• Annonces

    • André Jorge

      UN SUJET PAR THEME DE DISCUSSION !   01/07/2017

      MERCI DE RESPECTER LE REGLEMENT ET L'ORGANISATION DU SITE ET DE NE PAS CREER DE SUJET FOURRE-TOUT, DE SUJET PAR NIVEAU DE CLASSE, MAIS DE CREER UN SUJET PAR THEME DE DISCUSSION/QUESTION. Dans un souci de lisibilité et d'efficacité, nous vous rappelons l'obligation de : - créer un nouveau sujet par thème de discussion. - à poster votre sujet dans le bon forum, afin de permettre à tous les membres de vous lire et de répondre à vos questions, quel que soit leur niveau de classe actuel, d'autant plus que les membres expérimentés ont déjà effectué plusieurs niveaux de classe et peuvent vous aider. - à faire en sorte de partager vos discussions avec tous les membres du site. Cf. Merci.
    • André Jorge

      EFFICACITE ET LISIBILITE   01/07/2017

      Dans un souci d'efficacité et de lisibilité du site, il vous est demandé lorsque vous publiez sur le site : - de respecter l'esprit de partage d'EDP, en privilégiant les échanges avec TOUS les membres (et pas seulement ceux qui ont le même niveau de classe que vous). - de systématiquement faire une recherche, avant de créer un nouveau sujet. - de donner un titre précis à votre sujet et de formuler clairement votre demande ou question. - de ne pas faire de hors sujets (et de créer plutôt une nouvelle discussion pour parler d'autre chose). - de respecter l'organisation du site et de publier dans les bonnes rubriques. Merci.
MARJOPAT

CM1 en 2016-2017

4 650 messages dans ce sujet

Je suis déprimée. 

J'ai eu une discussion avec la psy scolaire suite aux bilans de 3 élèves que je lui ai demandé de tester (selon moi : un profil ULiS et deux niveau CE1). 

Resultat : leurs difficultés ne relèvent pas du champ du handicap donc on ne peut rien faire, ça reste de mon ressort, sauf que ces élèves ne seront jamais capables de suivre ce qu'on leur demande au CM, donc en gros j'ai 6 élèves qui ont le niveau CE1 ou en dessous, donc je dois faire du CE1 avec eux, car de toute façon plus dur ils n'y arriveront jamais (ils n'en sont pas capables cognitivement). Mais que ce n'est pas grave, car au collège de secteur, le niveau est tellement bas que ces élèves ne feront pas tache... :huh::( 

Je suis complément déprimée car son discours m'a fait prendre conscience que :

1- je m'acharne tous les jours à leur apprendre plein de trucs, des fractions, des décimaux, des accords de participe passé etc... et on me dit qu'au collège ils ne savent rien de tout ca. L'impression de travailler pour rien. 

2- je réalise que ce n'est plus de la simple différenciation que je dois faire, mais bien un cours multi niveaux car 6 élèves niveau CE1, quelques uns qui sont fin de CE2 voire CM1 et j'en ai un aussi qui pourrait largement suivre les cours de CM2 voire de 6e. En gros, il faut que je revoie ma façon de faire car la simple différenciation ne suffit pas. D'un autre côté, faire suivre le programme de CE1 à des élèves qui sont en CM1 ça me gêne!!! Mais on me dit qu'ils n'en sont pas capables!

je suis perdue, dégoûtée. 

Désolée pour le pavé. 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@EncreRouge 6 élèves, c'est énorme! Un pourquoi pas, mais là...

Je comprends ce que tu dis, mais je n'ai malheureusement pas de réponse. Enfin si en théorie bien sur :dry: mais en pratique c'est forcément usant et parfois juste infaisable.

Tu ne peux pas travailler en lien avec tes collègues de cycle 2? Pour la lecture par exemple...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Juperlau2 a dit :

J'ai le retz en géo, si les documents sont pas mal, je ne suis pas super convaincue cependant.... les séances sont trop longues et l'intérêt parfois.....
Ma collègue qui a l'autre classe de CM1 me le pique malgré tout et je m'en sers.
Mais j'ai travaillé deux ans avec les ouvrages de chez accès et ils étaient vraiment tops alors je suis peut-être difficile!

