Aller au contenu
JOE

un renseignement SVP

Messages recommandés

JOE

Je suis en train de lire la critique d'Eveline Charmeux sur l'analyse du livre Léo et Léa.

Elle parle de "syllabes artificielles". J'ai du mal à voir ce que c'est et le net ne m'aide pas vraiement...

Qui peut me donner un exemple. Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Florence M

Je ne vois pas non plus.

Pour nous aider, tu pourrais nous écrire les quelques lignes où apparait cette expression : avec le contexte cela sera peut être plus facile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime
Je suis en train de lire la critique d'Eveline Charmeux sur l'analyse du livre Léo et Léa.

Elle parle de "syllabes artificielles". J'ai du mal à voir ce que c'est et le net ne m'aide pas vraiement...

Qui peut me donner un exemple. Merci.

Ce serait pas des syllabes dénuées de sens? Genre "pa pou pu pi"? (quel exemple!!! :lol:)

Aurore

Edit: va voir ici! En fait dans ce cas là c'est comme sur les recherches sur le forum, tu mets "syllabe artificielle" (entre guillemets) pour avoir les deux mots forcément collés ;) Voilà le conseil google du jour si tu savais pas ;)

Modifié par Malakime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1

Je pense que lorsque Charmeux parle de "syllabes artificielles", elle veut dire que les syllabes en elles-mêmes, ne veulent rien dire ; que lire ou écrire des syllabes telles, fa, ri, gru... n'a aucun sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Florence M

Dans mes vagues souvenirs des cours, de ma formation spécialisée, une syllabe isolée et dépourvue de sens se nommait un logatome ... mais syllabe artificielle :( aucun souvenirs :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JOE

Je sors cette analyse de "bout de craie" 82, un bulletin d'info.

Elle critique la conception de la lecture et les objectifs à atteindre : quels apprentissages les enfants vont -ils pouvoir faire?

elle détaille donc :

- l'utilisation du signe "="

-les couleurs et les dessins à la place des mots

- les syllabes artificielles

-lelangage utilisé

-les textes proposés

Concernant les voyelles artificielles, il est noté :

"C'est évidemment le symbole même de ce type de méthode. Et nous avons, à plusieurs reprises les dangers que cela représente.

Un exemple de plus : page 4, il est impossible qu'un enfant, au moment où il va prononcer "lo" ne pense pas à ce que signifie cette syllabe dans son langage, à lui, "l'eau". Ainsi va s'installer dans sa tête une association "image graphique (signifiant) : lo"/signifié : l'eau", qui installe d'avance des obstacles à l'acquisition de l'orthographe"

Voilà dans le contexte. merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Florence M

Ben ............je préférais sans le contexte !!!!!!! :cry::huh::ninja::(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime
Ben ............je préférais sans le contexte !!!!!!! :cry::huh::ninja::(

Ici le contexte, par ailleurs très intéressant (Merci nanou :wub: )

Aurore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JOE

Bien, j'ai donc envoyé un mail à madame Charmeux...

et voici sa réponse en copier-coller :

"Il s'agit tout simplement d'un groupe de lettres (2 ou 3) qui n'est pas extrait d'un mot existant : PA ou BI ou FO ou CRUF ou GRA ou GAR etc....

Faire "lire" ce type de chose artificiel est extrêmement dangereux, et pour la lecture et pour l'orthographe.

1) Pour la lecture, cela induit les enfants en erreur, en leur donnant une clé qui n'ouvre rien.

Pour pouvoir dire que P.A. —> PA, il faut être sûr qu'il n'y a pas un N après le A ; mais cela ne suffit pas, car il faut aussi être sûr qu'il n'y a pas un i après le N : Pantin ? ou Panier ? Il en est de même pour

presque tous les mots français.

En français, il est impossible de syllaber tant qu'on n'a pas compris le message. Il est donc impossible d'apprendre à comprendre avec des syllabes. Une méthode syllabique apprend à syllaber, mais n'apprend pas à lire.

2) Pour l'orthographe : même si on prévient l'enfant que ce que l'on va lire n'a aucun sens, (et c'est déjà bizarre, si l'on songe que lire c'est comprendre, et donc qu'apprendre à lire, c'est apprendre à comprendre : comment va-t-on apprendre à comprendre si on lit des choses qui n'ont pas de sens ???), on ne peut éviter que l'enfant, au moment où il lit BO, ne pense au mot "beau" qu'il connaît. Ainsi on va

favoriser une association entre un signifiant BO et un signifié BEAU, ui, par avance, détruit la connaissance de l'orthographe et de son rôle dans la compréhension des mots

Voilà chère madame.

Je reste à votre disposition, pour tout autre information

Eveline Charmeux "

Très gentille et claire en plus... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×