Jump to content

Lecture écriture CP


Ellanoise

Recommended Posts

Ellanoise

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis en pleine remis en question de ma façon de faire en CP depuis la visite du CPC. Il me recommande de baser mes séances de phonologie, lecture, écriture sur le livret orange de l'Education Nationale. J'avoue que j'ai du mal à m'y retrouver dans le fonctionnement proposé.

Comment organisez-vous vos séquences de phonologie (du son à la lecture et l'écriture) ?

Pour ma part, je procède habituellement de cette façon (j'ai la méthode Taoki) :

J1 - Découverte du son à travers une phrase, expliquer ce qu'il se passe dans la bouche (placement langue, dents, etc..)

- En petit groupe (pendant que les autres réinvestissent d'autres notions) : Pigeon vole, trouver des mots sur une image contenant le son appris, lecture d'une fiche

- Exercices d'application dans le fichier

J2 : - Dictée avec le son sur ardoise

- Lecture en groupe du texte de Taoki + questions orales de compréhension

- Exercices dans le fichier.

Le CPC me demande de d'abord faire lire les élèves seuls à voix basse pour la fiche et le texte puis de lire à haute voix en petit groupe. Pendant ce temps, il me propose de prendre les plus en difficultés et de lire avec eux des phrases qu'ils reliront oralement. Il me propose également de m'appuyer sur le livre orange du CP de l'EN et les séances proposées me paraissent floues.

Merci d'avance pour votre aide !

Link to post
Share on other sites
mamiebrossard

Alors ici (Pilotis), J'annonce le son travaillé et la graphie correspondante (ou les graphies quand on arrive aux complexes an/en) puis

- en début d'année ils cherchent parmi des images celles où on entend le son et les mettent dans la maison du son, actuellement, ils cherchent des mots avec le son et viennent les écrire au tableau

- on découpe en syllabes (puis en sons à cette période de l'année) certains mots et on essaie d'écrire ensemble (en fonction de la période) la syllabe où le son se trouve ou même le mot

- on joue avec les étiquettes des sons pour former des syllabes, des pseudos mots ou des mots : duel

- on regarde les mots de la page vocabulaire du son et on joue avec le vocabulaire (on cherche les animaux, les objets, les parties du corps, les métiers, les verbes, ....) puis on lit les syllabes avec une règle coquine qui part en arrière, saute une syllabe .... et on regarde qui sera le roi des syllabes

- exercices classiques et dictée de syllabes

2ème jour :

- lecture des mots et du texte en autonomie (pendant que j'explique les consignes aux ce1) 

- lecture des mots et petit jeu de vocabulaire : écrire sur l'ardoise les noms d'animaux, les verbes, .....

- questions orales sur le texte : qui, quoi, où, quand, on cherche le nombre de phrases (on entoure majuscules et points),  de lignes (on surligne de différentes couleurs)

- lecture par différents élèves puis lecture relais

- encodage sur le cahier de plusieurs images et pour les meilleurs, ils doivent ensuite essayer d'écrire une phrase avec l'un des mots.

 

Voilà en gros.

Link to post
Share on other sites
alinecrpe

Le guide orange préconise de partie de la graphie, c'est à dire de la lettre (ou du groupe de lettres pour ceux dont la graphie est complexe). Il y a beaucoup de sons en langue française qui ont des graphies différentes donc si tu étudies le son "s" et que tu leur fais discriminer dans des mots qu'ils entendent cela pourra être des mots contenant le C (dans balançoire par exemple) ou le tion (dans addition) ce qui pourrait provoquer des erreurs ensuite. 

Il préconise également du 100% déchiffrable et une progression rapide en début d'année. 

