Jump to content

activités en piscine pour les enfants "aquaphobes"


cath056
 Share

Recommended Posts

Bonjour, 

Je prends en charge un groupe "d'aquaphobes", selon le maitre-nageur qui m'a aidé à les évaluer lors de la première séance. Le terme est sans doute un peu exagéré, mais ce sont en tout cas des élèves de CP qui n'arrivent pas du tout à mettre la tête sous l'eau (et dans le lot, il y en a un qui tremble et appelle sa maman pendant toute la séance, et un autre qui a refusé de se mettre en maillot sur ces deux premières séances). 

Je cherche des activités ludiques, qui leur donnent envie de participer, et qui leur permettent de se retrouver la tête sous l'eau sans même y penser. J'ai déjà pensé au toboggan, mais il y a peut-être d'autres activités à mettre en place avant ça ? Se passer un ballon (qui éclabousse au passage) ? D'autres idées de jeux ? 

Je précise que l'unique bassin de la piscine n'est pas vraiment adapté à ces enfants : à l'endroit le moins profond, ils ont de l'eau jusqu'au cou.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Belle problématique 🙂

Je me suis résolu il y a quelques année à prendre des cours d'aquaphobie à titre perso car je ne me sentais pas à l'aise avec les élèves à la piscine et habitant au bord de l'océan ,quelle honte d'avoir peur de l'eau ! 3 petites séances ont été suffisantes pour moi et maintenant je me suis même mise au surf , pour dire ! Ces séances m'ont aussi motivé pour aider ces enfants aquaphobes, et je me régale maintenant à les accompagner et à les voir progresser! C'est une peur difficile à expliquer et aussi à comprendre pour les autres ...

Déjà , absolument leur proposer de quoi flotter si ils n'ont pas bien pied (brassards, ceinture de flottaison , frites ...) et absolument avoir des lunettes de piscine de bonne qualité (ne pas avoir d'eau qui rentre - insiste auprès des parents).

1ère clé : la confiance, il faut que quand ils aillent dans le bain avec toi ils se sentent en confiance, ça passe déjà par la douche (se mouiller entièrement), mise à l'eau, température de l'eau, prendre le temps, sentir son corps entrer dans l'eau doucement. Pense aussi à les rassurer ,leur demander si ils sont prêts, leur dire que ça va bien se passer, qu'ils seront avec toi,  bien avant la séance... certains peuvent commencer à être anxieux carrément plusieurs jours avant (quelle horreur cette boule au vente en allant à l'école en pensant à cette fichu séance de piscine qu'on va détester !)

Pour ce qui est des séances, travailler sur l’allongement du corps dans l'eau et la flottaison sans objet chacun leur tour, rester près du bord , ce qui nécessite une belle détente et encore et encore de la confiance. C'est une étape longue où il faut être très patient et accepter que ça ne vienne pas tout de suite. Il faut les tenir doucement et surtout les lâcher petit à petit quand ils sont en confiance. Insister sur le fait de bien lâcher la tête en arrière (tout vient de ce basculement en fait) .C'est hyper gratifiant quand tu parviens à faire réussir un enfant sur ça ! Leur demander de s'allonger dans l'eau en leur expliquant que le corps flotte grâce à l'air qui est dans les poumons. J'essayais d'y passer 5 min par enfant, pas trop longtemps, juste qu'ils voient leur progrès séance après séance.

Ensuite pour mettre la tête sous l'eau, je faisais une ronde en leur expliquant qu'on allait essayer de mettre la tête sous l'eau une première fois en retenant sa respiration (certains ne le feront pas c'est normal...mais petit à petit ça vient) et ensuite on repart, on essaie d'ouvrir les yeux sous l'eau (constat : l'eau ne rentre pas dans les lunettes), on recommence et on se fait coucou (l'étape la plus rigolote pour eux), on recommence cette fois-ci en faisant des bulles, etc.... on peut ensuite inventer des jeux , montrer un nombre avec les doigts sous l'eau par exemple : Un nouveau monde existe sous l'eau.

Verbalise bien avec eux sur chaque objectif concret, ils sauront vers quoi ils vont ,c'est plus rassurant.

Enfin garder un temps où ils prennent du plaisir dans l'eau à la fin de la séance, un petit jeu de chat par exemple , une petite course (mais toujours garder les éléments de flottaison à ce moment).

