Jump to content

Pour les dirlos...


thierry fabre

Recommended Posts

Que du coup, le directeur sera totalement déchargé, ce fainéant ?

Zut, ce n'est pas une question non plus ...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 35
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • thierry fabre

    5

  • Goëllette

    5

  • sammy63

    5

  • balkis

    3

Que du coup, le directeur sera totalement déchargé, ce fainéant ?

Si on va par là, il y a bien la phrase célèbre que tout dirlo, même avec un quart de décharge, a entendu ou entendra un jour de la part de l'un de ses collègues

" Dis, comme tu travailles pas, cet aprem, tu pourrais pas... ?" :devil_2:

Thierry fabre

Link to comment
Share on other sites

Ceci dit, avec l'extinction des remplaçants, ça devient dur à gérer, même avec des collègues au courant de mon boulot : 3 absents sur 10, ben, j'ai pris la classe sur ma décharge et je ferai le reste;..plus tard mais çà fait C....!!!

Link to comment
Share on other sites

bonjour les Dirlos,

Encore une manante-adjointe qui voudrait savoir si vous avez déjà vécu chez vous des " fusions" d'école.

nous "bénéficions" pour l'an prochain d'un regroupement de 2 écoles de respectivement 7 et 8 classes

avec un directeur "tout neuf" pour les 2 postes. (départ de nos deux dirlos).

Ma réponse est "oui".

Mais quelle est ta question ?

Thierry fabre

C'est quoi le but de la manoeuvre ? J'ai du mal à saisir le gain (court terme?, long terme?, profil d'EPEP) ???

En fait ce n'est pas vraiment une fusion... il y a deux postes de direction sur 2 écoles, en parallèle : avec 2 projets d'école et deux organisations d'équipes différentes. Deux casquettes donc, mais aussi avec des projets communs (travail de décloisonnement, projets communs entre les 2 écoles avec les postes ZEP (ce qui se fait déjà sur le cycle 2), travail avec les mater, le collège...)

La collègue qui a accepté ce poste a du pain sur la planche...

mais elle va gagner du temps avec un seul compte rendu de "réunion de directeurs" :lol:

Je sens que les plannings de Conseils de cycles, conseil des maitres et autres fariboles vont être chargés...

Bonne fin d'année malgré tout !!!

Link to comment
Share on other sites

Le but de la manœuvre ?

Pas évident, il faudrait déjà être sur qu’il y ait manœuvre…

A discuter avec les gens du ministère, on se rend vite compte qu’ils ont un langage bien à eux, très éloigné de nos réalités. Ils te parlent par exemples des ETP, des « emplois temps plein » comme d’autres te parleraient des Tables de La Loi…

Or, à lire la configuration de tes deux écoles, les sacro-saintes règles d‘or de la LOLF en prennent un vieux coup. Tu avais cette année deux dirlos d’écoles de 7 à 8 classes, soit 2 ETP, auxquels on rajoute, pour chacun d’entre eux, un quart de décharge.

Cela donne 2 ETP + 0,25 + 0,25 = 2,5 postes

Avec cette nouvelle donne, un seul dirlo (1 ETP) totalement déchargé, soit 2 ETP

Un demi-poste d’économisé, pas de quoi se taper le derche par terre, surtout en ces temps où l’on a, ce que l’on sait trop peu, 6 à 8000 PE en surnombre !

(http://education.blog.lemonde.fr/ )

A priori, pas de quoi hurler à la mort… Ca donne une école de 15 classes, ce qui existe déjà sans que collègues comme gamins se suicident en rangs serrés.

Côté EPEP, avant que de défoncer le pavé pour créer moultes barricades, faudrait encore savoir ce que ça va être réellement…

Par contre, ce qui me surprend, c’est le côté bâtard de cette démarche : un seul dirlo pour deux écoles différentes, non fusionnées, ça ne va pas être simple pour cette collègue.

Ce que j’ai vécu est différent. J’ai démarré comme dirlo dans une 7 classes élémentaire, mixte I de son nom, avec comme voisins (un grillage d’un mètre séparait les cours de récrés, le bâtiment était commun) une école mixte II de 6 classes.

Résultat, des dizaines de parents qui passaient leur temps à t(enter de savoir quelle école lavait plus blanc… Zizanie entre collègues, histoires minables pour les inscriptions, bisbilles entre écoles qui se partageaient une seule maternelle commune, etc… On a travaillé pendant deux ans avec quelques collègues pour que les deux écoles soient fusionnées, ce qui est fait aujourd’hui à la satisfaction générale…

Mais il s’agissait d’une fusion, non d’un regroupement comme celui que tu évoques, qui me semble porter plus de problèmes qu’il n’en résoud

Thierry Fabre

Link to comment
Share on other sites

Ceci dit, avec l'extinction des remplaçants, ça devient dur à gérer, même avec des collègues au courant de mon boulot : 3 absents sur 10, ben, j'ai pris la classe sur ma décharge et je ferai le reste;..plus tard mais çà fait C....!!!

