Jump to content

Comment tenir son crayon en maternelle ?


Recommended Posts

Je lis sur beaucoup de forum maternelle que les élèves tiennent mal leur crayon. 

Je lance ce post pour trouver des solutions ou des astuces pour aider à "résoudre" ce problème récurrent. Je  n'ai pas eu de formation spécifique là dessus quand j'ai débarqué en maternelle. Je m'autoforme. J'ai lu le livre de dumond, mais je le trouve axé MS voir GS et très technique. Que peut on proposer à des ps qui débutent à l'école et n'ont qu'une envie de gribouiller partout avec bien sur la prise à pleine main.

J'entends tout et son contraire gros crayon pas gros crayon, pas de coloriage trop tôt , guide doigt ou non ?

Merci de vos futurs conseils.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, zomina a dit :

Que peut on proposer à des ps qui débutent à l'école et n'ont qu'une envie de gribouiller partout avec bien sur la prise à pleine main.

Je pense qu'il faut les laisser faire. C'est une étape normale qui consiste à prendre conscience que son propre mouvement laisse des traces. La prise en main s'affinera parfois avec ton aide, parfois sans. Les petits bougent encore beaucoup le bras et n'ont pas encore la capacité de ne se servir que de leur doigts pour gribouiller. C'est très important de les laisser faire, ça répond à un besoin. Les en empêcher reviendrait à empêcher un bébé de marcher à quatre pattes avant de marcher debout. Varie plutôt les outils et les supports pour leur faire tester un maximum de chose: pinceaux, éponges, coton-tige, doigts, craies... Sans oublier d'écrire beaucoup devant eux, en montrant bien ta prise de l'outil, pour donner l'exemple. Mais en PS, ne modifie pas la manière dont ils tiennent l'outil, sauf si tu vois que certains en deviennent capables.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, mat82 a dit :

Je pense qu'il faut les laisser faire. C'est une étape normale qui consiste à prendre conscience que son propre mouvement laisse des traces. La prise en main s'affinera parfois avec ton aide, parfois sans. Les petits bougent encore beaucoup le bras et n'ont pas encore la capacité de ne se servir que de leur doigts pour gribouiller. C'est très important de les laisser faire, ça répond à un besoin. Les en empêcher reviendrait à empêcher un bébé de marcher à quatre pattes avant de marcher debout. Varie plutôt les outils et les supports pour leur faire tester un maximum de chose: pinceaux, éponges, coton-tige, doigts, craies... Sans oublier d'écrire beaucoup devant eux, en montrant bien ta prise de l'outil, pour donner l'exemple. Mais en PS, ne modifie pas la manière dont ils tiennent l'outil, sauf si tu vois que certains en deviennent capables.

Cette réponse m'interesse parce que certains enseignants (comme celle de ma fille mais aussi des copines) "interdisent" aux parents de donner des crayons/craie/feutres etc aux enfants tant qu'ils ne leur ont pas appris à tenir le feutre.
Bon je reste persuadée que c'est impossible, quand le PE l'annonce en septembre, la plupart ont je pense déjà dessiné que ça soit à la maison ou la crèche/chez la nounou mais je m'interroge là dessus, je n'y connais absolument rien :sweatingbullets:

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, mat82 a dit :

Je pense qu'il faut les laisser faire. C'est une étape normale qui consiste à prendre conscience que son propre mouvement laisse des traces. La prise en main s'affinera parfois avec ton aide, parfois sans. Les petits bougent encore beaucoup le bras et n'ont pas encore la capacité de ne se servir que de leur doigts pour gribouiller. C'est très important de les laisser faire, ça répond à un besoin. Les en empêcher reviendrait à empêcher un bébé de marcher à quatre pattes avant de marcher debout. Varie plutôt les outils et les supports pour leur faire tester un maximum de chose: pinceaux, éponges, coton-tige, doigts, craies... Sans oublier d'écrire beaucoup devant eux, en montrant bien ta prise de l'outil, pour donner l'exemple. Mais en PS, ne modifie pas la manière dont ils tiennent l'outil, sauf si tu vois que certains en deviennent capables.

C'est déjà ce que je fais mais je trouve que  moi, étant professeur des ecoles , je n'ai pas été formé la dessus et pourtant c'est un sacré enjeu qui se joue !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Comment tenir son crayon en maternelle ?
il y a une heure, clerissalak a dit :

Cette réponse m'interesse parce que certains enseignants (comme celle de ma fille mais aussi des copines) "interdisent" aux parents de donner des crayons/craie/feutres etc aux enfants tant qu'ils ne leur ont pas appris à tenir le feutre.

