Jump to content

Les cahiers de vacances ? Qu'en pensez-vous ?


André Jorge
 Share

Recommended Posts

Bonjour, :)

Que pensez-vous des cahiers de vacances ? Utiles ? Pas utiles ?

Je m'interroge notamment sur leur utilité en cette période de COVID, de fermetures de classes et d'école à la maison...

Merci.

Link to comment
Share on other sites

Pas d'avis général, mais retour d'une discussion avec une maman d'élève le mois dernier.

"Il faudrait que vous vous mettiez à côté d'elle le we pour reprendre ce qui n'a pas été compris dans son cahier du jour. Elle est tout à fait capable de faire, mais a besoin d'un adulte à côté d'elle pour refaire/réviser/se concentrer (et pour mettre un peu la pression!!!)

-Ah, ben, j'comprends pas, je lui ai acheté un livre avec tout le programme de cm2, elle n'a qu'à faire les exercices...

- Oui, je comprends, vous n'avez pas forcément le temps (ni l'envie...hum...) de vous mettre à côté d'elle, ça lui serait pourtant bénéfique. Prenez un peu de temps le we.

- Ah, oui, je lui ai acheté le cahier. Bon, ben, tu vas le faire, ce cahier, hein!"

Je précise que la maman était tout à fait capable de suivre sa fille...

Mais dans ce cas-là, cahier (de vacances/de révision) = pas besoin de prendre le temps de se mettre à côté de son enfant...

 

Bref, tout ça pour dire que si cahier de vacances = vacances pour l'adulte et cahier pour l'enfant, ça n'est peut-être pas aussi profitable que ça pourrait l'être...

Pour le reste, je ne sais pas, ça fait bien longtemps que je n'en ai pas ouvert un. Les derniers que j'ai vus me semblaient très "fouillis" et très orientés "grand jeu" que révisions structurées, mais je laisse ça aux collègues plus pointus dans le domaine...

 

 

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Je ne suis ni pour ni contre !😅

Tout dépend de comment ils sont vécus par les enfants et les adultes qui les accompagnent.

Nous pouvons aussi nous poser la question de quel cahier : un acheté dans le commerce, un constitué par l'enseignant (ou par d'autres élèves de l'école).

Je crois qu'il ne faut pas trop compter sur des effets positifs au point qu'ils comblent les écueils dus au COVID. Ils serviront surtout aux enfants dont les familles accompagnent habituellement leurs enfants...ceux qui ont déjà moins besoin de nous.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve pas trop mal faits ceux édités par les grandes maisons d'édition, qui s'y connaissent un peu niveau matières scolaires donc.

Mais comme leur nom l'indique, cahier de vacances = vacances et non école à la maison. Il s'agit de révisions ludiques, qui seront plus ou moins bien vécues selon la motivation des enfants. J'en prends à ma fille l'été uniquement à sa demande, si elle est motivée pour les faire, mais elle n'est pas en difficultés scolaires.  

Pour des élèves en difficultés, ces révisions seront utiles uniquement si elles sont accompagnées d'un adulte et si les élèves ne se sentent pas encore en échec face à elles. 

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

J'aime bien sur le principe pour revoir l'ensmeble des notions de bases, si possible un peu ludique. 

Mais j'ai une maman qui m'a rapporté en septembre le cahier fait en entier, pas un exo de juste et non corrigé....

Link to comment
Share on other sites

En tant que maîtresse de maternelle, je conseille plutôt aux parents de jouer avec eux et de leur lire des histoires et franchement je trouve que ces cahiers ne sont pas adaptés...  D'ailleurs cette année ma jeune atsem de 26 ans a appris la règle des dominos et de la bataille donc ce n'est pas gagné et montre bien que certains doivent être accompagnés...Pour les cahiers de vacances des plus grands, tous mes enfants m'en ont réclamés et même la dernière acharnée du travail scolaire  (et aujourd'hui encore en tant qu'étudiante) n'en a jamais fini aucun... Il est vrai que perso je préférais les emmener en balade nature, sport ou culture plutôt que de plancher avec eux et si pas de sortie j'étais prise par les travaux ménagers ou les travaux tout courts... Les 3 savent cuisiner (vraiment) et un peu bricoler et s'en félicitent (et moi aussi...).  Après peut-être n'avais je pas choisi les bons éditeurs😉. Plus sérieusement cela peut rassurer mais aussi dédouaner de toute implication donc je suis très réservée... Lors des rendez-vous parents je dis toujours vous pouvez en acheter un, à vous de voir mais vous pouvez aussi... et je décline en fonction des besoins de chacun... Après les parents font ou pas, rien de neuf sous le soleil... 

Link to comment
Share on other sites

Il est certain que, quel que soit l'âge d'un enfant, le principal est que ses parents passent du temps avec lui, pour lui, et fasse des activités avec lui : cuisine, bricolage, jardinage, ...

