Jump to content

Enfant HPI en CM2 - méthode en histoire-géographie


Mikalkwin

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Ma fille sera en CM2 à la rentrée prochaine. Elle est HPI (test Wisc 5 fait pendant son année de CE2). Elle est également ce que j’appellerais hypersensible (il s’agit là d’un autodiagnostique). 

Je m’aperçois que la seule matière où elle doit faire des efforts c’est l’histoire géo (elle a des B au lieu de A dans toutes les autres matières). J’étais assez contente de cela car je me suis dis que ça lui permettrait d’acquérir le goût de l’effort / du travail qu’elle n’a pas car aucun “besoin” de le faire pour obtenir de bons résultats aux évaluations dans les autres matières. Sauf que au lieu de la motiver, cela a l’effet inverse. Elle se dit “mauvaise” en histoire géo et elle n’aime pas cette matière  / ne veut pas travailler ni fournir d’efforts.

En soi, la note elle-même (B) ne me dérange pas. Mais je vois bien qu’elle a les capacités de mieux appréhender cette matière et que son manque d’intérêt est plus lié à un manque de méthode (et probablement de travail). 

Aujourd’hui, elle a une évaluation en histoire sur la révolution française et Napoléon Bonaparte. Son enseignant utilise des fiches qu’il construit lui-même (assez succinctes, je suppose qu’il s’agit d’un résumé de ce qu’il présente en cours) et le fichier de Belin “Cycle 3 - Cahiers d’histoire, frises et synthèse”. En interrogeant ma fille hier soir après qu’elle ait “révisé” seule, j’ai constaté les choses suivantes:

- elle n’a quasiment rien retenu du cours écrit (feuille polycopiée) ou du fichier à part quelques dates clés. Elle les a d’ailleurs mélangées ce matin quand je lui ai reposé les même questions sur le chemin de l’école. Pour moi, cela montre que ça rentre d’un côté, ça ressort de l’autre (pas étonnant quand on n’a pas “d’appétence” pour la matière)

- elle a très bien retenu 2 choses:

a) le système des états généraux où le nombre de représentants / “droits de vote” des 3 ordres n’est pas proportionnel au nombre de personnes qu’ils représentent

b) l’histoire de Robespierre, son origine, son rôle de représentant du Tiers État aux états généraux de 1789 et qu’il a participé à la “Terreur” ce qui l’a mené à la guillotine. 

Les explications de ma fille sur ces 2 sujets sont évidemment simplifiés / vulgarisés (niveau cm1) mais assez complètes  même si ce ne sont pas des choses qui ne sont pas détaillées dans ses supports. Ce sont donc des choses qu’elle a retenu directement du cours de son enseignant et qu’elle n’a pas révisé. 
 

Pour le a), il s’agit de logique / maths donc aucun effort à faire dans son cas pour comprendre et retenir. Surtout qu’elle a trouvé le système particulièrement injuste. 
Pour le b), je pense qu’elle l’a retenu uniquement car elle n’a pas tout compris et m’a demandé hier comment ça se faisait que Robespierre ait “retourné sa veste” / ai participé à la Terreur alors qu’il œuvrait pour le bien du Tiers État (mais si je ne l’avais pas interrogé sur sa leçon, elle m’aurait sans doute pas posé la question). 

Le reste du chapitre sur la révolution et Napoléon étaient confus pour ma fille qui ne m’en restituait que des bribes sans enchaînement logique ou chronologique (et avec des erreurs). Ce n’est clairement pas catastrophique et ça se soldera probablement par un B encore une fois. 

Après le CM2, ma fille ira en 6e internationale - allemand et au lieu des 3h d’histoire/geo/emc hebdomadaire, elle aura 2h en français et 2h en allemand. Je souhaiterais donc accompagner ma fille en histoire-géographie l’an prochain de façon plus “rapprochée” afin qu’elle apprécie et aime travailler cette matière et surtout qu’elle acquiert de bonnes méthodes pour être autonome dans ces matières. 
 