Ou comment faire prendre du retard inutilement aux enfants. En PS, la morphologie ne permet la plupart du temps pas de tenir un outil scripteur comme le ferait un adulte, pour écrire. Par contre, tous les PS savent parfaitement tenir un outil scripteur pour faire ce qu'ils ont à faire, c'est-à-dire gribouiller, laisser des traces, prendre conscience de son mouvement. A cet âge, le mouvement part de l'épaule et petit à petit s'affine vers le coude, le poignet et enfin les doigts. Ce sont des étapes indispensables pour progresser. Fais les gribouiller un maximum dès le début de la PS et tu verras qu'à la fin de l'année, certains tiendront leur outil correctement sans même que tu leur ais appris.

Se passer des ces premières étapes est inutile, contre-productif et contraire aux besoins de l'enfant.

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Merci bcp pour cette réponse détaillée 😊

Link to comment
Share on other sites

LA MOTRICITE FINE   un enjeu essentiel en petite section

Tenir un crayon est un acte complexe qui se construit en faisant d'autres choses

- dissociation segmentaire ( épaule, coude, poignet,doigts )

- force et musculation des doigts ( la pression sur un crayon est importante à maitriser)

- coordination occulo-manuelle, (il ne suffit pas de tenir un crayon il faut aussi le conduire)

 - maitrise  de trajectoires (avancer tirer, reculer pousser (en inversant pour les gauchers), vers le haut loin, vers le bas près, tourner ,.....)

 

quelques pistes, pour explorer et aguerrir les possibilités de la main,  élaborées par des collègues de PS ....

 

http://www.ac-grenoble.fr/savoie/pedagogie/docs_pedas/delestage_amandine/ateliers_c1.pdf

 

https://audruicq.etab.ac-lille.fr/ressources-pedagogiques/maternelle/ressources/animation-pedagogique-du-7-novembre-2015-la-scolarisation-des-2-4-ans/exemples-dateliers-autonomes/130313-progression-ateliers-autonomes-de.pdf

 

https://mine-de-rien-42.webself.net/ps

 

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Merci de ces sites mais en fait ce que tu cites sont des ateliers autonomes (ou aim) de motricité fine (que je fais déjà).

Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, zomina a dit :

Merci de ces sites mais en fait ce que tu cites sont des ateliers autonomes (ou aim) de motricité fine (que je fais déjà).

Donc tu as tout bon ... :)

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

 

Cependant certains enfants ont déjà une tenue de crayon apprise à  la maison , il faut regarder les positions apprises et vérifier les tensions des doigts... 

Une des plus fréquente est la tension de l'index, il faut expliquer  à l'enfant que le doigt doit être  "léger" sur le crayon, de mon expérience, cette tenue est la plus difficile à corriger parce que beaucoup d'adultes l'ont adoptée et les enfants reproduisent même inconsciemment ce qu'ils voient.

 en cherchant des affichages ; il faut être vigilant

Celui ci me semble exact

http://ekladata.com/TBtsMhp3o1RawLx3XaOWRiML_44.jpg

 

image.png.6a12aff1aeb8c2fe8de17a8bed01ef69.png

 

 

http://ekladata.com/XChZB89QFVMa5GOoBlzRwjS0OAc.jpg

image.png.2405d3a4eb2b03fbe4780d07708e3186.png

 

 

Sur l'affichage suivant il y a une erreur, l'index est creusé en tension

image.png.60f2e5ecfe231121192497ca0a5ad793.png

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, mat82 a dit :

Ou comment faire prendre du retard inutilement aux enfants. En PS, la morphologie ne permet la plupart du temps pas de tenir un outil scripteur comme le ferait un adulte, pour écrire. Par contre, tous les PS savent parfaitement tenir un outil scripteur pour faire ce qu'ils ont à faire, c'est-à-dire gribouiller, laisser des traces, prendre conscience de son mouvement. A cet âge, le mouvement part de l'épaule et petit à petit s'affine vers le coude, le poignet et enfin les doigts. Ce sont des étapes indispensables pour progresser. Fais les gribouiller un maximum dès le début de la PS et tu verras qu'à la fin de l'année, certains tiendront leur outil correctement sans même que tu leur ais appris.