Sinon, je préfère des cahiers du type "Cahier du Jour Cahier du Soir" de Magnard, moins ludiques, plus studieux et plus pédagogiques.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Moi j'en prends toujours 1 pour mes filles l'été!

 

Elles aiment le choisir.

C'est une manière de réviser certaines notions et de rester dans le bain.

Ils ne sont pas trop "fournis" c'est à dire que pas besoin de bosser tous les jours pour le finir! (en général on s'y met 1 gros mois à raison de 45min 3 ou 4 fois par semaine)

 

Ils permettent de revoir les bases de l'année.

Link to comment
Share on other sites

Le 21/04/2021 à 21:29, mailis7 a dit :

franchement je trouve que ces cahiers ne sont pas adaptés...

Ces cahiers se veulent conformes au programme scolaire, mais il est vrai qu'ils ne sont pas forcément adaptés au niveau scolaire des enfants et je pense là notamment aux enfants qui sont en difficulté scolaire.

A mon sens, il faudrait donc que les parents soient capables de déterminer si un cahier de vacances correspond bien au niveau de leur enfant...

Il faudrait également que les enfants puissent obtenir des explications et être aidés en cas de besoin, ce qui n'est malheureusement pas le cas de bien des enfants de milieu social défavorisé. J'ai pu constater que si ces parents veulent aider leur enfant, ils n'en sont pas toujours capables, ne savent pas quoi, comment faire,...

Il faudrait aussi que le travail se fasse sans pression, dans une atmosphère de bien-être, ce qui impliquerait qu'on lui explique à quoi ça sert, qu'on lui propose un cahier d'activités ludiques (plutôt que des batteries d'exercices), que l'activité soit ritualisée (même lieu, même durée - 20 à 45 minutes selon le niveau de l'enfant- , dans le calme, sans télévision, sans smartphone à proximité,...).

Et puis, il faudrait que les vacances restent des vacances, que les enfants puissent s’ouvrir à d’autres choses : des jeux, de la lecture, des sorties dans la nature, des voyages, les pratiques sportives, des visites de musées et tout ce qui peut permettre un enrichissement culturel,… Les cahiers de vacances permettraient alors de se "remettre dans le bain" progressivement, sur les deux dernières semaines de vacances uniquement.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Pas mal pour revoir et écrire et lire un peu pendant les vacances. Mais les familles qui les utilisent sont souvent aussi celles où les enfants lisent, dessinent, écrivent pendant les vacances.

Il m’est arrivé de conseiller un cahier, une année en dessous, pour réviser, pour les enfants en difficulté, après, les parents font ce qu’ils veulent.

En maternelle en revanche, je ne trouve pas ces cahiers adaptés ( mais bon je suis en primaire donc cet avis vaut ce qu’il vaut). Jouer, courir, prendre l’air, faire des activités avec les parents ( cuisine, petit bricolage...), dessiner et écouter de belles histoires etc me semble bien plus profitable.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le problème, c'est qu'on a de moins en moins de parents (y compris collègues) qui prennent le temps de cultiver leurs enfants, de plus en plus qui excusent l'exposition à la télé, aux tablettes, aux repas pris individuellement, ..., et de plus en plus qui ne montrent pas l'exemple en ne lisant pas, ne s'intéressant pas à l'art, en mentant et trichant (règles de confinement par exemple), ...

Et ils pensent sérieusement que leurs enfants vont se développer de façon équilibrée ?

Link to comment
Share on other sites

Je crois que dans le contexte actuel, il vaudrait mieux que les enfants prennent l'air, fassent du sport, des randos, des ballades, des jeux dans la nature avec des copains ou avec les parents... 

Link to comment
Share on other sites

Qu'ils jouent avec leurs parents, que ceux-ci passent du vrai temps avec eux Autrement que devant la télé ou la wii ...

Je regardais le replays de "C à Dire" tout à l'heure et un psy donnait, comme aide aux enfants, en cette période, que leurs parents discutent ... au moins 5 minutes avec eux par jour. Une vraie discussion.

Ca en dit long de la réalité dans certaines familles !

  • Triste 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Souvent, je demande plutôt aux parents, un "carnet de voyage" car de nombreux enfants retournent aux pays, et pour ceux qui n'y vont pas ils peuvent avoir quand même des choses à raconter (ceux qui ne partent pas je le nomme autrement)

Je leur demande une phrase ou deux par jour (ou tous les 2 -3 jours) mais bien écrite, et coller des choses : ticket de bateau, de péage .... 

Et souvent ils viennent me le rapporter .... 

Au final, ils gardent l'entrainement de l'écriture et de l'attention à la grammaire et l'orthographe ... c'est déjà pas mal !

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Mis à part si ce sont les enfants eux mêmes qui réclament, je trouve globalement que c'est une mauvaise idée.

Il y a des milliers d'autres choses à apprendre pendant les vacances et plus que jamais, vivre sans stress, sans compétition, sans charge mentale, je trouve ça absolument nécessaire surtout pour nos élèves .

