• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site dédié au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
cyrille1

La nouvelle idée du ministre : Maîtriser les 4 opérations dès le CE1

Messages recommandés

cchampagne    13
cchampagne
Il y a 1 heure, cpette a dit :

360, c'est vraiment pas un problème ;)

d'où la nécessité de faire des partages très tôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolita    25
Lolita
Il y a 8 heures, borneo a dit :

j'ai appris à lire avec "Rémi et Aline". Une véritable horreur, aussi ennuyeuse que la méthode Boscher.

Une petite décennie plus tard, c'était Rémi et Colette et Méthode Boscher en GS. Mais je crois que ce n'est pas comme ça que j'ai appris à lire : il parait que c'est en lisant La Dépêche sur les genoux de mon arrière grand-père !!! (dixit ma mère et ma grand-même).

Pour les programmes, comme tant d'autres, s'il vous plait, laissez-nous le temps de les digérer, de voir leurs effets. Quels qu'ils soient.... Ras le bol de changer sans arrêt ! 2002 2005 2007 2008 2012 2015... Stop.... :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mademoisellelau    53
Mademoisellelau

Bornéo : en CP, j'avais une maîtresse qui était en dernière année d'enseignement, une vieille fille... Elle était complètement hors du temps et des programmes. J'ai donc eu la méthode Boscher et les 4 opérations (je me souviens que nous avions de petites potences pour représenter 6/2 par exemple). Elle nous avait même envoyés acheter une blouse !!!! Si si... 

Je garde quelques souvenirs agréables,  et  assez précis de ce CP. Ni plus ni moins ennuyeux que les classes suivantes. Je sais juste que j'aimais bien cette maîtresse, ses yeux pétillants, son sourire. Tu vois, les mêmes enseignements que toi et pas le même ressenti....

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne    13
cchampagne

En CP, je me me rappelle avoir fait les bases : bases 2, 3, 4, ... Je ne comprenais rien du tout et mes parents non plus. Pas de souvenir de la méthode de lecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noakim    6
noakim
Il y a 1 heure, cchampagne a dit :

En CP, je me me rappelle avoir fait les bases : bases 2, 3, 4, ... Je ne comprenais rien du tout et mes parents non plus. Pas de souvenir de la méthode de lecture.

+1

c'était assez facile en fait mais complètement inutile sauf pour l'informatique de l'époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette    469
Goëllette
Le 13/09/2017 à 13:34, cyrille1 a dit :

Ce sont les programmes de 2008 et on en connait les résultats. Dernier en maths et pas glorieux en français.

De quels résultats ? Avec des élèves de quel âge ? Testés en quelle année ?

Personnellement,  et je ne pense pas être la seule, j'ai mieux vécu les programmes de 2008 que ceux de 2002 et les derniers. Ils étaient plus ambitieux et plus cadrés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette    469
Goëllette
Le 13/09/2017 à 13:57, gene1 a dit :

Je suis née en 1956 et j'ai appris les 4 opérations en CP . Regardez un livre de la "Méthode Boscher": en bas de chaque page, il y a 1 ou 2 lignes de calcul ( avec les 4 opérations).

Sauf erreur, en Belgique et en Suisse, dans certains cantons, ils abordent également les 4 opérations en première année de primaire, mais avec des nombres à maximum deux chiffres il me semble.

On peut s'en rendre compte quand on achète des cahiers d'activités pas cher en grande surface.

Il y a 23 heures, borneo a dit :

Je parlais de manière générale. Mais j'avoue que les évocations de la méthode Boscher me font bondir, car je garde un sinistre souvenir des phrases stupides qu'on nous faisait ânonner. Jamais je ne ferai subir ça à mes élèves.

On l'a pourtant bien copiée dans des méthodes plus récentes qui sont très à la mode ...

Il y a 5 heures, cchampagne a dit :

En CP, je me me rappelle avoir fait les bases : bases 2, 3, 4, ... Je ne comprenais rien du tout et mes parents non plus. Pas de souvenir de la méthode de lecture.

