Jump to content

Chorale et chants de Noël


Recommended Posts

Notre directeur a souhaité mettre en place une "chorale" pour Noël. Nous commençons seulement l'apprentissage des chants. Mais nous ne travaillons pas la posture, la voix, le souffle. Auriez vous des ressources en ligne pour travailler là dessus ?(j'avoue que je l'ai laisse gérer car j'en fait bien assez et lui est plutôt partisan du moindre effort. Mais là j'ai peur d'avoir honte devant les parents ...)

Autre question : avec ou sans musique pour la chorale? J'ai remarqué que les enfants chantent moins s'il y a la musique ou parfois ils chantent en décalé et c'est affreux (je n'ai aucune compétence en musique....) 

J'ai choisi les chants de Noël (seule car travail en équipe = néant chez nous....) Et imaginé une petite histoire qui relierait tous les chants (des préparatifs au pôle nord à l'arrivée du père noël). 

Mais après coup je me questionne sur le choix d'une chanson

Vous la feriez avec ou sans musique ? 

 

Merci pour votre aide. 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, sandrine66 a dit :

Mais après coup je me questionne sur le choix d'une chanson

Et tu as bien du courage, moi, je me questionnerai plutôt sur ma participation à cette usine à gaz !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, bdisse a dit :

Et tu as bien du courage, moi, je me questionnerai plutôt sur ma participation à cette usine à gaz !

Pas trop eu le choix comme le reste....

Link to comment
Share on other sites

Non sandrine66, pour ce genre de conneries, on a le choix. Il va se passer quoi si tu dis que tu ne veux pas y aller ? Tu vas te fâcher avec tes meilleurs amis et ils ne viendront plus dîner chez toi ? Ou tu vas avoir un moment de froid avec tes collègues que, de toutes façons, tu n'apprécies pas plus que ça ?

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Ressources: https://padlet.com/pascalegoday/4m8pfqmhr9gx

Si tu peux/veux investir modiquement, le livre d'Emmanuelle Pignard est très bien fait. Il contient de nombreux jeux vocaux pour réveiller la voix, la placer, ancrer le corps.

Basiquement, ce que je propose aux adultes ressemble fort à ce que je pratiquais avec les enfants:

- 1 exo de retour à soi, sentir son souffle, sa position 

- 1 exo d'ouverture vocale type bâillement sonore+sirènes vocales

- 1 exo rythmique type phrase parlé chanté à reproduire (ex: "on commence à chanter" prononcé en déplaçant les accents rythmiques)

- 1 exo sur les nuances (avec la même phrase, dire/chanter fort, faible etc)

Je me demande encore si ça vaudrait le coup que je propose un guide de routines vocales et corporelles pour enseignants, pour eux-mêmes et pour les élèves en chorale. 

;) Si jamais ça vous intéresse, dites-le moi, on ne sait jamais pour 2023... il s'agirait pour moi de compiler ce que j'ai déjà en PDF et de retranscrire mes vidéos pour adultes pour un format écrit. Tout est dans les tiroirs il manquerait à mettre ça en forme. 

Avec ou sans musique: même avec compétences ça peut être compliqué de les faire chanter a cappella. Je te conseille vivement de prendre une bande-son pour caler le tempo et les aider à garder le rythme. Est-ce que toi-même tu chantes mieux avec ou sans la musique? Tu auras ta réponse dans cette question. :) Il "faut" choisir ce avec quoi on est le plus à l'aise.

Repères techniques Cette chanson en lien est très rythmée et en plus comporte des pauses instrumentales: trop difficile d'enchaîner le refrain avec le couplet suivant si l'on est a cappella.

Ah, hyper important: que tu connaisses ou pas la musique, ce qui compte c'est le plaisir que tu y prends. Le moment de chorale est un espace de plaisir même s'il y a des efforts pour l'adulte comme pour les enfants. C'est l'occasion de se ressourcer, d'écouter son corps et de canaliser stress et émotions en douceur, sans avoir à déballer son vécu. C'est la magie de la musique de libérer mais aussi de nous relier les uns aux autres.

