Jump to content

incivilités et violences


flo5
 Share

Recommended Posts

Je viens partager un article que je viens de lire :

"Face aux violences scolaires, l'Education Nationale fait le choix des bourreaux

7e54e5e0-343d-11e4-ba39-cd47c4335e9f_huff-logo.gif
Fatiha Boudjahlat25 octobre 2016
 
Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem dans une école primaire le 16 novembre 2015 à Paris.

Les premières victimes des violences scolaires sont les enfants. Le Ministère fait le choix de les minorer et de les dissimuler, comme celles que subissent les personnels, illustrées récemment par une succession d'actes graves. Les enseignants ne déclarent que les faits les plus graves d'atteintes physiques, les violences verbales ayant été banalisées par les directions même des établissements, comme mode ordinaire d'expression des élèves. Face aux violences faites aux élèves et aux personnels, le Ministère, fort silencieux sur les agressions de ses personnels, fait le choix des bourreaux."

Article complet ici : https://fr.news.yahoo.com/face-violences-scolaires-leducation-nationale-134500924.html

Pour changer cela, déclarons tous les actes de violences physiques ou verbales : renseignons le registre obligatoire Santé et sécurité au travail qui doit être disponible dans chaque école et qui est fait pour ça.

Tant que nous ne ferons rien, cela continuera. Alors, je sais, ça fait encore du travail en plus, mais c'est un travail pour améliorer le long terme.

Un bon guide sur le registre santé et sécurité (ce n'est pas mon syndicat) : http://sections.se-unsa.org/33/IMG/pdf/guide_RegistreSanteSecurite_Janvier2013.pdf

Un autre ici (ce n'est pas non plus mon syndicat) : http://87.snuipp.fr/IMG/pdf/guide_sante_securite_annee_2015-2016.pdf

Et en cas d’incivilités et/ou violences, pensez aussi à demander la mise en œuvre de la protection fonctionnelle.

Plus nous serons nombreux à déclarer ces actes, plus on pourra faire changer les choses !

Arrêtons de nous résigner, n'ayons plus honte, ne restons pas seul(e) face à ça, soutenons nos collègues, agissons !

Link to comment
Share on other sites

Je ne remets pas en cause le fond, m'enfin la forme du message a son importance.

Et parler de "bourreaux", quand même...

Oh, et puis je viens de lire l'article dans son entier, et finalement il n'y a pas que la forme qui me gêne. J'ai quand même beaucoup de mal avec les casseurs de "pédagogistes", qui leur font porter la responsabilité tous les dysfonctionnement de l'école.

Link to comment
Share on other sites

Sinon, ma proposition de faire remonter tous les actes d'incivilités et de violence via le registre santé et sécurité au travail pour que quelque chose soit fait à ce sujet, vous en pensez quoi ?

Link to comment
Share on other sites

Ce sont deux choses différentes, qui se recoupent sur certains points (par exemple la déclaration d'actes de violence), mais qui n'ont pas le même but, l'un étant plutôt destiné à la répression des actes au coup par coup (les faits établissements), l'autre (le registre santé sécurité) étant essentiellement destiné à l'amélioration des conditions de travail, est traité en CHSCT et permet d'agir sur du long terme en apportant des solutions au situations qui y sont déclarées. Donc l'un est plutôt sur le versant punition des actes, l'autre sur le versant protection des salariés (enseignants, ATSEM, AVS, ..) avec une dimension préventive via les actions mises en place suite à déclaration.

En tout cas, merci de vous y intéresser. Je conçois bien qu'à court terme, cela ajoute encore à la paperasse qu'on rempli (et que les directeurs ont à traiter), mais je pense que c'est vraiment un outil que l'on doit faire vivre si on veut voir nos conditions de travail s'améliorer, notamment en ce qui concerne les faits de violence physique ou verbale.

 

Link to comment
Share on other sites

je suis d'accord su le fait que cela rajoute de la paperasse mais c'est bien aussi de mettre noir sur blanc certaines choses, ne serait-ce que les agressions verbales des parents. Dans notre école il est souvent arrivé que des parents nous crient dessus, je trouve cela inadmissible et violent. Je n'irais peut être pas jusqu'à porter plainte, mais un registre me paraît utile. Jusqu'à présent j'ouvre un dossier chez moi quand un parent commence à être envahissant ou trop péremptoire avec une chronologie précise. Cela m'aide à distancier et en même temps à avoir des traces précises des évènements.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, juste deux questions :

j'ai rempli le registre de sécurité enfin une feuille mais mon directeur a gardé cette feuille pendant 15 jours avec un prétexte bidon. Y a t il une date limite? je pense qu'il ne va pas donner suite (car ça suppose qu'il fasse une demande au maire concernant notre sécurité et il s'y refuse  car lui et le maire s sont potes). Donc la feuille que j'ai rempli et signée par mes collègues également a t elle une durée légale?

Autre chose, une maman agresse verbalement une collègue et déàa l'année dernère elle avait eu un comportement complètement hystérique car son fils s'était écrit sur la main et que l'atsem ne lui avait pas faire prendre de douche. Elle s'etait mise dans un état youhouuu énorme , hurlant après la collègue, refusant les discussions,  et cette année a eu des remarques très très déplaisantes donc...Mon directeur (qui a peur des parents) a téléphoné à la maman quelques jours après pour lui dire qu'il était au courant. Est ce que ce type de comportement peut être écrit dans ce registre?

