Jump to content

Enseignement privé ou public????


BrunoXXX

Recommended Posts

Bonjour,

je passe le concours dans le public plutôt que dans le privé, même si pourtant ça ne m'enchante guère de devenir fonctionnaire. ça n'est pas tant parce que je suis anti clérical mais plutôt parce que je pense que la privatisation de l'éducation n'est pas une bonne chose, par conviction donc... et vous???

Link to comment
Share on other sites

Alors! Le sujet n'inspire personne?

En fait moi, j'ai envie d'enseigner, alors après public ou privé, pour moi , ce n'est pas primordial.

Maintenant, les chances d'aririver au cfp sans avoir fait la première année sont quasi nulles, c'est pour cela que j'e ne l'ai pas tenté. Mais il est clair, qu'étant en fin de congé parental, si je ne réussis pas le concours j 'essaierai de faire des suppléances (donc dans le privé). Tu sais en tant que parent, quand on peut se permettre de faire le choix, le collège public peut faire hésiter (pas par rapport à la qualité des profs mais par rapport à l'environnement!)

Link to comment
Share on other sites

Alors! Le sujet n'inspire personne?

En fait moi, j'ai envie d'enseigner, alors après public ou privé, pour moi , ce n'est pas primordial.

Maintenant, les chances d'aririver au cfp sans avoir fait la première année sont quasi nulles, c'est pour cela que j'e ne l'ai pas tenté. Mais il est clair, qu'étant en fin de congé parental, si je ne réussis pas le concours j 'essaierai de faire des suppléances (donc dans le privé). Tu sais en tant que parent, quand on peut se permettre de faire le choix, le collège public peut faire hésiter (pas par rapport à la qualité des profs mais par rapport à l'environnement!)

Je suppose que si tu dis privé , tu penses privé-catho? non?

Dans ce cas, je dis public par conviction. Mais à force de ne pas l'avoir... Je finirai peut-être par le passer dans le privé... Parce que effectivement je souhaite enseigner, mais les valeurs de l'école privée catholique ne sont pas les miennes; mais je ne jette pas la pierre à ceux qui ont fait ce choix. Chacun est libre de faire comme il l'entend.

Link to comment
Share on other sites

Alors! Le sujet n'inspire personne?

Je suppose que si tu dis privé , tu penses privé-catho? non?

oui mais privé catho reconnu par l'état

Link to comment
Share on other sites

Alors! Le sujet n'inspire personne?

En fait moi, j'ai envie d'enseigner, alors après public ou privé, pour moi , ce n'est pas primordial.

Maintenant, les chances d'aririver au cfp sans avoir fait la première année sont quasi nulles, c'est pour cela que j'e ne l'ai pas tenté. Mais il est clair, qu'étant en fin de congé parental, si je ne réussis pas le concours j 'essaierai de faire des suppléances (donc dans le privé). Tu sais en tant que parent, quand on peut se permettre de faire le choix, le collège public peut faire hésiter (pas par rapport à la qualité des profs mais par rapport à l'environnement!)

Je suppose que si tu dis privé , tu penses privé-catho? non?

Dans ce cas, je dis public par conviction. Mais à force de ne pas l'avoir... Je finirai peut-être par le passer dans le privé... Parce que effectivement je souhaite enseigner, mais les valeurs de l'école privée catholique ne sont pas les miennes; mais je ne jette pas la pierre à ceux qui ont fait ce choix. Chacun est libre de faire comme il l'entend.

alors si les valeurs du privé catholique ne sont pas le tiennes restent dans le public même si la réussite tarde à venir.

de toute façon il faut aussi l'accord du diocése et là ils arrivent toujours à savoir quelle est ta position au sujet des valeurs de l'enseignement catholique donc tu risques de ne jamais réussir dans le privé!!

Link to comment
Share on other sites

Je ne pensais pas nécessairemrent au "privé catho", mais au privé "en général". Je ne suis pas très au fait de la question mais il me semble qu'il existe aussi des écoles privées "parallèles", différentes de l'école publique dans leur façon d'accueillir les élèves en difficulté... Au-delà, en tant que futurs enseignants (enfin on verra...), nous serons forcément confrontés à la question: à chaque grève, des parents parlent de retirer leurs enfants du public, qu'ils soient eux-mêmes religieux ou complètement athés...

En tout cas, je suis surpris, sur ce forum personne n'a l'air vraiment attaché à l'éducation en tant que service public??? Si la question vous indiffère c'est que

1 soit vous êtes tellement plongés dans vos révisions que vous n'avez plus le temps ni la force de réfléchir à rien d'autre (bon élèves disciplinés... oh pardon, un gros mot (discipline))

2 Soit vous trouvez normal de payer pour recevoir une éducation élémentaire?!

Rassurez-moi!!!

