Aller au contenu
maravilla66

Surveillance et responsabilités...

Messages recommandés

gihem

La discussion qui nous anime porte plutôt sur l'aspect légal (ou au moins réglementaire) de la chose. Pour le reste, il me semble évident que personne ne souhaiterait être à la place de la collègue.🙁

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lilie2fr
il y a 12 minutes, gihem a dit :

La discussion qui nous anime porte plutôt sur l'aspect légal (ou au moins réglementaire) de la chose. Pour le reste, il me semble évident que personne ne souhaiterait être à la place de la collègue.🙁

+1

Et sauf erreur aucun jugement n'a ete rendu à ce jour.

Ici aucun texte ni rappel sur les gouters ou le passage aux wc. Sauf qu'un enfant qui se fait dessus subit un traumatisme. Donc d'envoyer par 2. Moi c'est ce que je fais en mettant ensemble des eleves qui n'ont pas de lien particulier et en general 1 fille 1 gars. Je surveille la durée aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy

Ça fait réfléchir cette indispensable surveillance de visu. Je pense que je vais prochainement arrêter d'écrire au tableau...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tinsel

Dans le cas de l'élève pendu, il n'était pas juste sorti de classe pour une bonne raison. Il était puni dans le couloir. C'est une pratique qui se faisait couramment avant, et qui n'est à mon sens pas comparable avec le fait de laisser un enfants se rendre seul aux toilettes.

Notre IEN nous avait à l'époque rappelé qu'il était strictement interdit d'isoler un enfant puni. Qu'il fallait par exemple l'envoyer dans la classe d'un collègue. Et que si nous le faisions l'inspection ne nous couvrirais absolument pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vertemilie
Il y a 18 heures, Goëllette a dit :

Comme déjà abordé lors des nombreux sujets de ces forums, le problème vient tout à la fois d'un manque de cadre et de la confusion entre besoin et désir.

Un élève a rarement besoin d'aller aux toilettes pendant la classe si son enseignant s'est arrangé pour qu'il passe par les toilettes avant et après la récré. 

Un enseignant, en s'organisant un peu, a rarement besoin de quitter sa classe en la laissant sans surveillance ou d'envoyer des élèves dans les couloirs.

Satisfaire un désir ou palier un manque d'anticipation était peut-être sans danger autrefois (et encore), ce n'est plus le cas et, en plus, les parents sont des plus en plus procéduriers et les supérieurs de moins en moins "couvrants". 

Personnellement, je ne prends aucun risque et pourtant, pas de pipi culotte ...

Bonjour, je lis ici à la fois que les élèves confondent besoin et envie d'aller aix toilettes ET que les parents sont de plus en plus procéduriers... Mais que penser du parent qui pourrait lancer une procédure pour empêchement d'aller aux toilettes... C'est la #€%&@ finalement ! Et personnellement, étant TR, je me retrouve parfois dans des situations anxiogènes vis à vis des toilettes, y compris pour moi récemment car enceinte et réel besoin d'uriner quand même parfois je viens d'y aller... Et certaines classes sont isolées, on ne peut pas toujours ouvrir la porte du collègue... (Plus qu'une semaine de galère urinaire pour moi...ouf)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Le risque est plus grand d’être attaqué par des parents si leur gosse se blesse alors qu'il était sans surveillance (ou qu'il subit des attouchements aux toilettes) que s'il se pisse dessus parce qu'il n'est pas allé aux toilettes en rentrant de récréation.

A plus forte raison à un TR, il convient d'être prudent et de garder à tous moments les élèves sous une surveillance effective.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 6 heures, Tinsel a dit :

Dans le cas de l'élève pendu, il n'était pas juste sorti de classe pour une bonne raison. Il était puni dans le couloir. C'est une pratique qui se faisait couramment avant, et qui n'est à mon sens pas comparable avec le fait de laisser un enfants se rendre seul aux toilettes.

