Jump to content

reconversion psy


miminotte

Recommended Posts

Bonjour,

y en a -t il qui veulent tenter une reconversion psy? etant à mi tps, j'ai repris les etudes cette année et j'ai validé la L2 psycho. Je voudrais bien partager si certaines se reconvertissent dans ce domaine:😀

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Replies 26
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • miminotte

    11

  • fararden

    7

  • orime

    3

  • HappyPomme

    3

On 8/6/2020 at 10:17 AM, miminotte said:

Bonjour,

y en a -t il qui veulent tenter une reconversion psy? etant à mi tps, j'ai repris les etudes cette année et j'ai validé la L2 psycho. Je voudrais bien partager si certaines se reconvertissent dans ce domaine:😀

Je l'envisage. En tant que PE, tu es rentrée directement en L2?

Link to comment
Share on other sites

Je rêverais de faire des études de psycho ! Après, je ne sais pas si j'aurais les épaules d'entendre toutes ces histoires sans craquer, hypersensibilité oblige. En tout cas, si je devais le faire, je sortirais de l'EN.

Link to comment
Share on other sites

Un psychologue scolaire est surtout chargé de faire des bilans pour orientation. Ce n'est pas une "cellule de crise". 

Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, borneo said:

Un psychologue scolaire est surtout chargé de faire des bilans pour orientation. Ce n'est pas une "cellule de crise". 

Je voudrais être psychologue en cabinet pas psychologue scolaire, je pense que PommeD'Api aussi.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Hajo a dit :

Je voudrais être psychologue en cabinet pas psychologue scolaire, je pense que PommeD'Api aussi.

Oui, c'est ça ;)

Link to comment
Share on other sites

Le 14/08/2020 à 12:27, Hajo a dit :

Je l'envisage. En tant que PE, tu es rentrée directement en L2?

Bonjour,

j'avais fait un dosssier de demande de validation d'acquis à l'univ de Toulouse. Ils m'ont validé certaines UE de L1 et  de L2...Cela dépend plus de ton parcours universitaire et de ta profession en fait. Le seul truc qu'ils m'ont validé en rapport avec la profession c'est le stage d'observation deL3. Cette année, j'etais donc à cheval sur les 2 années L1/L2 et j'ai validé toutes les UE de L1 et L2 que j'avais pas. Je rentre donc en L3 à la rentrée. Pour ma part, ce serait aussi pour travailler en cabinet et sortir de l'EN.

Link to comment
Share on other sites

J’ai une formation de psycho clinique et je n’ai jamais apprécié les  psy scolaire pour diverses raisons notamment de compétences professionnelles. Depuis 2 ans je crois , il faut être psy clinicienne et passer un concours très difficile pour devenir psy scolaire. Mes amies psy l’ont tenté mais vraiment très dur et très peu de place . Bon courage si vous vous lancez dans cette reconversion. Autant se lancer dans ces études en quittant l EN . Après, l’installation en cabinet ( il faut en faire des heures pour payer les charges et se dégageR un salaire ) ou en institution ( dur de trouver un temps plein car un psy coûte cher) demeure compliquée suivant les villes. Pardon si je casse un peu l’ambiance mais autant connaître un peu l’après étude . 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, fararden a dit :

J’ai une formation de psycho clinique et je n’ai jamais apprécié les  psy scolaire pour diverses raisons notamment de compétences professionnelles. Depuis 2 ans je crois , il faut être psy clinicienne et passer un concours très difficile pour devenir psy scolaire. Mes amies psy l’ont tenté mais vraiment très dur et très peu de place . Bon courage si vous vous lancez dans cette reconversion. Autant se lancer dans ces études en quittant l EN . Après, l’installation en cabinet ( il faut en faire des heures pour payer les charges et se dégageR un salaire ) ou en institution ( dur de trouver un temps plein car un psy coûte cher) demeure compliquée suivant les villes. Pardon si je casse un peu l’ambiance mais autant connaître un peu l’après étude . 

oui tu as raison farfaden de raconter l'envers du décor! je sais bien que ça ne va pas être chose aisée. Pour moi, je compte bénéficier du CFP pour faire au moins une année de master payé et la 2eme non payée...j'espère bien sûr arriver à décrocher le master dans 2 ans.Dans l'ideal, j'aimerais monter mon cabinet en parallèle avec mon boulot de PE à mi temps...faut que je me renseigne si c 'est possible. Peut-être le sais-tu? Tuas une licence psycho ou un master? et si je ois que ça marche, j'arrête mon boulot de PE mais pour moi, hors de question d'arrêter d'être PE pour le moment...de quoi vais-je vivre?;)

Link to comment
Share on other sites

Alors j'ai un master en psychopatho. je me destinais à être psy clinicienne mais un stage dans une école m'a fait changer d'orientation professionnelle et je me sens pleinement à ma place devant les élèves. Ma formation universitaire m'aide dans ma posture prof . Alors de mon humble point de vue, je ne pense pas que tu puisses être psy et prof en même temps surtout en libéral car monter un cabinet et se developper une patientèle demande beaucoup de temps. Il n'est pas conseiller de débuter en libéral et seul pour diverses raisons ( financière, besoin d'un garde-fou, collaboration entre autres) comme il n'est pas recommandé d'envoyer un prof sans expérience dans un lycée explosif. Sans être pessimiste, quand tu es une profession libérale, tu dois faire face à beaucoup de charges ( loyer notamment, secrétariat, retraite) et pour rentrer dans tes frais, tu dois avoir une amplitude horaire très importante et être disponible . Il y a aussi des similitudes entre psy et pe : ce sont des métiers qui demandent une disponibilité constante, une formation continue poussée et des temps de recherches et de rencontres entre pairs, ce sont des métiers où tu dois toujours être maitre de tes émotions.  C'est pourquoi on conseille de se faire suivre par un psy quand tu es psy , pour pouvoir évacuer quelque part. Généralement, on commence à exercer en institution, au CMP, en Ehpad  et ensuite  en libéral. Il faut aussi se spécialiser dans différents types de thérapies, du public enfant/ado/adulte/sénior pour te différencier des autres psy. 