*et surtout pas de ballon qui éclabousse 😅 tellement stressant ce truc ! (enfin ça c'est mon avis !)

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je suis d'accord avec ce qui vient d'être proposé.

Quand j'ai rencontré le cas, deux élèves de CP, je restais toujours avec elles. On observait les autres élèves dans l'eau pour comprendre ce qu'il s'y passait.

Ce qui me semblait le plus important était qu'il n'y ait aucune pression. Si une des deux élèves acceptait de descendre d'une marche sur l'échelle, je proposais à l'autre de le faire. On essayait ensuite un nouvel objectif parfois très proche comme tremper un orteil en plus. Ca pouvait durer 1000 ans mais je comprenais qu'il fallait en passer par là.

J'ai insisté de nombreuses fois sur le fait qu'au moindre problème, elles pouvaient sortir de l'eau ou que je plongerai si besoin.

Marche après marche, orteil après orteil, et tout ça en deux ou trois séances, les deux finirent dans l'eau.

Le fait de se mouiller entièrement sous la douche est très important. Proposer des les accompagner dans l'eau me paraissait également nécessaire. Pour finir, dernière astuce, crado je te l'accorde mais ça a fonctionné, le Maître Nageur a proposé une session "on s'allonge dans le pédiluve".

Peu à peu, des idées te viennent pour fixer de petits objectifs et il faut beaucoup de reconnaissance de chaque petite étape. Si ton élève refuse de s'approcher de l'eau alors il doit être fier de lui (et toi aussi) si au cours de la séance il a réussi à y plonger la main.

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Je viens de relire et de comprendre qu'ils vont déjà dans l'eau. Ma réponse n'est donc pas très utile.

Je t'offre ce lien de la chose la plus drôle à faire à la piscine qu'un PVP EPS m'avait montrée un jour. Ca peut être une étape.

Une fois que tu l'a fait à un de tes élèves, tout le monde veut y passer.

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

A chaque fois que j'ai fait piscine, j'ai pris le groupe des non-nageurs, avec à chaque fois 2 ou 3 enfants terrorisés par l'eau. 
J'avais la chance d'avoir le petit bassin. 

1e chose : je ne respecte qu'à moitié le fait de ne pas aller dans l'eau, je finis chaque séance avec de l'eau jusqu'en eau (edit : en haut ... 🤣) des cuisses ; ça les rassure de savoir que tu es proche d'eux. Et puis, je trouve que voir l'adulte qui ne veut pas rentrer dans l'eau, ça peut vouloir dire pour eux qu'il y a danger.

Ils ont pied, on rentre par les marches et on avance jusqu'où on peut selon ses craintes avec sa frite. On s'assoit sur les marches, on s'y allonge, on fait des courses de crocodiles. Mais ça, vu ta configuration, c'est dommage, ce n'est pas possible. 

On suit le mur en y étant accroché (j'encourage toujours à aller le plus loin possible, l'enfant a le droit de se cramponner à une de mes mains et d'avoir l'autre le long du muret et on regarde comment on progresse à chaque séance ; et ma main est remplacée par une frite ...).

On apprend à flotter avec sa frite et je soutiens les enfants qui ont peur sur le dos ou sur le ventre, comme ils veulent (et si besoin, on commence au niveau des marches pour avoir peu de profondeur). 
On joue à la passe à 10, des fois, ils oublient qu'ils sont dans l'eau du coup. 
On joue aussi à une sorte de loup glacé (j'ai appelé ça "le requin") .

J'utilise des objets lestés à ramasser (au début, on peut tendre le bras sans mettre la tête sous l'eau).

Un des jeux pour s'allonger dans l'eau, c'est d'essayer de me tremper totalement en battant des pieds en se tenant au bord, même ceux qui ont peur de l'eau finissent par se prendre au jeu (ils ont le droit de se mettre le plus au bord possible au début s'ils ont peur d'être éclaboussés). D'ailleurs, c'est ça aussi : interdiction de s'éclabousser dans le bassin si l'autre n'a pas ouvertement manifesté son accord, surtout pendant le temps de jeu final.

J'ai eu 3 élèves vraiment aquaphobes : au bout de quelques séances j'ai réussi à ce qu'ils sautent là où ils n'avaient pas pied avec leur frite. 
Le toboggan, je ne conseillerais pas tout de suite, c'est vraiment quand ils sont à l'aise. 