La lecture à voix haute est à travailler tous les jours pour tous et effectivement il faut trouver des astuces pour que le temps effectif de lecture à haute voix soit assez important pour chaque enfant. Personnellement je faisais environ 3 groupes dans ma classe de CP. On faisait tous ensemble la découverte du graphème-phonème (à partir de pilotis donc avec la maison du son ) puis je faisais lire avec moi les élèves les plus avancés qui étaient capables de lire la page entière sans difficulté du premier coup. Ensuite ceux là, préparaient la lecture en binôme avec les élèves de niveau intermédiaire pendant que je lisais avec le groupe le plus faible. Je faisais tourner comme ça en utilisant beaucoup le travail par 2, en tutorat et en demie classe. 

 

 

Link to post
Share on other sites
fred301

Dans mon CP-CE1 :

Jour 1 :

scène, phono

autonomie (je suis avec les CE1) : phono (je m'aide des fiches du blog dansmatrousse)

découverte de la lettre, lecture / écriture de syllabes

autonomie : encodage de syllabes, lecture autonome des syllabes et mots du manuel

Jour 2 :

lecture autonome du texte

reprise collective, compréhension

autonomie : exos de compréhension

dictée syllabes et mots

autonomie : encodage de mots, lecture des phrases du manuel

On fait l'écriture et la production écrite l'après-midi. En fin de journée, ils relisent sur le livre, pendant que je corrige le cahier de textes de CE1.

Quant au livre orange... smiley qui se marre ! Je l'ai lu, n'en ai pas retenu grand-chose... L'autre conseil du CPC me semble pertinent.

Link to post
Share on other sites
Ellanoise
Il y a 8 heures, fred301 a dit :

Dans mon CP-CE1 :

Jour 1 :

scène, phono

autonomie (je suis avec les CE1) : phono (je m'aide des fiches du blog dansmatrousse)

découverte de la lettre, lecture / écriture de syllabes

autonomie : encodage de syllabes, lecture autonome des syllabes et mots du manuel

Jour 2 :

lecture autonome du texte

reprise collective, compréhension

autonomie : exos de compréhension

dictée syllabes et mots

autonomie : encodage de mots, lecture des phrases du manuel

On fait l'écriture et la production écrite l'après-midi. En fin de journée, ils relisent sur le livre, pendant que je corrige le cahier de textes de CE1.

Quant au livre orange... smiley qui se marre ! Je l'ai lu, n'en ai pas retenu grand-chose... L'autre conseil du CPC me semble pertinent.

Merci ! Quand tu parles d'encodage de syllabes, tu leur dictes les syllabes ? 

Il y a 19 heures, mamiebrossard a dit :

Alors ici (Pilotis), J'annonce le son travaillé et la graphie correspondante (ou les graphies quand on arrive aux complexes an/en) puis

- en début d'année ils cherchent parmi des images celles où on entend le son et les mettent dans la maison du son, actuellement, ils cherchent des mots avec le son et viennent les écrire au tableau

- on découpe en syllabes (puis en sons à cette période de l'année) certains mots et on essaie d'écrire ensemble (en fonction de la période) la syllabe où le son se trouve ou même le mot

- on joue avec les étiquettes des sons pour former des syllabes, des pseudos mots ou des mots : duel

- on regarde les mots de la page vocabulaire du son et on joue avec le vocabulaire (on cherche les animaux, les objets, les parties du corps, les métiers, les verbes, ....) puis on lit les syllabes avec une règle coquine qui part en arrière, saute une syllabe .... et on regarde qui sera le roi des syllabes

- exercices classiques et dictée de syllabes

2ème jour :

- lecture des mots et du texte en autonomie (pendant que j'explique les consignes aux ce1) 

- lecture des mots et petit jeu de vocabulaire : écrire sur l'ardoise les noms d'animaux, les verbes, .....

- questions orales sur le texte : qui, quoi, où, quand, on cherche le nombre de phrases (on entoure majuscules et points),  de lignes (on surligne de différentes couleurs)

- lecture par différents élèves puis lecture relais

- encodage sur le cahier de plusieurs images et pour les meilleurs, ils doivent ensuite essayer d'écrire une phrase avec l'un des mots.