Tout ça pour dire qu'on peut avoir beaucoup de plaisir sans se sentir forcé de répondre à des attentes, et ce même si on croit ne pas être doué en musique. J'ai vu et accompagné des tas de collègues a priori novices, qui ont réussi à proposer des choses chouettes, simples à mettre en place et agréables à écouter. Ce serait vraiment dommage de laisser tomber ces moments juste parce qu'on n'a pas trouvé comment y prendre sa place, ou parce qu'on croit qu'on est en train de se soumettre à la volonté d'un collègue.

Sachant que ça pourrait te faire beaucoup de bien, sur tous les plans, est-ce que tu refuserais d'aller nager, ou apprendre une nouvelle langue, simplement parce que c'est un proche ou un ami qui veut un peu te forcer la main et que tu refuses de faire "comme on t'a dit"? (question qui n'appelle pas de réponse, c'est juste une invitation... on peut se positionner de manière affirmée tout en répondant à certaines attentes des autres, mais à notre façon, en respectant notre nature profonde. Parfois ça inclut de dire non fermement, parfois ça inclut d'être ouvert à l'expérience)

  • J'aime 1
  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, bdisse a dit :

Non sandrine66, pour ce genre de conneries, on a le choix. Il va se passer quoi si tu dis que tu ne veux pas y aller ? Tu vas te fâcher avec tes meilleurs amis et ils ne viendront plus dîner chez toi ? Ou tu vas avoir un moment de froid avec tes collègues que, de toutes façons, tu n'apprécies pas plus que ça ?

Disons que ça fait plusieurs années qu'il demandait (à faire la forme qu'il avait décidé à savoir le soir) et qu'une année ma collègue avait craqué et accepté et géré la chorale. Cette année j'ai plus ou moins cédé en disant ce que j'en pensais. Donc qu'il gèrerait. Mais c'est vraiment n'importe quoi... Comme le reste...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, galictia a dit :

Ressources: https://padlet.com/pascalegoday/4m8pfqmhr9gx

Si tu peux/veux investir modiquement, le livre d'Emmanuelle Pignard est très bien fait. Il contient de nombreux jeux vocaux pour réveiller la voix, la placer, ancrer le corps.

Basiquement, ce que je propose aux adultes ressemble fort à ce que je pratiquais avec les enfants:

- 1 exo de retour à soi, sentir son souffle, sa position 

- 1 exo d'ouverture vocale type bâillement sonore+sirènes vocales

- 1 exo rythmique type phrase parlé chanté à reproduire (ex: "on commence à chanter" prononcé en déplaçant les accents rythmiques)

- 1 exo sur les nuances (avec la même phrase, dire/chanter fort, faible etc)

Je me demande encore si ça vaudrait le coup que je propose un guide de routines vocales et corporelles pour enseignants, pour eux-mêmes et pour les élèves en chorale. 

;) Si jamais ça vous intéresse, dites-le moi, on ne sait jamais pour 2023... il s'agirait pour moi de compiler ce que j'ai déjà en PDF et de retranscrire mes vidéos pour adultes pour un format écrit. Tout est dans les tiroirs il manquerait à mettre ça en forme. 

Avec ou sans musique: même avec compétences ça peut être compliqué de les faire chanter a cappella. Je te conseille vivement de prendre une bande-son pour caler le tempo et les aider à garder le rythme. Est-ce que toi-même tu chantes mieux avec ou sans la musique? Tu auras ta réponse dans cette question. :) Il "faut" choisir ce avec quoi on est le plus à l'aise.

Repères techniques Cette chanson en lien est très rythmée et en plus comporte des pauses instrumentales: trop difficile d'enchaîner le refrain avec le couplet suivant si l'on est a cappella.

