Jump to content

Apprendre et connaître l'alphabet : important ou pas ?


André Jorge
 Share

Recommended Posts

Bonjour ! :)

Les élèves de ma classe apprennent les lettres qui composent les mots qu'ils écrivent, je propose des activités sur les lettres du prénom, des activités sur les lettres en arts visuels, mais j'ai aussi mis en place un apprentissage par cœur des lettres de l'alphabet (chant, lecture des lettres sur affiche,...).

Mais, est-il essentiel, selon vous, de faire apprendre aux élèves l'alphabet ? En quoi est-ce important pour l'apprentissage de la lecture au CP ?

Merci. :)

Link to comment
Share on other sites

Je ne fait pas apprendre l'alphabet, l'ordre alphabétique, même si pour la plupart, ils connaissent la chanson. Mais on apprend le nom des lettres.

Dans les programmes de maternelle : "- Reconnaître les lettres de l'alphabet et connaître les correspondances entre les trois manières de les écrire : cursive, script, capitales d'imprimerie. "

Des éléments de précision pages 8 et 9 dans ce document d'accompagnement des programmes :

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Langage/39/8/Ress_c1_langage_ecrit_principe_456398.pdf

Citation

2.1. Reconnaître, nommer, utiliser les lettres de l’alphabet Reconnaître les lettres de l’alphabet est attendu en fin d’école maternelle. Le nom permet de donner une identité. Les lettres, tout d’abord dans leur graphie en capitales, doivent être reconnues grâce à leurs caractères et indépendamment de la place qu’elles occupent dans l’alphabet. Cette activité de reconnaissance est compliquée pour un tout jeune enfant car son système visuel a des difficultés à discriminer finement des lettres proches – surtout en écriture script – comme c et d et parfois en miroir comme b et d. Les écrire (d’abord en capitales) est une aide précieuse pour la différenciation et l’orientation des lettres. L’enseignant ne doit jamais perdre de vue l’explication des enjeux et des finalités de cet apprentissage. L’alphabet, comme la comptine numérique pour les nombres, n’est qu’une aide pour associer oral et écrit et pour mémoriser le nom de la lettre. L’utilisation de supports culturels comme les abécédaires peut Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Ressources maternelle - Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Partie III.2 - L’écrit - Découvrir le principe alphabétique http://eduscol.education.fr/ressources-maternelle 9 aussi s’avérer très fructueuse (Consulter Ressources pour la classe : Les abécédaires). Si la ritualisation des pratiques s’avère nécessaire à certaines étapes de l’apprentissage, la mise en contexte reste essentielle. La reconnaissance des lettres s’exerce tout d’abord dans les activités de production. Certaines lettres, en fonction de leur fréquence dans la classe, seront nommées au moment de l’observation de l’enseignant qui écrit un message, au cours des productions collectives de textes, des essais d’écriture de mots, des premières productions autonomes d’écrits ou des activités graphiques d’écriture de lettres. Chaque occasion permettra d’associer le nom, au son et au tracé. Un référentiel devra être placé en classe afin que les élèves puisent l’utiliser comme outil en fonction des besoins. Le prénom reste le support privilégié pour mettre en évidence la permanence des lettres et de leur alignement de gauche à droite. L’appel des présents avec la comparaison de prénoms, parfois comportant des graphèmes complexes, ne rebute pas les élèves. Ils peuvent même découvrir que certains sons ne sont pas produits par les mêmes lettres : « Audrey ça commence pareil qu’Olivier, mais on ne voit pas de O ». Des activités de catégorisation comme le classement des prénoms par initiale, par une lettre commune, en fonction d’éléments formels identiques… concourent également à cet apprentissage. Les mots familiers : jours de la semaine, mots ou groupes de mots qui reviennent souvent dans les activités de la classe, mots utilisés dans les projets de la classe, titres des livres lus et connus, noms des héros des récits, répertoires d’actions plastiques ou motrices, consignes, tous les mots dont le sens est contextualisé et connu, deviennent des supports de réflexion et permettent de comparer, d’isoler, de mettre en relation unités sonores et unités graphiques. Ces activités centrent l’attention sur la découverte d’indices linguistiques permettant la découverte du principe alphabétique. La pratique rituelle, à certaines périodes, d’activités d’identification des lettres et la mise en place de jeux de dénomination sont reconnues comme permettant à tous d’acquérir la compétence visée. On peut citer, en grande section, par exemple les jeux suivants : (Consulter Ressources pour la classe : Jeux pour reconnaître et nommer les lettres) • Kim visuels • Loto des lettres • Memory des lettres • Dominos des lettres • Mistigri des lettres • Guili-toc des lettres • Découvre le prénom caché (Pendu des prénoms) • Jeu de l’oie des lettres.

