Aller au contenu
bouzou49

Conflits de notre enfant avec l'instit :informer l'inspection ou pas?

Messages recommandés

bouzou49

Bonjour

Je souhaite avoir votre avis concernant la scolarité de mon, enfant .Mon fils est scolarisé dans une école privée du village.

Mon fils a des difficultés scolaires depuis tout petit . Il a été propre à 3 ans et demi , a parlé à 3 ans et encore c'était difficile. La scolarité a été compliquée au début avec son enseignante , les choses se sont améliorée avec une remplaçante puis avec l'instit suivante. En parallèle, il a un suivi psy au cmp pour gérer ses angoisses. Il a un dossier mdph et une avs 9h par semaine. Jusqu'à l'année dernière CP nous étions plutôt confiants il progressait à son rythme se faisait des copains, les conflits diminuaient ainsi que les mots dans le cahier.

Mais cette année en CE1 c'est l'escalade. Une nouvelle instit est arrivée sur l'école et il a fallu aussi changer d'avs. Nous avons contacté la nouvelle instit dès le début pour voir avec elle comment adapter au mieux. J'avais toute confiance tout semblait aller pour le mieux. A partir de novembre la situation s'est dégradée : des mots dans le cahier tous les jours parfois pour des détails. Nous avons suivi l'instit et réprimandé notre enfant mais c'était de plus en plus grave: il faisait des crises pour monter dans le car, cherchait à blesser les autres et à se blesser. A la maison aussi la situation  se dégradait nous avions peur des week end .Nous avons consulté une psychologue extérieur (car le cmp ne nous donnait aucune piste), elle nous a donné des pistes et les choses se améliorées à la maison.Nous pensions que la situation devenait meilleure à l'école aussi mais ce n'était pas le cas, notre fils refusait désormais de travailler. Nous avons fait des tests de qi qui a révélé des problèmes de mémorisation et de lenteur qui nécessitent une adaptation en classe. Nous en avons parlé à l'enseignante et avons évoqué le fait que nous allions aussi voir une ergo et un orthoptiste pour adapter son travail et son matériel. Pour toute réponse lors de l'ess l'instit nous a dit que notre fils devrait plutôt aller en itep les après midi. Nous avons refusé car la psychologue qui a fait le test n'en voit pas l'interêt et l'ergo que nous avons consulté en bilan nous explique que notre fils a perdu toute confiance en lui. Nous avons revu l'enseignante depuis en lui demandant si elle se sentait capable d'essayer encore avec notre fils (double niv CE1 CE2) elle nous a répondu qu'elle ne savait pas, la directrice présente nous a dit que si des adaptations étaient faites c'était possible..

Mercredi la matinée a semble t-il été difficile , nous avons appris que jeudi et vendredi l'instit ne voulait plus de lui en classe et qu'il a été mis dans les autres classes. Notre fils est triste d'être mis ailleurs. Dans la classe de son ancienne maitresse il a un bon comportement . Je ne sais pas si lundi il réintégrera sa classe...

Je m'interroge sur le droit de l'instit d'empêcher l'enfant d'aller dans sa classe .Je ne sais pas si je peux me permettre d'en informer l'inspection ou si ça risque d'être pire  Nous nous posons bien sûr la question du changement d'école mais on a l'impression que notre fils est puni de ne pas s'entendre avec la maitresse. Plusieurs personnes m'ont dit de le mettre ailleurs afin qu'il redémarre de 0. Merci de votre avis .

B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gribouillette
Il y a 1 heure, bouzou49 a dit :

Je m'interroge sur le droit de l'instit d'empêcher l'enfant d'aller dans sa classe .Je ne sais pas si je peux me permettre d'en informer l'inspection ou si ça risque d'être pire  Nous nous posons bien sûr la question du changement d'école mais on a l'impression que notre fils est puni de ne pas s'entendre avec la maitresse. Plusieurs personnes m'ont dit de le mettre ailleurs afin qu'il redémarre de 0. Merci de votre avis .