La covid est partie pour peser un moment, il va falloir se réarmer à bloc en bonnes ondes pour pouvoir supporter les mauvaises qui risquent d'arriver..

Un bon niveau scolaire ne vaut rien à côté d'un enfant qui broie du noir et qui perd toute motivation. 😉 

Link to comment
Share on other sites

Je reste étonnée que certains opposent systématiquement ces cahiers aux balades, jeux, rencontres... L'un n'empêche pas l'autre. Et selon l'âge et l'envie de l'enfant, 1/2h à 1h par jour, et pas forcément tous les jours, ça laisse quand même tout le reste la journée pour faire autre chose... 

  • J'aime 2
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, pimouss690 a dit :

Un bon niveau scolaire ne vaut rien à côté d'un enfant qui broie du noir et qui perd toute motivation. 😉 

Tout à fait.

Et pendant les vacances (comme le soir), nos élèves redeviennent les enfants de leurs parents, donc à eux de les éduquer, motiver, rassurer, divertir, cultiver.

Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Goëllette a dit :

Et pendant les vacances (comme le soir), nos élèves redeviennent les enfants de leurs parents, donc à eux de les éduquer, motiver, rassurer, divertir, cultiver.

D'ailleurs, avant d'être nos élèves, ils sont leurs enfants. Ce qui nous engage à communiquer avec les parents mais qui dit aussi que la responsabilité éducative relève des parents.

Link to comment
Share on other sites

C'est ça !

Et je pense que c'est cette confusion, cette volonté de nos dirigeants de donner à l'école une partie du rôle des parents, sans enlever à ceux-ci le contrôle dessus, qui crée nombre de nos problèmes.

Alors qu'on pourrait, au contraire, contrôler que les parents exercent bien leur rôle éducatif, sans pour autant en charger l'école.

Mon grand-oncle et sa femme ne savaient pas lire. Ils se sont pourtant attachés chaque soir à mettre leurs enfants sur leurs devoirs, et ils ne manquaient pas une occasion, pendant les congés, de les solliciter pour lire (le journal, les recettes, ...) ou calculer, les emmener avec eux. Pourtant ils étaient fermiers, donc ne manquaient pas de travail.

Et maintenant des parents instruits et ayant même parfois fait des grandes études, ayant davantage de jours de congé, ne pourraient plus assurer ce rôle ? Etonnant non ?

Link to comment
Share on other sites

3 enfants, j'ai acheté des cahiers les premières années parce que mes enfants ( plutôt l'aînée qui adorait faire classe à ses poupées et qui avait décidé que c'était bien pour ses frères...) M'en demandaient. Jamais je ne leur ai imposé des heures de travail, ils géraient comme bon leur semblait. 

En fait, ils emportaient leurs cahiers avec eux en vacances. Ils le sortaient sur le chemin du retour car très tristes de laisser leurs cousins après 3 semaines. 20h de route c'est long ! 

En revanche, ils lisaient bcp. Nous partagions beaucoup avec eux.

Les vacances ne sont pas l'école.

Ceci dit, ils n'étaient pas en échec scolaire donc ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, le hyasou a dit :

Ceci dit, ils n'étaient pas en échec scolaire donc ...

Ne penses-tu pas que ça a un petit rapport ?

Link to comment
Share on other sites

Je retiens un mot:accompagner. 

Certains parents savent faire. D'autres, non. 

La société va quand même vers le 'simple'. C'est inquiétant. Un enfant, c'est chiant, ça demande des efforts. 

  • J'adhère 2
  • Solidaire 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Mes enfants doivent être des ovnis : ils ont toujours adoré les cahiers de vacances : les couleurs, le côté ludique, les jeux, les autocollants...

Je n'ai jamais rien imposé (je ne veux pas jouer les instits 24h sur 24 et surtout pas pendant les grandes vacances). Mes enfants se lèvent souvent avant nous et peuvent faire 4 ou 6 pages d'un coup. Quand on va au resto ou dans un endroit où on aura de l'attente (gare, aéroport, autre), on l'emporte et ça occupe ! Bien sûr, je corrige quand même tout au fur et à mesure et je vois avec eux les erreurs.

Pour ma part, j'aime bien "Cahier du jour, cahier du soir". Mais je préfère acheter des choses plus ludiques pour l'été. Et fixer une heure par jour tous les jours la même, me rappelle ma propre enfance : la corvée des cahiers de vacances tous les après-midi chez mes grands-parents. On se faisait vertement engueulés quand on avait le malheur de faire une pauvre faute d'orthographe ou de calcul... Je préfère de loin laisser à mes enfants le soin de choisir leur moment, faire pourquoi pas 4 pages d'un coup un jour puis zéro pendant 2 jours...

Link to comment
Share on other sites

Je suis totalement contre. 

J'adorais en faire petite mais c'est parce que j'avais la paix quand je le faisais donc je demandais toujours le plus gros. 

Pour mes enfants, on fait un cahier de vie des vacances. J'essaye de trouver une activité sympa chaque jour minimum. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...