Ah, hyper important: que tu connaisses ou pas la musique, ce qui compte c'est le plaisir que tu y prends. Le moment de chorale est un espace de plaisir même s'il y a des efforts pour l'adulte comme pour les enfants. C'est l'occasion de se ressourcer, d'écouter son corps et de canaliser stress et émotions en douceur, sans avoir à déballer son vécu. C'est la magie de la musique de libérer mais aussi de nous relier les uns aux autres.

Tout ça pour dire qu'on peut avoir beaucoup de plaisir sans se sentir forcé de répondre à des attentes, et ce même si on croit ne pas être doué en musique. J'ai vu et accompagné des tas de collègues a priori novices, qui ont réussi à proposer des choses chouettes, simples à mettre en place et agréables à écouter. Ce serait vraiment dommage de laisser tomber ces moments juste parce qu'on n'a pas trouvé comment y prendre sa place, ou parce qu'on croit qu'on est en train de se soumettre à la volonté d'un collègue.

Sachant que ça pourrait te faire beaucoup de bien, sur tous les plans, est-ce que tu refuserais d'aller nager, ou apprendre une nouvelle langue, simplement parce que c'est un proche ou un ami qui veut un peu te forcer la main et que tu refuses de faire "comme on t'a dit"? (question qui n'appelle pas de réponse, c'est juste une invitation... on peut se positionner de manière affirmée tout en répondant à certaines attentes des autres, mais à notre façon, en respectant notre nature profonde. Parfois ça inclut de dire non fermement, parfois ça inclut d'être ouvert à l'expérience)

Merci pour cette réponse super détaillée!

Pour le "pourquoi" de la chorale, je n'y suis pas opposée mais on ne fait rien dans cette école et je me disais que ça aurait pu permettre d'avoir un projet de groupe. Au final, lui chante les deux chansons qu'il connait, nous demande de chercher, ce que j'ai fait, mais personne ne cherche, pas de mise en commun, j'envoie de que j'ai préparé, aucun retour, personne ne l'a lu car j'ai une partie où je manquais d'inspiration... Au final il me rit au nez quand je lui fais remarquer que j'ai bossé (au moins 1h30 pour le choix des chants et de la trame) Bref je suis partie pétrie de bonnes intentions et je suis dégoutée et j'aurai honte devant les parents.

  • Solidaire 2
Link to comment
Share on other sites

 

il y a 4 minutes, sandrine66 a dit :

j'aurai honte devant les parents.

raison de plus pour ne pas participer !

Link to comment
Share on other sites

J’édite.

Je n’avais pas vu que tu étais en maternelle. Je passe la main 😉

Enfin pour te rassurer à cet âge même avec des erreurs et des fausses notes cela reste très mignon.

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, galictia a dit :

Je me demande encore si ça vaudrait le coup que je propose un guide de routines vocales et corporelles pour enseignants, pour eux-mêmes et pour les élèves en chorale. 

;) Si jamais ça vous intéresse, dites-le moi, on ne sait jamais pour 2023... il s'agirait pour moi de compiler ce que j'ai déjà en PDF et de retranscrire mes vidéos pour adultes pour un format écrit. Tout est dans les tiroirs il manquerait à mettre ça en forme. 

Oui moi ça m'intéresserait beaucoup! :)

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Bonjour, :)

Le 23/11/2022 à 12:56, sandrine66 a dit :

avec ou sans musique pour la chorale?

On apprend sans la musique et on s'exerce à suivre les indications données par le chef de choeur, même en maternelle. :) Ensuite, quand tout est en place, qu'ils connaissent le chant, sont capables de te suivre, tu peux leur proposer de chanter avec la musique. 

En maternelle, j'ai toujours utilisé une bande son avec un instrument qui joue la mélodie. Ça aide beaucoup les élèves. Et si la bande son n'a pas de mélodie, je l'ajoute (mais là, ça demande un minimum de compétences).

Link to comment
Share on other sites

 

il y a 17 minutes, André Jorge a dit :

Bonjour, :)

On apprend sans la musique et on s'exerce à suivre les indications données par le chef de choeur, même en maternelle. :) Ensuite, quand tout est en place, qu'ils connaissent le chant, sont capables de te suivre, tu peux leur proposer de chanter avec la musique. 

