Jump to content

Débat sur le "bon élève"


Laure.S
 Share

Recommended Posts

Bonjour tout le monde !

 

Je ne sais pas si mon poste est au bon endroit, mais je trouvais que mon questionnement touchait à la fois l'élémentaire, la mater, l'ASH, etc. donc n'hésitez pas à participer en donnant votre avis :D

Alors on parle de plus en plus d'expliciter nos attentes auprès des élèves et l'image du "bon élève" me vient à l'esprit. Est-ce que vous avez déjà organisé des débats, des échanges avec et/ou entre les élèves sur ce qu'est un "bon" ou un "mauvais" élève notamment pour casser certains stéréotypes, certains malentendus vis à vis de nos attentes ? Je n'ai pas l'impression que c'est chose courante (sauf peut-être en ASH ?), mais peut-être que je me trompe. Pourquoi vous le faites, comment vous le faites, qu'est ce qui en ressort, ou qu'est ce qui vous pousse à ne pas le faire ?

N'hésitez pas à donner votre niveau de classe ou autre pour mieux comprendre selon le contexte où vous enseignez ;)

Merci pour vos témoignages !

Bonnes vacances bien sûr ;D

Laure ❤️

  • J'aime 2
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Quand j'aborde la question en classe, je ne pose pas de qualificatif mais je leur demande ce que j'attends d'un élève.

Je remarque que certains élèves en difficulté, sont très sages en classe et pensent donc répondre aux attentes du bon élève.

Nous réfléchissons donc sur les attendus. Nous abordons la question de l'effort à fournir plutôt que de la réussite scolaire.

Je l'évoque aussi avec les parents en réunion de rentrée et parfois en individuel. Pour certains, il ne faut pas parler en classe et les enfants ne participent même pas...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Débat sur le "bon élève"

Bonjour, :)

En ce qui me concerne, je ne ferais pas de débat sur ce que c'est qu'être un bon élève ou un mauvais élève. Je trouve qu'il y a un gros risque que les enfants s'enferment dans une représentation négative d'eux-mêmes et s'y conforment...

J'ai toujours été en accord avec le fait que les élèves doivent savoir qu'il y en a qui sont meilleurs que d'autres, dans certains domaines, en mathématiques, en dictée, en arts visuels, en sports, etc. Et qu'il n'y a pas de raisons d'en faire un drame : l'important étant de se dépasser, d'être meilleur que soi et que les autres n'étaient que des repères pour nous aider à nous améliorer.

Par contre, mettre en place des échanges sur ce qu'est le métier d'élève me semble une bonne idée.

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Exactement !

Et attention aussi à ne pas laisser penser aux élèves que tous sont de bons élèves (nivellement par le bas). 

Donc si tu places ton débat sur "le métier d'élèves", il y a de fortes chances que tu remarques qu'ils sont ... bien plus sévères et stricts que tu ne le penses !

Link to comment
Share on other sites

Je suis en maternelle. Je ne parle pas de "bon élève". Je valorise plutôt avec eux les bonnes attitudes : être attentif, essayer et ce n'est pas grave si on essaie plusieurs fois avant d'y arriver, etc.... A mes yeux, un élève qui progresse à son rythme tout en n' atteignant pas forcément les attendus du moment est aussi méritant (voire plus...) qu'un élève qui franchit toutes les étapes sans grand effort. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Cette année, vers le mois d'avril, j'ai demandé à mes CE1-CE2 ce qu'était pour eux un bon élève. 

1ère réponse : c'est un élève qui a des bonnes notes.

Il faut savoir que je ne mets pas de notes dans ma classe 😅🤔

Ça a été une discussion très intéressante. Je les ai d'abord écouté, notant au tableau leurs remarques, puis je leur ai donné mon avis. 

Link to comment
Share on other sites

La question du bon élève, nous devrions tous avoir des temps de formation dessus.

Pour moi, un bon élève est (en bref) un élève qui participe en classe sans mettre le bazar, fait des efforts pour progresser (et connait ses faiblesses), a de bonnes relations avec ses camarades et avec les adultes de l'école...réussir dans les apprentissages, c'est mieux mais pas nécessaire.

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, chableu a dit :

La question du bon élève, nous devrions tous avoir des temps de formation dessus.

Pour moi, un bon élève est (en bref) un élève qui participe en classe sans mettre le bazar, fait des efforts pour progresser (et connait ses faiblesses), a de bonnes relations avec ses camarades et avec les adultes de l'école...réussir dans les apprentissages, c'est mieux mais pas nécessaire.

