Jump to content

Je suis à bout


Recommended Posts

je n'arrête pas de pleurer depuis tout à l'heure. Pourtant la journée n'a pas été si terrible que ça mais c'est tous ces petits événements au cours de la journée, de la période qui me font craquer.. J'ai une élève autiste dans la classe avec un avs à temps plein mais elle met bien la classe sans dessus dessous, j'ai appris aujourd'hui que les parents avaient refusé une place en Ulis. Un élève inscrit en cm1 qui ne sait pas lire, 2 élèves qui ont un niveau CE1 ( je suis en Ce2-cm1). Bref, j'ai l'impression que je ne vais pas m'en sortir cette année. 

Est ce que certaines, certains ressentent la même chose ? Ou ont des solutions à m'apporter ? 

Merci

Link to comment
Share on other sites

RESPIRE.....

C'est bon boulot.

Comment va ta vie A TOI? Est-ce que tu as le temps de prendre un peu de temps pour toi, pour faire des choses que tu aimes, voir des gens que tu aimes?

1 mois après la rentrée, on est à fond dedans, il fait moche et la nuit commence à gagner sur le jour...Tout ce qu'il faut pour déprimer et craquer.

L'essentiel au boulot: mettre au travail la plus grosse partie de la classe. Les "en grosse difficulté", tu ne peux peut-être pas encore les aider pour le moment. Pour cela, il faut que le reste de la classe tourne. Ton élève autiste peut peut-être être un peu sortie de la classe par l'AVS, elles ont peut-être besoin de souffler un peu (les autres aussi), de faire une autre activité que du purement scolaire?

Bref, ZEN ce soir.....respire...

  • J'adhère 5
Link to comment
Share on other sites

Ne reste pas seule avec ces élèves en difficulté. Les niveaux CE1, demande aux collègues de CE1 de les accueillir en lecture/phono (avec un petit PPRE pour en informer la famille).

Pour celui qui ne sait pas lire en CM1 ? que fait-il en CM1. Besoin d'un bilan du psy scolaire. Besoin d'une orientation ? C'est fortement possible. S'il ne sait pas lire, il ne pourra même pas aller en Segpa à la fin du CM2. Et idem pour lui, besoin d'être accueilli dans les temps de lecture en CP, s'il ne sait pas du tout lire. 

Pour la petite autiste, puisqu'elle te retourne la classe, qu'elle aille dans d'autres classes avec son AVS pour faire certains exercices. Il faut que ça te soulage et soulage la classe. 

+ demande d'aide RASED pour ces 3 élèves en lecture

Tu as déjà une classe sur 2 cycles, ce n'est pas très fun et en plus, des élèves avec des grands écarts de niveaux. Ne reste pas seule il faut faire un conseil des maitres pour parler des besoins des élèves et des adaptations à mettre en place autant pour les élèves que pour toi.

Ne culpabilise pas, tu ne peux pas te découper pour aider tous les élèves, tu fais au mieux et avec tes moyens. Ca serait bien que tu trouves des aides (avec tes collègues, le RASED) avant les vacances. Ca te soulagerait mentalement. Et surtout durant les vacances, il va falloir vraiment couper et s'y tenir pour reprendre le dessus. Si ça ne va pas mieux, ne tire pas sur la corde et écoute ton corps. Si tu dois t'arrêter, ne culpabilise pas.

Un immense courage !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Blanchedecm2 a dit :

RESPIRE.....

C'est bon boulot.

Comment va ta vie A TOI? Est-ce que tu as le temps de prendre un peu de temps pour toi, pour faire des choses que tu aimes, voir des gens que tu aimes?

1 mois après la rentrée, on est à fond dedans, il fait moche et la nuit commence à gagner sur le jour...Tout ce qu'il faut pour déprimer et craquer.

L'essentiel au boulot: mettre au travail la plus grosse partie de la classe. Les "en grosse difficulté", tu ne peux peut-être pas encore les aider pour le moment. Pour cela, il faut que le reste de la classe tourne. Ton élève autiste peut peut-être être un peu sortie de la classe par l'AVS, elles ont peut-être besoin de souffler un peu (les autres aussi), de faire une autre activité que du purement scolaire?

Bref, ZEN ce soir.....respire...

Super message!
Oui, cool , relax, c'est "juste" ton boulot. Raccroche toi à ce qui va autour!

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, lila29 a dit :

j'ai appris aujourd'hui que les parents avaient refusé une place en Ulis.