Il y avait eu un autre élève pendu avec une écharpe au porte-manteau, dans les années 90, si mes souvenirs sont bons, alors que son enseignant l'avait laissé aller aux toilettes seul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Pour les toilettes, j'ai un truc : je demande à l'enfant de laisser la porte ouverte, ce qui fait que je suis consciente de son absence. S'il ne revient pas au bout d'une minute (les wc sont sur le palier, à 5m de la classe), j'envoie un élève voir ce qui se passe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 6 heures, Tinsel a dit :

Dans le cas de l'élève pendu, il n'était pas juste sorti de classe pour une bonne raison. Il était puni dans le couloir. C'est une pratique qui se faisait couramment avant, et qui n'est à mon sens pas comparable avec le fait de laisser un enfants se rendre seul aux toilettes.

 

Je croise encore des élèves punis dans les couloirs. Même de jeunes collègues le font.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 6 heures, Rudy a dit :

Ça fait réfléchir cette indispensable surveillance de visu. Je pense que je vais prochainement arrêter d'écrire au tableau...

Quand tu peux écrire au tableau en tournant le dos aux élèves, c'est que tu as une classe vraiment sympa, ou que tu as une autorité naturelle formidable :D

Grâce au TNI, je ne suis plus jamais dos aux élèves, et tant mieux.

  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pimouss690
Il y a 21 heures, gihem a dit :

Je voudrais bien voir le texte qui interdit d'aller aux toilettes ainsi que celui qui interdit les goûters d'anniversaire. Les textes, comme tu dis, sont toujours sujet à interprétation car ils ne peuvent pas prévoir toutes les situations. C'est d'ailleurs, le rôle des juges et des avocats, d'interpréter les textes en fonction des situations qui leur sont soumises. 

Rien n'interdit les goûters d'anniversaire... Ce sont même " des moments importants".....http://www.education.gouv.fr/botexte/bo020110/MENE0102836C.htm

Pour ma part je refuse le fait maison mais même ça n'est pas strictement interdit...

Dans le Rhône, je comprends l'émotion mais certains ont surinterprétés les textes en ne demandant que de l'industriel: comme si acheter industriel prévenait l'allergie ou l'intoxication...

Bref, rien n'est interdit.

On ne peut pas d'un côté éduquer à la santé et de l'autre côté préférer un truc bourré de sucres et d'additifs  à un gâteau fait en classe avec de "vrais" ingrédients....

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tinsel
Il y a 18 heures, vertemilie a dit :

Bonjour, je lis ici à la fois que les élèves confondent besoin et envie d'aller aix toilettes ET que les parents sont de plus en plus procéduriers... Mais que penser du parent qui pourrait lancer une procédure pour empêchement d'aller aux toilettes... C'est la #€%&@ finalement !

Dans mon école nous sommes confrontés à ce problème. Une seule classe n'a pas de toilettes à proximité immédiate, nous avons délibérément choisi d'y mettre les CM1-CM2. La maîtresse les laisse y aller une fois mais pas 2. Les parents s'insurgent, on brime leurs petits, c'est très dangereux de se retenir, blablabla...

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vertemilie
Il y a 7 heures, Tinsel a dit :

Dans mon école nous sommes confrontés à ce problème. Une seule classe n'a pas de toilettes à proximité immédiate, nous avons délibérément choisi d'y mettre les CM1-CM2. La maîtresse les laisse y aller une fois mais pas 2. Les parents s'insurgent, on brime leurs petits, c'est très dangereux de se retenir, blablabla...

Pas étonnée !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 8 heures, Tinsel a dit :

Dans mon école nous sommes confrontés à ce problème. Une seule classe n'a pas de toilettes à proximité immédiate, nous avons délibérément choisi d'y mettre les CM1-CM2. La maîtresse les laisse y aller une fois mais pas 2. Les parents s'insurgent, on brime leurs petits, c'est très dangereux de se retenir, blablabla...