Ce n'est pas malin, ça ! Comme ça, l'ien continuera à envoyer les remplaçants ailleurs ... là où le directeur n'accepte pas de prendre en charge une classe sur sa décharge ... de direction.

Le but de la manuvre ?

Pas évident, il faudrait déjà être sur quil y ait manuvre…

A discuter avec les gens du ministère, on se rend vite compte quils ont un langage bien à eux, très éloigné de nos réalités. Ils te parlent par exemples des ETP, des « emplois temps plein » comme dautres te parleraient des Tables de La Loi…

Or, à lire la configuration de tes deux écoles, les sacro-saintes règles dor de la LOLF en prennent un vieux coup. Tu avais cette année deux dirlos décoles de 7 à 8 classes, soit 2 ETP, auxquels on rajoute, pour chacun dentre eux, un quart de décharge.

Cela donne 2 ETP + 0,25 + 0,25 = 2,5 postes

Avec cette nouvelle donne, un seul dirlo (1 ETP) totalement déchargé, soit 2 ETP

Ce que jai vécu est différent. Jai démarré comme dirlo dans une 7 classes élémentaire, mixte I de son nom, avec comme voisins (un grillage dun mètre séparait les cours de récrés, le bâtiment était commun) une école mixte II de 6 classes.

Résultat, des dizaines de parents qui passaient leur temps à t(enter de savoir quelle école lavait plus blanc… Zizanie entre collègues, histoires minables pour les inscriptions, bisbilles entre écoles qui se partageaient une seule maternelle commune, etc… On a travaillé pendant deux ans avec quelques collègues pour que les deux écoles soient fusionnées, ce qui est fait aujourdhui à la satisfaction générale…

Mais il sagissait dune fusion, non dun regroupement comme celui que tu évoques, qui me semble porter plus de problèmes quil nen résoud

Thierry Fabre

Je ne comprends pas cette histoire d'ETP : deux écoles avec un directeur déchargé 1 jour : ça fait 2 jours de décharge à pourvoir.

Or la nouvelle école de 15 classes avec un directeur totalement déchargé : ça fait 4 jours à pourvoir.

L'administration est donc perdante, sur ce coup-là, non ?

Et c'est toi qui a pris la direction de la nouvelle école ? Tu es totalement déchargé, veinard ?

Link to comment
Share on other sites

Ceci dit, avec l'extinction des remplaçants, ça devient dur à gérer, même avec des collègues au courant de mon boulot : 3 absents sur 10, ben, j'ai pris la classe sur ma décharge et je ferai le reste;..plus tard mais çà fait C....!!!

Ce n'est pas malin, ça ! Comme ça, l'ien continuera à envoyer les remplaçants ailleurs ... là où le directeur n'accepte pas de prendre en charge une classe sur sa décharge ... de direction.

Le but de la manœuvre ?

Pas évident, il faudrait déjà être sur qu’il y ait manœuvre…

A discuter avec les gens du ministère, on se rend vite compte qu’ils ont un langage bien à eux, très éloigné de nos réalités. Ils te parlent par exemples des ETP, des « emplois temps plein » comme d’autres te parleraient des Tables de La Loi…

Or, à lire la configuration de tes deux écoles, les sacro-saintes règles d‘or de la LOLF en prennent un vieux coup. Tu avais cette année deux dirlos d’écoles de 7 à 8 classes, soit 2 ETP, auxquels on rajoute, pour chacun d’entre eux, un quart de décharge.

Cela donne 2 ETP + 0,25 + 0,25 = 2,5 postes

Avec cette nouvelle donne, un seul dirlo (1 ETP) totalement déchargé, soit 2 ETP

Ce que j’ai vécu est différent. J’ai démarré comme dirlo dans une 7 classes élémentaire, mixte I de son nom, avec comme voisins (un grillage d’un mètre séparait les cours de récrés, le bâtiment était commun) une école mixte II de 6 classes.

Résultat, des dizaines de parents qui passaient leur temps à t(enter de savoir quelle école lavait plus blanc… Zizanie entre collègues, histoires minables pour les inscriptions, bisbilles entre écoles qui se partageaient une seule maternelle commune, etc… On a travaillé pendant deux ans avec quelques collègues pour que les deux écoles soient fusionnées, ce qui est fait aujourd’hui à la satisfaction générale…

Mais il s’agissait d’une fusion, non d’un regroupement comme celui que tu évoques, qui me semble porter plus de problèmes qu’il n’en résoud

Thierry Fabre

Je ne comprends pas cette histoire d'ETP : deux écoles avec un directeur déchargé 1 jour : ça fait 2 jours de décharge à pourvoir.

Or la nouvelle école de 15 classes avec un directeur totalement déchargé : ça fait 4 jours à pourvoir.

L'administration est donc perdante, sur ce coup-là, non ?

Oui, si on veut raisonner en ETP on doit prendre la situation globale de l'école:

- avec 2 dirlos : 7 + 8 + 1/2 = 15,5 ETP

- avec 1 dirlo : 7 + 8 + 1 = 16 ETP

Ce 1/2 ETP correspond aux 2 jours de décharge supplémentaires...

