Jump to content

Comportement


vanechoconut
 Share

Recommended Posts

J'ai un eleve  de CE1 qui a un comportement qui s'apparente à des troubles autistiques. Aucun diagnostic de posé, refus de la famille de consulter le centre psycho pédagogique. Les crises deviennent de plus en plus importantes, refus de travailler, bruits, hurlements, grognements...je n'en peux plus et lui aussi il souffre. Tous les soirs, je range ses affaires, je mets ses cahiers dans son sac. Je ramasse son bazar par terre, tous les cahiers, les crayons utilisés dans la journée sont par terre. Je lui demande de ranger gentiment puis fermement, rien n'y fait, il piétine tout, lance les affaires et il est l'heure de partir, et donc c'est moi qui range car sinon toute la classe est en retard à cause de lui. J'ai rencontré les parents 5fois! Équipe éducative prévue, bilan psy scolaire réalisé l'année dernière, elle ne veut pas le suivre car pour elle cela relève d'un suivi extérieur. Comment au moins régler cette gestion du matériel qui me prend du temps tous les soirs ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, es-tu soutenue par tes collègues? Prennent-ils cet enfant afin que tu puisses travailler avec le reste des élèves de ta classe? La psy sco sera-t-elle à l'équipe éducative? Avez-vous pensé à faire une information préoccupante pour défaut de soin?

Et je pose ça là: "à l'impossible, nul n'est tenu" donc il faut te protéger pour le bien de ta vie personnelle et le bien des autres élèves qui ont besoin de se sentir en sécurité à l'école avec une maîtresse qui n'est pas accaparée par un élève qui est lui aussi en souffrance.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je n'ai jamais demande aux collegues de le prendre et ils ne l'ont jamais proposé. Je suis réticente avec ça, comment justifier cela auprès de l'élève qui est dans le refus de tout changement ? Et comment expliquer ça aux parents également ?

Link to comment
Share on other sites

13 minutes ago, vanechoconut said:

Comment au moins régler cette gestion du matériel qui me prend du temps tous les soirs ?

Laisse le partir sans ses affaires. Ça fera peut-être prendre conscience aux parents qu'il y a un problème !

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Ce qui me gêne avec le matériel, c'est que je range son bazar car j'estime que ce n'est pas à la femme de ménage de ranger tout ça. Ce n'est pas a moi non plus mais ça me gêne trop de laisse ma classe comme ça

Link to comment
Share on other sites

Explique pourquoi tu laisses les affaires par terre à la femme de ménage, c'est sûr que ce n'est pas à elle de les ranger. Je pense vraiment que ça va faire bouger les parents qui vont voir, au moment des devoirs à la maison, le soir, qu'il y a un loupé !

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, bdisse a dit :

Explique pourquoi tu laisses les affaires par terre à la femme de ménage, c'est sûr que ce n'est pas à elle de les ranger. Je pense vraiment que ça va faire bouger les parents qui vont voir, au moment des devoirs à la maison, le soir, qu'il y a un loupé !

+1

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, vanechoconut a dit :

Les parents sont dans le déni d'un problème de leur enfant donc une IP...

Bah justement ça pourrait leur faire un électrochoc de voir que ça leur pend au nez! Et si pas de réaction ça sera la preuve que l'enfant a besoin d'aide ainsi que ses parents.

Link to comment
Share on other sites

 

il y a 31 minutes, vanechoconut a dit :

Je n'ai jamais demande aux collegues de le prendre et ils ne l'ont jamais proposé. Je suis réticente avec ça, comment justifier cela auprès de l'élève qui est dans le refus de tout changement ? Et comment expliquer ça aux parents également ?

Tu n'as pas à "justifier" d'avoir momentanément écarté un élève qui perturbe la scolarité des autres. Surtout si lui même n'est pas à même de profiter des enseignements.

Cadeau bonus : tu souffles, tu reprends tes forces et tu es mieux à même d'accueillir de nouveau cet élève.

Si on n'en abuse pas, cette technique n'a que des avantages.

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, vanechoconut a dit :

Je n'ai jamais demande aux collegues de le prendre et ils ne l'ont jamais proposé. Je suis réticente avec ça, comment justifier cela auprès de l'élève qui est dans le refus de tout changement ? Et comment expliquer ça aux parents également ?

Comment expliquer aux autres élèves de la classe qu'ils ne peuvent pas suivre une journée sereine de travail ? Comment justifier ça aux autres parents de la classe ?