 

Link to comment
Share on other sites

Selon moi, connaître l'alphabet n'est pas nécessaire et important pour l'apprentissage de la lecture. Connaître le nom des lettres est important pour retrouver le son que produisent certaines lettres. Je n'aime pas la chanson de l'alphabet et en ce moment je ne bats avec mes élèves pour qu'ils connaissent l'alphabet sans chanter (élèves de CP). La chanson est beaucoup trop rapide dans la partie "L-M-N-O-P". Ils sont incapables de me dire distinctement ces 5 lettres. 

En revanche, connaître l'alphabet est important en fin de CP et CE1... pour la recherche dans le dictionnaire.

Link to comment
Share on other sites

et certains de mes élèves ont appris X Y ET Z !!! et pour les plus faibles, c'est la catastrophe.

La chanson est à mon sens contre productive. En revanche, en CP, je fais très tôt dans l'année construire le petit dictionnaire de la classe pour les mots que les élèves aiment, veulent écrire souvent... et donc je me sers de l'ordre alpha très tôt. De plus, certains se servent de l'alphabet comme outil pour reconnaître une lettre ou savoir l'écrire. Donc, comme pour la comptine numérique : pas de comptine !!! Mais une récitation parlée, scandée.

Link to comment
Share on other sites

L'apprentissage de la chanson est un élément qui doit être absolument accompagné par d'autres éléments. Effectivement, la partie LMNOP est très souvent mal maîtrisée et les enfants la disent correctement lorsqu'ils maîtrisent bien l'alphabet ou que l'on a vraiment insisté sur cette partie en décomposant.

Pour moi, plus que le nom de la lettre, il est important de connaître le son qu'elle produit.

C'est un obstacle de moins dans l'apprentissage de la lecture. Si on connait le son des lettres, on peut rapidement déchiffrer des mots comme MOTO.

Je le vois sur mon fils de presque 4 ans; il est en PS. Il connait le nom des lettres de l'alphabet (je pense qu'il a une grosse mémoire photographique). Par le biais de jeux de devinette du style "On cherche un animal qui commence par T, [t]" surtout (sa soeur de 6 ans les adore!) ou par quelques apports que je lui fais: "M ça fait [m]", il a aussi mémorisé les sons de la plupart des lettres.
Voilà ce qui est arrivé chez moi en décembre: Sa soeur de CP fait sa lecture le soir. Il vient sur mes genoux et commence à dire à haute voix: "M, [m], I, MI, N, [n], A, NA, MINA!". Et il lit plein de mots du livre de CP du coup.
Je décompose ce qu'il a fait car je trouve que la connaissance des lettres et surtout du son qu'elles produisent prend tout son sens.
Cela favorise un apprentissage rapide (et même précoce parfois) de la lecture.
La lecture donnant accès à toute une somme de savoirs, je trouve que la connaissance des lettres est une chose très importante.

 

Après, perso, je manque d'idées pour travailler cette compétence et surtout je ne suis pas spécialiste de la maternelle.
Merci Anna59 pour tes références que je viens de copier/coller!!

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec Sophely 1 !

Pour moi, c'est le son des lettres qui prime par rapport à leur nom pour apprendre à lire. Dans l'évaluation nationale de début CP, mes élèves qui avaient un peu acquis le code alphabétique ont orthographié "vélo" : VLO. Ce qui est déjà très bien ! Mais cela prouve que pour eux la lettre V avait la valeur phonétique "vé".

Je pense que l'un des manuels à conseiller en GS pour la lecture est celui de Thierry Venot, De l'écoute des sons à la lecture, aux éditions du GRIP.

