Jump to content

pression des parents : saut de classe


tara13

Recommended Posts

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec Laurence lorsqu'elle dit

Mais eux sont les parents... c'est une chose certaine aussi  Tu connais ton boulot, ils connaissent leurs enfants

Cela ne se passe pas toujours comme ça.

J'ai moi aussi ce soucis avec un élève de MS, les parents ont demandé à la directrice de le faire passer dans la classe de GS (dès le jour de la rentrée scolaire. <_< )

A noter que l'enseignante PS de l'année dernière n'avait jamais abordé ce sujet avec eux auparavant.

J'ai eu une discussion avec les parents et je peux te dire que j'ai eu le sentiment qu'ils font cette démarche pour eux et non pas pour l'enfant. Quelques brides de la conversation

- C'est plus facile de lui faire sauter une classe maintenant qu'à l'école élémentaire.

- S'il passe dans la classe supérieure, y aurait- il la possibilité de savoir ce qu'il fait en classe pour pouvoir travailler avec lui à la maison.

- On le fait travailler à la maison mais c'est lui qui le demande. (En classe, il préfère jouer aux voitures :( )

Enfin bref, je n'ai pas l'impression qu'ils le font vraiment pour leur enfant.

Maintenant, je suis bien embêtée.

La psychologue scolaire est passée le voir et elle était d'accord avec nous pour dire que c'était tout simplement un bon élève mais qu'il n'était pas assez mature.

Manque de chance, lorsqu'elle a rencontré les parents elle en est arrivée à dire qu'on pouvait éventuellement faire des aménagements avec cet élève. (Ils sont resté 2h00 avec elle : cry: )

Maintenant , nous allons bien voir ce que cela va donner mais faire passer un élève qui est souvent le dernier à finir son travail, qui a surtout envie de faire des dessins et de jouer en classe, je ne suis pas emballée. :cry:

Link to comment
Share on other sites

Une attitude un peu plus professionnelle, je pense, consisterait à d'abord bien écouter avec bienveillance ce que ces parents ont à te dire...
Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas écouter les parents ;) D'aileurs Tara13 semble l'avoir déjà fait mais ne sait pas trop comment leur répondre avec tact et diplomatie :)
Bref, tu es la professionnelle, c'est certain... Mais eux sont les parents... c'est une chose certaine aussi  ;)  Tu connais ton boulot, ils connaissent leurs enfants... Cela ne donne l'avantage ni à l'un ni à l'autre... Le mieux est de former une équipe autour des enfants  ...
Déjà, je pense que les enseignants connaissent les enfants, même si c'est d'une autre manière que les parents ;) Certains enfants ne se comportent pas du tout de la même façon à l'école et à la maison. :wacko:

Et je maintiens : c'est bien à l'enseignant de décider si un enfant peut ou non sauter une classe même si les parents doivent bien sur être consultés. Ils ne connaissent pas tout de leurs enfants à l'école ;)

Et l'écoute active permet de ne pas entrer en conflit avant même d'avoir commencé à discuter  ...
On cherche justement à éviter le conflit ;) On lui donne des arguments pour répondre aux parents avec tact et non pour les descendre :P :P
Link to comment
Share on other sites

Maintenant , nous allons bien voir ce que cela va donner mais faire passer un élève qui est souvent le dernier à finir son travail, qui a surtout envie de faire des dessins et de jouer en classe, je ne suis pas emballée. :cry:

Et que répondent les parents à ça?

Link to comment
Share on other sites

Moi, je leur dirais tout simplement que l'équipe de cycle (tu n'es pas seule, dans cette affaire) n'accepte pas les passages anticipés. Un point c'est tout.

Et s'ils ne sont pas contents, ils peuvent aller inscrire leur enfant en classe prépa... euh, pardon, dans une autre école. ;)

Discutes-en avec tes collègues, mais franchement, à ta place, je ne passerais pas des jours à me torturer avec ça. Il y a des enfants en TPS-PS qui sont en difficultés et c'est à ceux-là qu'il faut consacrer notre temps.

Je suis un peu méchante :devil_2: sur ce coup-là, mais je trouve que certains parents abusent de notre patience et de notre gentillesse. J'ai connu ça lors de mon année de T1. Je m'en veux maintenant à moi-même d'avoir été si patiente. Je me dis que je ne fais pas ce métier pour être "psychologue de parents".

Dans l'école de mes filles, les instits sont très fermées par rapport aux parents. Ca choque un peu au début, mais je comprends aussi cette attitude.

Quand notre aînée était en PS, on a demandé un RDV à la maîtresse... on a mis 2 mois avant de pouvoir la rencontrer. Elle nous a carrément dit que d'autres enfants étaient en difficultés et qu'elle se consacrait en priorité à ceux-là, que tout allait bien pour notre fille, etc. Il a vraiment fallu insister pour avoir un RDV.

Maintenant, notre fille est en début de GS et commence déjà à déchiffrer, mais je n'irai jamais voir sa maîtresse pour demander un passage anticipé. C'est à l'équipe enseignante de prendre ce genre d'initiatives, si un jour elle estime que l'enfant s'ennuie en classe et pourrait passer dans le niveau supérieur.

Bref, fais-leur comprendre que le passage anticipé n'est pas possible, que leur enfant vit sa vie d'élève du mieux possible et que tu les contacteras si il a un problème un jour. En attendant, qu'ils te laissent faire ton boulot tranquillement et, comme on dit, les vaches seront bien gardées. :P

Link to comment
Share on other sites

Bonjour et merci à tout le monde de vos réponses... :)

C'est vrai que j'essaie d'être au maximum à l'écoute de tous les parents, mais je cherchais comment leur répondre avec tact, Breizhonig avait bien compris...