 

Voilà en gros.

Merci mamiebrossard ! J'y vois déjà un peu plus clair, il y a des choses à revoir dans ma pratique. Pour l'encodage de mots, je pense que tu prononces les mots une première fois. Leur fais-tu répéter plusieurs fois ensuite pour être sure qu'ils soient bien mémoriser ? Vous décortiquez les syllabes et les sons ?

 

Il y a 8 heures, fred301 a dit :

Dans mon CP-CE1 :

Jour 1 :

scène, phono

autonomie (je suis avec les CE1) : phono (je m'aide des fiches du blog dansmatrousse)

découverte de la lettre, lecture / écriture de syllabes

autonomie : encodage de syllabes, lecture autonome des syllabes et mots du manuel

Jour 2 :

lecture autonome du texte

reprise collective, compréhension

autonomie : exos de compréhension

dictée syllabes et mots

autonomie : encodage de mots, lecture des phrases du manuel

On fait l'écriture et la production écrite l'après-midi. En fin de journée, ils relisent sur le livre, pendant que je corrige le cahier de textes de CE1.

Quant au livre orange... smiley qui se marre ! Je l'ai lu, n'en ai pas retenu grand-chose... L'autre conseil du CPC me semble pertinent.

Dans le livre orange, j'ai un peu de mal avec la lecture collective de syllabes et de mots...

Link to post
Share on other sites
chableu
Il y a 1 heure, Ellanoise a dit :

Pour l'encodage de mots

Tu peux faire des dictées muettes.

  • J'adhère 1
Link to post
Share on other sites
fred301

Pour l'encodage de syllabes, je leur donne des images, le mot est écrit dessous mais il manque 1 syllabe, qu'ils doivent écrire.

Que dit le livre orange suemr la lecture collective de syllabes et de mots ?

Je suis sur mon téléphone maus de l'ordi je mettrai un exemple de fiches, pour J1 et J2.

Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 22 heures, alinecrpe a dit :

Le guide orange préconise de partie de la graphie, c'est à dire de la lettre (ou du groupe de lettres pour ceux dont la graphie est complexe). Il y a beaucoup de sons en langue française qui ont des graphies différentes donc si tu étudies le son "s" et que tu leur fais discriminer dans des mots qu'ils entendent cela pourra être des mots contenant le C (dans balançoire par exemple) ou le tion (dans addition) ce qui pourrait provoquer des erreurs ensuite. 

Je ne suis pas super fan de la syllabique, et donc du Guide Orange et autres méthodes à la mode, mais par contre, je suis en accord avec le fait qu'il est plus simple et logique de partir des lettres et non des sons.

Et, pour avoir fait beaucoup de CP, je pense qu'il faut, dès le début, faire remarquer aux élèves que les voyelles ne produisent pas toujours (pas souvent même) le son "simple". Il seront ainsi plus à l'aise avec des textes "pas % déchiffrables".

Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 2 heures, chableu a dit :

Tu peux faire des dictées muettes.

Oui, les élèves adorent !

Link to post
Share on other sites
Ellanoise
Le 24/01/2021 à 21:22, Goëllette a dit :

Oui, les élèves adorent !

Vous leur faite systématiquement les gestes Borel-Maisonny pour les dictées muettes ou ils encodent seuls ?

Link to post
Share on other sites
Goëllette

Ils encodent seuls, sauf certains. Et ça fonctionne très bien !

Attention à ne pas rajouter de la difficulté, car on lit avec les yeux, pas les oreilles.

  • J'adhère 1
Link to post
Share on other sites
fred301
Le 27/01/2021 à 13:32, Ellanoise a dit :

Vous leur faite systématiquement les gestes Borel-Maisonny pour les dictées muettes ou ils encodent seuls ?

Pas de gestes Borel-Maisonny, l'encodage est fait en autonomie pendant que je suis avec les CE1.