Il y a une nouvelle version

https://www.acces-editions.com/produits/geographie-a-vivre

Mais je n'arrive pas à ouvrir le sommaire. C'est mon PC? Vous pouvez vous?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, EncreRouge a dit :

Je suis déprimée. 

J'ai eu une discussion avec la psy scolaire suite aux bilans de 3 élèves que je lui ai demandé de tester (selon moi : un profil ULiS et deux niveau CE1). 

Resultat : leurs difficultés ne relèvent pas du champ du handicap donc on ne peut rien faire, ça reste de mon ressort, sauf que ces élèves ne seront jamais capables de suivre ce qu'on leur demande au CM, donc en gros j'ai 6 élèves qui ont le niveau CE1 ou en dessous, donc je dois faire du CE1 avec eux, car de toute façon plus dur ils n'y arriveront jamais (ils n'en sont pas capables cognitivement). Mais que ce n'est pas grave, car au collège de secteur, le niveau est tellement bas que ces élèves ne feront pas tache... :huh::( 

Je suis complément déprimée car son discours m'a fait prendre conscience que :

1- je m'acharne tous les jours à leur apprendre plein de trucs, des fractions, des décimaux, des accords de participe passé etc... et on me dit qu'au collège ils ne savent rien de tout ca. L'impression de travailler pour rien. 

2- je réalise que ce n'est plus de la simple différenciation que je dois faire, mais bien un cours multi niveaux car 6 élèves niveau CE1, quelques uns qui sont fin de CE2 voire CM1 et j'en ai un aussi qui pourrait largement suivre les cours de CM2 voire de 6e. En gros, il faut que je revoie ma façon de faire car la simple différenciation ne suffit pas. D'un autre côté, faire suivre le programme de CE1 à des élèves qui sont en CM1 ça me gêne!!! Mais on me dit qu'ils n'en sont pas capables!

je suis perdue, dégoûtée. 

Désolée pour le pavé. 

Oui c est décourageant... déjà passée par la aussi... dans l idéal il faudrait fonctionner comme dans une classe multiniveaux, mais c est gênant car ils sont inscrits en CM1 donc ils doivent suive le programme de Cm1... DILEMNE.

Je te dirais de ne pas rester seule avec ton questionnement et de l aborder en conseil des maîtres car cela concerne tout le monde ; ta collègue avant toi a du être confrontée au même problème et en Cm2 ce sera pareil. Vous pouvez vous mettre d accord sur les attendus de fin de Cm1 et de cm 2 pour ces faibles ( ex : savoir faire une multiplication avec multiplicateur à un chiffre, résoudre des problèmes très simples de niveau ce1 ou Ce2, lire assez fluidement un petit texte et répondre aux questions qui, où, quand, quoi, pourquoi...) et ainsi tu pourrais organiser sur ton temps de classe quelques ateliers avec objectifs et activités différenciés.

Est ce possible que le prof ASH prenne ce groupe de 6 pour travailler des compétences de base ? ( les problèmes par exemple, ça fait travailler la lecture et la compréhension, le raisonnement, le calcul); cela permettrait de proposer de manipulations à ces élèves qui doivent en avoir besoin, afin d asseoir les compétences de cycle 2...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout pareil j'ai 4 élèves niveau ce1 mais j'ai arrêté de leur faire du ce2 car trop dur ! Alors elles nagent dans le cm1 car à côté j'en ai 6 niveau cm1 faible que j'aide un max je pense et c est malheureux à dire mais qu'on doit faire des choix

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos mots et conseils :) 

majo22, en effet une de mes collègues de CE2 me dit qu'elle avait eu du mal avec ces élèves l'année dernière, mais je trouve qu'en CE2 le fossé se voit moins, en CM1 le programme est beaucoup plus chargé et les attendus plus élevés, donc la fracture est nette pour les élèves en grande difficulté :( Mais en parlant avec le cycle 2, ils reconnaissent tous (depuis le CP) que cette "fournée" était particulièrement faible... 
Le souci, c'est que dans mon école, on est 3 collègues "jeunes" et prêtes à effectuer des changements dans nos habitudes, à travailler en équipe... et 3 "anciens" qui sont depuis 30 ans dans cette école et qui sont très fermés sur tous les changements, ne savent pas travailler en équipe, car chacun reste positionné sur "ses" méthodes. Du coup, chaque "projet" tombe à l'eau car dans chaque niveau il y a un enseignant qui "bloque". 

