Jump to content

Négocier la direction


Guest Anonymous

Recommended Posts

Bonjour, 

Je souhaiterais anticiper les défaillances grandissantes de notre Institution en vous demandant conseil et éventuellement, si vous pouviez partager vos expériences similaires, je vous en serais vraiment reconnaissante. 

J'ai été directrice d'une école élémentaire 7 classes pendant 10 ans. L'an dernier, j'ai obtenu un poste d'adjointe dans cette même école. J'étais enfin libérée ! Malheureusement, le poste de direction n'a pas été pourvu... Le collègue directeur de la maternelle s'est proposé pour l'année d'assurer la direction des deux écoles.

Pour la rentrée prochaine, le poste apparaissait au mouvement, donc nous étions confiants, d'autant que notre école est bien située. Mais encore une fois, le poste n'a pas été pourvu... enfin si, mais la personne a fait un recours et l'a obtenu, nous l'avons appris hier... Une autre collègue a été nommée et elle non plus ne veut pas assurer la direction, d'autant qu'on l'a mise d'office sur ce poste... On se retrouve donc à nouveau sans direction...

Bien sûr, aucun mail de notre hiérarchie, pas d'encouragement, pas de mot réconfortant ou rassurant, rien... ils s'en balek totalement semble-t-il... J'avais prévenu en juin (sachant qu'il y avait recours) qu'il était hors de question que je prenne cette direction, que si j'avais demandé un poste d'adjoint, c'était pour une bonne raison (j'ai fait deux débuts de burn out avec arrêt les deux années précédents ma demande au mouvement).   L'IEN ne m'a même pas appelée (ni moi ni personne, ni le directeur en intérim, nada), les Conseillers Péda m'ont bredouillé des paroles vides de sens et ont vite changé de sujet... 

Côté collègues (7 classes) nous avons un collègue IMF, deux collègues à 80%, la collègue qui vient d'arriver (pas une débutante mais à titre provisoire) et donc 3 collègues qui avons déjà toutes fait de la direction (dont moi dans l'école en question). Le directeur de maternelle ne veut plus entendre parler de faire les deux directions, c'était juste pour dépanner pour un an. 

Je suis ultra angoissée à l'idée de devoir reprendre... surtout que rien n'est fait pour que le poste soit pourvu à chaque mouvement, donc on ne sait absolument pas combien d'années cela va durer... Nous ne ressentons aucun soutien bien sûr... 

Pour le moment, je refuse catégoriquement et mes collègues le savent, ils savent combien j'ai été fragilisée ces dernières années. Mais en réalité, personne ne veut s'y coller bien sûr et tout le monde m'envisage comme substitut ayant été la dernière directrice en poste... 

Je sais que l'IEN va venir nous voir à la pré rentrée, tout mielleux et avec un grand sourire, pour nous demander de nous décider... Mais je n'ai pas envie de me faire avoir, de me laisser rouler dans la farine... J'en ai marre que l'on me prenne pour un pion, sans compensation honnête... De fait, je me demandais s'il était possible de négocier plus que ce qui est donné habituellement à un directeur (la prime de direction et la décharge). Pour moi, c'est largement insuffisant par rapport à la qualité de vie que j'ai obtenu en prenant le poste d'adjoint... Je revis depuis un an... Peut on par exemple demander un avancement anticipé ? Un passage à la hors classe anticipé ? Une meilleure prime ? Une année de dispense de PDF ? J'avoue, il me faudrait au moins tout ça pour envisager d'accepter... 

Je vous remercie de m'avoir lue et espère un peu de réconfort auprès de vous (car je sais que j'en n'aurai pas de plus haut...)

Link to comment
Share on other sites

L'inspecteur peut nommer quelqu'un, et ce sera effectivement peut être toi.

Tu peux négocier de la décharge en plus.

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, orime a dit :

L'inspecteur peut nommer quelqu'un, et ce sera effectivement peut être toi.

Tu peux négocier de la décharge en plus.

L'inspecteur ne peut pas nommer quelqu'un qui refuse la direction, il faut se faire aider des syndicats dans ces cas là.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Légalement, l'IEN ne peut pas te "forcer" à prendre la direction puisque tu as désormais un poste d'adjointe + tu as déjà donné pendant 7 ans et, en te lisant, il n'est vraiment pas concevable que tu y retournes (on sent que psychiquement tu es à bout). A ce moment-là, ça pourrait se jouer entre les deux collègues restantes... ?

Question subsidiaire : et pourquoi ton collègue IMF ne prendrait pas la direction ? Ce n'est pas incompatible après tout...

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Invité Anonyme a dit :

Je suis ultra angoissée à l'idée de devoir reprendre..