Plus tard en CP, on peut apprendre l'ordre alphabétique pour classer des mots.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, André Jorge a dit :

(...)   Mais, est-il essentiel, selon vous, de faire apprendre aux élèves l'alphabet ? En quoi est-ce important pour l'apprentissage de la lecture au CP ?

Oui, je pense que c'est important en GS au moins.

Il ne s'agit pas d'une chanson mais d'entrer raisonnablement dans la découverte du principe alphabétique : on apprend donc le nom des lettres (au moins celles du prénom), en associant certaines on peut manipuler des syllabes et petit à petit on passe de la reproduction d'écrit (copier des mots) à l'encodage phonographique : chercher comment (avec quelles lettres) s'écrivent des mots plus ou moins simples mais utiles (MARDI, CARNAVAL, MENU, SORTIE, ...). Ce faisant, ils comprennent que les lettres sont associées à des sons...Tout ceci s'inscrit dans le temps et dans le cadre d'activités qui conservent du sens (écrire une date, organiser un menu, faire un reportage relativement à une sortie ou une fête...).

Cela contribue à mon avis à un apprentissage systématique abordé au CP surtout si on consolide aussi les compétences liées à l'oral (lexique et compréhension).

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Sophely1 a dit :

Pour moi, plus que le nom de la lettre, il est important de connaître le son qu'elle produit.

C'est un travail que je mets en place en milieu d'année de grande section et en fin d'année, les élèves sont capables de lire et d'écrire des mots "simples" tels que MOTO, PATATE, CADENAS, POTIRON, etc. et de courtes phrases. Je n'ai jamais pensé à aller plus loin avec mes élèves...

Mais il faut aussi connaître le nom des lettres de l'alphabet, je pense.

Link to comment
Share on other sites

Il faut connaître 3 choses: le nom, la forme (graphie) et le son.

Mes élèves de MS et quelques PS les reconnaissent via les initiales des copains: Le J de Jade et jeudi, Le M de Maëlle et mardi.... Assez vite, ils en mémorisent  aussi le son.

L'alphabet n'est intéressant qu'en élémentaire pour travailler l'ordre alphabétique et le dictionnaire, à mes yeux.

Link to comment
Share on other sites

Je fais peut-être fausse route, mais en moyenne section je vois la connaissance de l'alphabet comme moyen de se repérer dans un alphabet afin de nommer une lettre inconnue de la même façon que la comptine numérique permet de se repérer sur une frise numérique. Les élèves s'en passent très vite une fois les noms des lettres mémorisés dans les différentes écritures.
Je trouve que la "chanson de l'alphabet" est une grande aide mnémotechnique, il faut juste l'apprendre en ralentissant le passage KLMNOP.

Link to comment
Share on other sites

Je pense que connaître le nom de la lettre (exemple w = double vé) est plutôt un handicap. Il est bien plus important de connaître le son que fait la lettre.

D'ailleurs en CE1, des élèves sachant lire confondent encore les noms du c, k et q, et ceux du j et du g.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Connaître le nom des lettres me semble aider les élèves à jongler entre leurs différentes écritures (un g est un g en cursive, en capitale ou en script, le nom aide à faire ce lien entre ces différentes représentations de la lettre g). ça aide à construire le concept de lettre, enfin j'en ai l'impression.

Pour apprendre à lire, le son de la lettre semble plus important que son nom mais quand un enfant ne reconnaît pas une lettre en fonction du type d'écriture ou de typo,  il est aussi handicapé dans son effort de déchiffrage...

Je fais comme @Deranged, on utilise la chanson de l'alphabet pour s'aider, au début, à retrouver le nom d'une lettre (en ralentissant le débit et en veillant à bien détacher le nom des lettres surtout pour L M N O P). On utilise d'autres jeux pour les mémoriser.

Dès le début, j'explique aussi aux enfants que le nom de la lettre n'est pas forcément son chant... (on constate que "A" chante [a], comme le nom de la lettre, mais que ce n'est pas vrai pour la lettre S ou bien d'autres).