Il m'arrive souvent d'exclure un élève de la classe pour le mettre chez un collègue. Particulièrement cette année. Tout simplement parce que j'ai plusieurs élèves avec troubles du comportement qui, quand ils font une colère/crise de nerf, nous empêchent complètement de travailler. (Jettent des cahiers, courent dans la classe, hurlent, se sauvent dans le couloir, etc...) Certains sont parfois exclus à la journée.

Pour moi ça n'a rien à voir avec le relationnel, plusieurs de ces élèves très difficiles sont par ailleurs attachants et je sais qu'ils "m'aiment bien" (c'est d'ailleurs un levier qui marche encore un peu, parfois, faire plaisir à la maîtresse.)

Donc, vu d'ici, je dirais que ton enfant n'est pas "puni de ne pas s'entendre avec la maîtresse" mais que la maîtresse l'exclut quand ce n'est plus gérable en classe. MAIS je ne suis pas dans la classe, je ne connais pas l'enseignante, ni ton fils, donc difficile d'avoir un avis tranché.

Dans tous les cas je ne pense pas qu'alerter l'inspection améliorera la situation, au contraire. Plutôt en reparler avec la maîtresse. Pour connaitre exactement le motif de son exclusion.

Il n'y a que cette maîtresse qui a des CE2? Pas de moyen de le mettre dans une autre classe l'an prochain? Le changer d'école peut être à double tranchant s'il se sent bien dans son école actuelle, s'il a des copains, etc...

Bon courage :wub: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Pas simple en effet!

Ceci dit je pense qu'il a peut-être un projet d'intégration , il faudrait peut-être réajuster les choses.

Quant aux avis de l'ergo et de la psy, ils n'ont pas vu votre petit en classe..... et si l'enseignante parle d'ITEP, il doit vraiment perturber la classe.

Le fait que la maîtresse dise ne pas savoir si elle pourra adapter plus pour lui et préfère parfois l'envoyer dans une autre classe, montre qu'une limite est atteinte. D'autre part en double-niveau, cela doit décupler les problèmes.

Avez-vous parlé avec son AVS? Que dit-elle de son attitude en classe? Elle le voit en classe.... ce serait vraiment intéressant.

En ce1, quand il y a problème, les difficultés deviennent encore plus douloureuses pour l'enfant (place accrue de l'écrit). L' écart se creuse avec les autres enfants et certains tentent par leur attitude de faire oublier leurs difficultés. La situation n'est certainement pas facile à vivre, mais essayez de savoir quel comportement il a en classe, il y a à creuser là.

Y a-t-il un enseignant ASH dans l'école? ( spécialisé pour travailler avec les enfants en difficulté) Si oui, travaille-t-il avec votre petit de temps en temps?

S'il fréquente un club de sport ou autre, comment se comporte-t-il en groupe avec d'autres enfants?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Bouzou, d'après ce que je lis,  vous sembliez être bien dans la discussion avec l'enseignante de votre fils (rencontres, passage d'information). L'avez-vous rencontrée avant d'informer l'IEN ? Je trouverai dommage de rompre l'échange.  Elle me semble honnête lorsqu'elle vous répond qu'elle ne sait pas si elle prendrait votre fils dans sa classe, qu'elle a besoin de réfléchir: elle n'est pas dans l'apparence" je gère tout tout va bien". Enfin c'est comme cela que je le perçois.

Il m'arrive de mettre aussi un enfant dans la classe d'un collègue quand des limites sont franchies et que je commence à m’énerver. Cela me permet de souffler. C'est assez rare pour que cela porte ses fruits. Enfin, c'est plutôt les collègues qui m'"envoient leur élèves car je suis la directrice (et la maîtresse des petits CP, trop la honte...:)). Cela ne les empêche pas de m’apprécier (enfin je crois...).

Bref, allez plutôt rencontrer l'enseignante pour tenter de comprendre ce qui se passe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
agora

Ici aussi , lorsqu'un élève empèche les autres de travailler , il va dans une autre classe. L'inspecteur le sait, celà ne le dérange pas, la priorité c'est que l'ensemble de la calsse puisse continuer les apprentissages si des comportements deveinnent trop perturbateurs et ne s'améliroent pas malgré des adapatations réalisées.

