Jump to content

Retour d'expérience en enseignement Segpa


girlyzen

Recommended Posts

Bonjour,

Certains d'entre vous ont-ils exercé en segpa ?

Quel est votre bilan ?

J'hésite à postuler pour l'année scolaire prochaine et tenter le cappei par la même occasion.

En résumé,

Ma motivation :

-accompagner des élèves en grande difficulté, les suivre dans leur parcours,

- exercer en collège (second degrés)

- groupe de classe limité en nombre

- proximité géographique de mon domicile

- élèves déjà conscients de leurs capacité et suivi parents ++.

 

Mes peurs :

- Passage du cappei (charge de travail notemment)

- capacité à gérer une classe de collégiens

-  emploi du temps inconnu

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

J'ai enseigné un an en arrivant dans mon département. Mon ressenti : c'est très variable d'une segpa à l'autre, selon que tu es en ville ou à la campagne, dans tel ou tel quartier, dans tel ou tel collège. La segpa où j'étais, il n'y avait pas que des élèves au profil segpa, il y avait aussi des élèves qui avaient beaucoup manqué l'école primaire (milieu gitan), et donc au vu du manque de connaissances, ils atterrissaient là, je me souviens d'une élève qui manquait 3 semaines, revenait le jour d'une interro, et réussissait sans problème l'interro. Mais une autre ne connaissait pas toutes les lettres de l'alphabet en 5e... J'avais officiellement 13 élèves, des élèves "fantômes", en moyenne 10 élèves, et une grande disparité de profils ce qui me demandait beaucoup de travail pour différencier le travail (et parfois je faisais des préparations pour un niveau, et ce jour-là il n'y avait aucun élève de ce niveau présent 🙄). Je n'étais pas dans une équipe très soudée, j'ai constaté qu'ailleurs ça pouvait exister et changer l'ambiance. J'ai découvert le collège, la vie scolaire avec la possibilité d'exclure un élève perturbateur, l'absence de surveillance de récré, la salle des profs et les équipements informatiques, le sentiment de vacances aux alentours du 10 juin quand plus grand monde vient en cours, les relations avec de nombreux collègues, les HSA et les heures de coordination payées en plus, mais "le suivi des parents ++" euh, ça non, ils avaient plutôt l'air dépassés, les pauvres... les conseils de disciplines.. Et la proximité géographique aussi. Il y a aussi les cours le mercredi matin, le fait de ne faire que certaines matières (certains ne font que des maths ou du français)(dans certaines segpa les élèves sont en inclusion dans certains cours, dans d'autres, non), les 21 heures d'enseignement au lieu de 24... Je pense que tu as déjà dû te renseigner puisque que tu voudrais passer le CAPPEI, pour moi qui débarquait et qui n'avait même pas eu 1h d'information sur la segpa à l'Iufm, c'était une rude plongée dans le grand bain. Voilà mon retour sur un an, pas grand-chose, mais déjà une réponse pour toi !

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

La SEGPA on aime ou on n'aime pas. Il faut essayer pour se rendre compte parce qu'il y aura autant de personnes qui te diront de fuire que de personnes qui te diront de foncer que c'est super ( je suis de la 2ème catégorie, j'ai fait une infidélité de 8 ans à la SEGPA qu'est ce que je suis heureuse d'y être à nouveau 😍 )

Ce qui est sûr cependant c'est qu'il faut être prêt psychologiquement à travailler avec non seulement des ados mais beaucoup d'ados en situations sociales et psy difficiles.

 

Edited by barbotinne
correction orthographe
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

D'accord avec tout ce qui vient d'être dit !

Je n'ai exercé qu'un an en SEGPA. Ce n'était pas par choix, mais j'y suis allée pleine d'enthousiasme de découvrir une nouvelle expérience.

ça a été très dur :

- je n'ai pas aimé l'ambiance collège de ce collège : la SEGPA était "à part" (il fallait traverser un looooooooong couloir). Les enseignants de SEGPA n'allaient pas en salle des profs.

- pas de soutien : ni du directeur de SEGPA, ni du principal. Pire ! Mes difficultés les amusaient, leur donnaient de l 'importance.

- pas de matériel, de livres adaptés. Je suis arrivée avec mes livres de CE2 (leur niveau...). Grave erreur ! J'ai vite perdu toute crédibilité.