C'est intéressant. Semi consciemment ou inconsciemment, j'ai quand même un objectif de résultat derrière l'expression "bon élève".
Je me rend compte avec cette discussion que je dis parfois d'un élève que c'est un bon élève mais il manque de respect aux autres ou il ne fait aucun effort etc... quand les résultats sont plutôt conformes à ceux qui sont attendus.
Inversement j'ai eu des élèves qui ramaient grave mais qui participaient, faisaient des efforts, respectaient tout le monde.... que je n'arrive pas à qualifier de "bon élève".

Je suis très étonnée de me rendre compte de ça parce que dans l'absolu je suis d'accord avec la "définition" que je cite de chableu.... Sauf que je crois que bon élève reste pour moi bien plus sur les résultats que sur l'attitude...

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le 27/07/2021 à 15:10, Laure.S a dit :

Bonjour tout le monde !

 

Je ne sais pas si mon poste est au bon endroit, mais je trouvais que mon questionnement touchait à la fois l'élémentaire, la mater, l'ASH, etc. donc n'hésitez pas à participer en donnant votre avis :D

Alors on parle de plus en plus d'expliciter nos attentes auprès des élèves et l'image du "bon élève" me vient à l'esprit. Est-ce que vous avez déjà organisé des débats, des échanges avec et/ou entre les élèves sur ce qu'est un "bon" ou un "mauvais" élève notamment pour casser certains stéréotypes, certains malentendus vis à vis de nos attentes ? Je n'ai pas l'impression que c'est chose courante (sauf peut-être en ASH ?), mais peut-être que je me trompe. Pourquoi vous le faites, comment vous le faites, qu'est ce qui en ressort, ou qu'est ce qui vous pousse à ne pas le faire ?

N'hésitez pas à donner votre niveau de classe ou autre pour mieux comprendre selon le contexte où vous enseignez ;)

Merci pour vos témoignages !

Bonnes vacances bien sûr ;D

Laure ❤️

C'est un peu comme savoir la différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur ? 😆

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Timis a dit :

Je suis très étonnée de me rendre compte de ça parce que dans l'absolu je suis d'accord avec la "définition" que je cite de chableu.... Sauf que je crois que bon élève reste pour moi bien plus sur les résultats que sur l'attitude...

Au lycée de mon enfant, ils différencient Félicitations (bon élève selon ma définition + bons résultats scolaires) et Compliments (bon élève selon ma définition et difficultés dans certains apprentissages) .

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 30/07/2021 à 23:31, Goëllette a dit :

C'est un signe que la note permet aux élèves de se situer.

Mes élèves n'ont jamais connu de note... Ils savent pourtant se situer car je trouve important qu'ils soient conscients de leur niveau par rapport à la norme attendue.

Là c'est plus un signe d'un discours entendu à la maison, qu'ils n'ont pas forcément bien compris (quand j'ai demandé ce qu'était une bonne note il y a eu un grand blanc dans la classe, par contre quand j'ai demandé, dans la classe, comment ils pouvaient savoir s'ils étaient en réussite ou non là ils ont su répondre). 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 31/07/2021 à 08:07, chableu a dit :

La question du bon élève, nous devrions tous avoir des temps de formation dessus.

Pour moi, un bon élève est (en bref) un élève qui participe en classe sans mettre le bazar, fait des efforts pour progresser (et connait ses faiblesses), a de bonnes relations avec ses camarades et avec les adultes de l'école...réussir dans les apprentissages, c'est mieux mais pas nécessaire.

Je suis tout à fait d'accord. Pour moi "élève en réussite" et "bon élève" ont 2 définitions différentes. 

J'avais une élève qui avait un retard mental. Elle ne sera jamais en "réussite" par rapport à la norme attendue à son âge. Par contre elle est polie, gentille, travailleuse, a le sens de l'effort, progresse... Bref, pour moi c'est une bonne élève, bien plus que mon élève avec de grandes capacités mais qui ne fournit aucun effort et n'est vraiment pas sympa avec ses camarades. Il est en réussite, mais pour moi ce n'est pas un "bon élève". 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Un grand MERCI ! C’est vraiment super intéressant et je n’arriverai pas à discuter de tous les points mais j’ai essayé de faire un effort (donc bon élève ? hihi) en reprenant un peu tous les échanges 😊

CHABLEU : Nous abordons la question de l'effort à fournir plutôt que de la réussite scolaire.

Je l'évoque aussi avec les parents en réunion de rentrée et parfois en individuel

La question du bon élève, nous devrions tous avoir des temps de formation dessus.

Oui cette question de l’effort me semble importante aussi. D’ailleurs dans le spécialisé, j’avais cette impression de me tourner de plus en plus vers cette attente, comme les réussites peuvent être parfois petites et donc difficilement repérables pour une débutante.