En maternelle, j'ai toujours utilisé une bande son avec un instrument qui joue la mélodie. Ça aide beaucoup les élèves. Et si la bande son n'a pas de mélodie, je l'ajoute (mais là, ça demande un minimum de compétences).

La chanson citée au dessus est difficile sans musique je trouve alors nous l'apprenons avec la musique. On verra bien ce que ça donnera. Demain on répète et personne ne m'a parlé des chants que j'ai choisis ni même de la trame de la petite histoire. Je vais me mettre en retrait de cette mascarade de chorale car ça me met en colère de voir que personne ne s'investit et hors de question que je porte ce projet seule. Merci pour les éclairages et @galictia je veux bien voir tes ressources si tu compiles ce que tu mets en place. Merci !!!!

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, sandrine66 a dit :

personne ne s'investit

En fait, il vaut mieux que ce soit fait par la même personne, pour que les élèves apprennent tous la même chose. :)

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, André Jorge a dit :

En fait, il vaut mieux que ce soit fait par la même personne, pour que les élèves apprennent tous la même chose. :)

Je parlais du choix des chants....

Link to comment
Share on other sites

En tant qu'ex-professeure des écoles ayant eu beaucoup de mal à gérer la honte que j'avais parfois du résultat ou du comportement des mes élèves devant les parents, ou devant d'autres collègues,

en tant que personne ayant vécu avec la honte de moi pendant plus de 30 ans, coincée dans un rôle d'adulte toujours petite fille élève modèle complaisante,

et en tant que praticienne corps-voix aidant spécifiquement les personnes à se libérer de la honte et trouver du plaisir par la voix...

j'ai envie de te/ vous dire:

faites les choses par envie, avec le coeur, en écoutant votre corps. Ne vous privez pas du plaisir de chanter et de chanter avec les enfants.

Bref, pour toutes les personnes qui se diraient "ça me saoûle ça va me prendre trop de temps, je ne sais pas faire" etc:

3 chants simples que vous aimez. Pas de mise en scène. Pas d'histoire à raconter. Pas de costume.

Juste : les enfants. Toi/vous pour les guider. Une bande-son pour se faciliter la vie. Et voilà... pas de besoin de toujours en faire plus. (parole de personne qui a dû apprendre à mieux doser son énergie et faire moins d'efforts pour enfin se respecter et alléger sa charge mentale et émotionnelle)

Le 23/11/2022 à 12:46, sandrine66 a dit :

Merci pour cette réponse super détaillée!

Pour le "pourquoi" de la chorale, je n'y suis pas opposée mais on ne fait rien dans cette école et je me disais que ça aurait pu permettre d'avoir un projet de groupe. Au final, lui chante les deux chansons qu'il connait, nous demande de chercher, ce que j'ai fait, mais personne ne cherche, pas de mise en commun, j'envoie de que j'ai préparé, aucun retour, personne ne l'a lu car j'ai une partie où je manquais d'inspiration... Au final il me rit au nez quand je lui fais remarquer que j'ai bossé (au moins 1h30 pour le choix des chants et de la trame) Bref je suis partie pétrie de bonnes intentions et je suis dégoutée et j'aurai honte devant les parents.

Mon petit topo sur le plaisir de la chorale, c'est aussi pour les collègues qui passeraient par là et se poseraient les mêmes questions que toi. :) 

Dans ce que tu écris j'entends (et je peux me tromper) :

- tu aimerais travailler en équipe autour de projets

- tu t'investis dans des recherches et tu t'y sens seule

- tu éprouves un manque de soutien et reconnaissance face à tes efforts

- tu as été blessée par le comportement de ton collègue

- tu anticipes ta honte à l'idée que les parents jugent ton travail

Qui t'a demandé d'en faire beaucoup, d'en faire trop, d'avoir un résultat parfait?