Pauvres petits choux !

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada
Le 12/10/2018 à 20:37, Goëllette a dit :

Comme déjà abordé lors des nombreux sujets de ces forums, le problème vient tout à la fois d'un manque de cadre et de la confusion entre besoin et désir.

Un élève a rarement besoin d'aller aux toilettes pendant la classe si son enseignant s'est arrangé pour qu'il passe par les toilettes avant et après la récré. 

Un enseignant, en s'organisant un peu, a rarement besoin de quitter sa classe en la laissant sans surveillance ou d'envoyer des élèves dans les couloirs.

Satisfaire un désir ou palier un manque d'anticipation était peut-être sans danger autrefois (et encore), ce n'est plus le cas et, en plus, les parents sont des plus en plus procéduriers et les supérieurs de moins en moins "couvrants". 

Personnellement, je ne prends aucun risque et pourtant, pas de pipi culotte ...

 

Le 13/10/2018 à 16:45, Goëllette a dit :

Le risque est plus grand d’être attaqué par des parents si leur gosse se blesse alors qu'il était sans surveillance (ou qu'il subit des attouchements aux toilettes) que s'il se pisse dessus parce qu'il n'est pas allé aux toilettes en rentrant de récréation.

A plus forte raison à un TR, il convient d'être prudent et de garder à tous moments les élèves sous une surveillance effective.

Pauvres petits choux peut-être mais je peux te dire que c'est un problème que je rencontre de plus en plus souvent. Quasiment chaque année j'ai des élèves qui finissent à l'hopital pour occlusion intestinale, pourtant chez nous les enfants sont libres d'aller aux sanitaires quand ils en font la demande ( je suis en maternelle).
Nous essayons de leur donner des habitudes, avant d'entrer en classe, avant et après les récréations mais ça ne suffit pas et je t'assure que c'est un vrai problème, ici les familles sont plutôt dans le cas je  lance une procédure contre l'interdiction de....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Mais l'enseignant a plus de "chances" d'être condamné en cas d'accident en se rendant aux toilettes sans surveillance ...

 

il y a 6 minutes, dada a dit :

Quasiment chaque année j'ai des élèves qui finissent à l'hopital pour occlusion intestinale, pourtant chez nous les enfants sont libres d'aller aux sanitaires quand ils en font la demande ( je suis en maternelle).

Il n'y a donc pas de lien direct entre la "privation" d'aller aux wcs pendant l'heure 15-30 de cours et les problèmes de santé évoqués pour diaboliser les enseignants qui essaient de mettre un peu de cadre et exercer la surveillance effective de leurs élèves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy

Comment ferais-tu Goëllette si tu avais une élève ayant une maladie ou une malformation nécessitant pour elle d'aller très fréquemment aux toilettes, a fortiori sur le temps de classe, et cela bien qu'elle y soit déjà allée à la fin de la récréation ? Tu la laisserais se faire dessus tous les jours ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tinsel
il y a 2 minutes, Rudy a dit :

Comment ferais-tu Goëllette si tu avais une élève ayant une maladie ou une malformation nécessitant pour elle d'aller très fréquemment aux toilettes, a fortiori sur le temps de classe, et cela bien qu'elle y soit déjà allée à la fin de la récréation ? Tu la laisserais se faire dessus tous les jours ?

Nous avons eu ce cas et il était notifié dans son PAI qu'elle devait pouvoir se rendre aux toilettes aussi souvent que nécessaire. Nous avions même indiqué qu'elle pouvait quitter la classe sans demander l'autorisation de son enseignante.

Donc dans ce cas, c'est officiel, tu es couvert par le PAI.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy

Il n'y a pas obligatoirement de PAI pour cette situation et en attendant qu'il se fasse (s'il se fait), le problème reste posé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 44 minutes, Rudy a dit :

Comment ferais-tu Goëllette si tu avais une élève ayant une maladie ou une malformation nécessitant pour elle d'aller très fréquemment aux toilettes, a fortiori sur le temps de classe, et cela bien qu'elle y soit déjà allée à la fin de la récréation ? Tu la laisserais se faire dessus tous les jours ?