Avez vous un itep à proximité pour pouvoir en visiter un? Ils pourraient peut être répondre à vos questions, dans l'optique d'améliorer la situation pour tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Mettre un élève dans une autre classe, ce n'est pas l'exclure. On le fait souvent, pour des raisons diverses, mais jamais "pour rien".

Aucun IEN n'y trouvera à redire. Ce n'est pas du tout comme le mettre dans le couloir ou au coin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
isaroma

A lire l'histoire de votre enfant, pour savoir comment l'aider au mieux, il va peut-être falloir établir un diagnostic (donc par un médecin comme neuropediatre ou pedopsy spécialisée dans les troubles des apprentissages). Les cmp se refusent en général à établir un diagnostic, mais celui ci peut vraiment aider l'enfant, la famille et l'école à l'aider au mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, borneo a dit :

Mettre un élève dans une autre classe, ce n'est pas l'exclure. On le fait souvent, pour des raisons diverses, mais jamais "pour rien".

Aucun IEN n'y trouvera à redire. Ce n'est pas du tout comme le mettre dans le couloir ou au coin.

Je trouve même qu'exclure un élève permet à tout le monde de souffler, l'élève en question compris. Et il peut y faire du travail.

Tu es enseignante toi-même donc tu peux imaginer la gène occasionnée par ton fils.

Quand tu en discutes avec lui, que te raconte-t-il de la raison de son agitation ? Faites-vous ensemble des contrats : "si tu n'es pas exclu de la semaine, ..." ? Il est le maillon central de tout cela et il est impératif qu'il se rende compte de la problématique.

Je trouve l'enseignante honnête quand elle te dit qu'elle ne sait pas si elle va pouvoir adapter davantage.

Le fait que cela se passe dans le Privé laisse envisager qu'on puisse ne pas garder ton fils l'an prochain. En as-tu eu l'impression ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
Il y a 23 heures, bouzou49 a dit :

Nous avons revu l'enseignante depuis en lui demandant si elle se sentait capable d'essayer encore avec notre fils (double niv CE1 CE2) elle nous a répondu qu'elle ne savait pas, la directrice présente nous a dit que si des adaptations étaient faites c'était possible..

L'ergo, l'orthoptiste étaient-ils présents lors de l'ESS ? Ils ont aussi leur avis à donner sur ces adaptations possibles et sur une demande d'Itep...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flore49
Il y a 19 heures, borneo a dit :

Mettre un élève dans une autre classe, ce n'est pas l'exclure. On le fait souvent, pour des raisons diverses, mais jamais "pour rien".

Aucun IEN n'y trouvera à redire. Ce n'est pas du tout comme le mettre dans le couloir ou au coin.

Je rajouterais que c'est aussi le devoir de l'enseignante d'être garante des conditions d'apprentissage des autres élèves, qui ont le droit de travailler dans des conditions relativement sereines. Elle est enseignante de ton fils ET des autres. 

Je rajouterais bis que si j'ai bien compris, ton fils est en école privée ; je ne maîtrise pas bien les rouages du privé, mais en quoi l'inspecteur est concerné ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a 15 minutes, flore49 a dit :

Je rajouterais bis que si j'ai bien compris, ton fils est en école privée ; je ne maîtrise pas bien les rouages du privé, mais en quoi l'inspecteur est concerné ? 

Toutes les écoles sont sous l'autorité d'un IEN, même les écoles privées (sous contrat).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flore49
il y a 47 minutes, GdM a dit :

Toutes les écoles sont sous l'autorité d'un IEN, même les écoles privées (sous contrat).

L'école, mais les enseignants aussi ? Je croyais que l'IEN devait juste vérifier la conformité des enseignements aux programmes, et que les enseignants étaient sous l'autorité de tutelle du diocèse. Ça se voit que je n'y connais rien ?😀

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a 1 minute, flore49 a dit :

L'école, mais les enseignants aussi ? Je croyais que l'IEN devait juste vérifier la conformité des enseignements aux programmes, et que les enseignants étaient sous l'autorité de tutelle du diocèse. Ça se voit que je n'y connais rien ?😀

Il me semble que les enseignants du privé sont étaient aussi inspectés par l'IEN...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clairemont
il y a 36 minutes, GdM a dit :

Il me semble que les enseignants du privé sont étaient aussi inspectés par l'IEN...