Link to comment
Share on other sites

Apprendre l'alphabet en regardant une affiche avec les lettres peut être un frein. J'ai déjà eu des élèves qui finalement déplaçaient leur regard au fur et à mesure qu'ils chantaient la comptine de l'alphabet pour retrouver une lettre et du coup n'apprenaient pas à reconnaître les lettres. Ainsi si on demande à un élève de nommer les lettres du mot "voiture"  il va chanter la comptine pour arriver à V et dire V et ainsi de suite pensant 5 min ! 

J'ai déjà lu des travaux qui expliquaient que l'enfant doit connaitre le son de la lettre pour entrer dans la lecture. Je suis plutôt d'accord avec cette idée.

Mais après je me pose la question pour écrire. Si on fait de l'écriture tâtonnée est-ce que le son de la lettre suffit ? Si on veut faire écrire le mot cadeau par exemple le son [k] peut être C, q, k. il faut bien à un moment expliquer qu'un son peut correspondre à plusieurs lettres. On entre ainsi, doucement, dans l'orthographe.

Link to comment
Share on other sites

Mes élèves adorent la chanson de l'alphabet, mais je ne crois pas que nous utilisions la même... D'ailleurs, j'ai plusieurs version de cette chanson : celles de Chantal Goya, de Dorothée, et d'autres. Je leur passe les versions en vidéo : ils peuvent voir les lettres, les personnages qui dansent et chantent, etc. et chanter en même temps.

Il y a 11 heures, borneo a dit :

Il est bien plus important de connaître le son que fait la lettre.

Je pense plutôt, comme dit quelques messages plus haut, qu'il est essentiel de connaître  le nom, la forme (graphie) et le son.

Il y a 7 heures, électron-enchaîné a dit :

J'ai déjà eu des élèves qui finalement déplaçaient leur regard au fur et à mesure qu'il chantait la comptine de l'alphabet pour retrouver une lettre et du coup n'apprenaient pas à reconnaître les lettres.

Mais c'est là justement une des différentes façons d'apprendre et aussi un moyen pour les élèves de retrouver le nom d'une lettre qu'ils auraient oubliée. Et on ne fait pas qu'apprendre les lettres en récitant la comptine de l'alphabet. Il y a aussi un travail sur l'affiche en montrant les lettres dans le désordre, avec les lettres des mots qu'on apprend à écrire, etc. et toutes les autres activités que l'on peut proposer. :)

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je pensais totalement inutile d'apprendre les lettres de l'alphabet dans l'ordre en maternelle... jusqu'à cette année.

J'ai un élève en grande difficulté qui bouge beaucoup (suspicion de handicap, mais dialogue compliquée avec la mère)... Il ne connaissait que 4 lettres en début d'année. Et grâce à la chanson de l'alphabet et l'alphabet écrit, il est devenu autonome pour reconnaître les lettres: il dit la comptine et se déplace pour trouver la lettre. Maintenant il en connait presque 20, et c'est ce qui l'a aidé à les apprendre.

Sinon, je suis assez d'accord sur le fait qu'il faut connaître le son de la lettre et la graphie pour apprendre à lire et à écrire. Par contre, l'apprentissage du nom de la lettre me parait moins important dans cet apprentissage. Mais c'est quand même plus pratique de savoir nommer le nom des lettres. Je m'explique si un enfant voit "ma" et qu'il sait que "m" fait "mmmmmmmmmmmm" et "a" fait "aaaaaaaaaa" il pourra apprendre à lire même si il ne sait pas le nom des lettres.

Link to comment
Share on other sites

Savez-vous comment et s'il est possible de "casser facilement le processus" qui fait qu'un enfant doit réciter tout l'alphabet pour retrouver le nom de la lettre (puis le son pour certains, perso je donne le son aussi)?
Dans une classe que je complète, j'ai un élève qui a fait cela pour toutes les lettres du mot :heat: (long et fastidieux mais il a réussi!) donc il sait que telle lettre c'est "Vé" mais il ne sait pas le dire d'emblée...

Je ne sais pas si je suis claire...

Merci!

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Sophely1 a dit :

Savez-vous comment et s'il est possible de "casser facilement le processus" qui fait qu'un enfant doit réciter tout l'alphabet pour retrouver le nom de la lettre (puis le son pour certains, perso je donne le son aussi)?
Dans une classe que je complète, j'ai un élève qui a fait cela pour toutes les lettres du mot :heat: (long et fastidieux mais il a réussi!) donc il sait que telle lettre c'est "Vé" mais il ne sait pas le dire d'emblée...