J'ai eu le cas aussi, d'un élève dont les parents ont refusé l'orientation dans une école dys. On a arrêté de se décarcasser pour lui, y compris le maître E qui a refusé de continuer à le prendre. Il a suivi la classe comme les autres. Au bout d'un an ou deux, les parents ont accepté l'orientation. L'école, ce n'est pas à la carte. 

Par ailleurs, un élève avec AVS peut tout à fait aller travailler dans une petite salle à proximité avec son AVS. Il sera au calme, ça lui sera profitable.

Quant à ceux qui n'ont pas le niveau, on en a tous les ans. Mektoub.

N'oublie pas les autres élèves de ta classe, ils sont quand même le coeur de notre métier. 

Link to comment
Share on other sites

Tu ne peux pas sauver les enfants dont les parents ne réagissent pas.

J'ai des profils similaires aux tiens, j'ai dit à la psychologue scolaire que je n'étais pas leur mère et donc je ne les emmènerai pas chez l'orthophoniste ou bien faire les devoirs le soir chez eux. C'est bon.

Donc comme blanche, tu ne peux pas t'occuper d'eux avant que tu aies lancé tout le reste de la classe. C'est comme ça. Les pauvres (parce qu'on les plaint c'est sûr) sont en CM1 alors qu'ils ne devraient pas y être, ce n'est pas ton choix, et toi tu as une vie! Tu n'es pas leur mère, donc tu t'en occuperas quand tu auras le cerveau dispo ou pas!

Regarde des séries le soir et remets à demain.

bon courage

Vraiment.

LE système est nul pour ces gamins là qui vont mal, pour les autres qui en patissent et pour la maitresse qui, malheureusement n'est pas le superhéros tant attendu. Et non on est humain.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, LaSeine a dit :

Super message!
Oui, cool , relax, c'est "juste" ton boulot. Raccroche toi à ce qui va autour!

 

Le problème est que  parfois rien ne va non plus autour...

Link to comment
Share on other sites

VIVE L'INCLUSION! 

Nos dirigeants de tous bords dont la doxa est la même ont pour consigne de tuer la fonction publique en général et notre école publique en particulier. Tout est fait pour créer une défaillance du système dans un premier temps: inclusion sans moyen, suppression de milliers de postes dans les Rased, effectif pléthorique dans les classes, fin de l'enseignement spécialisé... Quand on y ajoute la paupérisation de toute une profession qui se sent méprisée alors on en arrive soit à des démissions, des burn out pour les plus impliqués, une démotivation,  qui nous sera reprochée à un moment donné par la hiérarchie dans le PPCR ou dans les toutes nouvelles formations en constellation. L'Etat fait porter désormais sur les enseignants la responsabilité de la situation. Pour tuer son chien ...

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, borneo a dit :

N'oublie pas les autres élèves de ta classe, ils sont quand même le coeur de notre métier. 

Exactement !

il y a 13 minutes, nonau a dit :

VIVE L'INCLUSION! 

Ou comment on en arrive à l'inverse de ce qui était (soit disant) voulu : que chacun progresse.

Avec l'inclusion à gogo, non seulement les élèves inclus ne progressent pas (voire même régressent) par rapport au temps où ils bénéficiaient de prises en charge extérieures, mais, en plus, l'ensemble des élèves de la classe n'a plus de conditions minimum de tranquillité et d'attention de leur enseignant pour avancer (je ne parle même pas de s'épanouir).

Quand tu es enfant d'enseignant ou d'ingénieurs, tu peux t'en sortir car tu auras le complément à la maison, mais quand tu es issu d'un milieu social et culturel difficile, tu es fichu !

En conclusion pour la collègue qui appelle à l'aide : recentre-toi sur ton métier d'enseignante et le gros de la troupe qui fonctionne et a des parents qui te respectent.

Et si ça ne va vraiment pas, arrête-toi. Ne cours pas après la reconnaissance en t'usant la santé, tu ne l'obtiendras jamais !

Bon courage.

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

On est de plus en plus à penser comme ça de toute façon, rassure toi.

L'inclusion c'est pas une bonne idée. En premier pour les enfants concernés qui se retrouvent encore plus en souffrance que dans les classes spécialisées où ils devraient être. Puis pour les camarades autour qui se prennent tout pendant 8 ans parfois (+ moins d'attention de la maitresse). Et pour les enseignants.

Donc tu fais au mieux pour la majorité des élèves qui suivent.

Les autres c'est quand tu auras du temps. Et conseil des maitres pour trouver des solutions pour te soulager.