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Nous avons un enfant qui sort du cadre aussi. Nous avons fait un emploi du temps et quand il dépasse les limites, il est accueilli dans une autre classe afin de laisser l'enseignant et les élèves souffler. Ce n'est pas son élève mais celui de toute l'équipe enseignante.

Pour le matériel, je laisserais par terre en signalant à la personne chargée du ménage de ne pas s'en occuper.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

En effet, tu dois te préserver aussi.

Pour le bazar, tu peux aussi demander aux parents de raccompagner l'enfant dans la classe afin qu'ils rangent le matériel avec lui, quitte à laisser son cartable en classe pour qu'ils se sentent obligés de venir au moins pour voir.

Sinon, même avis que les autres, et bien préciser lors de l'équipe éducative que vue la situation, si rien n'est fait par la parents, une information préoccupante sera faite.

Bien faire remonter CHAQUE incident à l'inspection, parce que quand ils vont en entendre parler ils risquent d'être surpris que rien n'ait été fait avant.

Et pour ton bien-être et celui de tes élèves, en effet, voir avec tes collègues, pour prendre de temps en temps cet élève dans leur classe, et ça aussi, ça peut être vu durant l'équipe éducative.

 

Bon courage

Link to comment
Share on other sites

Et pourquoi ne pas demander au collègue d'à côté de prendre en charge tes élèves jusqu'à la grille et toi, tu restes en classe avec les élèves de l'étude et cet élève (pour ne pas être seule avec lui) et tu obliges les parents à venir dans la classe et ramasser EUX les affaires  (ou obliger leur fils à le faire) ?

Au bout de deux-trois fois, soit ils feront le nécessaire pour que leur enfant obéisse, soit ils feront les démarches pour entamer un suivi psy.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, vanechoconut a dit :

 Tous les soirs, je range ses affaires, je mets ses cahiers dans son sac. Je ramasse son bazar par terre, tous les cahiers, les crayons utilisés dans la journée sont par terre. Je lui demande de ranger gentiment puis fermement, rien n'y fait, il piétine tout, lance les affaires et il est l'heure de partir, et donc c'est moi qui range car sinon toute la classe est en retard à cause de lui. 

Ce n'est pas du tout ton boulot de ramasser. Ni celui de la femme de ménage. 

Ne le fais plus, et attends de voir ce qui va se passer.

Link to comment
Share on other sites

Il m'arrive d'avoir des élèves qui laissent du bazar ou salissent leur table. 

J'ai un post-it disant : "Merci de ne pas ranger (ou nettoyer). L'élève le fera demain. Et au passage, je prends une photo avec mon smartphone au cas où les parents viendraient se plaindre.

Le diagnostic d'autisme relève de spécialistes. Demande une équipe éducative, le médecin scolaire dira ce qu'il faut faire.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, vanechoconut a dit :

Ce qui me gêne avec le matériel, c'est que je range son bazar car j'estime que ce n'est pas à la femme de ménage de ranger tout ça. Ce n'est pas a moi non plus mais ça me gêne trop de laisse ma classe comme ça

Au choix: laisser le bazar, avec une explication à la femme de ménage, laisser les parents venir faire le rangement, ne laisser à cet élève qu'un seul crayon et pas de trousse à disposition. 

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, aleytys a dit :

En effet, tu dois te préserver aussi.

Pour le bazar, tu peux aussi demander aux parents de raccompagner l'enfant dans la classe afin qu'ils rangent le matériel avec lui, quitte à laisser son cartable en classe pour qu'ils se sentent obligés de venir au moins pour voir.

Sinon, même avis que les autres, et bien préciser lors de l'équipe éducative que vue la situation, si rien n'est fait par la parents, une information préoccupante sera faite.

Bien faire remonter CHAQUE incident à l'inspection, parce que quand ils vont en entendre parler ils risquent d'être surpris que rien n'ait été fait avant.

Et pour ton bien-être et celui de tes élèves, en effet, voir avec tes collègues, pour prendre de temps en temps cet élève dans leur classe, et ça aussi, ça peut être vu durant l'équipe éducative.

 

Bon courage

J'allais donner exactement les mêmes conseils, surtout pour l'IP, si défaut de soin extérieur -> mal être de l'enfant -> parents qui ne font pas leur "boulot" -> IP

Je vois ça régulièrement cette année et souvent (mais pas toujours malheureusement) l’équipe éducative et l'injonction de soins impressionne les parents. Sinon effectivement fait remonter tes problèmes à l'inspection, au rased, à toutes les personnes ressources de ta circonscription, mais surtout DIFFUSE l'information! Personne ne pourra dire "ahhhh on était pas au courant"!