Pour l'ASH, on est censé avoir une maître G dans l'école mais elle sert pour ainsi dire à rien. Elle a travaillé avec mon élève allophone au début de l'année mais plus maintenant (alors qu'il en aurait encore besoin, bref). 

Je commence à réfléchir à une plus grande individualisation du travail (plans de travail?), à des échanges entre cycle (avec mes deux jeunes collègues), à un découpage interne de ma classe (faire comme si j'avais trois niveaux)... mais ça demande tellement de boulot... 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le même dilemme tous les jours.....

J'essaie de rester au maximum en groupe classe....Honnêtement, différencier, je  peux un peu. Je peux aider, encourager, demander moins, appeler au bureau et aider pour que les exos soient faits pas à pas, reprendre et creuser loin en soutien, pour voir ce qui n'a pas été compris ou zappé. Ca, oui. Mais sérieusement...fonctionner en cours double sur du niveau -2 ans avec des élèves qui ont des problèmes intellectuels sérieux, (comment expliquer autrement qu'ils en soient là?) ce n'est même pas raisonnablement envisageable. Il faut arrêter!   Je crois qu'il faut se fixer des limites, parce que sinon, on va y laisser notre santé mentale. Bosser pour ceux qui sont raisonnablement en difficulté, sans aucun problème, c'est mon boulot. Mais essayer de compenser la décision insensée de ne plus faire de maintiens....non. Je ne suis PAS responsable....Et tant pis pour ce que dit la psy. Les parents peuvent aussi faire leur part de boulot. (rv parents déprimant au possible hier...La misère intellectuelle, c'est dur....)

Je suis rentrée hier complètement déprimée. Passé 1h15 à corriger des TORCHONS. Ce matin, j'ai expliqué très calmement (et je crois qu'ils ont eu très peur, du coup....:D) que, par RESPECT pour la personne qui corrigeait, il était inadmissible de rendre des cahiers aussi mal écrits que ceux que j'avais dû me farcir hier soir, et que j'avais hésiter entre pleurer et me mettre dans une colère noire. Ce matin, j'ai repris les écritures chiffonnées, les pâtés de colle en-dessous des feuilles collées qui empêchent d'écrire dessus, les divisions qui commencent au milieu de la page, les traits tracés au crayon pas taillé, les mots copiés de travers, etc, etc ETC.....

 

Ceci dit, les divisions à 2 chiffres sont TRES BIEN passées hier! (j'avais fait les "faciles", par 12, 15, 25, et hier, entamé les divisés par 37, et autres 49, 91, etc....) Comme quoi, tout mon travail méthodique, et le calcul mental forcené, paient..... Une collègue m'a dit hier en parlant d'une de ses anciennes, en difficulté, mais qui s'accroche, "Heureusement qu'elle est chez toi...."  Pas que je cherche sans cesse les compliments...mais ça fait du bien....

Bref....

Les pb de proportionnalité ont l'air de bien passer aussi (bon, en même temps, je ne trouve pas que ça soit dur de compléter les tableaux, mais plus rien ne m'étonne...)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la différenciation, plus ça va moins j'en fait. Pas pour moi, parce que je ne bosse pas forcément moins qu'avant, mais je cherche davantage l'efficacité.

Après je vous avoue que je suis de plus en plus désabusée. J'ai des CM1/CM2, et je me questionne beaucoup sur cette différenciation... Je vois des gamins que les PE portent à bout de bras, leur adapte TOUS les exercices : il ne faut pas écrire trop , pas réfléchir trop, pas apprendre trop (on donne les leçons ou des aides à volonté à certains élèves mais du coup on leur demande jamais de savoir les choses) ...

Et j'ai une grosse bande de CM2 cette année, qui ne savent toujours pas ce qu'est un nom, ne savent pas accorder un verbe (encore ce matin, au pluriel, un verbe on lui met .... un S ! I) MAIS qui à côté de ça sont capables de m'envoyer bouler (enfin ils le font plus) quand je leur dis de copier un exercice entier (Quoi ??? Je n'ai pas un exercice à trous moi !). Qui ont des parents qui me disent que quand même c'est moi la trop méchante parce que je leur demande d'apprendre 5 mots par semaine et que c'est vraiment trop super dur, donc forcément chérinounet n'y arrive pas.