Tu peux lui proposer les petits jeux mentionnés dans le document d'accompagnement des programmes dont j'ai mis le lien plus haut : mistigri, memory, guili toc des lettres, retrouver une lettre demandée parmi des étiquettes mélangées... Et petit à petit, il va en mémoriser de plus en plus...

Il existe aussi pas mal de jeu sur ordinateurs ou d'application sur tablette où il faut cliquer sur la lettre demandée... Ca peut aider aussi, j'ai fait ça en APC en période 1 pour en débloquer quelques uns...

Link to comment
Share on other sites

Souvent, j'ai remarqué que ceux qui démarrent moins vite ou qui peinent en lecture au CP sont ceux qui ne connaissent que partiellement l'alphabet (le nom des 26 lettres et ne les reconnaissent pas à l'écrit) et qui n'entendent pas les sons  non plus et ne "tapent" pas les syllabes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Anna59 a dit :

Tu peux lui proposer les petits jeux mentionnés dans le document d'accompagnement des programmes dont j'ai mis le lien plus haut : mistigri, memory, guili toc des lettres, retrouver une lettre demandée parmi des étiquettes mélangées... Et petit à petit, il va en mémoriser de plus en plus...

Il existe aussi pas mal de jeu sur ordinateurs ou d'application sur tablette où il faut cliquer sur la lettre demandée... Ca peut aider aussi, j'ai fait ça en APC en période 1 pour en débloquer quelques uns...

Merci beaucoup pour ta réponse. Je vais donc poursuivre les activités en ce sens.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, bulle2 a dit :

Souvent, j'ai remarqué que ceux qui démarrent moins vite ou qui peinent en lecture au CP sont ceux qui ne connaissent que partiellement l'alphabet (le nom des 26 lettres et ne les reconnaissent pas à l'écrit) et qui n'entendent pas les sons  non plus et ne "tapent" pas les syllabes.

Idem, c'est pour ça que j'essaie de "mettre le paquet" sur la reconnaissance des lettres (nom et/ou son) et qu'ils les maîtrisent au maximum.

Link to comment
Share on other sites

Du coup, je pose la question ici: est-ce "normal", qu'à la rentrée, des élèves de GS ne reconnaissent et/ou nomment aucune lettre (même pas leur initiale) ou en connaissent moins de 6 ou 8 en capitale uniquement of course?
Cela m'a semblé être un niveau faible ou très faible (milieu mixte à favorisé) mais comme je n'ai pas beaucoup de recul... je ne sais pas si je me suis inquiétée pour rien...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Sophely1 a dit :

Du coup, je pose la question ici: est-ce "normal", qu'à la rentrée, des élèves de GS ne reconnaissent et/ou nomment aucune lettre (même pas leur initiale) ou en connaissent moins de 6 ou 8 en capitale uniquement of course?
Cela m'a semblé être un niveau faible ou très faible (milieu mixte à favorisé) mais comme je n'ai pas beaucoup de recul... je ne sais pas si je me suis inquiétée pour rien...

Je suis en REP+ j'ai des MS/GS.

Mes MS connaissent à cette époque de l'année le nom des lettres de leur prénom (sauf 2 qui ont d'autres lourdes difficultés par ailleurs : discrimination visuelle, orientation dans l'espace et mémorisation) et cette année j'en ai même 2 qui connaissent déjà le nom des 26 lettres (mais ça c'est rare...)

Link to comment
Share on other sites

Mes MS cette année connaissent presque tous les lettres de leur prénom ( et 1 connait presque toutes les 26 lettres : + de 20 et certains sons de lettres  ) .

Par contre je m'arrache les cheveux avec mes GS qui n'en connaissent que très peu malgré les activités de reconnaissance depuis  la rentrée .

SInon 2 de mes PS en connaissent déjà pas mal :D ( dont mon titi qui les connait toutes , mais connait aussi les nombres jusqu'à 50 :/ )

Tout dépend vraiment des années

Link to comment
Share on other sites

D'accord, merci pour ces retours. Je trouve le niveau "léger" tout de même donc comparé à ce que vous me dites de vos écoles...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Sophely1 a dit :

Du coup, je pose la question ici: est-ce "normal", qu'à la rentrée, des élèves de GS ne reconnaissent et/ou nomment aucune lettre (même pas leur initiale) ou en connaissent moins de 6 ou 8 en capitale uniquement of course?