Il y aurait un suivi médical extérieur et je serais en contact avec le spécialiste qui la suit et qui me dirait ce qu'il convient exactement de faire.

Probablement que cette élève aurait un AVS, qui se rendrait aux toilettes avec elle.

Pourquoi forcément une fille au fait ?

 

Plus sérieusement, ces dernières années, on a l'impression qu'il n'y a plus d'élève qui n'ait pas une particularité qui fasse qu'il ne peut pas se conformer à une règle. C'est fou  et très inquiétant pour l'avenir !

De ma trentaine d'années de carrière, et bien qu'ayant toujours été proche de mes élèves et leurs parents, je n'ai jamais rencontré d'élève ayant ce type de maladie avérée qui n'ait pas une aide ou un équipement lui permettant de suivre la classe comme ses camarades.

Il m'est arrivé, très rarement, que des parents me signalent un problème d'infection urinaire et nous nous sommes arrangés pour que cet élève puisse aller aux wcs en cas de besoin, accompagné d'un adulte.

Mais ça n'arrive pas tous les jours, et a fortiori pas plusieurs fois par jour ! Il faut arrêter !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy

Ou comment remettre en cause ton interlocuteur... Aurais-tu demandé pourquoi forcément un garçon si j'avais présenté le cas d'un élève ?

Il ne s'agit pas de se conformer aux règles. Il ne s'agit pas d'une infection urinaire passagère. Il s'agit d'un problème de santé que l'enfant vit depuis sa naissance, tous les jours, plusieurs fois par jour. Ce qu'il convient de faire, c'est laisser l'enfant aller aux toilettes, c'est ce que les parents te diraient parce que les médecins te le diraient aussi. L'enfant ne peut physiologiquement se retenir. En dehors de ça, nul besoin d'AVS. La réponse de Tinsel est sensée : s'il faut un PAI pour se couvrir, je comprends mais pas sûr que le médecin scolaire en fasse une priorité. Merci Goëllette pour ta non réponse, dommage parce qu'avec trente années de carrière on aurait pu espérer mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tinsel
il y a une heure, Rudy a dit :

Ou comment remettre en cause ton interlocuteur... Aurais-tu demandé pourquoi forcément un garçon si j'avais présenté le cas d'un élève ?

Il ne s'agit pas de se conformer aux règles. Il ne s'agit pas d'une infection urinaire passagère. Il s'agit d'un problème de santé que l'enfant vit depuis sa naissance, tous les jours, plusieurs fois par jour. Ce qu'il convient de faire, c'est laisser l'enfant aller aux toilettes, c'est ce que les parents te diraient parce que les médecins te le diraient aussi. L'enfant ne peut physiologiquement se retenir. En dehors de ça, nul besoin d'AVS. La réponse de Tinsel est sensée : s'il faut un PAI pour se couvrir, je comprends mais pas sûr que le médecin scolaire en fasse une priorité. Merci Goëllette pour ta non réponse, dommage parce qu'avec trente années de carrière on aurait pu espérer mieux.

Moi je parlais du seul cas que j'ai connu en élémentaire. La fillette avait une maladie, n'avait pas de périnée, etc... D'où le PAI.

Sinon, il conviendrait justement de conseiller aux parents de consulter un médecin si leur enfant d'élémentaire ne peut pas du tout se retenir un peu plus d'une heure malgré un passage aux toilettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy

Merci Tinsel. Il y a des textes et la réalité du terrain. C'est sûr que c'était plus simple avant, on ne s'occupait pas de ces cas-là. Et en plus on les sanctionnait, double peine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Je n'ai personnellement jamais vu un collègue qui sanctionnait un élève handicapé ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×