Avez-vous des conseils, idées ou ouvrages qui pourraient m’aider à l’accompagner dans ce sens? Des méthodes peut être “éprouvées” face à un public similaire à ma fille? 
 

Merci par avance de m’avoir lu et de l’aide que vous pourrez m’apporter sur le sujet. 

Edited by Mikalkwin
Typo
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

la question est "Comment booster une élève surdouée ?".

C'est pour suivre le topic. J'avoue que les réponses m'intéressent.

Link to comment
Share on other sites

Oui, mais la booster uniquement en histoire en fait. Et temporairement pour qu’elle ait de bonnes méthodes de travail dans cette matière et être autonome par la suite. 

Link to comment
Share on other sites

Peut-être des récits sur des personnages historiques ?

La série que d'histoires de Nathan a sorti un ouvrage compilation par exemple.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le mieux est quand même de l'emmener visiter des musées, de lui faire écouter et voir des documentaires intelligents, lire des encyclopédies, des atlas,...

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

L'histoire est complexe, et en la simplifiant pour les élèves de primaire, on supprime beaucoup d'informations et que du coup cela ne fasse pas sens pour elle.Il est possible qu'avec des documents plus complets cela l'aide: livres, films documentaires, musée, etc...

Après en 6eme, cette matière sera enseignée par des spécialistes de la matière, et les cours seront peut-être eux aussi plus riches et complets.

Link to comment
Share on other sites

Lui demander de choisir un thème. Lui faire écrire les questions qu'elles se pose à ce sujet, puis lui faire entreprendre des recherches pour y répondre sous forme d'une affiche / d'un exposé. Réitérer autant que voulu en fonction des centres d'intérêts, des lieux visités, de l'actualité...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Goëllette a dit :

Le mieux est quand même de l'emmener visiter des musées, de lui faire écouter et voir des documentaires intelligents, lire des encyclopédies, des atlas,...

 

Très bien. Je pense que c'est à faire sans forcément avoir comme arrière-pensée les résultats scolaires. Se focaliser sur les résultats scolaires me semble contre-productif, en particulier chez une bonne élève.

C'est mon sentiment d'une ex très bonne élève dont les parents, comme vous, ne prêtaient attention qu'à la note un peu moins bonne. Les bons élèves ont le droit d'être parfois moins bons et de ne pas aimer certaines matières. 

Par ailleurs, l'histoire, comme la philo, demande une certaine maturité. Cette élève a l'âge "normal" ?

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je rebondis sur "en 6e internationale, il n'y a plus d'histoire geo et emc" ? Comment peut on penser "international" et ne pas faire des matières "internationales" ? 

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, agora said:

Peut-être des récits sur des personnages historiques ?

La série que d'histoires de Nathan a sorti un ouvrage compilation par exemple.

Merci, effectivement, ça me paraît une très bonne idée. Je vais regarde ça de près. 
 

 

2 hours ago, Goëllette said:

Le mieux est quand même de l'emmener visiter des musées, de lui faire écouter et voir des documentaires intelligents, lire des encyclopédies, des atlas,...

 

Oui, tout ça on fait déjà mais ça ne l’aide pas pour la méthodologie, le travail scolaire en histoire. Elle en est très friande mais beaucoup plus pour l’arts et les sciences (et notre région est pauvre en offre culturelle sur l’histoire de France car nous habitons à l’étranger). 
 

2 hours ago, esxcfr said:

L'histoire est complexe, et en la simplifiant pour les élèves de primaire, on supprime beaucoup d'informations et que du coup cela ne fasse pas sens pour elle.Il est possible qu'avec des documents plus complets cela l'aide: livres, films documentaires, musée, etc...

Après en 6eme, cette matière sera enseignée par des spécialistes de la matière, et les cours seront peut-être eux aussi plus riches et complets.