L'institution n'aidera pas.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, rose45 a dit :

L'inclusion c'est pas une bonne idée. 

Outch... C'est rude de lire ça...  L'inclusion est une bonne idée (pourquoi vouloir ostraciser une partie de la population ?), ce sont les moyens octroyés (et la formation) qui sont insuffisants, ça c'est clair. Un élève en situation de handicap, dans de nombreux cas, progresse plus au contact de pairs 'ordinaires' qu'en étant 'parqué' loin des autres... Bref...pas d'accord mais c'est pas le sujet ici ;)

Pour la collègue en galère, ne pas rester seule prendre contact avec l'enseignant référent pour l'élève avec AVS et peut-être faire une ESS en urgence pour réévaluer la situation (et l'orientation), il y a peut-être un professeur ressources TSA qui peut t'aider aussi... prendre contact avec le rased s'il y en a un, pour celui qui ne sait pas lire, voir ce qui a été fait avant ? Il doit y avoir un dossier, demander à la directrice ? Demande d'orientation, bilan psy, autre... ?, Partager avec les collègues et voir ce qui peut être mis en place pour ceux-là... Et te permettre de souffler (et la classe avec). 

Et surtout prendre du recul (j'ai eu il y a quelques temps une année rude avec des élèves à troubles du comportement+ un autre TSA+ plusieurs dys) : on fait comme on peut mais on ne sauvera pas tout le monde... C'est triste mais une fois qu'on en a conscience, ça déleste d'un gros poids. Courage :hug:

  • Confus 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Ninkilim a dit :

Outch... C'est rude de lire ça...  L'inclusion est une bonne idée (pourquoi vouloir ostraciser une partie de la population ?), ce sont les moyens octroyés (et la formation) qui sont insuffisants, ça c'est clair. Un élève en situation de handicap, dans de nombreux cas, progresse plus au contact de pairs 'ordinaires' qu'en étant 'parqué' loin des autres... Bref...pas d'accord mais c'est pas le sujet ici ;)

Je ne pense pas qu'offrir un cadre d'enseignement spécialisé soit de l'ostracisation. Vouloir offrir la même chose à tout le monde sous couvert d'égalité n'est pas aider les enfants car les besoins ne sont pas les mêmes. C'est avoir une vision de l'enseignement spécialisé assez réductrice si on dit qu'ils sont "parqués". Dans un monde idéal ils seraient accueillis par des profs spécialisés dans une structure adaptée à leur condition. 

C'est comme dire "Non tu n'utiliseras pas de lunettes-de fauteuil roulant-(insérer n'importe quoi ici) car tu vas être ostracisé ".
L'inclusion d'aujourd'hui ça me fait penser une image qu'un prof de fac nous donnait : c'est comme si on construisait une rampe d'accès à une école avec un angle de 45 degrés. Oui on a construit une rampe, mais les personnes ayant un handicap pourront-elles s'en servir ? Non certainement ! Alors on se félicite d'avoir fait cette rampe, d'offrir des conditions d'accès alors qu'en fait les gens restent en bas malgré tout. 

  • J'aime 5
  • Merci 1
  • J'adhère 6
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Maoria a dit :

Vouloir offrir la même chose à tout le monde sous couvert d'égalité n'est pas aider les enfants car les besoins ne sont pas les mêmes.

Je suis complètement d'accord avec toi ;) ....  principe d'égalité vs. principe d'équité.

il y a 34 minutes, Maoria a dit :

Dans un monde idéal ils seraient accueillis par des profs spécialisés dans une structure adaptée à leur condition. 

Dans un monde idéal, chaque enfant, handicap, à BEP ou "ordinaire", serait accueilli à l'école à hauteur de ses possibilités (edt aménagé, accompagnement humain, matériel adapté etc.), dans de bonnes conditions pour tous (tous les enfants et tous les adultes),  avec des adultes formés (et payés correctement), et un véritable accès aux soins (et pas 2 ans d'attente pour avoir accès à un SESSAD ou un un bilan ortho par ex.....).
On en est TRES TRES loin....

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Maoria a dit :

Alors on se félicite d'avoir fait cette rampe, d'offrir des conditions d'accès alors qu'en fait les gens restent en bas malgré tout. 

Et en l'état actuel des choses TOUS (ou presque tous) les élèves restent en bas, y compris ceux qui auraient pu monter sans rampe, pour rester sur ton exemple

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ninkilim a dit :

Je suis complètement d'accord avec toi ;) ....  principe d'égalité vs. principe d'équité.