Mais encore une fois, ce n'est QUE mon expérience.

Link to comment
Share on other sites

Salut 

Comme cela a été dit, toutes les segpa ne sont pas identiques. Peut-être plus compliquées en ville, avec des gamins des quartiers. Mes potes qui ont bossé dans des collèges de cité semblent avoir plus souffert que moi dans des segpa de petites villes, mais c'est forcément subjectif... Cela dit, ce ne sont ni des itep ni des centres éducatifs fermés, et tu auras aussi beaucoup d'élèves sympas, calmes et timides. Et même les plus turbulents peuvent être attachants... Il faut garder à l'esprit que ce sont souvent des mômes en grande souffrance, issus de milieux très défavorisés..

Pour le cappei je ne peux pas te dire. Il n'y a guère que sur le soutien++ des parents que tu risques de déchanter 😆 où as-tu été pêcher ça ?? Mais au moins la plupart te foutront la paix... Je préfère mille fois les parents de segpa que ceux des CSP supérieures...

Pour le reste je rejoins tout ce que dit Barbotine.

A mon avis : lance-toi !!! 😉

Bon courage à toi et bonne suite !

Edited by BrunoXXX
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces premiers retours. J'avoue que plonger dans une segpa avec peu d'expérience de PE et/ou sans désir d'y aller ça peut être traumatisant.

Il faut que j'y réfléchisse encore un peu... J'ai 10 ans d'expérience PE et je suis actuellement TRS maternelle (3 classes différentes). Peu d'investissement, peu de prep et beaucoup de temps libre lors des jours de "repos". Malheureusement je m'y ennuie un peu..

Une segpa me permettrait d'avoir ma classe et de suivre mes élèves.

3 ans en maternelle (milieu très aisé) maintenant, j'ai du mal à m'y faire ... d'une part car la difficulté des élèves de mon secteur relève plus de "l'envie de faire" et que les parents surprotègent leur enfant, te donnent des leçons de bobos et sont loin de la réalité d'une classe de 25 élèves. Par ailleurs, l'ambiance ("gamine") et la pédagogie maternelle me stimulent peu...

J'ai également fait 4 ans de direction d'une petite école rurale, style classe unique (PS à cm2 puis passage en RPI CP à CM2) , j'appréciais le multiniveau et l'accompagnement aux 3-4 élèves en grande difficulté que j'avais. Les parents acceptaient qu'on leur expose les difficultés des enfants et leurs progrès. Ils allaient dans le sens des PE. Seul point négatif : le boulot de directrice en plus de tout ça !

Quand je parle de "suivi parents", je voulais évoquer le sérieux dans les relations parents-enseignants qui me semble plus palpable au collège ou cycle 3 qu'en maternelle. La parole de l'enseignant me semble plus crédible pour eux. A 3 ans, l'élève pourra toujours progresser (pas de soucis ...) ; au collège on s'inquiète un peu plus et on écoute le professeur ...

Les segpa que je convoite sont dans des collèges de villes assez aisées (littoral). J'aimerais y retrouver du multiniveau, l'enseignement de la diversité des matières de primaire (pas envie d'être prof de français par exemple)  et le défi de faire progresser les élèves. Je me dit que ça équilibre entre mes 2 expériences.

Pareil, passer le cappei à savoir si cela vaut la peine (beaucoup de boulot et épreuves stressantes)... après 4 ans en direction d'école, j'ai vite déchanté entre la "théorie" et la "mise en pratique" et un accompagnement en début de parcours directeur très faible (j'étais T2). Pourtant, j'étais hyper motivée.

J'ai prévu d'en discuter avec une collègue actuellement Rased et la conseillère péda de ma circonscription au retour des vacances. Actuellement, je ne connais aucun PE ayant un poste en segpa...

Link to comment
Share on other sites

Je te conseillerais plutot d'appeler la circo ASH et de voir si tu peux à minima discuter avec un CPC ASH ou encore mieux aller visiter une SEGPA.

Appelle bien les SEGPA que tu vises car toutes ont un fonctionnement différent. Dans une j'étais la prof de maths-sciences des 4e et 3e ( 2 classes de 4e, 2 classes de 3e) alors que dans une autre je faisais toutes les matières en 5e et des temps en 4e et 3e en plus.