Ok il y a des élèves en difficulté, mais ici c'est triste à dire, je me demande à quel point les collègues des années précédentes ont eu raison de différencier ainsi.

Des exercices à trous, des aides de  manière ponctuelle ok.. Mais maintenant, par principe, j'arrête la différenciation avec les élèves feignasses à qui tout est dû, et qui face à des exercices plus faciles, ne foutent quand même rien (l'autre jour je donne à 3 élèves un exercice de début de CE1 en grammaire : refaire des phrases qui ont du sens, ben 2 sur 3 ont eu plus de la moitié d'erreurs), qui ne m'écoutent même pas quand je viens les aider... Ben en CM1 voire CM2 à un moment donné, stop.

Je ne parle pas pour tous hein, mais j'ai vraiment un grand groupe cette année d'élèves comme ça, je sature et comme de toute façon en me pliant en 8 pour eux en début d'année, je m'en suis pris plein la tête des parents parce que j'étais vraiment trop méchante... Donc je suis la méchante qui adapte de moins en moins (je n'arrive pas encore à ne rien faire pour eux) et basta.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, EncreRouge a dit :

Merci pour vos mots et conseils :) 

majo22, en effet une de mes collègues de CE2 me dit qu'elle avait eu du mal avec ces élèves l'année dernière, mais je trouve qu'en CE2 le fossé se voit moins, en CM1 le programme est beaucoup plus chargé et les attendus plus élevés, donc la fracture est nette pour les élèves en grande difficulté :( Mais en parlant avec le cycle 2, ils reconnaissent tous (depuis le CP) que cette "fournée" était particulièrement faible... 
Le souci, c'est que dans mon école, on est 3 collègues "jeunes" et prêtes à effectuer des changements dans nos habitudes, à travailler en équipe... et 3 "anciens" qui sont depuis 30 ans dans cette école et qui sont très fermés sur tous les changements, ne savent pas travailler en équipe, car chacun reste positionné sur "ses" méthodes. Du coup, chaque "projet" tombe à l'eau car dans chaque niveau il y a un enseignant qui "bloque". 

Pour l'ASH, on est censé avoir une maître G dans l'école mais elle sert pour ainsi dire à rien. Elle a travaillé avec mon élève allophone au début de l'année mais plus maintenant (alors qu'il en aurait encore besoin, bref). 

Je commence à réfléchir à une plus grande individualisation du travail (plans de travail?), à des échanges entre cycle (avec mes deux jeunes collègues), à un découpage interne de ma classe (faire comme si j'avais trois niveaux)... mais ça demande tellement de boulot... 

Je mettrais quand même la collègue ASH dans le coup, elle est là pour ça, ce sera bénéfique pour toi, tes 6 élèves et le reste de ta classe.  Demande 2 fois une heure par semaine si elle peut. Et mince elle est payée pour cela (et plus cher que toi en plus).

Tu n es pas obligée de faire 3 groupes pour toutes les matières, peut être juste 2 ou 3 fois 45 mn dans la semaine ? Ce serait un bon compromis sans que ce soit trop lourd pour toi. Essaie une semaine, et tu verras si tu continues ou pas...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

timis et cpette, vous ne m'aidez pas trop :bleh: parce que j'ai tendance à penser comme vous... (je trouve ma collègue de CE2 un peu trop "gentille", à vouloir adapter etc... mais quand ils arrivent en CM1 ben... :blush: )
MAIS d'un autre côté, pour mes 6 zozios qui ne savent pas trouver un nom dans une phrase, ni écrire un nombre à 4 chiffres, qui lisent à peine (ânonnent)... j'ai bien vu l'autre jour, séance de problèmes, j'en avais mis 4 : pour mes 6 zozos 0/6 de réussi (je crois même qu'ils n'ont rien compris à la correction), pour les autres je dirais 4/14 tout bon et 10/14 qui ont réussi la moitié voire moins... 
Je me dis : alors quoi ? j'adapte et je donne des problèmes plus faciles pour mes 6 (mais si on ne les mets jamais face à la difficulté, ils ne s'en sortiront jamais ?) ou la même chose pour tout le monde, et parvienne qui pourra ? et mon plus fort, qui me fait tout en 5 minutes et parfaitement en plus ?... 

