Jump to content

Thème de classe : Heroic-Fantasy


Thierry.S
 Share

Recommended Posts

Bonjour tout le monde,

J’écris ce post car je souhaiterais me lancer dans un projet de classe sur le thème de l’héroïque fantaisie (HF) comme l’indique le titre de ce post. L’idée première étant de trouver des personnes disponibles pour partager, essayer et concevoir des ressources ensemble.

Ces dernières années j’ai eu l’occasion de voir différentes pédagogies dans diverses classes. Mon projet se base en partie sur ce que j’ai apprécié à gauche ou à droite. J’ai pas mal bossé en REP, où j’ai souvent fait face au fait que les élèves ne comprennent pas toujours le sens du travail ni de l’investissement. Je suis un adepte de jeux vidéo et jeux de société, je bouquine un peu mais surtout du contenu HF. J’en suis donc venu à me demander, comment faire pour que les élèves s’intéressent à apprendre des choses quand leurs contextes de vie ne leur inculquent pas ça. Dans mon cas j’ai toujours préféré apprendre en m’amusant. Lire les règles d’un jeu ce n’est pas un problème, bouquiner un gros roman d’histoire ce serait déjà plus difficile. C’est de là que j’ai réfléchi à comment créer un environnement de classe qui puisse être à la fois ludique et en même temps donner aux élèves l’envie et la possibilité de vouloir apprendre plus.

En grandes lignes, je m’appuierai principalement sur des points de la pédagogie Freinet, mais revisités dans l’univers HF reprenant un système de progression de classe selon un système de RPG.
Je pense aussi partir sur du plan de travail de façon à pouvoir varier un maximum de possibilité et prendre en compte l’hétérogénéité de niveau. Sur Paris le problème se pose dans quasi toutes les classes.
Je vais déterminer en dessous mes idées d’adaptations :

Les ceintures de comportement :  Dans le système Freinet, elles récompensent les élèves en leur octroyant plus d’autonomie et responsabilité au sein de la classe et l’école. Elles sont déterminées lors d’un conseil de classe, une fois par semaine.
Je souhaiterais les rebaptiser avec un grade au sein de la classe :  type : paysan – noble – seigneur – monarque. Je voudrais impliquer plus que du comportement arrivé à un certains grade qui serait axé sur le travail et l’entraide au sein de la classe.
Exemples de droits/privilège : Faire un jeu de société en classe ou dans le préau pendant la récréation, débloquer des accessoires jeux de cours, jeux éducatifs sur l’ordinateur de classe, organiser des temps récréatifs pour l’ensemble de la classe.

Ilot de travail : L’idée serait de travailler à partir d’ilots hétérogènes en termes de compétences des élèves. Les ilots seraient considérés alors comme des « party/groupe », chaque membre se verrait attribuer une classe à chaque période. (Mage, ninja (voleur et brigand ont un caractère péjoratif j’ai l’impression), archer, chevalier, moine).
L’idée derrière est de proposer des quêtes hebdomadaires à réaliser avec son ilot. Il y aurait un temps de réalisation de quête dans la semaine de 10-15 min.
ex : Chasse au dragon de division : Pour venir à bout de ce dragon chaque membre du groupe doit réussir une division différenciée. Dans l’idéal j’aimerais que cette idée donne envie aux élèves de s’organiser pour travailler ensemble leurs compétences. C’est aussi en quelques sorte une petite évaluation hebdomadaire qui peut servir à l’enseignant d’avoir plus de visibilité.

Plan de travail : L’organisation que je propose imbrique plus ou moins un plan de travail différencié mais pas nécessaire non plus. J’aimerai après quelques phases de test, rester sur un seul et trouver un moyen pour les élèves avec plus de facilités de continuer leurs apprentissages de manières plus autonomes. J’ai pensé à des ateliers où alors un grade particulier qui leurs permettent de s’ouvrir à d’autres thèmes hors Français/Math.
Ce qui demanderait du matériel, mais pourquoi pas ouvrir sur de la programmation robotique, manipulation de solution (chimie pour enfant), construction de lego, sculpture ou autre forme d’art.

Bon j’espère que certains d’entre vous arriveront à se reconnaître un peu dans ce projet, ou peut être connaissez vous des personnes qui pourraient être intéressées.
Si vous êtes parisiens ça m’arrange pour qu’on puisse se voir pour échanger et discuter. Mais pas de problème si vous êtes sur une autre académie non plus.
N’hésitez pas à m’envoyer un MP pour qu’on prenne contact. Au plaisir de lire vos suggestions, critiques et idées.