Dans une autre un PE faisait 18h en 6e et la musique dans les 4 niveaux,  un PE  faisait toutes les heures en  5e et les sciences en 4e et 3e et le 3e PE faisait tout ce qu'il reste en 4e et 3e.

Certaines années j'ai fait sport et anglais en SEGPA aussi, mais cela se fait de moins en moins, ce sont plus souvent les profs de collège qui le font.

 

Donc si tu souhaites un fonctionnement particulier il faut appeler les structures.

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, girlyzen a dit :

 

Quand je parle de "suivi parents", je voulais évoquer le sérieux dans les relations parents-enseignants qui me semble plus palpable au collège ou cycle 3 qu'en maternelle. La parole de l'enseignant me semble plus crédible pour eux. A 3 ans, l'élève pourra toujours progresser (pas de soucis ...) ; au collège on s'inquiète un peu plus et on écoute le professeur ...

 

 Les parents qui ont tjs dialogué les enseignants depuis la maternelle sont ceux qui les dialoguent avec eux encore en cycle 3. 

Ceux qui n'ont jamais fait attention à la scolarité de leur enfant en maternelle ne sont pas plus attentifs en cycle 3. 

Ceux qui ont tjs nié les alertes des enseignants depuis la maternelle s'affolent à l'entrée de la 6e (en  plus ou moins accusant l'ecole de ne pas les avoir assez alerté) ou continue de nier ... 

J'ai 1/3 des parents de ma classe qui ne signent rien ou signent sans lire (milieu csp ++) ... 

Je suis passée de l'autre côté de la barrière quand mon Grand est passé au collège. Aucune réunion parents profs en 6e et 10 min par élève avec 3 profs en 5e ... 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, girlyzen a dit :

Merci pour ces premiers retours. J'avoue que plonger dans une segpa avec peu d'expérience de PE et/ou sans désir d'y aller ça peut être traumatisant.

 

C'était mon tout premier poste. Je n'avais aucune expérience. J'étais volontaire par contre. J'ai passé de bons moments, mais d'un point de vue pédagogique j'étais très très léger et ça m'a fait du bien de faire du CM avant de retourner en SEGPA la troisième année... 

Attention si tu tiens à certaines matières : elles sont parfois enseignées par des profs des filières générales. 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne comprends pas bien "Une segpa me permettrait d'avoir ma classe et de suivre mes élèves" ?

Tu travailles comme un prof de collège, tu fais français aux 6e1 et aux 4e2, histoire et EMC aux 5e1 et 5e2, Arts pla aux 6e1 et 2 par exemple (je n'ai pas calculé les horaires), tu peux être PP d'une classe, mais c'est bien différent de ta classe en primaire, il me semble.

Peut-être peux-tu aussi aller observer une classe / une prof un mercredi matin ?

Le cappei, je pense qu'il faut y réfléchir une fois que tu as fait un an.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, isatis a dit :

Je ne comprends pas bien "Une segpa me permettrait d'avoir ma classe et de suivre mes élèves" ?

Tu travailles comme un prof de collège, tu fais français aux 6e1 et aux 4e2, histoire et EMC aux 5e1 et 5e2, Arts pla aux 6e1 et 2 par exemple (je n'ai pas calculé les horaires), tu peux être PP d'une classe, mais c'est bien différent de ta classe en primaire, il me semble.

Peut-être peux-tu aussi aller observer une classe / une prof un mercredi matin ?

Le cappei, je pense qu'il faut y réfléchir une fois que tu as fait un an.

Pas forcement. Dans ma SEGPA un PE suit ses eleves 2 ans en 6e 5e puisqu'on alterne. Et un PE suit en 4e et 3e pour les matières principales.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Posted (edited)

Bonjour, en segpa depuis plus de 10 ans, et jury cappei. Je te conseille très fortement de tester déjà un an la segpa et si ça te plaît de te lancer dans le cappei. Découvrir une segpa, son fonctionnement et tenter en même temps le cappei, c est possible mais ça reste très difficile, surtout en terme d analyse des BEP des élèves et des adaptations à mettre en place. Dur aussi par rapport à l'épreuve 3 où finalement il faut connaître son environnement de travail pour mettre en place son action de personne ressource. 

Bonne réflexion. 

Edited by papouilla
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...