Link to post
Share on other sites
Ellanoise
Le 29/01/2021 à 18:16, fred301 a dit :

Pas de gestes Borel-Maisonny, l'encodage est fait en autonomie pendant que je suis avec les CE1.

Fais-tu également une correction collective ? Mes élèves ont du mal à rester concentrés et certains planent et ne repèrent pas s'il y a une erreur dans le mot !

Link to post
Share on other sites
fred301
il y a 5 minutes, Ellanoise a dit :

Fais-tu également une correction collective ? Mes élèves ont du mal à rester concentrés et certains planent et ne repèrent pas s'il y a une erreur dans le mot !

Non, sinon tout pareil que ce que tu décris. 

Link to post
Share on other sites
Goëllette

La correction individuelle avant ou à la place de la correction collective est bien plus efficace et permet de connaître le véritable niveau de chacun des élèves et aider ceux qui sont en difficultés sans barber les meilleurs Se passer de correction collective est un gain de temps d'apprentissage, même si ça nécessite plus de temps de correction pour l'enseignant.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Ellanoise

J'ai fait quelques que corrections collectives mais pour certains, c'est compliqué.

Pour la correction individuelle, vous ramassez les cahiers, pointez les erreurs et ensuite corrigez avec l'élève ou bien vous allez directement auprès de l'élève après la dictée ?

Link to post
Share on other sites
Goëllette

Je m'arrange pour choisir des exercices bien ciblés et clairs et pour motiver "mes bonnes troupes" à rendre un travail parfait.

Ensuite, je ramasse les cahiers et les corrige pendant une interclasse ou quand mes élèves sont occupés à autre chose et, en fonction des résultats, soit

- j'appelle à mon bureau les quelques élèves ayant des erreurs pour réexpliquer (et ceux ayant fait des étourderies pour leur remonter les bretelles)

- soit je réexplique les consignes mal observées et je redonne du temps pour que chacun se corrige

- soit, si un grand nombre d'élèves a raté un exercice, j'effectue une correction collective (au moins pour ces élèves, pendant que ceux qui ont juste sont occupés différemment).

Mais surtout, je "pointe" tout, que ce soit le travail rendu au départ, au deuxième jet, ou après la correction collective, comme ça j'ai une photographie très exacte du potentiel réel de chacun.

  • J'adhère 1
Link to post
Share on other sites
fred301

Avec le cours double, j'ai peu de temps pour les corrections pendant la classe. Le midi et le soir je corrige, et malheureusement il n'y a pas de retour avec moi...

Link to post
Share on other sites
Delavegue
Il y a 1 heure, fred301 a dit :

Avec le cours double, j'ai peu de temps pour les corrections pendant la classe. Le midi et le soir je corrige, et malheureusement il n'y a pas de retour avec moi...

Idem mais je prends quand même 5 min quand c'est important. Ça m'ennuie de voir des erreurs sans faire de retour.

Des fois je passe les voir et les questionne individuellement pendant que l'autre niveau écrit, cherche et que j'ai quelques minutes.

Je rêve d'un simple niveau, l'impression de survoler parfois....

Link to post
Share on other sites
fred301

@Delavegueen réfléchissant je fais comme toi, je prends un petit moment quand les responsables distribuent par exemple. Je me suis organisée pour leur expliquer individuellement mes corrections de leur 1e jet de production écrite, qu'ils recopient ensuite.

Link to post
Share on other sites
Mademoisellelau
Il y a 20 heures, Ellanoise a dit :

J'ai fait quelques que corrections collectives mais pour certains, c'est compliqué.

Pour la correction individuelle, vous ramassez les cahiers, pointez les erreurs et ensuite corrigez avec l'élève ou bien vous allez directement auprès de l'élève après la dictée ?

Bonjour Ellanoise !