Dans un monde idéal, chaque enfant, handicap, à BEP ou "ordinaire", serait accueilli à l'école à hauteur de ses possibilités (edt aménagé, accompagnement humain, matériel adapté etc.), dans de bonnes conditions pour tous (tous les enfants et tous les adultes),  avec des adultes formés (et payés correctement), et un véritable accès aux soins (et pas 2 ans d'attente pour avoir accès à un SESSAD ou un un bilan ortho par ex.....).
On en est TRES TRES loin....

Oui, c'est malheureusement dans l'idéal...Parce que, quand, en CM2, tu as des gamins qui n'ont même pas un niveau de ce1, qui ne relèvent pas d'ulis mais qui ne sont pas assez "bons" pour aller en segpa...ben, à part les prendre en vacances à la maison ou virer complètement foldingue à essayer de colmater les brèches, on ne peut pas faire grand chose...:idontno:

Bref, on est dans le même bateau, on sait bien qu'on pourrait les aider avec des SI, mais qu'on ne peut pas...Alors on souffre autant qu'eux de ne pouvoir faire tout ce qu'on voudrait...

 

Pour en revenir @lila29, que ça te rassure ou pas, nous avons tous des classes comme toi....et, bouteille ou pas bouteille, on fait tous les mêmes constats...

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Blanchedecm2 a dit :

Oui, c'est malheureusement dans l'idéal...Parce que, quand, en CM2, tu as des gamins qui n'ont même pas un niveau de ce1, qui ne relèvent pas d'ulis mais qui ne sont pas assez "bons" pour aller en segpa...ben, à part les prendre en vacances à la maison ou virer complètement foldingue à essayer de colmater les brèches, on ne peut pas faire grand chose...:idontno:

C'est précisément le résultat de l'inclusion et la différenciation à outrance !

Il n'y avait pas cet écart en CM2, à mes débuts.

L'école est une collectivité. A force de faire du particularisme, on nivelle par le bas.

Beaucoup d'élèves (et surtout de parents) mériteraient surtout un petit coup de pied aux fesses pour avancer, et ça, c'est totalement gratuit !

Mais on préfère continuer dans la démagogie, les assister à outrance et leur donner le dernier mot, même quand la santé et l'avenir de l'élève est en question !

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses !

je vais piocher vos idées par ci par là. Et retenir la phrase "ce n'est que mon boulot :) "

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, lila29 a dit :

Merci pour vos réponses !

je vais piocher vos idées par ci par là. Et retenir la phrase "ce n'est que mon boulot :) "

Ce n'est pas facile, courage ! Mon médecin, lorsque j'avais fait un burn-out, m'avait conseillé de faire une activité où j'étais "élève" pour ne pas être dans le contrôle et être la personne "qui enseigne" et inverser les rôles. Sa proposition m'avait semblée saugrenue mais avec le recul pleine de bon sens. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Maoria a dit :

Ce n'est pas facile, courage ! Mon médecin, lorsque j'avais fait un burn-out, m'avait conseillé de faire une activité où j'étais "élève" pour ne pas être dans le contrôle et être la personne "qui enseigne" et inverser les rôles. Sa proposition m'avait semblée saugrenue mais avec le recul pleine de bon sens. 

Oui ça fait du bien d'inverser les rôles parfois.

Link to comment
Share on other sites

Le 06/10/2020 à 13:47, rose45 a dit :

On est de plus en plus à penser comme ça de toute façon, rassure toi.

L'inclusion c'est pas une bonne idée. 

Donc tu fais au mieux pour la majorité des élèves qui suivent.

Les autres c'est quand tu auras du temps. Et conseil des maitres pour trouver des solutions pour te soulager.

L'institution n'aidera pas.

Je suis d'accord avec tout ce qu tu dis. Avec de très petites nuances.

L'inclusion n'est pas une bonne idée quand elle est systématique comme ajourd'hui. Elle est certainement une bonne idée dans certains cas "gérables" par l'enseignant. Elle serait une bonne idée pour certains élèves, avec des vraies AVS convenablement formées. Pas des chômeuses de longue durée aux profils très différents et sans réelle formation (ou alors des formations qui ne sont complètes qu' un an et demi après leur prise de service). La véritable origine de l'inclusion à tout prix est budgétaire : elle coûte 20 ou 30 fois moins cher que des prises en charge dans des établissements spécialisés.