majo22 merci pour tes conseils. je vais effectivement voir si je peux parler à la maitre G... 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, honnêtement, je voudrais bien pouvoir m'occuper des difficultés de chacun, mais je ne PEUX pas...Soit c'est parce que je suis mal organisée, soit parce que je ne maitrise pas assez le programme, soit parce que j'ai peur de laisser mes "normaux" trop longtemps en autonomie sur des exos...

Je passe franchement beaucoup de temps à faire du soutien (1h30 d'APC, car pas commencé de suite à la rentrée, et pas envie de faire tout le mois de juin, et 45 mn de religion. Donc il y a des gamins qui font 1h, d'autres 1h30, et d'autres 2h15 par semaine!), je rebrasse constamment. Je motive tout le monde, beaucoup. Pour les problèmes, je lance tout le monde, et j'appelle au bureau (mon seul vrai moment assise 30 mn). Du coup, je "flique", je fais faire pas à pas, je vérifie chaque étape, je réexplique comment trouver l'opération, je fais dessiner, je remets la méthode en route. Quand on est sur des simples pb de recherche d'opération, je ne peux pas faire plus. Et puis, surtout, surtout, quoi que je fasse, il y a toujours des gamins qui n'ont aucun problème, et toujours des "normaux" qui me surprennent et ont un pb là où je n'aurais pas pensé. Bref, laisser tout le monde en autonomie pour aller me mettre avec les faibles, qui, il faut l'avouer, sont souvent faibles parce qu'ils ont un poil dans la main, glandouillent, ne font pas d'efforts, ne sont pas rigoureux, s'enlisent dans leurs lacunes, ne sont pas du tout suivis.....ben, je trouve que ce n'est pas juste pour ceux qui ont besoin d'un coup de pouce de temps en temps. Bref.....

Côté collègues, il y a ceux qui s'excitent en essayant de faire avancer tout le monde...et ceux qui font tranquillement, en essayant de se préserver....On a pas mal de cours doubles, et, il faut le dire, qq collègues qui sont très pépères....Je ne vois pas d'autre explication au fait que certains de mes élèves n'aient pas compris le passage de la dizaine et que ça soit moi, en cm, qui les récupère....(des gamins qui ont compris maintenant, donc pas des gamins dans une zone de déficience...)

Côté lecture, je me dis que je devrais faire plus....Mais techniquement, ils savent tous lire. Que faire pour qu'ils lisent plus vite et mieux à voix haute? S'entrainer plus...Je ne vois pas QUAND. Le chantier est énorme. Pas de lecture à la maison, peu de vocabulaire, peu de motivation, peu de compréhension, peu d'efforts aussi, il faut bien l'avouer. La compréhension? C'est l'horreur. Mais que faire quand ils ne comprennent pas? Franchement, je pourrais faire plus d'une heure de lecture tous les jours...au bas mot...Bref, si j'étais au ce1, tout irait bien....

 

Bref...hors de question que je passe mes nuits à faire des plans de travail. Rigueur, efforts, explications, bienveillance, entrainement....Voilà le topo chez moi...

 

J'édite.

Je suis rude MAIS je fais attention à tous mes élèves, je les soutiens, je fais tout ce que je peux pour qu'ils progressent et qu'ils se rendent compte qu'ils peuvent compter sur moi s'ils font des efforts, que je ne les lâche pas. J'en ai deux ou trois qui avancent vraiment bien, je suis très fière de leur travail....et ils font plaisir à voir, le doigt levé en permanence, le boulot qui monte en flèche. Bref....Je suis contente!

J'ajoute aussi que je fais du sport, des arts pla, de la musique, toutes les matières....Bref, je fais en sorte qu'ils aient une belle petite vie d'écolier....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est marrante ta psy tiens! ça relève pas du champ du handicap? Ah oui et donc alors quoi qu'on fait?