Hé oui… une formation me semble nécessaire ! finalement j’ai eu pas mal de formations accès sur des disciplines scolaires (maths, français, etc) mais très peu sur des thématiques transversales😅, notamment sur la gestion de classe et ce qu’il y a « derrière » comme la conception du métier qui va influencer nos attentes par exemple, etc. (je trouve, mais peut-être que ce n’est pas le cas partout)

 

ANDRE JORGE : En ce qui me concerne, je ne ferais pas de débat sur ce que c'est qu'être un bon élève ou un mauvais élève. Je trouve qu'il y a un gros risque que les enfants s'enferment dans une représentation négative d'eux-mêmes et s'y conforment...

Par contre, mettre en place des échanges sur ce qu'est le métier d'élève me semble une bonne idée.

Je trouve qu’on rejoint l’idée précédente d’un manque de formation justement 🤔 Si on est formée et/ou guidée pour aborder ce genre de débat en classe, normalement on nous aidera à éviter que ce débat fasse « pire que mieux ». Après aborder pour moi l’image du « bon élève » en classe n’est qu’un point de départ qui facilitera peut-être plus facilement les échanges entre et avec les élèves que le terme « métier d’élève » que les élèves ne se représentent pas forcément, non ?

 

GOËLLETTE : Et attention aussi à ne pas laisser penser aux élèves que tous sont de bons élèves (nivellement par le bas).

C’est-à-dire ? c’est marrant quand je me dis : si j’explique à mes élèves qu’ils sont tous « bons élèves » alors j’associe à un nivellement par le haut comme je parle de réussite scolaire au sens large, non ? enfin je n’avais pas encore pensé à cette notion de « nivellement par… » en fait 🤔

 

DIDOU88 : Je suis en maternelle. Je ne parle pas de "bon élève".

A mes yeux, un élève qui progresse à son rythme tout en n’atteignant pas forcément les attendus du moment est aussi méritant (voire plus...) qu'un élève qui franchit toutes les étapes sans grand effort.

Tout à fait, on retrouve cette idée de l’effort fourni par l’élève selon ses moyens et ses capacités je trouve. D’ailleurs la question du « bon élève » (même si on n’utilise pas ce terme avec eux) en maternelle me semble super intéressante à discuter  Cela se croise avec nos attentes finalement, qui seront différentes de l’élémentaire je trouve et également différentes si on parle des TPS-PS ou des GS (surtout que le repérage de la réussite d’un élève est à mon sens beaucoup moins cadré par des évaluations formelles). Je serai curieuse de savoir si les élèves de maternelle se représentent déjà dans un classement de la classe, s’ils trouvent qu’ils sont plutôt « bons » ou non, alors que le système de note n’est pas encore installé. Qu’est ce que tu en penses ? 🤔

 

LA CLASSE D.EMMAGAN : Cette année, vers le mois d'avril, j'ai demandé à mes CE1-CE2 ce qu'était pour eux un bon élève.

1ère réponse : c'est un élève qui a des bonnes notes.

Il faut savoir que je ne mets pas de notes dans ma classe 😅🤔.

Je les ai d'abord écoutés, notant au tableau leurs remarques, puis je leur ai donné mon avis.

Ah ! Super chouette ça ! Comment tu en es venue à le faire ? D’où tes venues l’idée ? 

C’est marrant cette histoire de note. Est-ce que tu utilises à autre système, comme les Acquis/non-Acquis, point vert/rouge, etc. ? parce que finalement en soit c’est également un classement à mon sens. On pourrait associer A=20 EC=10 N=0 (bon, je fais des raccourcis bien sûr. C’est juste pour illustrer mon idée 😉)

D’ailleurs je me dis, qu’un débat comme ça serait intéressant à faire au tout début de l’année et à la fin de l’année pour voir si leurs représentations ont changé par rapport à l’année passée avec nous et voir si on a réussi à « casser » un peu cette image du « bon » ou du « mauvais élève » (mais ça dépend de l’objectif du débat bien sûr)

Alors finalement qu’est ce qui est ressorti en plus de ce débat ? qu’est ce que tu leur as dit quand tu leur as donné ton avis ? Ce n’était pas trop dur et risqué comme le suggère André Jorge ?

 

TIMIS : C'est intéressant. Semi consciemment ou inconsciemment, j'ai quand même un objectif de résultat derrière l'expression "bon élève".

Oui je suis entièrement d’accord. Il y a une histoire de différents degrés de prise de conscience je trouve, d’où l’idée d’en discuter et de réveiller chez nous ou chez les élèves cette histoire d’attentes parfois floues et pas très bien explicité. D’ailleurs quand on en parle avec d’autres collègues, on est parfois surpris 😉  

 

NONAU : C'est un peu comme savoir la différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur ? 😆

Merci !!! J’adore la réf’ ! 😆

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Laure.S a dit :

LA CLASSE D.EMMAGAN : Cette année, vers le mois d'avril, j'ai demandé à mes CE1-CE2 ce qu'était pour eux un bon élève.