Je trouve les conseils de ton CPC judicieux : c’est la base. Et puis, c’est comme ça qu’on travaille sur Taoki, c’est le rythme préconisé (d’après ma collègue qui l’utilise). 

J’ajouterais qu’il faut beaucoup encoder des dictées de syllabes sur l’ardoise, au quotidien. L’idée des dictées muettes est très bien aussi. Une manière de favoriser la lecture, c’est qu’ils encodent chaque jour le plus possible, en plus de lire. C’est très important et cela permet rapidement d’obtenir de beaux progrès. Pour te donner une idée, je ne fais aucun exercice de phono ni de fichier de lecture. Je leur explique juste la formation physique du mot, ils me donnent quelques mots dans lesquels on entend ce son, et basta ! On lit en collectif (la compréhension est toujours travaillée en parallèle du déchiffrage, c’est le but de toute lecture) , on fait des dictées (ardoise + cahier), et de petites « rédactions » (au début, une phrase correctement rédigée me suffit au CP). 
 

Quant aux corrections collectives au CP, je n’en vois pas l’intérêt... Je trouve que c’est un temps où ils n’écoutent pas, et risquent de se dissiper. Bref, une perte de temps, a mon avis. Par contre, je fais un mélange de ce que font Goëlette et Fred : je corrige certains enfants dont je sais qu’ils ont des difficultés, sur place : je prends un temps avec eux, soit à leur bureau, soit au mien. Je passe rapidement dans ma classe et survole un peu le travail des élèves pour voir s’il y a un problème. Puis chacun va poser son cahier sur la pile. Je corrige entre midi et 2, et je prends un temps l’après-midi pour voir avec chaque enfant qui a eu une difficulté, ce qui ne va pas. Si je n’ai pas pu corriger à midi et que je corrige le soir (réunion, crise de flemmingite aiguë, ou autre ), c’est remis au lendemain : j’explique des erreurs que j’ai vues, en collectif, et je montre comment faire, puis, lors du temps de travail individuel, je vais suivre celui ou celle qui n’a pas compris plus que les autres, puisque je sais qu’il/elle a un souci. Ça prend assez peu de temps. Je précise que j’ai la chance d’avoir un niveau simple.

Link to post
Share on other sites
Ellanoise
Il y a 1 heure, Mademoisellelau a dit :

Bonjour Ellanoise !

Je trouve les conseils de ton CPC judicieux : c’est la base. Et puis, c’est comme ça qu’on travaille sur Taoki, c’est le rythme préconisé (d’après ma collègue qui l’utilise). 

J’ajouterais qu’il faut beaucoup encoder des dictées de syllabes sur l’ardoise, au quotidien. L’idée des dictées muettes est très bien aussi. Une manière de favoriser la lecture, c’est qu’ils encodent chaque jour le plus possible, en plus de lire. C’est très important et cela permet rapidement d’obtenir de beaux progrès. Pour te donner une idée, je ne fais aucun exercice de phono ni de fichier de lecture. Je leur explique juste la formation physique du mot, ils me donnent quelques mots dans lesquels on entend ce son, et basta ! On lit en collectif (la compréhension est toujours travaillée en parallèle du déchiffrage, c’est le but de toute lecture) , on fait des dictées (ardoise + cahier), et de petites « rédactions » (au début, une phrase correctement rédigée me suffit au CP). 
 

Quant aux corrections collectives au CP, je n’en vois pas l’intérêt... Je trouve que c’est un temps où ils n’écoutent pas, et risquent de se dissiper. Bref, une perte de temps, a mon avis. Par contre, je fais un mélange de ce que font Goëlette et Fred : je corrige certains enfants dont je sais qu’ils ont des difficultés, sur place : je prends un temps avec eux, soit à leur bureau, soit au mien. Je passe rapidement dans ma classe et survole un peu le travail des élèves pour voir s’il y a un problème. Puis chacun va poser son cahier sur la pile. Je corrige entre midi et 2, et je prends un temps l’après-midi pour voir avec chaque enfant qui a eu une difficulté, ce qui ne va pas. Si je n’ai pas pu corriger à midi et que je corrige le soir (réunion, crise de flemmingite aiguë, ou autre ), c’est remis au lendemain : j’explique des erreurs que j’ai vues, en collectif, et je montre comment faire, puis, lors du temps de travail individuel, je vais suivre celui ou celle qui n’a pas compris plus que les autres, puisque je sais qu’il/elle a un souci. Ça prend assez peu de temps. Je précise que j’ai la chance d’avoir un niveau simple.