Nous on en parle en équipe, à chaque conseil des maîtres on refait un point sur les EEfaites, en cours, à faire et tes 6 élèves en feraient partie et on parlerait orientation dès maintenant, Segpa, ulys, clis bref, on demande aux parents de faire des bilans, au rased de les prendre, à la psy de rencontrer les parents, quand on a un dans l'école on le séquestre en fait ;)

Et je rejoins les autres, je fais de moins en moins de différenciation...... j'en ai marre des élèves pour qui on a tout adapté avant.......... ça arrive à avoir des gamins à qui on a jamais rien fait écrire parce que ci parce que ça...... Mais arrêtons, du coup ils font rien, on les envoie en 6ème parce que ça relève pas du champ du handicap??? Et??? les profs de 6ème vont leur écrire leur leçon? Je n'y crois pas un instant, en totu cas pas chez nous et ils vont même leur donner 5 exos du jour au lendemain alors que nous on donne rien, ben non faudrait pas les traumatiser ;)

Bref, ils nagent mais moi je fais du CM1, pas de CP, et je vise l'autonomie. Je leur rabache que non ce n'est pas moi ni maman qui ira au collège avec eux pour leur dire quoi mettre dans leur sac....

ça t'aide pas

mais voilà ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pire que ça chez moi... C'est vraiment pas une question de temps pour préparer la différenciation etc... Non juste je ne VEUX plus leur préparer des choses alors que d'une ils en ont rien à faire et ne font pas plus d'effort que quand je ne différencie pas... Vraiment pour certains différencié ou pas, de toute façon ils ne VEULENT pas apprendre... Ben mince à un moment, moi non plus je ne veux plus leur apprendre... Et de deux, je ne sais pas à quel point je leur rendrai service à mes zozos, qui dans quelques mois seront au collège et où ils vont tomber de très très haut....

Bref, par contre pour diverses raisons, je n'ai pas renouvelé les ceintures de Charivari cette année, et ça me manque énormément ... Vraiment c'est ce qui me convient ... Bosser les bases pour ceux qui rament, progresser régulièrement pour la plupart, aller plus loin pour ceux qui carburent... Mon gros regret de cette année....

 

 

Ah et niveau aide "extérieure" : collègue précédent qui survalorise tout, donc forcément après je suis une grande méchante... Mon pire cas = il n'a fait que répéter aux parents (notamment au papa qui me tombe dessus à la moindre occasion) qu'il progressait énormément en maths.... C'est vrai sûrement mais après questionnement... Il lui a fait travaillé en CM1 les nombres entiers jusqu'à 100.. Alors ok même cette année il maitrise ces nombres, mais bon...... programme du CP quoi...

Interrogation à ma directrice qui a aussi des CM2 pour toujours cet élève, si elle a des conseils etc.. "Oh je réfléchis pas tant. S'ils n'apprennent pas ou s'ils comprennent pas je ne peux rien faire":blink:

Et toujours même cas ... bilan de ma siouper psy scolaire : l'élève lui a dit que son père l'aidait à faire ses devoirs (sans me demander mon avis à moi, à savoir que le gamin ne fait jamais ses devoirs) donc "on ne va quand même pas orienter un élève qui est suivi à la maison". ... Ah bon... fin du bilan (promis c'est sa réponse)

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben, en fait, on est toutes d'accord! :D

Ils sont là pour BOSSER.....et ce n'est pas en se coupant en 4 pour eux qu'ils y arriveront mieux. Il leur faut faire des EFFORTS....."Le travail est un trésor" a dit La Fontaine....Ah, tiens....ils l'ont apprise, celle là!!!!:D

 

Timis, pour le "Ils vont tomber de très très haut au collège"...ben, ça me fait un peu peur...pour les bons en fait....J'ai l'impression que le niveau chute de façon vertigineuse au collège aussi, en fait...(Une cops prof de maths, ancienne PE en cycle 3, me dit qu'elle a 1/3 qui n'a pas le niveau de fin de cycle 2, 1/3 qui n'a pas le niveau de cycle 3, et 1/3 qui suit...Collège de ville, bien situé...)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, cpette a dit :

Ben, en fait, on est toutes d'accord! :D

Ils sont là pour BOSSER.....et ce n'est pas en se coupant en 4 pour eux qu'ils y arriveront mieux. Il leur faut faire des EFFORTS....."Le travail est un trésor" a dit La Fontaine....Ah, tiens....ils l'ont apprise, celle là!!!!:D

 

Timis, pour le "Ils vont tomber de très très haut au collège"...ben, ça me fait un peu peur...pour les bons en fait....J'ai l'impression que le niveau chute de façon vertigineuse au collège aussi, en fait...(Une cops prof de maths, ancienne PE en cycle 3, me dit qu'elle a 1/3 qui n'a pas le niveau de fin de cycle 2, 1/3 qui n'a pas le niveau de cycle 3, et 1/3 qui suit...Collège de ville, bien situé...)