Link to comment
Share on other sites

J'aime beaucoup l'héroïc fantasy, mais il y a plusieurs trucs qui me gènent dans ce projet, notamment le fait d'associer "seigneur et monarque" à des rôles supérieurs et "paysan" à un rôle inférieur. Même si tu ne le dis pas sérieusement, que c'est en rapport avec un monde imaginaire, etc... ça me pose soucis au niveau du message inconscient que ça envoie : les paysans , c'est nul, les rois, c'est bien, et puis les privilèges c'est un truc positif. Ce n'est pas l'image de société que j'aimerais renvoyer aux enfants.
Attention aussi, ce n'est pas parce que nous, adulte, on adore un univers, que les enfants aussi.

A moins tu prévois, à un moment de l'année, un moment révolution française où les paysans se révoltent contre les seigneurs... et abolissent les privilèges !
 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Hello, 
Alors merci pour la critique. En fait, je pourrais effectivement changer sur des grades militaires ou autre. Mais pour ce que j'ai vu même dans le système classique de Freinet, les élèves sont conscients qu'il y a des ceintures de couleurs plus prestigieuses que d'autres sans pourtant se les envier où se les jeter à la figure. Les conseils d'élèves sont justement là pour en discuter entre eux. Ils comprennent en général assez vite que c'est une notion d'effort et qu'elle est attachée à des règles de vie commune. Après en ce qui concerne l'image de société, ça reste un reflet de notre société et notre histoire malheureusement. L'idée reste de motiver le comportement et l'investissement avant tout. L'idée de révolution concorderait avec l'histoire et le côté liberté et réflexion de l'EMC je suis d'accord, mais concrètement, ça ne correspond pas aux objectifs visés par les ceintures de comportement. D'autant que que les privilèges que je propose ne sont pas des privilèges qui s'assoient sur les libertés des autres élèves. Et ça voudrait juste prouver que les règles sont faites pour être renversées à mon sens. C'est comme demander à tes élèves d'arrêter de lever la main pour prendre la parole, parce que dans la société on ne le fait pas.
On a eu de long débat avec les collègues de mon école sur la bienveillance d'un tel système (ceinture de comportement) en lien avec les stigmatisations que ça laisse chez certains. Moi je préfère penser que les encourager à se dire qu'ils ont fait suffisamment d'effort pour que la classe les perçoivent comme rois ou monarques est plus efficace. En soi, ce n'est pas comme si je leur disais : "Toi, tu es né roi donc bravo reste le." La situation ici c'est que tout le monde est paysans et peut selon son bon vouloir accéder à de plus grandes qualifications.

Après malheureusement, je n'ai pas encore vu de système sans dérives et stigmatisations, et celui ci m'est apparu comme un des plus fonctionnel du moins en REP. Je trouve que tenter le full bienveillant, c'est aussi un système où certains élèves n'arrivent pas à se remettre en question ou encore trouver une raison de vouloir mieux faire.

Et je suis d'accord une grosse faiblesse de mon projet réside dans le fait, que je l'impose un peu aux élèves. Donc il faudrait peut être que je trouve un plan B pour rassurer les parents qui ne souhaiteraient pas que leurs enfants, ou encore que leurs enfants ne souhaitent pas entrer dans ce type de projet.

Link to comment
Share on other sites

Très franchement, le seul truc qui me chiffonnerait vraiment serait la terminologie de tes grades " paysan – noble – seigneur – monarque"  parce qu'historiquement cela renvoie à des rapports de domination/soumission dans la société et en tant que parent je n'accepterai que mes enfants soient dans ces rapports là vis-à-vis de leurs camarades.  

J'ai bien compris que dans ton projet il n'y a pas ce type de rapport, mais c'est quand même quelque chose qui m'a interpelé. Le poids des mots n'est pas à négliger. Je ne connais pas bien la HF mais il y a peut-être d'autres termes moins connotés historiquement... 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Salut! Très beau projet de classe; mais avec la même réserve, pour les mêmes raisons que mes collègues, pour les classes "paysans, nobles, seigneurs, rois"....

J'imagine plutôt des "classes de compétences" qui se cumuleraient.

Par exemple, au départ, tout le monde est "Aventurier" avec un certain bagage, le "stuff" (comme dans les MMORPG) et chacun/chacune peut passer des niveaux et accéder au choix à une "classe", comme Aventurier/ScientifiqueAventurier/Chercheur,  Aventurier/Décodeur ou Aventurier/Ecrivain... à nous d'imaginer... les niveaux se passeraient avec des points, des avantages acquis, des petits bilans, des validations de périodes ...  à la fin de l'année la "classe" ultime serait Mage ou Grand Mage, c'est à dire  l'Aventurier/Chercheur/Explorateur/Ecrivain/Artiste et autres spécificités. Le bagage accumulé serait les compétences du cycle validées ou les outils de l'Aventurier comme les cahiers de leçons etc. 

J'ai des CP ou des CE1 ou un CP/CE1, j'imagine bien aussi l'Aventurier/Chasseur d'erreurs, erreurs symbolisées par des dragons, des monstres, lutins farceurs...

  •  
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...