Merci pour ta réponse ! Pour tout te dire, j'ai TOUT changé depuis le passage du CPC, en suivant les précieux conseils trouvés ici.

Les élèves encodent chaque jour : dictée de mots et/ou phrases, dictée muettes. Je corrigeais habituellement en individuel et j'ai tenté la correction collective. C'est long pour certains.

Pour le reste, j'arrive à faire des ateliers de 15 min avec 3 groupes de 8. Parmi ces groupes, il y a un atelier lecture/compréhension avec moi. Je donne le texte ou les phrases à lire à ce groupe et les laisse lire par 2 en mettant un bon lecteur avec un élève plus en difficulté. Chacun son tour lit une phrase. L'avantage c'est que le plus à l'aise peut aider l'autre. Je pointe aussi parfois une phrase en particulier pour les plus en difficultés qu'ils doivent s'entrainer à lire et ils la liront ensuite à haute voix en groupe de 8. Pendant ce temps de préparation, je peux donner les consignes aux deux autres groupes de travail. Puis je prends le groupe qui préparait la lecture au fond de la classe, nous lisons à voix haute en travaillant la compréhension.

Certains autres jours, quand je ne travaille pas la compréhension de texte dans le fichier de Taoki, je suis l'exemple d'alinecrpe : je distribue la fiche de lecture du soir. Chacun le lit à sa place silencieusement. Je prends tout de suite les plus à l'aise avec moi, puis nous lisons la fiche de lecture d'une traite (en travaillant la compréhension aussi). Une fois la fiche terminée, ces élèves passent tuteur et passent en binôme avec un élève. Ils l'écoutent lire et le corrige si besoin est. Pendant cette lecture en binôme, les élèves ayant le plus de difficultés lisent avec moi à voix haute. J'essaie également de prendre les élèves ayant lu avec leur tuteur un peu plus tard dans la journée. La lecture en binôme marche plutôt bien et certains timides se sentent plus à l'aise. J'ai toujours cependant un ou deux élèves qui ne font rien mais le tuteur vient vite me signaler le problème.

  • J'adhère 3
Link to post
Share on other sites
Mademoisellelau

Alors, tu as dû constater plein de progrès, ce qui a dû rassurer ton petit cœur de maîtresse ! Bravo à toi ! 🤗 Je te souhaite beaucoup de plaisir dans ton travail...

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to post
Share on other sites
Le 24/01/2021 à 18:44, chableu a dit :

Tu peux faire des dictées muettes.

Ici lors de l'encodage j'aime bien dire le mot à voix haute car souvent les enfants prononcent mal certains mots (ronar et j'en passe) du coup ça leur permet de rectifier ces erreurs et surtout j'insiste sur les différents sons afin d'éviter les oublis de lettres, ceux qui y arrivent peuvent avancer plus vite.

  • J'adhère 1
Link to post
Share on other sites
chableu
Il y a 7 heures, clag a dit :

Ici lors de l'encodage j'aime bien dire le mot à voix haute car souvent les enfants prononcent mal certains mots (ronar et j'en passe) du coup ça leur permet de rectifier ces erreurs et surtout j'insiste sur les différents sons afin d'éviter les oublis de lettres, ceux qui y arrivent peuvent avancer plus vite.

C'est pour cela que je fais les deux...cela permet de détecter ce que tu décris.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...