Je suis convaincue que les enfants dont je parle ont besoin de leur PS, surtout par rapport au vivre ensemble. Ils ont besoins d'entrer dans leur vie d'élève (cf. Chamie!) le mieux possible je crois...

Mais je ne sais pas trop comment "imposer" (ou justifier) mon avis face à des parents insistants... :blush:

Je vais reprendre tout ce que vous m'avez dit, préparer mes arguments et nous en reparleront au moment de la rencontre autour du livret d'évaluation de leurs enfants, bien sûr je reste à leur écoute, et je creuserai un peu plus ce qui motive leur demande...

Il est vrai aussi que ces parents n'ont pas hésité à faire quelques remarques déplacées du genre : "vous ne leur avez pas encore appris à compter? La mienne sait déjà compter jusqu'à 10, elle s'ennuie..." <_< ou même de dire à mon ATSEM "vous ne croyez pas qu'elle pourrait sauter une classe?". Heureusement que j'ai une ATSEM formidable qui me renvoie toujours les parents dès que ce qu'ils lui disent est de mon ressort... :)

Merci encore!!!!! :blush:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Tu peux aussi mettre en avant le fait qu'ils arriveraient en Cp à 5 ans et que des compétences transversales ne seront pas acquises. Les savoirs ne sont pas tout. Savoir compter jusqu'à 10 par exemple, c'est de la pure mémorisation. Savoir dénombrer, comparer des collections, utiliser les nombres jusqu'à 10, c'est autre chose.

TOUS les élèves ont des moments d'ennui dans la journée, nous ne les sollicitons pas 6 heures par jour... Il faut pour leur développement personnel qu'ils apprennent à gérer leur ennui, à le meubler (c'est pour moi un des premiers signes de vraie autonomie).

On peut s'ennuyer même en classe supérieure: Exemple cette année Matthieu (CP) qui a un an d'avance pourtant, s'ennuie en classe, pourquoi? Parce que le travail systèmatique ne l'intéresse pas. Pourtant il est occupé en permanence, on pourrait se dire qu'il n'a pas le temps de s'ennuyer...

Ce que tu décris est fréquent en première année d'école, leur enfant porte toutes leurs espérances et il est mis sur un piédestal...surtout s'il est unique.

Au cours de l'année, montre bien les travaux des élèves, les parents se rendront compte que ce n'est pas du 100% de réussite. Ils remettront leur 'précieux' dans son vrai contexte.

Tu peux te couvrir en disant que les décisions de diminution de la durée du cycle ne dépend pas de toi seule. IL FAUT UN CONSEIL DE CYCLE et que tous les collègues soient d'accord. De plus ces décisions doivent se prendre sur la base d'évaluations sérieuses et non sur une impression générale. Dans mon école, cela ne se fait que dans les cas de précocité, certifié par un psychologue.

Ne les prend pas à rebrousse poil, mais montre leur que ce n'est pas ta seule décision et que le procéssus est codifié :

- évaluations de niveau MS

- visite chez le psychologue scolaire ou privé (prix du test ~150 €)

- conseil de cycle

- demande à l'inspection

Bon courage et continue à être diplomate, c'est la meilleure solution

Link to comment
Share on other sites

QUOTE(noisette54 @ 09/11/2005, 18:47)

Maintenant , nous allons bien voir ce que cela va donner mais faire passer un élève qui est souvent le dernier à finir son travail, qui a surtout envie de faire des dessins et de jouer en classe, je ne suis pas emballée.

Et que répondent les parents à ça?

Pour les parents, cet élève s'embête en classe et il n'est pas motivé parce le travail est trop facile pour lui???

Sinon, il fait correctement son travail mais il ne demande rien de plus. J'ai une classe de GS et il n'est pas intéressé par ce que font les autres.

Ah si, une fois il a demandé s'il pouvait faire le travail des grands.

Mais c'était deux jours après la réunion parents enseignants. J'y avais répondu au père que les élèves qui pouvaient éventuellement sauter une classe se montraient curieux, intéressé et très demandeur.

Coincidence!! <_<

Link to comment
Share on other sites

La démarche de réflexion quant à un passage anticipé doit être explicitée aux parents et il faut leur dire que cette démarche est la même que la proposition vienne des parents ou de l'enseignant.

La démarche dans notre département est la suivante :

- l'élève passe les évaluations de fin de PS voire même de MS à cette période (normalement, ta collègue de MS en a).

- le conseil de cycle se réunit, observe et analyse les travaux de l'enfant et les évaluations en question, émet une décision quant à ce passage anticipé.

- après autorisation des parents, la psychologue scolaire rencontre l'enfant et donne son avis.

- si le doute persiste, on peut faire faire une semaine de test à l'enfant dans la classe de MS

Voilà, au moins, le refus comme le passage reposent alors sur une argumentation claire et professionnelle.

Link to comment
Share on other sites

Voilà, au moins, le refus comme le passage reposent alors sur une argumentation claire et professionnelle.

Merci beaucoup!!! :)

Je vais me renseigner auprès de ma directrice pour voir si la démarche est la même dans notre département, et je pourrais la présenter aux parents. Je préfère m'appuyer sur de l'officiel plutôt qu'ils aient l'impression que c'est moi seule qui refuse l'idée du passage.

Merci à tous pour vos conseils... :blush:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...