Merci pour votre réponse. Je pense que la simplification pour les enfants de primaire la perturbe effectivement car elle “ne raccroche” pas tous les wagons et je pense qu’inconsciemment elle sent qu’il y a “des trous”. Elle arrive à passer outre en maths par exemple (on lui a expliqué que son enseignant, quand il dit “8-9 c’est impossible” alors qu’elle, intuitivement, elle sait que ça fait -1, à tout de même raison et que ça ne fera -1 qu’à partir des classes supérieures et qu’en attendant, c’est “impossible”). Mais comme elle n’a pas cette “intuition” en histoire pour comprendre, ça bloque un peu. 

2 hours ago, ratatouille said:

Lui demander de choisir un thème. Lui faire écrire les questions qu'elles se pose à ce sujet, puis lui faire entreprendre des recherches pour y répondre sous forme d'une affiche / d'un exposé. Réitérer autant que voulu en fonction des centres d'intérêts, des lieux visités, de l'actualité...

 

Oui, elle a fait ça d’elle même pour ses “révisions”, ce qu’elle appelle une carte mentale sur Napoléon (que je n’ai pas revue avec elle) mais je referais l’exercice en l’accompagnant pour que ça lui soit plus bénéfique. Merci. 

2 hours ago, borneo said:

Très bien. Je pense que c'est à faire sans forcément avoir comme arrière-pensée les résultats scolaires. Se focaliser sur les résultats scolaires me semble contre-productif, en particulier chez une bonne élève.

C'est mon sentiment d'une ex très bonne élève dont les parents, comme vous, ne prêtaient attention qu'à la note un peu moins bonne. Les bons élèves ont le droit d'être parfois moins bons et de ne pas aimer certaines matières. 

Par ailleurs, l'histoire, comme la philo, demande une certaine maturité. Cette élève a l'âge "normal" ?

Oui, elle a 10 ans, en CM1 actuellement. Elle sait très bien que B c’est une bonne note qui nous suffit et qu’on est fiers de tous ses résultats, y compris celui là. Elle est très mature pour son âge, ça n’est pas un souci. 

12 minutes ago, flops said:

Je rebondis sur "en 6e internationale, il n'y a plus d'histoire geo et emc" ? Comment peut on penser "international" et ne pas faire des matières "internationales" ? 

Je me suis sans doute mal exprimée. Au lieu de 3h d’histoire géo en langue française, elle aura 2h d’histoire géo en langue française et 2h d’histoire géo en langue allemande (sur l’histoire et la géographie des programmes allemands, pas les mêmes programmes que les programmes français). 

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Mikalkwin a dit :

Oui, tout ça on fait déjà mais ça ne l’aide pas pour la méthodologie, le travail scolaire en histoire. Elle en est très friande mais beaucoup plus pour l’arts et les sciences (et notre région est pauvre en offre culturelle sur l’histoire de France car nous habitons à l’étranger). 

A-t-elle réellement besoin de méthodologie à son âge ?

A part une fresque chronologique et des cartes, n'est-il pas préférable d'essayer de la séduire avec un thème, un moment, qui va la passionner, et elle se la fera toute seule sa méthodologie !

Qu'est-ce que j'ai pu rêver, enfant, en regardant le dictionnaire et l'Atlas de ma mère !

Pour l'offre culturelle, il y a les sites des musées et des monuments, qui proposent souvent des visites virtuelles et-ou des explications de tableaux.

 

Link to comment
Share on other sites

Si elle aime bien lire le magazine histoires vraies aussi est bien adapté. On peut trouver un gros lot d occasion à dévorer cet été.

Une frise chronologique attractive ( je connais chronopoche à déplier par exemple)

Le jeu Timeline ou Tempo chrono consiste à piocher puis placer des événements historiques par rapport à d'autres. Il yen a sur les personnages, les inventions...

Je dirai qu'en fin de primaire l'essentiel est de connaître le mode de vie aux cinq époques et les personnages clés , ainsi que quelques dates pour se repérer dans chacune de ces periodes.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...