Link to comment
Share on other sites

Voici ce qu'ici on ferait :

1- la psy scolaire le voit (ou alors vient en classe pour le voir) et fait un compte rendu aux parents qu'elle reçoit (ici ça se passe comme ça)

2- rendez-vous avec les parents en présence de la directrice (d'autres collègues l'ont-elles eu ? comment cela se passait ?) pour expliquer que vous allez faire une IP si aucune prise en charge

Ce que je trouve bizarre c'est que personne n'a l'air de s'en mêler dans l'école. Il est en échec scolaire ?

Link to comment
Share on other sites

Personnellement ce que je trouve bizarre c'est le silence en France qui entoure cette multiplication inquiétante d'enfants avec ce profil. Entre ce genre "d'élèves" et l'absentéisme chronique de certains qui s'accentue aussi, vous avez là les 100 000 décrocheurs... Nous avons prouvé que nous savions faire quand on nous confie des élèves "normaux", nos propres enfants réussissent globalement mieux leur scolarité que les autres, nos écoles françaises à l'étranger sont encensées... Mais, ici, en France et en Europe tout est fait pour rendre notre métier impossible pour mettre sciemment les collègues dans une telle détresse morale qu'ils enchaînent les burn out et les envies d'ailleurs.

Au début des années 1980 aux États-Unis, Andrew Jameton éclaire la notion de « détresse morale »: « La détresse morale apparaît quand on connaît la bonne action à poser ou la bonne chose à faire, mais que des obstacles, contraintes institutionnelles ou organisationnelles empêchent d’agir en ce sens. »

Quand l'Institution et toute une société prône la "bienveillance" ou la "confiance", des incantations qui font prendre conscience que notre société va mal à cause de ces destructeurs du lien social et de la planète.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Ce matin, avant l'arrivée des élèves en classe, j'ai vidé son casier, j'ai tout mis dans une caisse hors de sa portée. J'ai enlevé ses trousses, j'ai mis le strict minimum de crayons dans un pot sur sa table. Je l'ai changé de place: il était devant à ma proximité, je n'en pouvais plus de voir le bazar. Là il est sur un côté, près d'une fenêtre, il peut regarder la cour de récré, rêvasser. Et cela s'est bien passé. Mais en général, les matinées se passent assez bien, il sature l'après-midi. J'ai suggéré aux parents de venir le chercher pour déjeuner à la maison (la mère ne travaille pas), le père a trouvé que c'était une très bonne idée. La mère est très réticente, j'ai compris qu'elle n'en avait aucune envie. Cela fait 15 jours que je l'ai proposé, il déjeune toujours à la cantine, la pause méridienne se passe mal également.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, vanechoconut a dit :

Ce matin, avant l'arrivée des élèves en classe, j'ai vidé son casier, j'ai tout mis dans une caisse hors de sa portée. J'ai enlevé ses trousses, j'ai mis le strict minimum de crayons dans un pot sur sa table. Je l'ai changé de place: il était devant à ma proximité, je n'en pouvais plus de voir le bazar. Là il est sur un côté, près d'une fenêtre, il peut regarder la cour de récré, rêvasser. Et cela s'est bien passé. Mais en général, les matinées se passent assez bien, il sature l'après-midi. J'ai suggéré aux parents de venir le chercher pour déjeuner à la maison (la mère ne travaille pas), le père a trouvé que c'était une très bonne idée. La mère est très réticente, j'ai compris qu'elle n'en avait aucune envie. Cela fait 15 jours que je l'ai proposé, il déjeune toujours à la cantine, la pause méridienne se passe mal également.

C'est une "non assistance" à personne en danger. Je te conseille de remplir une fiche RSST qui te couvrira toi en cas de problèmes.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

On 2/5/2020 at 1:05 PM, éowin said:

Hors-sujet: jamais entendu parlé de ces fiches dans mon école, c’est sur le forum que j’en ai appris l’existence.

C'est ça qui est grave ! Ce document obligatoire est notre seul moyen d'obliger la hiérarchie à nous apporter des réponses. A condition, bien sûr, d'en copier chaque page et d'en envoyer une à l'IEN, une au  Maire quand le fait signalé est de sa compétence ET une à un syndicat. Après, le cas est présenté devant les membres du comité et les choses bougent. Alors, évidemment, les IEN ne font pas la pub de ce registre. Et ce n'est pas non plus un hasard si le gouvernement veut abroger les CHSCT dans la fonction publique. C'est une déclinaison de la loi REBSAMEN

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...