Les mathématiques modernes, avec également les résolutions de problèmes avec des ensembles, les machines à compter, ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Samuel24    1
Samuel24
il y a 40 minutes, Goëllette a dit :

De quels résultats ? Avec des élèves de quel âge ? Testés en quelle année ?

Personnellement,  et je ne pense pas être la seule, j'ai mieux vécu les programmes de 2008 que ceux de 2002 et les derniers. Ils étaient plus ambitieux et plus cadrés.

Les dernières études internationales testaient justement les élèves qui n'ont connu que les programmes de 2008 . Les sources sont faciles à trouver sur le café pédagogique et ailleurs, ça a été assez diffusé, quand même. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouisBarthas    25
LouisBarthas
Le 13 septembre 2017 à 13:34, cyrille1 a dit :

Ce sont les programmes de 2008 et on en connait les résultats. Dernier en maths et pas glorieux en français.

Ce ne sont pas les programmes de 2008. La "nouvelle idée du ministre" n'en est en fait pas une puisque les quatre opérations furent enseignées dès le CP avec succès dans l'école française durant un siècle, de 1880 à 1970.

Si la volonté du ministre pouvait être suivie d'effet, ce serait déjà un premier frein à la chute vertigineuse de l'école française opérée depuis une quarantaine d'années. Comme l'avaient bien observé les pédagogues de la III ème République, on apprend mieux l'addition quand on fait la soustraction et la multiplication quand on fait la division. J'ai pratiqué sans difficultés majeures la division avec mes CE1 de l'an dernier : 2 x 3 = 6 et 3 x 2 = 6 ; 6 : 3 = 2 et 6 : 2 = 3.

Il suffit que chaque élève dispose d'un boulier pour calculer le nombre de parts et de jetons pour la valeur d'une part.

On trouvera dans le texte ci-joint de Jean-Pierre Demailly de l'Académie des Sciences quelques éléments de réflexion sur la question.

division_ce1_demailly.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querex    5
querex

J'ai vraiment du mal à comprendre votre réticence envers le prédicat.

A la sortie des programmes, ce terme m'a semblé assez barbare en effet, et puis j'ai cherché un peu. Je m'y suis mis un peu contraint et forcé.

Résultat, après plusieurs années de ce2 dans une école "petit niveau", pour la première fois, on a asoré la grammaire, toute la classe a compris le principe de prédicat. C'est mille fois plus simple que le complément d'objet !

Quand j'entends "le prédicat, invention barbare"...non mais vous voulez rire ? Combien de français savent expliquer ce qu'est un complément second, un COI ? 

C'est juste qu'il faut apprendre aux enfants comme on a appris aux parents. 

De mon temps, le maître arrivait tôt, il remplissait le tableau d'exerciceS à écrire dans le cahier, et pendant qu'on bossait, il fumait ses gauloises dans la cour...ha la belle époque !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette    469
Goëllette
Il y a 2 heures, Samuel24 a dit :

Les dernières études internationales testaient justement les élèves qui n'ont connu que les programmes de 2008 . Les sources sont faciles à trouver sur le café pédagogique et ailleurs, ça a été assez diffusé, quand même. 

Je me souviens surtout d'enquêtes aux résultats catastrophiques sur des élèves ayant subi les programmes de 2002 ...

Les élèves qui étaient en CP en 2008 sont actuellement en seconde si je compte bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1    11
cyrille1
Il y a 3 heures, Goëllette a dit :

De quels résultats ? Avec des élèves de quel âge ? Testés en quelle année ?

Personnellement,  et je ne pense pas être la seule, j'ai mieux vécu les programmes de 2008 que ceux de 2002 et les derniers. Ils étaient plus ambitieux et plus cadrés.

