Jump to content
laetitia-unik

Tout nouveau - Lecture Visuelle avec Unik et Tipi - Une image pour reconnaître facilement chaque son / phonème

Recommended Posts

laetitia-unik

Bonjour,

je voulais vous présenter la méthode de lecture visuelle Alvea qui est complètement nouvelle.

Elle consiste à superposer une image à chaque son / phonème pour faciliter la lecture.

  • Cette méthode a été développée par des parents d'enfants dyslexiques et peut être utile pour toutes les difficultés en lecture et troubles des apprentissages.
  • Elle est utile aussi pour travailler à distance en période de Covid, car vous pouvez définir le rythme de progression et envoyer les fiches son et les textes par e-mail aux parents.
  • Les fiches peuvent être imprimées et les élèves peuvent découper les mots pour en faire des étiquettes.
  • Elle est complémentaire d'autres méthodes et exercices (écriture, dictées de mots, ...)
  • Il y a toute une série d'histoires à lire dans la progression avec la méthode

La méthode avec les fiches son, les fiches de lecture "Lecture visuelle avec Unik et Tipi" et les histoires sont en téléchargement libre sur le site

De nouvelles histoires sont ajoutées régulièrement.

Il y a un blog pour discuter de la méthode et poser toutes vos questions sur le site

Vous pouvez bien sûr aussi poser vos questions remarques ici. 

Nous serons très heureux d'avoir votre avis. 

Bien cordialement

Les auteurs de la méthode

methode-lecture-visuelle-concept.png

banniere.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
*Random*

Je trouve que la superposition d'images sur les phonèmes est une idée très intéressante. Je reconnais le trou pour le ou et le pont pour le on. C'est pertinent. Et en plus, c'est imprimable en noir et blanc.

Petit bémol : Il manque une petite image pour accompagner chaque texte. (ou je n'ai pas trouvé)

Autre petit bémol : les pictogrammes sont bien choisis à l'exception du [è] de forêt. Un [è] en fin de mot aura tendance à être prononcé [é] (déjà que selon les gens et les régions, on ne fait pas la différence).

Gros bémol : Les syllabes (voire les phonèmes) des mots à lire sont espacées. Or beaucoup d'enfants faibles lecteurs encodent de cette façon et on a parfois bien du mal à leur faire attacher toutes les syllabes d'un même mot. Par ailleurs, la finalité de la lecture est de lire en globale et il est nécessaire d'avoir accès à l'image d'un mot dès le début de l'apprentissage de la lecture. Je comprends la problématique de marquer la séparation des syllabes d'un mot en évitant une surcouche de plus mais pour autant, je pense que les petites vagues sous les syllabes auraient quand même été un meilleur choix pour marquer cette séparation.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
delffff
il y a 59 minutes, *Random* a dit :

Je trouve que la superposition d'images sur les phonèmes est une idée très intéressante. Je reconnais le trou pour le ou et le pont pour le on. C'est pertinent. Et en plus, c'est imprimable en noir et blanc.

Petit bémol : Il manque une petite image pour accompagner chaque texte. (ou je n'ai pas trouvé)

Autre petit bémol : les pictogrammes sont bien choisis à l'exception du [è] de forêt. Un [è] en fin de mot aura tendance à être prononcé [é] (déjà que selon les gens et les régions, on ne fait pas la différence).

Gros bémol : Les syllabes (voire les phonèmes) des mots à lire sont espacées. Or beaucoup d'enfants faibles lecteurs encodent de cette façon et on a parfois bien du mal à leur faire attacher toutes les syllabes d'un même mot. Par ailleurs, la finalité de la lecture est de lire en globale et il est nécessaire d'avoir accès à l'image d'un mot dès le début de l'apprentissage de la lecture. Je comprends la problématique de marquer la séparation des syllabes d'un mot en évitant une surcouche de plus mais pour autant, je pense que les petites vagues sous les syllabes auraient quand même été un meilleur choix pour marquer cette séparation.