Link to comment
Share on other sites

En fait moi, j'ai envie d'enseigner, alors après public ou privé, pour moi , ce n'est pas primordial.

Maintenant, les chances d'aririver au cfp sans avoir fait la première année

La première année de quoi? C'est quoi cette bête-là, le CFP?? Je ne comprends pas trop (je n'ai pas encore bcp révisé!!)...

Link to comment
Share on other sites

Je ne pensais pas nécessairemrent au "privé catho", mais au privé "en général". Je ne suis pas très au fait de la question mais il me semble qu'il existe aussi des écoles privées "parallèles", différentes de l'école publique dans leur façon d'accueillir les élèves en difficulté... Au-delà, en tant que futurs enseignants (enfin on verra...), nous serons forcément confrontés à la question: à chaque grève, des parents parlent de retirer leurs enfants du public, qu'ils soient eux-mêmes religieux ou complètement athés...

En tout cas, je suis surpris, sur ce forum personne n'a l'air vraiment attaché à l'éducation en tant que service public??? Si la question vous indiffère c'est que

1 soit vous êtes tellement plongés dans vos révisions que vous n'avez plus le temps ni la force de réfléchir à rien d'autre (bon élèves disciplinés... oh pardon, un gros mot (discipline))

2 Soit vous trouvez normal de payer pour recevoir une éducation élémentaire?!

Rassurez-moi!!!

J'ai choisi le public, sans me poser de questions. Je vais dans l'école de la République pour aider ceux qui en ont le plus besoin, c'est une question de valeurs (même si ça peut en faire ricaner certains).

Link to comment
Share on other sites

La première année de quoi? C'est quoi cette bête-là, le CFP?? Je ne comprends pas trop (je n'ai pas encore bcp révisé!!)...

Le cfp c'est l'équivalent de l'iufm dasn le privé.

Moi je suis bien allée en études supérieures scientifiques dans le privé et pourtant je suis issued 'un milieu ouvrier. Maintenant je pense que si tu as ouvert le sujet, tu dois bien penser que c'est un sujet à polémiques :o . L'autre question est pourquoi certainsparents qui peuvent se le permettr, bien sûr, font le choix du privé?

Link to comment
Share on other sites

Le cfp c'est l'équivalent de l'iufm dasn le privé.

Moi je suis bien allée en études supérieures scientifiques dans le privé et pourtant je suis issued 'un milieu ouvrier. Maintenant je pense que si tu as ouvert le sujet, tu dois bien penser que c'est un sujet à polémiques :o .

La polémique ça n'est pas un problème... la discipline, l'obéissance, le formatage idéologique c'est bon pour le concours parce qu'il faut bien faire qlqes concessions malheureusement... après, nous pourrons redevenir des libres penseurs... après, si on discute de ce sujet, ça serait bien que ça ne se fasse pas sur un clivage imaginaire privé-bourges (fils de) - public-prolos (fils de)... ça n'est pas ça qui pose problème...

Link to comment
Share on other sites

En ce qui me concerne je suppléante dans le privé depuis cette année. Je suis tout ce qu'il ya de plus athée et il est tout à fait clair pour moi que mais futurs enfants iront en écoles publiques car il n'est pas questions pour moi qu'ils fassent du caté. Pourtant j'envisage de passer le concours dans le privé, pour des raisons d'ordre pratique (il est clair que certains réprouveront): en l'occurence en raison du côté "humain" de l'école privé qui ne prend pas l'enseignant pour un numéro et qui lui permet (au pire)de rester dans son département et (au mieux) de choisir un secteur dans son département.

Néanmoins je me rends compte qu'on parle de ces fameuses "valeurs" de l'école publique et celles de l'école privée... Franchement je pense qu'au final, les deux écoles respectent les même valeurs, en tous cas moi je n'ai observé aucune différence (je précise que j'ai fait toute ma scolarité dans le public et que j'y ai aussi fait quelques stages).

Maintenant, d'un autre côté, je ne comprends pas toujours ce qui pousse les parents à inscrire leurs enfants en écoles privées (mis à part la religion pour certain, mais je ne pense pas que ça soit la majorité???), surtout dans le secteur où je travaille (Finistère) où on est vraiment très loin des quartiers "difficiles" et ou ne peut pas vraiment observer de grosses différences sociales... Mais il est aussi vrai qu'il y a beaucoup de petits villages où il n'ya qu'une école privée, alors je suppose que là aussi le côté pratique entre en jeu !

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...