Jump to content

CP:progression phonémique ou graphémique ?


ronue

Recommended Posts

J'ai vu qu'on pouvait faire une progression par phonème (deux par semaine: a, i...)

ou par graphème ( archigraphème puis graphèmes particuliers d'un son, un son par semaine) ?

Comment faites-vous ? Qu'est-ce qui marche le plus avec vos élèves ? :huh:

Link to comment
Share on other sites

personnellement, je préfère faire un son et voir quels sont les graphèmes qui correspondent :

par exemple son [o] : graphèmes o, au, eau

sinon je trouve que lorsqu'on voit (ce que j'ai fait ma première année) son [o] avec le graphème o en premier et bien les enfants ont tendance à l'écrit même après avoir vu les autres graphèmes à écrire le son avec seulement la lettre o alors que cette année, automatiquement, mes élèves me demandaient ou cherchaient dans carnet de mots avec quel o il fallait écrire le mot !

C'est un choix que je referais si j'avais à nouveau un cp !

Tout comme le choix de voir le son on, oi, ... avant le son o pour ne pas que les enfants en voyant le o se disent tout de suite o : en voyant on, oi, ... avant, j'ai trouvé qu'automatiquement ils cherchaient s'il n'y avait pas une lettre copine derrière !

Mais je n'ai pas beaucoup d'expériences non plus :blush:

Link to comment
Share on other sites

Merci Mamiebrossard, je penchais également pour une progression graphémique. Je trouve cela plus logique, on entend tel son et ensuite, on voit quels sont les "habits" de ce son. Dans la progression qui est dans le livre que je feuillète("débuter au cp" de Retz), ils espacent dans le temps l'étude de l'archigraphème et des graphèmes mois courants. Comme toi, je redoute le réflexe de facilité des élèves: "bato", "rido",etc. <_<

Link to comment
Share on other sites

Dans notre école on a fait le choix de ne voir qu'une graphie à la fois en début d'année. Puis vers le mois de décembre on fait les graphies moins fréquentes.

Par exemple : o de mots vu avant la Toussaint puis au de auto et eau de bateau vus en janvier.

En production d'écrits, j'invite les élèves à chercher dans le répertoire de mots ou à me demander quel graphème s'est. Je leur dicte s'il n'est pas dans les affichages par exemple landau je dirai "l de lire, an de maman, d de dent (éventuellement attention ce n'est pas le b de Bill) et au de auto" à un élève en difficulté. Pour un autre je ne donnerai que les sons qui posent un problème. Très vite ce sont les élèves qui me demandent c'est le o de mots, le au de auto ou le eau de bateau...

Au niveau des affichages, au début de l'année il y a une feuille par graphème. Vers janvier j'ai introduit les maisons de sons et des affiches avec les difficultés.

Je n'ai décroché les affichages des premiers sons que très tard dans l'année. J'invitais les élèves à s'y référer. Pour un son appris je ne l'écrivais pas sauf pour corriger. Les élèves se servaient efficacement des affichages. En éval, je les enlevaient et pour la majorité, ils avaient bien mémorisé.

Après c'est vrai que mes élèves avaient besoin de temps... L'année prochaine, je referai la même chose.

Link to comment
Share on other sites

Merci Gwenaele de me faire partager ton expérience. :wub:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...