Je ne pense pas que tu puisses cumuler les 2 emplois pour des raisons administratives/légales avec le cumul d'emploi- fonction publique mais aussi et surtout que tu ne pourras pas être dispo psychiquement pour les 2. Tu vas friser le burn-out . Encore une fois je suis navrée de casser un peu l'ambiance. Mais je confronte ton "principe de plaisir" au "principe de réalité" pour reprendre les propos de ce cher Sigmund.  Je te souhaite beaucoup de courage et de réussite dans ce projet. Peut-être que tu arriveras à mieux le définir si tu te renseignes auprès de psy. 

Link to comment
Share on other sites

Mon épouse est psychologue.


Coté cursus, elle a un master en psy du développement qu'elle a validé auprès d'une psy scolaire, être psy scolaire c'était son souhait mais elle n'a jamais eu le concours de PE.

Elle est partie ensuite à 350km de chez moi pour travailler en EHPAD, dans le fond du Cher. Autant dire ni son domaine, ni la grosse fiesta à la maison. Elle est revenue au bout de  2 ans en EHPAD dans notre département.

Elle a ensuite intégré des SESSAD, des CECAT...elle travaille désormais en oncologie pédiatrique au CHU avec des contrats très précaires (CDD sur CDD sur CDD...) et son salaire est misérable (elle gagnait bien mieux en EHPAD mais elle a choisi de vivre moins bien mais d'apprécier son travail).

En complément elle a ouvert un cabinet en libéral le samedi matin : elle a une excellente réputation et elle est blindée de demandes et son salaire pour seulement une matinée de boulot par semaine frise les 1000 euros par mois. Mais depuis, il y a eu le Corona...et là bah y'a plus rien qui rentre sauf des consultations en skype et un peu de cabinet depuis la reprise, donc financièrement ça peut être génial comme fragile. 

Son gros souci, c'est de ne pas être clinicienne. Etre clinicien sans expérience vaut plus ses 10 années d'expériences c'est dire.

Aujourd'hui elle passe un diplôme ultra cher à distance à Paris pour pouvoir traiter les TCC (forte demande). 

C'est difficile de s'installer n'importe où : dans les grandes villes c'est blindé de psy, en campagne y'a parfois peu de demandes...il faut cibler. L'autre option c'est de faire du domicile (ce qu'elle fait de temps en temps).

Le plus dur est de se faire un nom (bien marcher avec les médecins du coin) et d'être visible, ensuite ça vient tout seul. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, orime a dit :

Mon épouse est psychologue.


Coté cursus, elle a un master en psy du développement qu'elle a validé auprès d'une psy scolaire, être psy scolaire c'était son souhait mais elle n'a jamais eu le concours de PE.

Elle est partie ensuite à 350km de chez moi pour travailler en EHPAD, dans le fond du Cher. Autant dire ni son domaine, ni la grosse fiesta à la maison. Elle est revenue au bout de  2 ans en EHPAD dans notre département.

Elle a ensuite intégré des SESSAD, des CECAT...elle travaille désormais en oncologie pédiatrique au CHU avec des contrats très précaires (CDD sur CDD sur CDD...) et son salaire est misérable (elle gagnait bien mieux en EHPAD mais elle a choisi de vivre moins bien mais d'apprécier son travail).

En complément elle a ouvert un cabinet en libéral le samedi matin : elle a une excellente réputation et elle est blindée de demandes et son salaire pour seulement une matinée de boulot par semaine frise les 1000 euros par mois. Mais depuis, il y a eu le Corona...et là bah y'a plus rien qui rentre sauf des consultations en skype et un peu de cabinet depuis la reprise, donc financièrement ça peut être génial comme fragile. 

Son gros souci, c'est de ne pas être clinicienne. Etre clinicien sans expérience vaut plus ses 10 années d'expériences c'est dire.

Aujourd'hui elle passe un diplôme ultra cher à distance à Paris pour pouvoir traiter les TCC (forte demande). 

C'est difficile de s'installer n'importe où : dans les grandes villes c'est blindé de psy, en campagne y'a parfois peu de demandes...il faut cibler. L'autre option c'est de faire du domicile (ce qu'elle fait de temps en temps).

Le plus dur est de se faire un nom (bien marcher avec les médecins du coin) et d'être visible, ensuite ça vient tout seul. 

 

 

Merci pour ton témoignage! :)  Si j'ai bien compris, mieux vaut avoir un master en psy clinique qu'en psy dev? c'est cela que tu as voulu dire? je ne suis pas sûre d'avoir bien compris et en fait, c 'est justement la question que je me pose en ce moment... car il faut choisir en L3 les options en coherence avec le master voulu...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...