Je partage totalement cette analyse

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cordelia
Il y a 4 heures, *Random* a dit :

Je trouve que la superposition d'images sur les phonèmes est une idée très intéressante. Je reconnais le trou pour le ou et le pont pour le on. C'est pertinent. Et en plus, c'est imprimable en noir et blanc.

Petit bémol : Il manque une petite image pour accompagner chaque texte. (ou je n'ai pas trouvé)

Autre petit bémol : les pictogrammes sont bien choisis à l'exception du [è] de forêt. Un [è] en fin de mot aura tendance à être prononcé [é] (déjà que selon les gens et les régions, on ne fait pas la différence).

Gros bémol : Les syllabes (voire les phonèmes) des mots à lire sont espacées. Or beaucoup d'enfants faibles lecteurs encodent de cette façon et on a parfois bien du mal à leur faire attacher toutes les syllabes d'un même mot. Par ailleurs, la finalité de la lecture est de lire en globale et il est nécessaire d'avoir accès à l'image d'un mot dès le début de l'apprentissage de la lecture. Je comprends la problématique de marquer la séparation des syllabes d'un mot en évitant une surcouche de plus mais pour autant, je pense que les petites vagues sous les syllabes auraient quand même été un meilleur choix pour marquer cette séparation.

Attention, les mots ne sont pas lus comme des images. Le lecteur expert lit lettre à lettre, recompose le mot, mais à très grande vitesse ce qui donne l'illusion d'une lecture "globale", ce qui nous permet également de lire un mot avec des lettres inversées.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
*Random*
il y a 11 minutes, Cordelia a dit :

Attention, les mots ne sont pas lus comme des images. Le lecteur expert lit lettre à lettre, recompose le mot, mais à très grande vitesse ce qui donne l'illusion d'une lecture "globale", ce qui nous permet également de lire un mot avec des lettres inversées.

Certes, j'ai un peu fait un raccourci avec le mot "image", mais dans tous les cas le mot doit être présenté comme une seule unité. Les espaces, c'est entre les mots, pas entre les syllabes ou phonèmes d'un même mot.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
dodlod

Totalement d’accord. je suis allée voir sur le site et en tant que lecteur expert, j'ai été déboussolée devant cette première fiche.

Le mot n'a plus son entité. Comment expliqué ensuite à l’enfant que les mots sont séparés par un espace?

Effectivement, les petites vagues dessous sont plus adaptées je trouve.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
laetitia-unik

Un grand merci pour vos commentaires. Effectivement il faut distinguer plus clairement les mots pour les identifier en tant que tel, et comprendre la logique phonème (par exemple ch) -> syllabe (par exemple chi)-> mot (par exemple chips). Voici comment nous avons fait sur les premières fiches, grâce à vos commentaires : Nous avons ajouté des lignes et des traits verticaux pour séparer les mots.

Cela a également d'autres avantages : 

  • faciliter la lecture. Le fait de rester sur la bonne ligne est important pour les élèves dyslexiques, qui se servent parfois d'un cache pour les lignes suivantes / le reste du texte. Mais cela est clairement utile pour tous.
  • la possibilité de découper les mots et d'en faire des étiquettes que l'élève peut manipuler.

fiche-son-ch-couleur.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
laetitia-unik

Pour faire suite à vos remarques sur le choix de la forêt pour le son ê / è / est

Voici ce qu'on peut expliquer à l'élève :

- les arbres et la forêt ont des cimes (= haut des arbres) en chapeau pointu comme l’accent circonflexe ^.

Les cimes sont aussi celle d’une montagne, et tu peux penser que tu fais du ski pour descendre de la montagne, comme l’accent grave, qui descend à partir du haut du chapeau pointu.

Dans Elle, le E fait aussi le son ê, c’est pourquoi il y a un arbre sous le E. C'est pareil pour le mot « elle » avec un e minuscule.

La forêt est utilisée aussi plus tard pour les phonèmes ai /ei / "es" dans les, des / "et" dans furet, qui eux aussi font le son ê. Cela fait l'objet d'une fiche dédiée. Au début on commence avec ê / è / est / "e" de elle, ce qui est déjà pas mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...