 

1ère réponse : c'est un élève qui a des bonnes notes.

 

Il faut savoir que je ne mets pas de notes dans ma classe 😅🤔.

 

Je les ai d'abord écoutés, notant au tableau leurs remarques, puis je leur ai donné mon avis.

 

Ah ! Super chouette ça ! Comment tu en es venue à le faire ? D’où tes venues l’idée ? 

 

C’est marrant cette histoire de note. Est-ce que tu utilises à autre système, comme les Acquis/non-Acquis, point vert/rouge, etc. ? parce que finalement en soit c’est également un classement à mon sens. On pourrait associer A=20 EC=10 N=0 (bon, je fais des raccourcis bien sûr. C’est juste pour illustrer mon idée 😉)

 

D’ailleurs je me dis, qu’un débat comme ça serait intéressant à faire au tout début de l’année et à la fin de l’année pour voir si leurs représentations ont changé par rapport à l’année passée avec nous et voir si on a réussi à « casser » un peu cette image du « bon » ou du « mauvais élève » (mais ça dépend de l’objectif du débat bien sûr)

 

Alors finalement qu’est ce qui est ressorti en plus de ce débat ? qu’est ce que tu leur as dit quand tu leur as donné ton avis ? Ce n’était pas trop dur et risqué comme le suggère André Jorge ?

J'ai eu l'idée de le faire car j'avais certains élèves qui montraient une (trop) grande satisfaction d'eux-mêmes alors qu'ils ne travaillaient que trop peu, et en face d'autres élèves en difficulté qui fournissaient beaucoup d'efforts, mais j'avais des doutes sur ce qu'ils pensaient d'eux en tant qu'élève, sur l'estime qu'ils avaient d'eux-mêmes. 

Globalement, la plupart des élèves ont mis en avant ce qui me semble important : le sens de l'effort, les progrès, la bonne camaraderie... Arrivé au mois d'avril j'avais quand même réussi à faire passer certains messages 😅

Quand je leur ai donné mon avis, je leur ai dit que "bon élève" était une expression finalement très utilisée mais comprise de différentes manières, et je leur ai conseillé d'aborder le sujet chez eux avec leurs parents et frères et sœurs et qu'ils verraient que, comme en classe, il y aurait sûrement plusieurs avis ! 

Je n'ai visé bien sûr aucun élève. Et en axant sur le sens de l'effort, les progrès, la bonne camaraderie... chaque élève en est capable à son niveau (alors que demander à chaque élève d'avoir telle note, ce n'est pas possible pour tous), donc celui qui se sent "mauvais élève" par rapport à ma définition a plutôt à se remettre en question finalement 😉

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Laure.S a dit :

C’est marrant cette histoire de note. Est-ce que tu utilises à autre système, comme les Acquis/non-Acquis, point vert/rouge, etc. ? parce que finalement en soit c’est également un classement à mon sens. On pourrait associer A=20 EC=10 N=0 (bon, je fais des raccourcis bien sûr. C’est juste pour illustrer mon idée 😉)

J'utilise des plans de travail à l'année. Chaque élève avance à son rythme dans chaque domaine. Je leur mets un repère en classe sur le niveau où ils devraient être "normalement", ils savent donc s'ils sont en avance, dans le rythme attendu ou en retard. 

Link to comment
Share on other sites

Pour moi un bon élève c'est un enfant qui ne m'embête pas et dont les parents  offrent un joli cadeau à la fin de l'année.

 

Plus sérieusement comme ça rapidement et pour moi, un bon élève c'est  celui qui:

- a compris ce que l'enseignant attend de lui

- a les compétences et l'envie de répondre à ses attentes.

D'où l'importance pour l'enseignant d'afficher explicitement ses attentes face à ses élèves et leur faire comprendre qu'elles seront sûrement différentes selon les enseignants pendant leur scolarité.

Être soi même au clair de ce que l'on attend et d'éviter au maximum le décalage entre ce que l'on prône et la réalité.

Par exemple mettre en avant l'importance de l'effort et un jour où on est fatigué perdre patience face à un enfant qui galère. (Avouez ça vous est déjà arrivé ...)

 

Et sinon plus globalement pour la société un bon élève c'est celui qui obtient de bonnes notes dans ses disciplines. L'une des hypocrisies c'est de promouvoir le culte de l'effort (valeur que je trouve positive et à laquelle j'adhère) alors que c'est la culture du résultat qui est finalement attendu.

Il peut y avoir un décalage entre les attentes de l’enseignant et celle des parents, de la société voir des élèves eux même.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...