Faire au mieux pour la majorité des enfants, c'est effectivement ce qu'on est obligé de faire et c'est finalement ce qui est le plus rationnel. C'est comme en médecine ou en économie : un simple calcul de "bénéfice-risque", ou de "rendement de l'investissement".

Qui plus est, pour moi qui aie eu des élèves handicapés et des AVS dans mes classes, se posent aussi des problèmes auxquels l'institution ne s'intéresse guère. Et pourtant, c'est bien dans ces petits détails que le diable se cache. A savoir, la présence physique d'une AVS, parfois d'une AVS et d'une éducatrice spécialisée (qui intervient aussi au domicile du gamin) dans la classe , autour de l'enfant. On ne le voit même plus : il sort de notre champ visuel. Le bruit généré par ces adultes supplémentaire dans la classe. Parfois même leurs "bavardages" (oui, oui, le bavardage des adultes intervenants entre eux).

L'effet psychologique aussi : il y a un autre adulte en permanence avec l'enfant. On ose moins intervenir auprès de l'enfant, sinon mécaniquement, on écarte l'AVS et on la rend "inutile" (le temps de notre intervention). On n'ose pas non plus intervenir pour rectifier la façon de faire de l'AVS, sur le moment, devant l'enfant, pour ne pas la décrédibiliser.

Il y a aussi parfois des conflits d'autorité : des AVS qui se prennent pour la maîtresse, qui s'occupent de gestion de la classe dans son ensemble, qui font des petits comptes-rendus le soir aux parents, de manière informelle, à la sortie de la classe, en l'absence du maître. Des problèmes parfois d'absentéisme, des AVS systématiquement en retard, et dont le retard augmente au fil des années, des AVS qui ont toujours des problèmes avec leurs enfants et qui doivent s'absenter souvent, des AVS en longue maladie, ...

Effectivement, l'insttitution n'aidera pas : elle ne gère pas au quotidien ces problèmes. Elle coche des cases dans tableaux Excel pour obtenir des statistiques et des rubriques du genre : "L'école inclusive, ça c'est fait".

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Kesako87 a dit :

Effectivement, l'insttitution n'aidera pas : elle ne gère pas au quotidien ces problèmes. Elle coche des cases dans tableaux Excel pour obtenir des statistiques et des rubriques du genre : "L'école inclusive, ça c'est fait".

Voilà tu as résumé.

Bien sûr l'inclusion serait une bonne idée si on était 2 enseignants dans une classe, ou des classes de 12 élèves, avec des moyens, des budgets pour acheter des outils tout prêts ou du matériel (genre des casques antibruits etc.....), des AVS formés et bien recrutés (comme les instits remarque) alors oui là je dirais oui ok pas de souci! Des médecins scolaires présents, des rased plus nombreux, des maintiens, des orientations...... Enfin une vraie politique éducative.

Nous n'avons pas fait ce choix là alors autant s'économiser.

Cette année je fais du CP avec un élève de CM1, du CE1 avec une autre, du CE2 avec deux autres, je donne du CM2 à deux autres....... Je fais des plans de travail pour tout ce petit monde...... Mais c'est le maximum de mes possibilités pour les maths et l'EDL...... Le reste, ils suivent, ils suivent pas ben...... tant pis. Qu'ils nous donnent des moyens.

Ma chance : un AVS en or ;) A qui je peux dire "ouhouh là faut que tu l'aides il comprend rien" et qui s'occupe aussi des autres élèves en perdition mais dont les parents ne font pas de bilans ni dossier MDPH et ça c'est chouette. C'est presque un assistant comme on peut le voir dans les pays nordiques.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kesako87 a dit :

Qui plus est, pour moi qui aie eu des élèves handicapés et des AVS dans mes classes, se posent aussi des problèmes auxquels l'institution ne s'intéresse guère. Et pourtant, c'est bien dans ces petits détails que le diable se cache. A savoir, la présence physique d'une AVS, parfois d'une AVS et d'une éducatrice spécialisée (qui intervient aussi au domicile du gamin) dans la classe , autour de l'enfant. On ne le voit même plus : il sort de notre champ visuel. Le bruit généré par ces adultes supplémentaire dans la classe. Parfois même leurs "bavardages" (oui, oui, le bavardage des adultes intervenants entre eux).

 

Il y a aussi parfois des conflits d'autorité : des AVS qui se prennent pour la maîtresse, qui s'occupent de gestion de la classe dans son ensemble, qui font des petits comptes-rendus le soir aux parents, de manière informelle, à la sortie de la classe, en l'absence du maître. Des problèmes parfois d'absentéisme, des AVS systématiquement en retard, et dont le retard augmente au fil des années, des AVS qui ont toujours des problèmes avec leurs enfants et qui doivent s'absenter souvent, des AVS en longue maladie, ...