Je confirme : nous sommes inspectés par le même IEN que les enseignants du public, c'est également notre supérieur hiérarchique. Je parle du privé sous contrat bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clairemont
il y a 8 minutes, Crac a dit :

Les écoles publiques ont l'obligation d'accueillir tous les enfants sans discrimination. Ce n'est pas le cas des écoles privés qui peuvent opérer une sélection en fonction de critères qui leur sont propres (moyens financiers, religion, résultats scolaires etc.) quand bien même ce n'est pas dit explicitement, tout le monde le sait. D'ailleurs, c'est pour ça qu'on met ses enfants dans le privé, pour ne pas se mélanger à telle ou telle population. Alors bien sûr, au sein du privé, le droit s'applique et l'école ne peut commettre des actes de discrimination flagrants, mais il y a discrimination et discrimination. Bref, dans le public, il y a des recours. Dans le privé, à moins de prouver un délit pénal, - enfant discriminé en raison de son handicap -, il n'y a pas de recours. Mais bon, en même temps, c'est le principe de base du privé.

Il faut se garder des généralités, ce que tu écris est peut-être vrai pour certains établissements des grandes villes mais je peux t'assurer que nous acceptons tous les enfants et que non, nous ne renvoyons pas les élèves qui nous posent problèmes, ni ceux dont les parents ne paient pas leurs contributions d'ailleurs!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Idem, Clairemont a été rapide que moi.

Je reviens sur la remarque de GdM, oui l'ergo et la psy doivent même assister à l'ESS, mais, et ce n'est qu'une impression, leurs avis étant certainement plus rassurants pour la maman, ce qui se comprend, elle les place au-dessus des autres personnes intervenant auprès de son enfant. Là encore, impression, à la maman de me contredire si tel n'est pas le cas.

La spychologue peut-être pas, mais l'ergo devrait être en relation avec l'enseignante qui plus est (vécu, il intervient dans l'école en général d'ailleurs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouzou49

Bonjour

Merci pour toutes vos remarques . J'essaye de faire le bilan de tout.

-Effectivement, vous avez majoritairement raison  en référer à l'ien ce n'est pas une bonne idée , je pense qu'à force de prendre des coups cette année tout s'embrouille dans ma tête. En plus ça risque de bloquer le dialogue avec l'école.

-Que mon fils soit exclu et mis dans une autre classe pour que tout le monde souffle ce n'est pas une mauvais chose mais je m'interroge sur le rôle de l'avs et sur son temps partagé qui ne permet pas d'isoler mon enfant lorsque le niveau est atteint. Une demande d'augmentation des heures est en cours , il serait judicieux sans doute que je propose qu'elle ne suive plus mon fils puisque la relation ne fonctionne pas (il a le dessus!).

-La psychologue et l'ergothérapeuthe ont donné des pistes d'ajustement (moins d'exercices que les autres moins d'écrits) mais je n'avais pas eu encore ces bilans définitifs (je n'avais eu que le bilan oral) , je les ai reçu par mail hier je vais pouvoir les transférer à l'institutrice. (Le CMP ne m'a jamais donné de bilan écrit ni de préconisation , la psy du CMP n'a jamais donné la moindre piste à l'instit!!). Ils ne pouvaient pas siéger à l'ESS puisque ces professionnels ont été vus récemment de mon propre chef. J'attends beaucoup de ces professionnels pour qu'ils donnent des pistes à l'instit qui elle me dit être démunie.

-Nous avons pensé au fait que étant dans une école privée ils cherchaient à nous mettre dehors mais l'entrevue avec la directrice nous a démontré que ce n'était pas le cas. Elle nous a dit avoir le feu vert pour l'augmentation du temps d'AVS (c'est l'ogec qui finance!) et pour faire en sorte d'accueillir notre fils dans les meilleures conditions si des ajustements et des suivis sont mis en place . C'est plus pour l'enseignante que je m'inquiète . Je la sens lasse.