Merci :)

Link to comment
Share on other sites

Bien entendu. Propos violents et calomnieux.

Lorsque tu as remplis ce registre il faut le faire remonter à la personne référente à l'inspection souvent un CPC, tu n'es pas obligé de passer par la direction et surtout envoie le double à ton syndicat pour le suivi!

 

 

Link to comment
Share on other sites

Tout ce qui peut porter atteinte à la santé physique et mentale (les RPS, Risques Psycho- Sociaux en font partie) et à la sécurité des personnels ou des usagers de l'école doit être noté dans ce registre. Donc ce qui s'est passé avec cette maman qui a hurlé doit être consigné dans ce registre. Toute fiche ajoutée dans ce registre doit être traitée. Je pense qu'il est aussi utile de faire passer une copie de ta fiche au CHSCT (les coordonnées des membres du CHSCT sont sur le site des IA, tu peux aussi trouver les représentants du personnel au CHSCT en allant sur les sites des syndicats de ton département).

Ci-dessous le document de l'académie de Bordeaux qui est très complet.

Courage et merci.

Registre_Sante_Securite_au_Travail bordeaux.doc

Link to comment
Share on other sites

Dans notre école, à chaque problème (intrusion dans l'école, agressions physiques - rares heureusement - ou verbales, menaces etc.) nous remplissons les faits établissement ET nous informons notre IEN (l'ancienne nous avait demandé d'arrêter de lui envoyer des mails pour ça, nous avons refusé car cela lui montrait que non, notre école n'était pas "tranquille" comme elle aimait le penser).
Je ne crois pas que l'on remplisse la fiche CHSCT. La fois où nous avons fait appel à elle, c'était pour l'alarme incendie qui ne fonctionnait pas (corne de brume impossible car trop grande école).

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses.

Link to comment
Share on other sites

faire remonter systématiquement ce genre d'incivilités à notre IEN, oui. Parler de "bourreaux", non, hors de question que je me pose en victime et hors de question de donner quelque titre que ce soit à de grossiers personnages.

Link to comment
Share on other sites

C'est déjà bien si vous remplissez les faits établissement, par contre je ne pense pas que ça remonte au CHSCT. L'avantage des fiches santés et sécurité c'est que c'est mis au grand jour et c'est abordé en CHSCT (si la remontée se fait bien).

Nao, je sais, le terme bourreaux m'a heurté aussi, mais j'ai mis cet article car il souligne bien que "Les enseignants ne déclarent que les faits les plus graves d'atteintes physiques, les violences verbales ayant été banalisées ,le Ministère,[est] fort silencieux sur les agressions de ses personnels."

Et j'ai posté ça justement pour qu'on arrête d'être des victimes seules dans leur coin et qu'on devienne au contraire des acteurs de notre "santé et sécurité au travail"..., pour que ce sujet ne soit plus tabou et ne subisse plus la loi du silence.

Merci à tou(te)s pour vos réponses.

Link to comment
Share on other sites

Plutôt que le terme de bourreaux, on peut penser à celui de tyrans tel que le voyait platon.

Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préferent les flatter,
lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien et de personne, alors,
c'est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyranie. 

Nous avons tellement laissé faire ces élèves par manque de moyens humains mais aussi de possibilités de sanctions intelligibles par ces élèves,  de soutien hiérarchique... etc.

Link to comment
Share on other sites

La médecine de prévention est aussi un bon moyen de remonter. Alors demandez une visite, c'est un droit!

Articles 22 et 24-1 du décret 82-453 relatif à l’hygiène et à la sécurité au travail.  « Les administrations sont tenues d’organiser un examen médical annuel pour les agents qui souhaitent en bénéficier. » (Article 22) De plus, « Les agents qui ne relèvent pas de l’article 24 (…) et qui n’auraient pas bénéficié de l’examen médical prévu à l’article 22 du présent décret font l’objet d’une visite médicale auprès d’un médecin de prévention tous les cinq ans. (…). » (Article 24-1) Par exemple Le  CHSCT D de la Vienne demande donc que la visite médicale de prévention puisse avoir lieu tous les ans pour les personnels à risque et pour ceux qui la demandent, et tous les cinq ans pour tous les autres personnels. Vote des syndicats:  : Pour : 1 (FO) - Contre : 6 (FSU : 4, UNSA : 2)...http://86.fo-snudi.fr/spip.php?article192

Link to comment
Share on other sites

Je voulais ajouter que, quand on subi une agression, la façon dont on est traité(e) suite à celle-ci, joue un rôle dans le processus de guérison. Par ailleurs, la multiplicité des agressions est un facteur aggravant, donc même si on gère bien plusieurs agressions, à force on est fragilisé(e) sans même sans apercevoir, et un jour on ne supporte plus. Donc il est important de faire remonter toute agression. A noter également que le syndrome de choc post traumatique peut concerner aussi les témoins d'agression, enfants ou adultes, donc même si on ne le fait pas pour nous, faisons-le pour protéger les autres.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, abel27 a dit :

Plutôt que le terme de bourreaux, on peut penser à celui de tyrans tel que le voyait platon.

Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants,
lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préferent les flatter,
lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien et de personne, alors,
c'est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyranie. 

Nous avons tellement laissé faire ces élèves par manque de moyens humains mais aussi de possibilités de sanctions intelligibles par ces élèves,  de soutien hiérarchique... etc.

C'est tout à fait ça, tu as trouvé la citation parfaite.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...