Effectivement, l'insttitution n'aidera pas : elle ne gère pas au quotidien ces problèmes. Elle coche des cases dans tableaux Excel pour obtenir des statistiques et des rubriques du genre : "L'école inclusive, ça c'est fait".

oh, tu parles de mon AVS ... J'ai déjà remis les points sur les i ... mais au bout d'une semaine, elle recommence, question de caractère sans doute.

Bref, c'est un autre sujet

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Nana75 a dit :

oh, tu parles de mon AVS ... J'ai déjà remis les points sur les i ... mais au bout d'une semaine, elle recommence, question de caractère sans doute.

Bref, c'est un autre sujet

J'ai connu ça en effet. Très pénible. Trois remises de pendules à l'heure en quelques mois. Très délicat puisque c'est une personne avec qui on travaille quotidiennement. Et pourtant, on doit être bien ferme et bien clair sur "qui fait quoi" : c'est ce que j'ai fait, malheureusement sans prendre beaucoup de pincettes, comme d'habitude chez moi. Une année de travail sous tension. Pas envie de recommencer.

Link to comment
Share on other sites

Souvenir souvenir, ça me rappelle il y a 10 ans, j'en avais une en maternelle, elle levait le doigt quand je posais des questions aux enfants et elle répondait à haute voix et elle était contente quand elle avait la bonne réponse. .... Et elle appelait l'école tous les mois pour nous dire qu'elle avait ses règles et qu'elle ne  pouvait pas venir...... La pauvre ;) Mais bon ça reste un métier pour 800€ en fin de mois...... C'est dur aussi.

  • Confus 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, rose45 a dit :

Souvenir souvenir, ça me rappelle il y a 10 ans, j'en avais une en maternelle, elle levait le doigt quand je posais des questions aux enfants et elle répondait à haute voix et elle était contente quand elle avait la bonne réponse. .... Et elle appelait l'école tous les mois pour nous dire qu'elle avait ses règles et qu'elle ne  pouvait pas venir...... La pauvre ;) Mais bon ça reste un métier pour 800€ en fin de mois...... C'est dur aussi.

:lol: On a la même ici ! grosse école, beaucoup d'élèves notifiés, les autres AVS sont tops,  Du coup, les négociations ont été tendues lors des répartitions (pas celles des élèves, celle des AVS!)

Link to comment
Share on other sites

Courage, je vis la même chose en TPS/PS et ça fait quelques années que ça dure. Tu ne feras pas de miracles, les conditions sont mauvaises : on ne peut pas faire Paris - Marseille avec une voiture sans roues . Ici, un autiste pas d'AVS ...quand j'arrive à le garder habillé c'est déjà pas mal !

Link to comment
Share on other sites

Le 10/10/2020 à 16:24, rose45 a dit :

Souvenir souvenir, ça me rappelle il y a 10 ans, j'en avais une en maternelle, elle levait le doigt quand je posais des questions aux enfants et elle répondait à haute voix et elle était contente quand elle avait la bonne réponse. .... Et elle appelait l'école tous les mois pour nous dire qu'elle avait ses règles et qu'elle ne  pouvait pas venir...... La pauvre ;) Mais bon ça reste un métier pour 800€ en fin de mois...... C'est dur aussi.

Pareil ... Je disais : "à part machin, qui a la réponse ?". Les enfants ont pouffé et se sont moqués d'elle. Pas grave, rien ne l'arrête !

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 10/10/2020 à 10:30, Kesako87 a dit :

 

Il y a aussi parfois des conflits d'autorité : des AVS qui se prennent pour la maîtresse, qui s'occupent de gestion de la classe dans son ensemble, qui font des petits comptes-rendus le soir aux parents, de manière informelle, à la sortie de la classe, en l'absence du maître. Des problèmes parfois d'absentéisme, des AVS systématiquement en retard, et dont le retard augmente au fil des années, des AVS qui ont toujours des problèmes avec leurs enfants et qui doivent s'absenter souvent, des AVS en longue maladie, ...

Effectivement, l'insttitution n'aidera pas : elle ne gère pas au quotidien ces problèmes. Elle coche des cases dans tableaux Excel pour obtenir des statistiques et des rubriques du genre : "L'école inclusive, ça c'est fait".

Les AESH n'ont pas droit au congé longue maladie.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...