Ne lâche pas, refuse de reprendre. 

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

L'augmentation de décharge est ce qui m'intéresse le moins... J'ai quitté la direction en grande partie parce que je voulais retrouver ma classe à temps plein et je me suis déjà beaucoup investie dans la classe flexible avec une pédagogie très atypique (et peu compatible avec du temps partagé)... C'est mon stress principal à vrai dire, devoir faire des concessions sur ma classe...

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, dada a dit :

L'inspecteur ne peut pas nommer quelqu'un qui refuse la direction, il faut se faire aider des syndicats dans ces cas là.

Je verrai à la rentrée dans ce cas... J'espère de tout cœur... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, AKM a dit :

Légalement, l'IEN ne peut pas te "forcer" à prendre la direction puisque tu as désormais un poste d'adjointe + tu as déjà donné pendant 7 ans et, en te lisant, il n'est vraiment pas concevable que tu y retournes (on sent que psychiquement tu es à bout). A ce moment-là, ça pourrait se jouer entre les deux collègues restantes... ?

Question subsidiaire : et pourquoi ton collègue IMF ne prendrait pas la direction ? Ce n'est pas incompatible après tout...

10 ans, j'ai donné 10 ans... 

Pour l'imf, c'est peu probable, il est aussi fragile que moi.... 😓

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Invité Anonyme a dit :

10 ans, j'ai donné 10 ans... 

Pour l'imf, c'est peu probable, il est aussi fragile que moi.... 😓

 

Oups, sorry... J'ai inversé le nombre de classes et le nombre d'années de direction 😊

Ton IEN connaît-il tes fragilités ?

Tu peux peut-être aussi consulter ton médecin de famille, lui parler de ton stress profond et réel et de ton désarroi afin d'obtenir un certificat médical du type "l'état de santé de Madame X est incompatible avec une fonction de directrice d'école". 

Et surtout, comme le dit Dada, fais toi accompagner par les syndicats. 

Ce n'est pas/plus ton problème personnel si la direction est vacante ! C'est le problème de l'institution/du rectorat. Tu n'es pas responsable du résultat du mouvement.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, AKM a dit :

Oups, sorry... J'ai inversé le nombre de classes et le nombre d'années de direction 😊

Ton IEN connaît-il tes fragilités ?

Tu peux peut-être aussi consulter ton médecin de famille, lui parler de ton stress profond et réel et de ton désarroi afin d'obtenir un certificat médical du type "l'état de santé de Madame X est incompatible avec une fonction de directrice d'école". 

Et surtout, comme le dit Dada, fais toi accompagner par les syndicats. 

Ce n'est pas/plus ton problème personnel si la direction est vacante ! C'est le problème de l'institution/du rectorat. Tu n'es pas responsable du résultat du mouvement.

Nous changeons d'IEN et l'IEN de cette année était aussi nouveau (donc pas celui avec qui j'ai travaillé en tant que directrice). 

Plus j'y réfléchis, plus je sais que même avec une grosse négociation, je n'ai pas du tout envie de rempiler. Aucune compensation matérielle ne remplacera le confort et le plaisir que j'ai retrouvé en tant qu'adjointe. 

Je garde sous le coude l'idée de consulter mon médecin (surtout que c'est elle qui m'avait arrêtée) et bien sûr l'idée de consulter les syndicats. 

Tu termines à la perfection ton message : "ce n'est pas mon problème" si l'Institution est défaillante et je ne suis pas responsable... Je l'avais déjà dit aux collègues avant de partir en vacances (en disant que ce n'était pas notre problème et que l'IEN devait trouver une solution lui même... mais bon, il s'en fichait puisqu'il s'en allait...). Je suis vraiment en colère contre le manque de réactivité de notre hiérarchie, mais bon, je commence à m'habituer à ce manque de considération... 

J'aimerais savoir ou avoir des témoignages sur cet aspect : est-il vrai que l'IEN ne peut pas nous obliger ? si on est en droit de refuser et si tout le monde refuse, que se passe-t-il ? Ne va-t-il pas faire appel "au sens du devoir du fonctionnaire" ? Quel est le texte de référence pour ces cas là ? Et enfin, dernière question : la collègue nommée sur le poste au mouvement du désespoir (je ne sais pas comment l'appeler autrement) n'est pas débutante et a de l'expérience. Techniquement, l'IEN devrait lui demander d'assumer, non ? 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, dada a dit :

L'inspecteur ne peut pas nommer quelqu'un qui refuse la direction, il faut se faire aider des syndicats dans ces cas là.

Si, vu et revu plusieurs fois dans ma circonscription. Quand tout le monde refuse, il faut bien quelqu'un...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...