Les évaluations Timss de 2015 que des élèves de CM1 ont passés et qui montrent que nous sommes bons derniers. Ces élèves n'ont connu que les programmes de 2008.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette    469
Goëllette

Bons derniers dans quels domaines ?

Et les résultats des élèves de CM1 de 2006 étaient meilleurs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querex    5
querex

Si le niveau des élèves dépendait uniquement des programmes...ça se saurait !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Samuel24    1
Samuel24
il y a 28 minutes, Goëllette a dit :

Bons derniers dans quels domaines ?

Et les résultats des élèves de CM1 de 2006 étaient meilleurs ?

Il faudrait comparer avec Timss 2011 et/ou 2007, mais je ne trouve pas de sources synthétiques. Si jamais quelqu'un a ça dans sa besace, merci d'avance...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1    11
cyrille1
Il y a 1 heure, Goëllette a dit :

Je me souviens surtout d'enquêtes aux résultats catastrophiques sur des élèves ayant subi les programmes de 2002 ...

Les élèves qui étaient en CP en 2008 sont actuellement en seconde si je compte bien.

Les élèves de CM1 de fin 2015 ont commencé leur scolarité en septembre 2008 en petite section.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette    469
Goëllette

Et ?

De mon expérience, ils étaient beaucoup plus à l'aise avec les apprentissages que leurs camarades ayant subi les programmes de 2002.

Je suis donc extrêmement triste de la nouvelle baisse du niveau des programmes actuels. Ça ne fera pas remonter les résultats TIMSS, PIF,  PAF et POUF !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouisBarthas    25
LouisBarthas
Il y a 2 heures, cyrille1 a dit :

Les évaluations Timss de 2015 que des élèves de CM1 ont passés et qui montrent que nous sommes bons derniers. Ces élèves n'ont connu que les programmes de 2008.

Des générations d'élèves - puisque le lycée est autant touché que le primaire - ne deviennent pas nulles à la suite de la parution d'un seul programme, qui plus est n'ayant pas duré longtemps. Rappelons que durant un siècle, jusqu'aux années 70, les programmes qui ont fait la gloire de l'école française n'ont quasiment pas changé. Les programmes de 2008, rejetés par la plus grande part du corps enseignant parce qu'ils émanaient d'un ministre de droite, n'ont pas fait évoluer les manières de faire. On a continué, comme depuis les années 70, mais de manière massive parce que les anciens instituteurs qui pratiquaient encore de manière explicite et structurée partaient à la retraite, à enseigner sur le mode constructiviste placé sous la bannière de Cap Maths et  Ermel  les mêmes inepties dont celles - non des moindres - de faire débuter l'étude de la division, des fractions et des nombres décimaux seulement en CM1.

Si l'on veut redresser la barre, il faut commencer par enseigner les quatre opérations dès le CP, les fractions et les décimaux au CE1, et abandonner l'idéologie constructiviste pour revenir à un enseignement explicite et structuré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao    75
Nao
Il y a 7 heures, LouisBarthas a dit :

Des générations d'élèves - puisque le lycée est autant touché que le primaire - ne deviennent pas nulles à la suite de la parution d'un seul programme, qui plus est n'ayant pas duré longtemps. Rappelons que durant un siècle, jusqu'aux années 70, les programmes qui ont fait la gloire de l'école française n'ont quasiment pas changé. Les programmes de 2008, rejetés par la plus grande part du corps enseignant parce qu'ils émanaient d'un ministre de droite, n'ont pas fait évoluer les manières de faire. On a continué, comme depuis les années 70, mais de manière massive parce que les anciens instituteurs qui pratiquaient encore de manière explicite et structurée partaient à la retraite, à enseigner sur le mode constructiviste placé sous la bannière de Cap Maths et  Ermel  les mêmes inepties dont celles - non des moindres - de faire débuter l'étude de la division, des fractions et des nombres décimaux seulement en CM1.

Si l'on veut redresser la barre, il faut commencer par enseigner les quatre opérations dès le CP, les fractions et les décimaux au CE1, et abandonner l'idéologie constructiviste pour revenir à un enseignement explicite et structuré.