Ah et j'explique toujours ce qu'on doit faire si par malheur on lâche sa frite et qu'on n'a pas pied (attendre que les pieds touchent le fond et donner un grand coup de pied ; ça les rassure toujours un peu). 
Tout comme j'ai toujours dit que s'il le fallait pour régler un problème de comportement, j'allais à l'eau sans hésiter, ils savent que je n'ai aucune crainte à y rentrer.

J'essaierai de retrouver ma séquence de piscine pour voir tout ce que je faisais (à cause du Covid, ça va faire 3 ans que je n'y vais plus).

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour , je dois travailler avec ceux qui ont peur de mettre la tête sous l'eau mais dans le grand bassin , petit bassin inaccessible.

Ils n'osent pas mettre la tête sous une frite/barre.

Je cherche des idées, j'ai pensé demander un toboggan mais ca m'effraie un peu s'ils n'attrapent pas la perche après vu qu'ils n'ont pas pieds...

 

Link to comment
Share on other sites

Le toboggan, pour ceux qui ont peur de l'eau, en fait, c'est juste impossible ! 

C'est quel niveau ? 

Avant de mettre la tête sous l'eau, on met juste le visage pour souffler dans l'eau et faire des bulles (juste la bouche au début pour certains). Puis on essaye plus jusqu'à ce que le menton et le front soient dans l'eau. On fait ça accroché au bord. 

Et si ce sont des non-nageurs, en grand bassin, ce sera avec ceinture de bouchons (non-négociables pour moi pour ma tranquillité d'esprit et aussi la leur). 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Un mois après, je reviens sur ce post. 

Prise dans le tourbillon de la période, je n'avais pas répondu, mais j'avais lu avec attention vos réponses : merci pour tous ces témoignages !

J'ai fini mon cycle de piscine, qui n'a duré que cinq séances. 

Je retiens qu'avec ce profil d'élèves, c'est vraiment important d'entrer dans l'eau avec eux. Et je crois même que faire certains jeux avec eux doit les aider (par exemple : faire la ronde et mettre la tête sous l'eau tous ensemble pour se regarder, se faire coucou sous l'eau, etc...). J'avoue que je n'ai pas donné de ma personne jusqu'à ce point (la galère d'avoir les cheveux mouillés après 😛)

L'idéal, c'est quand même d'avoir accès à un bout de bassin en petite profondeur, pour pouvoir entrer progressivement dans l'eau en s'asseyant sur les marches, marcher "comme un crocodile", etc. ! Dommage que toutes les piscines n'offrent pas cette possibilité. 

J'ai testé le toboggan, mais assisté +++ pour les moins à l'aise (qui s'accrochaient au bord et ne se laissaient pas glisser, puis que je réceptionnais sans qu'ils aient du tout la tête sous l'eau. Donc, ils n'ont pas vraiment fait de toboggan, quoi... Pour les trois un peu plus à l'aise, qui commençaient à mettre la tête sous l'eau, mais sans trop oser, là le toboggan a été efficace pour entrer franchement dans l'eau.

 J'ai essayé de les faire s'allonger dans l'eau et flotter avec une frite, mais je n'ai pas réussi avec tous. Pareil : les trois un peu plus à l'aise y ont vraiment pris plaisir et ont passé un cap. Un s'est laissé bercer tant que je soutenais. 

Bilan de ma séquence

- un a refusé du début à la fin de se mettre en maillot (enfant qui se bloque de la même façon dans des situations qui n'ont rien à voir avec l'eau)

- trois entraient dans l'eau avec appréhension à la première séance, s'accrochaient au bord même s'ils avaient pied, et ont fini par s'amuser et faire les zigotos dans l'eau à la fin de la séquence (je vais me contenter de ça, même s'ils avaient du mal à écouter les consignes et encore plus à essayer de les suivre)

- un était complètement crispé à la première séance (appelait désespérément sa mère en continu), et a réussi à mettre la bouche dans l'eau et se laisser flotter (avec mon aide) 

- trois ne mettaient pas la tête sous l'eau et restaient accrochés au bord, à la verticale, à la première séance, et ont finalement réussi à mettre la tête sous l'eau, se laisser flotter sur le dos avec une frite, et entrer dans l'eau par le toboggan.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...