Se passer des ces premières étapes est inutile, contre-productif et contraire aux besoins de l'enfant.

 

J'ai des MS pour la première fois depuis longtemps (j'ai des GS d'habitude, qui tiennent mal leur crayon en général aussi...)

Certains oui mais beaucoup non, en tout cas dans ma classe. Rien n'a été fait en PS concernant la tenue du crayon et sur les 10 MS seule une petite le tient bien. Les autres ont soit le majeur sur le crayon au mieux , soit une tenue très ... bizarre que je n'arrive même pas à décrire!

Je leur propose du dessin à l'accueil en plus des jeux, seules deux MS y vont dont celle qui a une bonne tenue et écrit déjà son prénom, les autres je leur donne un feutre en atelier dirigé après une activité pour colorier une petite surface en prenant appui sur le livre bien écrire et aimer écrire de Pierson et le cahier correspondant et je mets l'accent sur les ateliers de motricité fine. Je pense que ça ne se règlerait pas facilement "tout seul".

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, sandrine66 a dit :

Je pense que ça ne se règlerait pas facilement "tout seul".

Tu déformes un peu mes propos. J'ai bien dit "certains", ce qui suppose une minorité. Plus haut, j'ai été plus précis: 

Le 01/10/2021 à 07:47, mat82 a dit :

en PS, ne modifie pas la manière dont ils tiennent l'outil, sauf si tu vois que certains en deviennent capables.

C'est-à-dire, si tu vois que certains commencent à bien bouger le poignet et si le reste de leur bras reste à peu près immobile, alors il est temps de leur montrer comment tenir le crayon. Bien sûr que c'est une bonne chose. Mais s'ils en sont encore au stade coude / épaule, ce n'est pas encore le moment, ça risque de créer des blocages et d'autres problèmes. S'il faut attendre la MS ou même la GS, alors attendons. Rien ne presse, il faut respecter le rythme des enfants. Observer les enfants en premier lieu  et ensuite seulement proposer des activités en conséquence reste la marche à suivre pour un enseignant de maternelle.

Par exemple, les ateliers de motricité fine en PS, c'est bien joli mais beaucoup proposent dans ce domaine des choses qui ne sont pas encore à la portée des petits.

Pour le reste, l'essentiel de mon propos se tenait en réponse à l'interdiction pure et simple de l'outil scripteur par certains enseignants de PS. Ca risque non seulement de retarder l'acquisition du geste, mais aussi de brider l'imagination et la créativité. L'acquisition du geste moteur n'est pas le seul objectif lorsqu'on propose aux PS de laisser des traces sur un support. S'en tenir à des exercices de motricité fine en PS revient à réduire les enfants à de simple exécutants et empêche un bon développement de l'intelligence.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le premier schéma donné plus haut est erroné: le majeur y sert de support à l'outil (l'outil est posé sur le majeur), ce qui risque de créer des ampoules par friction sur la peau trop tendre des petits. On tient le stylo avec le bout de trois doigts: pouce, index et majeur. Le muscle situé à la base du pouce et de l'index (abducteur policis), contracté lorsque le bout des trois doigts sus-cités se rejoignent, doit être le seul support de l'outil.

De plus, le schéma suppose que l'enfant soit déjà latéralisé (gaucher ou droitier), ce qui à cet âge, n'est la plupart du temps pas le cas.

Essayez de toute façon de ne mettre en jeu que le pouce et l'index lorsque vous écrivez, ça ne fonctionne tout simplement pas.

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, mat82 a dit :

Essayez de toute façon de ne mettre en jeu que le pouce et l'index lorsque vous écrivez, ça ne fonctionne tout simplement pas.

C'est pourtant comme ça que je tiens mon stylo et ça fonctionne très bien. Je n'ai jamais eu d'ampoules. 

Link to comment
Share on other sites

Très bonnes explications de Danièle Dumont: tenu par le pouce, l'index et le majeur, l'outil s'appuie sur le muscle entre pouce et index.

Rien de plus à ajouter pour ma part.