Pas forcément d'accord avec tout cela mais si je suis ton raisonnement, il me semble nécessaire qu'un changement radical se fasse alors dès la PS, avec des objectifs d'apprentissage très poussés. Niveau maturité, capacité à abstraire, la maîtrise de ces quatre concepts quand on a 6/7 ans me parait difficile à atteindre pour la plupart des élèves que j'ai depuis quelques années...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1    11
cyrille1
Il y a 8 heures, LouisBarthas a dit :

Des générations d'élèves - puisque le lycée est autant touché que le primaire - ne deviennent pas nulles à la suite de la parution d'un seul programme, qui plus est n'ayant pas duré longtemps. Rappelons que durant un siècle, jusqu'aux années 70, les programmes qui ont fait la gloire de l'école française n'ont quasiment pas changé. Les programmes de 2008, rejetés par la plus grande part du corps enseignant parce qu'ils émanaient d'un ministre de droite, n'ont pas fait évoluer les manières de faire. On a continué, comme depuis les années 70, mais de manière massive parce que les anciens instituteurs qui pratiquaient encore de manière explicite et structurée partaient à la retraite, à enseigner sur le mode constructiviste placé sous la bannière de Cap Maths et  Ermel  les mêmes inepties dont celles - non des moindres - de faire débuter l'étude de la division, des fractions et des nombres décimaux seulement en CM1.

Si l'on veut redresser la barre, il faut commencer par enseigner les quatre opérations dès le CP, les fractions et les décimaux au CE1, et abandonner l'idéologie constructiviste pour revenir à un enseignement explicite et structuré.

Avant les années 70, les programmes demandaient à étudier les fractions dès le CE1 ?

Les programmes fondateurs de l'école, ceux de 1923, n'en parlent même pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1    11
cyrille1
Il y a 8 heures, Goëllette a dit :

Et ?

De mon expérience, ils étaient beaucoup plus à l'aise avec les apprentissages que leurs camarades ayant subi les programmes de 2002.

Je suis donc extrêmement triste de la nouvelle baisse du niveau des programmes actuels. Ça ne fera pas remonter les résultats TIMSS, PIF,  PAF et POUF !

Pas mes élèves, cela allait trop vite, j'étais obligé de baisser les exigences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau    180
nonau
Il y a 11 heures, cyrille1 a dit :

Les évaluations Timss de 2015 que des élèves de CM1 ont passés et qui montrent que nous sommes bons derniers. Ces élèves n'ont connu que les programmes de 2008.

Nous étions 1er en 1995....Les programmes de 2008 n'y sont pas pour grand chose...C'est juste un effet "cocktail"...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pimouss690    35
pimouss690

Pour ma part, je me pose de plus en plus la question de savoir si le rôle de l enseignant n a pas "joué " à freiner quelque part les progrès des élèves.

Les enseignants acceptaient de laisser l enfant buter, ne pas y arriver. Aujourd'hui l élève à peine la consigne donnée lève le doigt pour demander de l aide.

Je trouve que de moins en moins d élèves parviennent à se confronter à la difficulté. Beaucoup abandonnent et comptent sur l enseignant pour l aider à comprendre. Bilan: des élèves moins autonomes dans leur raisonnement..

Meirieu en avait parlé après sob retour en classe. Il se comparait à un garçon de café. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gene1    7
gene1
il y a 6 minutes, pimouss690 a dit :

Aujourd'hui l élève à peine la consigne donnée lève le doigt pour demander de l aide.

Je trouve que de moins en moins d élèves parviennent à se confronter à la difficulté. Beaucoup abandonnent et comptent sur l enseignant pour l aider à comprendre. Bilan: des élèves moins autonomes dans leur raisonnement..

Voilà ! Et  j'ai de plus en plus de mal avec ça ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   1 membre est en ligne

    • Eulalie