-Mon fils n'est pas capable d'expliquer son comportement, il aime encore beaucoup jouer et trouve tout difficile. Nous avons tenté le sport ,la danse c'était bien ,le judo une catastrophe trop long et tout l'agressivité ressortait. En ALSH et aux TAP son comportement a évolué très positivement dans le temps nous n'avons plus de remarques. Il a des copains qui sont plutôt bienveillants.

Je vous remercie pour vos pistes de réflexion ça permet de remettre les choses en ordre . Je vais tenter de revoir l'enseignante rapidement après qu'elle ait eu le temps de relire le compte rendu des professionnels afin de lui demander si elle se sent la force de continuer. Si la relation est toxique il n'est pas question de poursuivre elle l'aura forcément en CE2! (Petite école de 4 classes). Je ne la blâme pas j'essaye de faire au mieux.

Bonne fin de week end

B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

D'après ce que vous dites, peut-être demander une nouvelle ESS pour que la spy soit présente et voir comment organiser les heures nouvelles avec l'AVS. (j'en ai eu plus d'une pour un de mes élèves cette année, c'est possible, c'est pour le bien de l'enfant). Dans ce que je comprends, la personne intervient pour plusieurs enfants dans la classe AVS-co? Votre petit a peut-être besoin d'une personne pour lui seul (il se sent peut-être délaissé quand elle intervient avec un autre enfant et le fait savoir à sa manière).

Pour l'AVS, le fait de changer de personne, je crois que c'est possible (sauf qu'ici si elle est payée par l'OGEC ce doit être une EVS, c'est un peu différent mais permet plus de liberté à l'établissement) et même fréquent, que ce soit prévu ou pas.

Pour l'enseignante, bien sûr on ne la connaît pas, mais d'après ce que vous dites, c'est surtout qu'elle ne sait plus quoi faire pour aider votre petit. Je viens de passer une année à tâtonner avec plusieurs élèves en cours de diagnostique et je peux vous dire que ce n'est pas simple. On fait des bêtises en croyant bien faire (perso pour l'une  j'aidais trop... vous voyez). Parler, parler, parler.

Je me mets à votre place de maman angoissée par la situation de votre petit mais aussi à celle de l'enseignante... 2 niveaux et plusieurs petits en difficulté pour lesquels probablement elle doit préparer des travaux totalement différents, elle doit être épuisée et peut-être que l'une comme l'autre acceptez moins bien les choses en cette fin d'année.

Ce sera peut-être l'enseignante, peut-être vous, quelqu'un fera le premier pas pour tout remettre à plat.

Changer d'école souvent ne fait que déplacer le problème alors que des choses commencent à avancer dans l'établissement actuel.

Donnez-nous des nouvelles .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lilie2fr

Pour quelles raisons est-il exclu? Que fait l'enseignante pour s'adapter?
Moi je suis un peu choquée qu'un enfant MDPH soit exclu 2 jours de sa classe.Quelques heures oui mais pas 2 jours. Et l'enseignement? Et les apprentissages? Cet enfant est un élève à besoins éducatifs particuliers. Oui il ne faut pas le laisser gêner les autres, mais l'exclure 2 jours non. Chez nous l'IEN est très clair à ce sujet: ok pour une sortie de classe de 30 min-1h pour respirer mais pas plus, surtout pour un enfant MDPH.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouzou49

eowin, sans doute qu'une autre ess sera à programmer mais maintenant ce sera à la rentrée car le dossier mdph est parti avec la demande d'augmentation des heures d'evs.Je suis parfaitement consciente que changer d'école c'est déplacer le problème et risquer en plus qu'il perde ses repères et que la situation s'aggrave.

Je pense que l'enseignante a fait ce qu'elle pouvait cependant mon fils a du trouver une faille et l'evs n'est sans doute pas à la hauteur (manque de fermeté), elle n'est pas toujours avec lui et pas aux bonnes heures (presque toujours l'après midi). Il faut que je  rencontre de nouveau l'instit pour voir comment elle voit les choses.

lilie2 , je dois voir si il est effectivement sorti toute la journée de sa classe car j'ai eu aujourd'hui une information contradictoire (il reviendrait à certains moments dans sa classe). Une adaptation plus importante est nécessaire c'est sur et le bilan psy et ergo peuvent donner de vraies pistes. Seul souci il faut que l'enseignante ait envie et qu'elle veuille adapter pour que ça marche .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lilie2fr

Je comprends Bouzou et je suis ok avec quasi toutes les réponses apportées mais j'ai du mal à lire "il faut qu'elle ait envie et qu'elle veuille".
Elle n'a pas à avoir envie ou vouloir, c'est son/ notre job.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 10 heures, GdM a dit :

Toutes les écoles sont sous l'autorité d'un IEN, même les écoles privées (sous contrat).