Link to comment
Share on other sites

Pour les collègues qui en ont besoin l'affichage est correct. :)

Lorsque le crayon est tenu correctement (entre la pulpe du pouce et la face latérale de la dernière articulation du majeur), il repose plus ou moins haut  dans la commissure entre le pouce et l’index (flèche rouge)

image.png.c79e24bad8ec1d50b36a66ab3b80b515.png

Le 02/10/2021 à 11:22, Pepettebond a dit :

Dessin de la tenue du crayon issu  du travail de Danièle Dumont

 

image.png.6a12aff1aeb8c2fe8de17a8bed01ef69.png

 

image.png.2405d3a4eb2b03fbe4780d07708e3186.png

 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 02/10/2021 à 13:45, mat82 a dit :

Le premier schéma donné plus haut est erroné: le majeur y sert de support à l'outil (l'outil est posé sur le majeur), ce qui risque de créer des ampoules par friction sur la peau trop tendre des petits. On tient le stylo avec le bout de trois doigts: pouce, index et majeur. Le muscle situé à la base du pouce et de l'index (abducteur policis), contracté lorsque le bout des trois doigts sus-cités se rejoignent, doit être le seul support de l'outil.

De plus, le schéma suppose que l'enfant soit déjà latéralisé (gaucher ou droitier), ce qui à cet âge, n'est la plupart du temps pas le cas.

Essayez de toute façon de ne mettre en jeu que le pouce et l'index lorsque vous écrivez, ça ne fonctionne tout simplement pas.

Mon fils est suivi par une graphothérapeute, et j'aime beaucoup discuter avec elle. D'après elle ce que tu décris (et qu'elle appelle le trépied il me semble) n'est pas bon, et je corrige mes élèves qui tiennent leur stylo avec la pulpe du majeur. Pour moi le stylo doit effectivement être posé sur le majeur, je suis assez étonnée de ce que tu dis.

Link to comment
Share on other sites

Pulpe du majeur, non, face latérale de la dernière articulation du majeur, oui. (voir schéma plus haut). L'annulaire et l'auriculaire sont repliés et touchent la paume. Le pouce, l'index et le majeur participent à la conduite de l'outil et sont en mouvement. Si le majeur est lui aussi replié en touchant la paume, alors la prise est erronée. En espérant avoir été plus clair.

Link to comment
Share on other sites

Les dernières recherches en matière de tenue du crayon donnent raison à au moins quatre prises :

Citation

 

Les prises du crayon suivantes sont désormais considérées comme équivalentes pour l’atteinte d’une écriture fonctionnelle:

tripode-dynamique-prise-du-crayon-ergoth

Tripode dynamique

Le bout du pouce est sous le manche du crayon, il fait opposition à l’index et contribue à mobiliser le crayon qui s’appuie sur le majeur;

quadripode-dynamique-prise-du-crayon-erg

Quadripode dynamique

Le bout du pouce est sous le manche du crayon, il est en opposition au majeur et contribue à mobiliser le crayon qui s’appuie sur l’annulaire;

tripode-laterale-prise-du-crayon-ergothe

Tripode latérale

Position identique à la tripode dynamique, mais le pouce vient s’appuyer sur le côté de l’index;

quadripode-laterale-prise-du-crayon-ergo

Quadripode latérale

Position identique à la quadripode dynamique, mais le pouce vient s’appuyer sur le côté de l’index;

 

La source (mais il doit y en avoir d'autres ) : https://edme.org/blogue/prise-du-crayon-1/

Link to comment
Share on other sites

Merci Random pour ce lien très intéressant. J'y ai lu ceci:

"La prise du crayon n’est pas un objectif en soi. Le but ultime n’est pas tant de « tenir » le crayon d’une manière précise mais de le contrôler aisément pour écrire des lettres de belle qualité"

Or, mon expérience d'enseignant me conduit à affirmer que la prise à trois doigts est celle qui offre justement les écritures les plus lisibles et régulières.

Ce qui ne veut pas dire que les autres prises provoqueront forcément l'illisibilité, bien sûr. Tout à fait d'accord pour faire de la fonctionnalité de l'écriture le critère premier.

Link to comment
Share on other sites

J'ai pas mal d'élèves qui écrivent avec la position "tripode latéral", bon je vais peut être arrêter de m'acharner à les faire changer ! Ils appuient comme des bourrins sur la mine, surtout en cp car le crayon est à l'horizontal et le geste encore lent.

Une fois l'écriture acquise (fin cp, ce1), je trouve leur vitesse de copie bien plus lente, indépendamment du niveau de lecture. Mon seul ce1 qui a cette prise est celui qui écrit le plus lentement et il n'est pas mauvais en lecture, il n'écrit pas lettre à lettre (donc met du sens) mais il est long.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...