Link to comment
Share on other sites

Oui, si on veut raisonner en ETP on doit prendre la situation globale de l'école:

- avec 2 dirlos : 7 + 8 + 1/2 = 15,5 ETP

- avec 1 dirlo : 7 + 8 + 1 = 16 ETP

Ce 1/2 ETP correspond aux 2 jours de décharge supplémentaires...

Et oui c'est un 1/2 poste en plus car les 2 directeurs avaient chacun une classe quand le nouveau n'en n'aura plus...

Link to comment
Share on other sites

On a travaillé pendant deux ans avec quelques collègues pour que les deux écoles soient fusionnées, ce qui est fait aujourd’hui à la satisfaction générale…

Mais il s’agissait d’une fusion, non d’un regroupement comme celui que tu évoques, qui me semble porter plus de problèmes qu’il n’en résoud

Merci!

Je suis bien d'accord avec les problèmes de gestion...

Cette année un des poste de direction est "bloqué" (titulaire détaché) et la fusion était sans doute prématurée, mais nous allons sans doute aussi oeuvrer pour une grosse école... qui parait bien plus simple pour tout le monde !

Link to comment
Share on other sites

Le but de la manœuvre ?

Pas évident, il faudrait déjà être sur qu'il y ait manœuvre…

A discuter avec les gens du ministère, on se rend vite compte qu'ils ont un langage bien à eux, très éloigné de nos réalités. Ils te parlent par exemples des ETP, des « emplois temps plein » comme d'autres te parleraient des Tables de La Loi…

A priori, pas de quoi hurler à la mort… Ca donne une école de 15 classes, ce qui existe déjà sans que collègues comme gamins se suicident en rangs serrés.

Côté EPEP, avant que de défoncer le pavé pour créer moultes barricades, faudrait encore savoir ce que ça va être réellement…

Par contre, ce qui me surprend, c'est le côté bâtard de cette démarche : un seul dirlo pour deux écoles différentes, non fusionnées, ça ne va pas être simple pour cette collègue.

Mais il s'agissait d'une fusion, non d'un regroupement comme celui que tu évoques, qui me semble porter plus de problèmes qu'il n'en résoud

Thierry Fabre

Bonjour,

l'opération "l'administration nomme un seul directeur pour deux écoles différentes " a déjà été réalisée en isère :

une directrice nommée sur une école primarisée (écoles élémentaire et maternelle confondues) au détriment du directeur de la maternelle qui aurait du être prioritaire mais a été écarté en raison de ses prises de positions contre Base Elèves.

A la rentrée, est nommée sur la direction d'une autre école proche géographiquement mais sur une autre commune et dans une autre circo !

Le tort de cette école était de fonctionner de façon collègiale et avec un engagement pédagogique fort.

Cette école avait fait l'objet d'un appel à candidature (poste à profil) qui avait fait le tour des écoles de France... il y était question de rétablir la loyauté dans l'école ...

Depuis, c'est la pagaille dans les deux écoles, une directrice aux ordres, des abus autoritaires et une communication défaillante !

Link to comment
Share on other sites

au détriment du directeur de la maternelle qui aurait du être prioritaire mais a été écarté en raison de ses prises de positions contre Base Elèves.

Et oui en tant que dirlo nous n'avons qu'une fonction qui peut nous être retirée à tout moment par l'IA. Tant que notre travail ne sera pas reconnu institutionnellement par un statut...

Le tort de cette école était de fonctionner de façon collègiale et avec un engagement pédagogique fort.

Pourrais-tu m'expliquer une direction collégiale ? Qui est responsable de la sécurité ? Qui est responsable de la répartition des moyens et des personnes ? Qui gère le budget et en est garant face à la mairie ? Qui signe les autorisations de sortie ? Qui effectue les admissions et qui remplit Base Elèves ? Et donc qui touche la prime ? Qui ira au tribunal s'il y a un problème un jour ? Je pourrais en rajouter quelques pages mais je suis curieux de savoir comment fonctionne une direction collégiale d'un point de vue organisation mais surtout d'un point de vue institutionnel et légal vis à vis des responsabilités de l'enseignant comme les autres chargé de direction ?

Link to comment
Share on other sites

Dans ce type d'école, en général, il y a un directeur nommé (qui peut être au départ consentant) qui s'écrase (celui qui est responsable de tout officiellement) et des adjoints qui s'octroient le droit d'exiger d'être consultés pour tout.

Là où ça coince, généralement, dans la collégialité, c'est que ça nécessite un nombre très important de réunions.

Dans les faits, c'est rarement la collectivité qui décide, mais plutôt un collègue ayant une plus grande influence, qui tape du poing sur la table (ce qui montre qu'il est souvent nécessaire que quelqu'un tranche, après avis du conseil des maîtres), les autres était parfois d'accord, s'en fichant, ou subissant.

Une école avec une direction collégiale, ça me fait penser à la jungle, avec la loi du plus fort, incontrôlable.

Une école avec une direction classique, avec un directeur qui a des missions bien déterminées, me semble plus juste, et en tous cas plus fonctionnelle.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...