Sûrement, ... Mais je pense que ce n'est pas tant la cata... Je pense que malheureusement les élèves très faibles ont du mal au collège car l'accompagnement est insuffisant... MAIS je pense que pour les faiblards / moyens, les professeurs se posent moins de questions, et les élèves se bougent peut être plus (certains parents aussi, alors qu'en primaire, c'est plus "les PE se débrouillent"), pas tous, mais devant le "pas de choix"... ben ils font...

 

Bon c'est qu'un ressenti...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'en sais rien, je ne connais qu'elle qui bosse en collège...

Ceci dit, je me dis que c'est vraiment notre boulot de forcer sur le calcul mental, la lecture, la répétition des leçons, la méthodologie, etc....

Mais en même temps, celui qui se trompe toujours entre les "m" et les "n", celui qui relit et qui n'accorde toujours pas les adjectifs, ben, il faut qu'il se remonte les manches, je ne peux pas le faire à sa place....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que nous avons fait le choix d'emmener 100% d'une classe d'âge au bac donc faut bien baisser le niveau qqpart du coup....

Bref, au collège les profs se prennent moins la tête que nous...... et puis y'a plus de redoublement ......... ceux qui bossent ben ils bossent pas et puis c'est tout......... nous on nous demande de faire des miracles....... moi j'peux pas.......... je les fais avancer, j'exige du travail et du comportement de CM1 et puis après je suis pas leur mère non plus.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encrerouge, en te relisant, ce qui me vient, surtout, c'est que je peux différencier, un peu....mais je ne peux/veux pas faire un AUTRE NIVEAU. S'il faut faire un autre niveau, c'est qu'ils n'ont pas à être en cm1. Zut à la fin...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà j'ai Litchi et Terre de Mots avec 2 parcours, ça c'est ma différenciation point..... Et au début de l'année, je mets des points là où ils doivent écrire dans le cahier..... Et pour certains je revois la consigne ave eux. Ensuite, je me fâche parce que franchement en mars en être à pas comprendre "transforme les adjectifs masculins au féminin" zut de crotte de bique, même mon fils de 5 ans comprendrait!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon merci les filles, vous m'avez convaincue de rester fidèle à ma première idée! Car au fond je pense à 100% comme vous! Mais à discuter avec la psy, et à regarder mes 6 zozos... Ben j'ai eu l'impression d'être une mauvaise maîtresse qui ne fait pas tout ce qu'elle peut pour ses élèves... 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je fais faire tâche parmi les autres mais en quoi est ce compliqué de PARFOIS donner des exos différents à un petit groupe d élèves qui a vraiment du mal ( je ne parle pas de fainéantise) ? Par exemple en problèmes, si c est trop difficile pour les 6 (ne réussissent aucun des problèmes de la série) et bien quel est l intérêt pédagogique de continuer ? Autant leur donner à eux une photocopie de série de problèmes CE1 ou CE2 et les faire bosser dessus pour qu ils avancent de la où ils en sont. L idée avec eux n est plus d atteindre les compétences de CM1 (inatteignable) mais de faire travailler le raisonnement et les bases.