Oui, et je me souviens de l'ahurissement d'une super IEN quand elle a pour la première fois mis les pieds dans les écoles privées de notre circo et s'est rendue compte des dysfonctionnements, notamment dans l'intégration des élèves en difficultés.

Et je suppose que les enseignants de ces écoles ont "halluciné" devant les demandes étranges pour eux de mon IEN ...

 

Il y a 8 heures, clairemont a dit :

Il faut se garder des généralités, ce que tu écris est peut-être vrai pour certains établissements des grandes villes mais je peux t'assurer que nous acceptons tous les enfants et que non, nous ne renvoyons pas les élèves qui nous posent problèmes, ni ceux dont les parents ne paient pas leurs contributions d'ailleurs!

C'est curieux, car vous fonctionneriez beaucoup mieux sans les élèves pénibles dont les parents ne paient pas ... 

 

Il y a 5 heures, bouzou49 a dit :

-Que mon fils soit exclu et mis dans une autre classe pour que tout le monde souffle ce n'est pas une mauvais chose mais je m'interroge sur le rôle de l'avs et sur son temps partagé qui ne permet pas d'isoler mon enfant lorsque le niveau est atteint. Une demande d'augmentation des heures est en cours , il serait judicieux sans doute que je propose qu'elle ne suive plus mon fils puisque la relation ne fonctionne pas (il a le dessus!).

De ce que je comprends de la situation, il y a en effet une embellie possible si on change l'AVS.

Le problème, c'est si les problèmes persistent quand même ...

 

Citation

-Mon fils n'est pas capable d'expliquer son comportement, il aime encore beaucoup jouer et trouve tout difficile. Nous avons tenté le sport ,la danse c'était bien ,le judo une catastrophe trop long et tout l'agressivité ressortait. En ALSH et aux TAP son comportement a évolué très positivement dans le temps nous n'avons plus de remarques. Il a des copains qui sont plutôt bienveillants.

En CE1 ton fils n'est pas capable d'expliquer son comportement ? Insiste, montre-lui que tu EXIGE qu'il se tienne bien en toutes circonstances !

Il est capable d'entendre cela.

 

Citation

Je vous remercie pour vos pistes de réflexion ça permet de remettre les choses en ordre . Je vais tenter de revoir l'enseignante rapidement après qu'elle ait eu le temps de relire le compte rendu des professionnels afin de lui demander si elle se sent la force de continuer. Si la relation est toxique il n'est pas question de poursuivre elle l'aura forcément en CE2! (Petite école de 4 classes). Je ne la blâme pas j'essaye de faire au mieux.

La relation est-elle réellement toxique ?

Tu es enseignante toi-même. Comment gérerais-tu un élève comme ton fils ?

 

Il y a 1 heure, lilie2fr a dit :

Je comprends Bouzou et je suis ok avec quasi toutes les réponses apportées mais j'ai du mal à lire "il faut qu'elle ait envie et qu'elle veuille".
Elle n'a pas à avoir envie ou vouloir, c'est son/ notre job.

En même temps, elle n'est pas magicienne. Nous ne sommes pas magiciens, même avec la meilleure volonté du monde, nous pouvons être dépassés.

Et il y a des limites à l'école inclusive, qui n'est une solution parfois ni pour les élèves, ni pour les parents, ni pour les enseignants.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clairemont
il y a 11 minutes, Goëllette a dit :

Libre à toi de penser ce que tu veux et de parler de ce que tu ne connais pas... Aucune envie d'entrer dans ce débat stérile avec toi qui sais tout mieux que tout le monde sur tous les sujets (le privé, les tampons et j'en passe...), je n'ai pas envie de polluer le post de cette maman désemparée qui cherche des conseils pour son enfant pour qui une solution sera trouvée, je le souhaite.