Toi, si tu es honnête. "On" te pressurise et tu y réponds en acquiesçant pour répondre à des attentes que tu as vis-à-vis de toi (perfectionnisme?). L'histoire de se faire imposer des horaires, des conditions etc, ça c'est autre chose. Disons que dans ce que tu racontes, il y a d'un côté tes hésitations à te lancer dans un domaine où tu n'es pas à l'aise, et de l'autre une histoire de poser ses limites et d'être respectée et soutenue par les collègues. Ce sont deux choses différentes mais l'activité chorale devient le contexte où se jouent quelque chose qui n'a rien à voir avec le chant. Disons que ton envie/besoin de travailler en équipe (raison du pourquoi tu acceptes la chorale) n'est pas satisfaite et du coup on dirait que l'activité chorale est supprimée parce que ça ne répond pas à tes attentes de départ. Et c'est ok. 

Mais je n'ai pas compris: est-ce que tu abandonnes l'idée de faire chanter les enfants en chorale du coup? Ou bien c'est simplement dans ce cadre que tu ne veux pas le faire? Ce serait dommage de les et te priver de ça. On peut faire chorale à sa façon sans se forcer, sans s'épuiser... mais je comprends que ça fasse beaucoup si on doit le faire seul sans aide extérieure pour se faciliter la tâche. 

Voilà, fin de mon intervention sur ce sujet. Au cas où : aucun jugement de ma part évidemment, d'autant que j'ai bien connu des difficultés durant mes années d'enseignement, et qu'en tant qu'hypersensible je sais aussi comme ça peut être compliqué les relations de travail... La douceur envers soi, c'est tout ce qui compte. :wub:

Le 23/11/2022 à 13:06, éowin a dit :

Enfin pour te rassurer à cet âge même avec des erreurs et des fausses notes cela reste très mignon.

Totalement d'accord! :) ce qui n'empêche de pas de les faire progresser et tendre vers la justesse.

C'est un ensemble de choses, la musique c'est l'expression du c(h)oeur alors ça n'a rien à avoir avec une évaluation scolaire... d'autant quand il s'agit de présenter aux parents, qui eux veulent surtout voir et entendre leur enfant qui sera forcément le plus mignon le plus beau etc. :D

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, galictia a dit :

En tant qu'ex-professeure des écoles ayant eu beaucoup de mal à gérer la honte que j'avais parfois du résultat ou du comportement des mes élèves devant les parents, ou devant d'autres collègues,

en tant que personne ayant vécu avec la honte de moi pendant plus de 30 ans, coincée dans un rôle d'adulte toujours petite fille élève modèle complaisante,

et en tant que praticienne corps-voix aidant spécifiquement les personnes à se libérer de la honte et trouver du plaisir par la voix...

j'ai envie de te/ vous dire:

faites les choses par envie, avec le coeur, en écoutant votre corps. Ne vous privez pas du plaisir de chanter et de chanter avec les enfants.

Bref, pour toutes les personnes qui se diraient "ça me saoûle ça va me prendre trop de temps, je ne sais pas faire" etc:

3 chants simples que vous aimez. Pas de mise en scène. Pas d'histoire à raconter. Pas de costume.

Juste : les enfants. Toi/vous pour les guider. Une bande-son pour se faciliter la vie. Et voilà... pas de besoin de toujours en faire plus. (parole de personne qui a dû apprendre à mieux doser son énergie et faire moins d'efforts pour enfin se respecter et alléger sa charge mentale et émotionnelle)

Mon petit topo sur le plaisir de la chorale, c'est aussi pour les collègues qui passeraient par là et se poseraient les mêmes questions que toi. :) 

Dans ce que tu écris j'entends (et je peux me tromper) :

- tu aimerais travailler en équipe autour de projets

- tu t'investis dans des recherches et tu t'y sens seule

- tu éprouves un manque de soutien et reconnaissance face à tes efforts

- tu as été blessée par le comportement de ton collègue

- tu anticipes ta honte à l'idée que les parents jugent ton travail

Qui t'a demandé d'en faire beaucoup, d'en faire trop, d'avoir un résultat parfait?