Pour moi, ils devraient en connaître beaucoup plus. Tous mes élèves de MS, sauf 4, connaissent toutes les lettres de l'alphabet, tout comme mes GS (qui eux, en plus, travaillent sur le son des lettres) et je suis en milieu favorisé.

Pendant le premier trimestre, nous n'avons travaillé que sur des mots (choisis de façon à introduire à chaque fois une nouvelle lettre). Depuis février, j'ai mis en place un apprentissage systématique et quotidien autour de l'alphabet.

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, André Jorge a dit :

Pour moi, ils devraient en connaître beaucoup plus. Tous mes élèves de MS, sauf 4, connaissent toutes les lettres de l'alphabet, tout comme mes GS (qui eux, en plus, travaillent sur le son des lettres) et je suis en milieu favorisé.

Pendant le premier trimestre, nous n'avons travaillé que sur des mots (choisis de façon à introduire à chaque fois une nouvelle lettre). Depuis février, j'ai mis en place un apprentissage systématique et quotidien autour de l'alphabet.

C'est bien ce qu'il me semblait. Je n'ai pas osé mettre les pieds dans le plat avec l'équipe mais j'étais assez inquiète du niveau en arrivant dans l'école. On a mis le paquet pour remonter tout ça mais il est difficile en un an de maîtriser la connaissance des lettres dans les 3 écritures lorsqu'on arrive en GS avec 0, 1, 2, ou 6 lettres en capitale au plus...

Les enfants ont bien progressé, j'avoue que ça me rassure pour leur CP à venir.

Link to comment
Share on other sites

Le 11/02/2018 à 21:11, Sophely1 a dit :

C'est bien ce qu'il me semblait. Je n'ai pas osé mettre les pieds dans le plat avec l'équipe mais j'étais assez inquiète du niveau en arrivant dans l'école. On a mis le paquet pour remonter tout ça mais il est difficile en un an de maîtriser la connaissance des lettres dans les 3 écritures lorsqu'on arrive en GS avec 0, 1, 2, ou 6 lettres en capitale au plus...

Les enfants ont bien progressé, j'avoue que ça me rassure pour leur CP à venir.

Tout dépend peut etre des groupes aussi ? Mon groupe de GS ( ils sont 7 ) n''est pas super en connaissance des lettres par rapport à mes anciens GS qui sont en CP et mes MS actuels . Mais je disais déjà la même chose quand ils étaient en MS ...

 

Link to comment
Share on other sites

Le 11/02/2018 à 20:42, André Jorge a dit :

Pour moi, ils devraient en connaître beaucoup plus. Tous mes élèves de MS, sauf 4, connaissent toutes les lettres de l'alphabet, tout comme mes GS (qui eux, en plus, travaillent sur le son des lettres) et je suis en milieu favorisé.

Pendant le premier trimestre, nous n'avons travaillé que sur des mots (choisis de façon à introduire à chaque fois une nouvelle lettre). Depuis février, j'ai mis en place un apprentissage systématique et quotidien autour de l'alphabet.

Peux tu nous en dire plus sur cet apprentissage systématique et quotidien de l'alphabet ? Tu le fais au coin regroupement ? Tu choisis une lettre par rapport aux mots vues ? Cela m’intéresse.

Link to comment
Share on other sites

Apprendre le nom des lettres avant le son qu'elles produisent est pour moi un énorme contre sens de nos programmes. Pour apprendre à lire et encoder, le plus important est de connaitre le son des lettres, des digrammes...le nom venant naturellement ensuite.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, majea10 a dit :

Apprendre le nom des lettres avant le son qu'elles produisent est pour moi un énorme contre sens de nos programmes. Pour apprendre à lire et encoder, le plus important est de connaitre le son des lettres, des digrammes...le nom venant naturellement ensuite.

 

Cela pose quand même souci pour certaines lettres...

G c'est guitare ou girafe ?

C c'est café ou citron ? par exemple...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...