 

C'est curieux, car vous fonctionneriez beaucoup mieux sans les élèves pénibles dont les parents ne paient pas ... 

 

 

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

En effet, pour le temps de présence de la personne qui aide, être là le matin au moment où se fait souvent le travail EDL-math, ce serait une bonne idée et prévoir aussi des temps où il peut se lâcher un peu, se contenir toute la journée, bon nous nous le faisons mais les petits c'est une autre affaire.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouzou49

Bonsoir

Notre fils continue a refuser de travailler avec son enseignante. Elle  veut je pense éviter les conflits et les tensions, il part donc  travailler ailleurs. Le souci c'est que ça risque d'être compliqué si ça se poursuit longtemps comme ça. Je dois rencontrer l'enseignante le 22 juin mais je vais tenter de la voir avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natoo

Bonsoir Bouzou, je constate à te lire que tu fais confiance aux professionnels qui travaillent avec ton fiston.Je remarque aussi que tu peux entendre que la collègue fatigue. Je ne crois pas que ce soit chez elle une affaire de volonté ou d'envie de faire évoluer les choses pour ton enfant. Je pense que vous êtes tous en souffrance à ce moment de l'année, tous un peu usés par la situation. Une ESS n'est pas forcément une réunion où de grandes décisions sont prises, ce peut aussi être l'instance qui acte l'évolution de la situation et c'est parfois utile et surtout il en reste une trace écrite.

Concernant le CMP, pour avoir travaillé avec différents ils ne donnent JAMAIS de pistes aux enseignants. Ils veulent toutes les informations dont nous disposons mais ne partagent jamais rien en retour, comme si nous n'étions pas nous aussi des professionnels.

Je vous souhaite du courage et que la fin d'année soit plus sereine pour tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 2 heures, bouzou49 a dit :

Bonsoir

Notre fils continue a refuser de travailler avec son enseignante. Elle  veut je pense éviter les conflits et les tensions, il part donc  travailler ailleurs. Le souci c'est que ça risque d'être compliqué si ça se poursuit longtemps comme ça. Je dois rencontrer l'enseignante le 22 juin mais je vais tenter de la voir avant.

Disons que, même si ce n'est pas l'idéal, c'est toujours mieux que le conflit permanent. Et en plus, il travaille et nous sommes à 3 semaines des grandes vacances.

C'est plutôt dans l'optique de l'an prochain qu'il faut orienter la discussion avec l'enseignante, ainsi que programmer rapidement une équipe de suivi dès la rentrée.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouzou49

Merci tout le monde.

Mon fils est retourné dans sa classe pour travailler aujourd'hui , il était fier de dire qu'il avait travaillé avec sa maitresse dans la classe. Il n'y avait aucun mot , aucune remarque dans le cahier de liaison. J'attends maintenant de la rencontrer pour faire le point et envisager la rentrée prochaine . Je vais laisser tomber le CMP qui effectivement prend mais qui ne nous apporte rien.J'espère finir l'année plus sereine, c'est usant mine de de rien!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Chouette pour votre p'tit bout! Bon courage!

Pour le CMP, même s'il n'y a pas de retour, c'est un temps de parole pour l'enfant. C'est peut-être difficile à gérer et vous êtes seul juge, mais je n'arrêterais pas.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 17 heures, bouzou49 a dit :

Merci tout le monde.

Mon fils est retourné dans sa classe pour travailler aujourd'hui , il était fier de dire qu'il avait travaillé avec sa maitresse dans la classe. Il n'y avait aucun mot , aucune remarque dans le cahier de liaison. J'attends maintenant de la rencontrer pour faire le point et envisager la rentrée prochaine . Je vais laisser tomber le CMP qui effectivement prend mais qui ne nous apporte rien.J'espère finir l'année plus sereine, c'est usant mine de de rien!

Génial ! J'espère (je sais) que tu l'as félicité voire récompensé pour bien lui montrer que c'est cela, ton attente à son égard !

Je suis sûre qu'il te réservera très vite d'autres satisfactions de ce type. Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×