Toi, si tu es honnête. "On" te pressurise et tu y réponds en acquiesçant pour répondre à des attentes que tu as vis-à-vis de toi (perfectionnisme?). L'histoire de se faire imposer des horaires, des conditions etc, ça c'est autre chose. Disons que dans ce que tu racontes, il y a d'un côté tes hésitations à te lancer dans un domaine où tu n'es pas à l'aise, et de l'autre une histoire de poser ses limites et d'être respectée et soutenue par les collègues. Ce sont deux choses différentes mais l'activité chorale devient le contexte où se jouent quelque chose qui n'a rien à voir avec le chant. Disons que ton envie/besoin de travailler en équipe (raison du pourquoi tu acceptes la chorale) n'est pas satisfaite et du coup on dirait que l'activité chorale est supprimée parce que ça ne répond pas à tes attentes de départ. Et c'est ok. 

Mais je n'ai pas compris: est-ce que tu abandonnes l'idée de faire chanter les enfants en chorale du coup? Ou bien c'est simplement dans ce cadre que tu ne veux pas le faire? Ce serait dommage de les et te priver de ça. On peut faire chorale à sa façon sans se forcer, sans s'épuiser... mais je comprends que ça fasse beaucoup si on doit le faire seul sans aide extérieure pour se faciliter la tâche. 

Voilà, fin de mon intervention sur ce sujet. Au cas où : aucun jugement de ma part évidemment, d'autant que j'ai bien connu des difficultés durant mes années d'enseignement, et qu'en tant qu'hypersensible je sais aussi comme ça peut être compliqué les relations de travail... La douceur envers soi, c'est tout ce qui compte. :wub:

Totalement d'accord! :) ce qui n'empêche de pas de les faire progresser et tendre vers la justesse.

C'est un ensemble de choses, la musique c'est l'expression du c(h)oeur alors ça n'a rien à avoir avec une évaluation scolaire... d'autant quand il s'agit de présenter aux parents, qui eux veulent surtout voir et entendre leur enfant qui sera forcément le plus mignon le plus beau etc. :D

Je pense que ton analyse est très juste. Je suis en effet très perfectionniste et je redoute le regard et le jugement des autres, dans un exercice pareil, on engage en plus son corps et sa voix ça m'est difficile.

En effet cela dépasse le cadre de la chorale en ce qui concerne le travail d'équipe et le manque de communication et ça a été l'occasion pour moi de l'ouvrir davantage ce matin sur ce qui me pèse mais je n'ai pas été entendue/comprise.

Je ne suis en revanche pas persuadée de trop en faire en cherchant des chants et en cherchant à les relier par une petite trame. Chercher les chants ça pourrait se faire en concertation. En mettant en commun.

Je précise qu'il n'y a chorale dans mon école que pour la fête de noël, le reste du temps on ne chante pas ensemble avec les autres classes. Et le terme chorale est un peu trop "élaboré" je pense, enfin peut être encore mon côté perfectionniste mais les  enfants de PS sont allongés par terre, tournés, ne chantent pas (ça s'apprend tout ça on est d'accord) les MS papotent et les GS ne tiennent pas 5 minutes debout. Aucune préparation sur la posture, sur la voix, la respiration. J'ai cherché sur le net, regardé des vidéos et j'ai envie de bien faire. Avec mes élèves pour commencer....

Bref j'ai dit ce que je pensais ce matin, ça n'a pas été compris, je dois en effet être clair que mes attentes et mes besoins et m'extraire de la peur du regard des autres.

Revenons au sujet du choeur: il faut varier les exercices et les positions je pense. Là les enfants sont debout durant ce qui ressemble plus à des répétitions qu'à une chorale. Sauf les PS qui sont assis par terre. J'ai proposé d'installer des bancs (le jour du spectacle les enfants seront ils assis ou debout je ne sais pas) et ça n'a pas été validé par les deux collègues. Qu'en penses tu? Ils bougent énormément et se tiennent les jambes car la positions debout leur est visiblement très pénible...

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...