Jump to content

surcomptage


regstone
 Share

Recommended Posts

C'est le fait de compter sans partir de 1 mais à partir d'un autre nombre:

Par exemple: Au moment du goûter 6 verres sont déjà mis mais nous sommes 10. Donc le surcomptage ce serait de faire 7, 8 9 10 et donc trouver les verres qu'il manque.

Link to comment
Share on other sites

quelques définitions :

<H1 style="MARGIN: 0cm 0cm 0pt">Compter, dénombrer, nombrer</H1>Compter relève du fait de réciter la suite numérique,

Dénombrer, remplacé, parfois par nombrer, désigne une procédure qui permet de déterminer le nombre d’éléments d’une collection. Dénombrer exige la mise en œuvre de nombreux savoirs, savoirs faire et connaissances

Pour évaluer une quantité :

Ø Subitizing : c’est la capacité à énoncer rapidement, « d’un coup d’œil », le nombre d’objets d’une collection. (reconnaissance immédiate de la quantité ou dénombrement très rapide, nombre jusqu’à 4 ou 5)

Ø Dénombrement : utilisation de la comptine numérique (suite des mots-nombres »), en associant un objet nouveau à chaque mot récité.

Pour que le dénombrement soit réussi, cinq principes :

· la suite de « mots-nombres » utilisée doit être à la fois stable (c’est toujours la même suite qui est utilisée) et conventionnelle (tout le monde doit utiliser la même suite, pour assurer la communication). Principe de suite stable.

· Chaque mot de nombre énoncé doit correspondre à un objet et à un seul de la collection. La mise en œuvre de ce savoir nécessite une coordination parfaite du geste et de la parole, ou du regard et de la parole. Principe d’adéquation unique.

· Le dénombrement doit être « cardinalisé », c’est-à-dire accompagné de la capacité à annoncer à la fin du dénombrement que le dernier mot prononcé correspond au nombre d’objets de la collection. Principe cardinal.

· Il faut faire abstraction de la nature et des différences éventuelles entre les objets dénombrés. L’enfant prend conscience, progressivement, que cinq fleurs, cinq garçons, cinq filles correspondent à un « cinq » plus abstrait. Principe d’abstraction.

· L’ordre dans lequel on dénombre les éléments de la collection ne modifie pas le résultat de la procédure. Principe d’ordre quelconque.

Calculer :

Diverses techniques :

-celles qui relèvent du comptage (utilisation de la comptine numérique)

-celles qui relèvent du calcul numérique (utilisation de faits mémorisés et de propriétés des nombres liées au système de codage utilisé)

Procédures qui relèvent du comptage :

- Recomptage : ayant deux quantités à « ajouter », l’enfant dénombre depuis le début (il fait comme si les collections n’en faisaient qu’une), il peut le faire directement sur les objets, si ceux-ci sont visibles, à partir d’un dessin qui « reproduit » chacune des collections ou encore à partir d’une figuration mentale.

- Surcomptage : dans le cas de deux quantités à ajouter, l’enfant a mémorisé la première quantité et continue la suite numérique en « pointant » les objets de la deuxième collection (effectivement ou mentalement).

Il s’agit alors de savoir réciter la suite des nombres à partir de n’importe quel nombre, et de commencer avec le « bon nombre » sur le premier objet de la deuxième collection.

- Décomptage : utilisé quand il s’agit « d’enlever » une quantité d’une autre quantité.

Les difficultés rencontrées sont similaires au surcomptage, avec, en plus, l’habileté à réciter la comptine à rebours.

- Double comptage :

ü dans le cas d’un surcomptage, si la deuxième collection n’est pas présente, il faut en quelque sorte faire avancer simultanément deux suites de nombres (celle qui permet de poursuivre le dénombrement et celle qui contrôle le nombre d’objets de la deuxième collection)

ü dans le cas où l’on souhaite mesurer l’écart entre deux nombres ( ex : ce qu’il faut ajouter à une quantité pour en obtenir une autre), il faut faire avancer simultanément deux suite de nombres. Exemple : J’ai 5 jetons, j’en voudrais 9, combien dois-je en gagner ? 5 6 7 8 9

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses!

je suis en pe2 et on me demande d'analyser pourquoi les élèves de moyenne section ne parviennent pas à utiliser leur seconde main pour compter jusque 6 par exemple. En effet, dès qu'ils arrivent à ce nombre, ils recommencent à compter à partir de un sur leur seconde main.

On m'a dit que c'est normal car à cet âge, ils n'ont pas accès au surcomptage. J'ai compris vos définitions mais dans cette situation,je ne vois pas le rapport!!!!

Link to comment
Share on other sites

C'est un pb de maturation. Le surcomptage n'est pas la procédure utilisée le plus fréquemment par les MS

Link to comment
Share on other sites

quelqu'un pourrait-il m'expliquer la définition de ce terme? Merci

Procédure qui consiste pour trouver à quoi est égal 6 + 5 à

- "mettre 6 dans sa tête"

- continuer le comptine numérique à partir du nombre suivant ce 6 en levant un doigt (ou en déplaçant un jeton ou ...) pour chaque nouveau nombre énoncé jusqu'à ce qu'on ait levé 5 doigts (ou déplacé 5 jetons ou ...), le dernier mot-nombre prononcé correspondant au résultat cherché.

main.jpg

Remarque : ce qui correspond à la définition donnée par Watteau

Link to comment
Share on other sites

je suis en pe2 et on me demande d'analyser pourquoi les élèves de moyenne section ne parviennent pas à utiliser leur seconde main pour compter jusque 6 par exemple. En effet, dès qu'ils arrivent à ce nombre, ils recommencent à compter à partir de un sur leur seconde main.

On m'a dit que c'est normal car à cet âge, ils n'ont pas accès au surcomptage. J'ai compris vos définitions mais dans cette situation,je ne vois pas le rapport!!!!

Moi non plus ...

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses!

je suis en pe2 et on me demande d'analyser pourquoi les élèves de moyenne section ne parviennent pas à utiliser leur seconde main pour compter jusque 6 par exemple. En effet, dès qu'ils arrivent à ce nombre, ils recommencent à compter à partir de un sur leur seconde main.

On m'a dit que c'est normal car à cet âge, ils n'ont pas accès au surcomptage. J'ai compris vos définitions mais dans cette situation,je ne vois pas le rapport!!!!

Pour compléter Watteau et Dominique

Ils voient dans leurs mains 2 collections distinctes et indépendantes.

A cela s'ajoute, que lorsqu'on leur apprend à utiliser leurs doigts avec la comptine, il y a une association de chaque mot avec chaque doigt (Je crois Brissiaud en parle dans un de ces bouquins).

Donc ils n'ont pas encore compris qu'avec 2 mains, ils pouvaient avoir une collection de 10

Ce n'est pas donc tellement un problème de surcomptage, mais plutôt un problème lié à la représentation de la quantité (voir définition de recomptage ?).

Vince

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...