fait les demarches vis à vis des parents concernant le handicap ou bien ils se prennent tout en pleine tronche depuis septembre ? ( le mot handicap et les démarches qui vont avec ) Parce que dans ce cas ça ne fait "que" 2 mois, on n'est pas dans le refus de faire les démarches mais le refus de le faire l'un sans l'autre. Si ils ont conscience de leur illestrisme je comprends qu'ils veuillent avoir ce double regard. Si j'étais dans un pays étranger dont je ne maitrise ni la langue ni les subtilités administratives je préfèrerais être deux que seule avant de signer des papiers... surtout des papiers officiels concernant mon enfant

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

Et je comprends aussi que si il est en fin de vie il veuille avoir sa famille au max aupres de lui le plus longtemps possible

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

C'est une situation vraiment délicate. Il y a moyen de renvoyer la patate chaude à la psy sco, à l'enseignant référent et/ou au médecin scolaire ?  les 3 serait l'idéal 😅

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
Il y a 1 heure, barbotinne a dit :

C'est une situation vraiment délicate. Il y a moyen de renvoyer la patate chaude à la psy sco, à l'enseignant référent et/ou au médecin scolaire ?  les 3 serait l'idéal 😅

La psy sco est en train de bosser sur la question. Je vais voir aussi avec la référente MDPH. J'ai la chance, immense, de pouvoir compter sur des collègues comme celles-là. Et pourtant, quel boulot de fou elles ont.

 

Il y a 2 heures, barbotinne a dit :

On a une famille comme ça ici, c'est difficile à gérer.

Les élèves de maternelles avaient fait les demarches vis à vis des parents concernant le handicap ou bien ils se prennent tout en pleine tronche depuis septembre ? ( le mot handicap et les démarches qui vont avec ) Parce que dans ce cas ça ne fait "que" 2 mois, on n'est pas dans le refus de faire les démarches mais le refus de le faire l'un sans l'autre. Si ils ont conscience de leur illestrisme je comprends qu'ils veuillent avoir ce double regard. Si j'étais dans un pays étranger dont je ne maitrise ni la langue ni les subtilités administratives je préfèrerais être deux que seule avant de signer des papiers... surtout des papiers officiels concernant mon enfant

Les collègues n'ont pas parlé de handicap, la psy sco est déjà intervenue en février suite à la première demande d'aide faite en janvier. Elle a travaillé avec le petit, a demandé à rencontrer au plus vite les parents. Sauf qu'à ce moment-là le diagnostic de la maladie du papa venait d'être posé. Les parents ne sont donc jamais venus au rdv ni aux suivants.

La collègue qui avait le coco dans sa classe y a vu une fuite volontaire (et c'est peut être vrai, je n'ai pas d'avis à ce propos). Elle s'est méchamment engueulée avec eux par téléphone et depuis ils sont assez rétifs à tout ce qu'on leur dit. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo
il y a 17 minutes, Nao a dit :

 

Les collègues n'ont pas parlé de handicap,

Un enfant de CP qui a un niveau de début de maternelle... et ce n'est pas un handicap ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao
Le 06/11/2019 à 19:53, borneo a dit :

Un enfant de CP qui a un niveau de début de maternelle... et ce n'est pas un handicap ? 

Bien sur que si. Pour autant, les parents n'ont pas entendu ce mot.

edit : je rajoute que dans notre département, prononcer le mot handicap avant avis de la MDPH ressemble à une insulte grossière que la hiérarchie ne nous pardonne pas. de même que l'expression de handicap social. Ah, le plaisir de manier la langue de bois....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...