Faire un multiniveaux NON, mais quand on prépare sa classe, je pense qu on doit s interroger par rapport à ceux qui ont du mal pour savoir si c est "difficile mais faisable"  OU "complètement hors de leur portee"... Et dans certains cas, les faire travailler sur des activités différentes. ( c est d ailleurs l esprit des ceintures je crois).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, majo22 a dit :

Alors je fais faire tâche parmi les autres mais en quoi est ce compliqué de PARFOIS donner des exos différents à un petit groupe d élèves qui a vraiment du mal ( je ne parle pas de fainéantise) ? Par exemple en problèmes, si c est trop difficile pour les 6 (ne réussissent aucun des problèmes de la série) et bien quel est l intérêt pédagogique de continuer ? Autant leur donner à eux une photocopie de série de problèmes CE1 ou CE2 et les faire bosser dessus pour qu ils avancent de la où ils en sont. L idée avec eux n est plus d atteindre les compétences de CM1 (inatteignable) mais de faire travailler le raisonnement et les bases.

Faire un multiniveaux NON, mais quand on prépare sa classe, je pense qu on doit s interroger par rapport à ceux qui ont du mal pour savoir si c est "difficile mais faisable"  OU "complètement hors de leur portee"... Et dans certains cas, les faire travailler sur des activités différentes. ( c est d ailleurs l esprit des ceintures je crois).

Je suis complètement d'accord avec toi. Mais, et encore une fois je ne généralise pas, je parle de mes zozos. J'ai vraiment une très grande majorité de mes élèves en difficulté qui ne veulent pas.

Typiquement. Hier évaluation de problèmes. On a vu en long et en large comment choisir les opérations, dessiner etc... 3 de mes zozos avaient une évaluation type CE1 avec des problèmes du genre "J'ai 12 billes, j'en ai gagné 4 combien ai-je de billes ?" (calculatrices à disposition pour tous) : et ben sur ce problème seul un des trois a eu juste, une n'a pas répondu (et pas essayé de faire le moindre dessin ou schéma, et l'autre m'a fait une multiplication (et pour connaitre le gamin en question, c'est pas qu'il ne peut pas, je présume qu'il n'a pas lu le problème qu'il a survolé pour voir quels étaient les deux nombres et a fait la première opération qui lui traversait l'esprit..... Alors oui je pourrais pour éviter cela, aller lui lire personnellement les problèmes pour vérifier qu'il les lit... Mais non... juste non à un moment donné....).

 

A côté de ça là où je te rejoins, c'est qu'il me reste une minorité d'élèves qui rament mais qui veulent progresser, et pour eux je m'éclate à leur trouver des choses adaptées etc... N'empêche que, pour aller souvent au conseil école collège, je pense que ça va être très rude l'année prochaine même pour ces élèves qui progressent bien.

Exemple à nouveau : j'ai un élève d'origine espagnole, qui est arrivé en France il y a 4 ans, et ne parle français qu'à l'école. Qu'espagnol à la maison. Il est super volontaire, parle bien français mais a une pauvreté de vocabulaire juste jamais vue (l'autre jour dans un exercice, il ne connaissait pas omelette, villa, droits de l'homme (pour lui c'était la droite et la gauche il ne voyait pas le rapport avec le texte), etc...). Bref le vocabulaire le gêne dans TOUS les exercices, TOUTES les matières... J'essaie dès que je peux d'aller lui expliquer tout ça... Mais qui va faire ça l'année prochaine ? J'essaie de lui apprendre à s'aider du contexte mais il y a tant de mots qu'il ne comprend pas dans un texte de lecture par exemple (s'ajoute en plus d'autres difficultés scolaires) que c'est difficile...

Je continue à l'aider tant que je peux, mais je me demande à quel point c'est vraiment ce qui est le mieux pour lui (en lecture pour rester là dessus, il faut partie d'un groupe qui n'a pas les mêmes oeuvres à lire, plus courtes, plus simples : mais idem le grand écart va être encore plus grand l'année prochaine)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je comprends.  On ne peut pas faire de miracle bien sûr... 

Tu as ta conscience pour toi : tu proposes, les élèves disposent. Si les élèves n ont pas réussi les problèmes CE1 " 12 billes plus 4", ben ce n est plus de ton ressort mais celui de l ASH ou d un suivi psy.  Et pour l élève espagnol, normal qu il soit en retard en vocabulaire, c est le temps qui va faire son œuvre, et s il est bon par ailleurs, il se débrouillera en collège. Ce n est pas de ta responsabilité, mais celle de ses parents qui ont fait un choix de vie. Et ça ira pour lui, il poursuivra son bonhomme de chemin. 

On n'a pas d obligation de résultat, seulement d essayer...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.